Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.

Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 20 Nov 2015, 16:03

Bonjour, je poste ici une histoire que j'avais laissée en suspens ... Je la retravaille pour essayer de trouver le meilleur fil conducteur pour les prochains chapitre ...
Bonne lecture à tous ...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je m’appelle Marc. Je suis passionné de sport, de musique et de cinéma d’où mon métier de bibliothécaire. Mes passions prennent tellement de place dans ma vie que dès que je rentre du travail ou dès que j’ai des jours de repos ou de congés, je passe la plupart de mon temps devant ma télévision à regarder le sport ou des films…. A tel point que Christine, ma femme perd patience et surtout, elle en a assez que je ne participe plus aux tâches ménagères depuis notre mariage, l’année dernière.

Le week-end dernier, en plein match de foot, elle s’est mise devant l’écran et elle m’a fait une scène que c’est elle qui gérait les courses, le ménage, le repas, la lessive avant de dire, avec colère, que je me mette à sa place …. Je lui ai répondu que c’est un test à faire lors de mes prochains congés. Elle a de suite réagi en me lançant le défi de prendre sa place de femme au foyer lors de ma prochaine semaine de vacances, elle venait de me prendre au mot ! J’étais loin de me douter de ce qui m’attendait.

Mes congés sont arrivés deux semaines après cette conversation avec Christine, et une fois le week-end passé, elle m’a annoncé le dimanche soir que c’était la fin de ma tranquillité jusqu’au dimanche suivant …. Le lundi matin, je me réveille à 10h et mon petit-déjeuner était prêt sur la table avec une enveloppe à mon attention. Ma femme avait laissé une lettre avec des instructions :

« Mon chéri,

Aujourd’hui, n’oublies pas que tu dois prendre ma place pour toutes les tâches de la maison et ce durant une semaine ! Je me suis absentée pour la matinée pour aller chez le coiffeur et faire un peu de shopping. J’ai décidé de pimenter un peu le pari …. Pour commencer, après ta douche, tu t’habilleras avec les vêtements que je t’ai préparés dans ton placard … Tu y trouveras une autre lettre qui te donnera la suite des évènements… Bisous mon amour

Christine, ta femme

PS : Epile toi tout le corps lors de ta toilette : de la tête aux pieds


Je ne comprenais pas le sens de ce post-scriptum mais, une fois mon petit-déjeuner pris, je vais me doucher, faire ma toilette et je m’exécute à tout m’épiler : aisselles, torse, parties intimes et jambes. Une fois ma toilette terminée, je vais à la chambre pour m’habiller mais je ne trouve plus aucun de mes vêtements ! Je n’ai sous les yeux que des sous-vêtements de femme avec des robes et aussi, accrochée à la porte du placard, une autre lettre :

« Voici la suite,

Pas la peine de chercher tes vêtements pour homme, je les ai rangés pour la semaine dans un endroit connu de moi seule. Pour cette semaine, tu vas devoir t’habiller en femme. Attends mon retour, c’est moi qui m’occuperai de ton maquillage.

Pour l’instant tu mets l’ensemble de sous-vêtements en satin rouge qui se trouve pendu au porte manteau et les collants transparents qui sont sur ta table de chevet. Ensuite, tu enfiles la petite robe rose en latex qui est sous tes yeux…. Ajoutes-y le petit tablier blanc, aussi en latex que tu trouveras pendu à la poignée de ton armoire
Pour la perruque, elle est dans ton tiroir du bas, elle fera partie de toi toute cette semaine. Enfile la et surtout ne la quitte pas, ne t’en fais pas, je te coifferai aussi.
Enfin, les chaussures qui sont devant ton armoire sont à ta taille, tu dois les porter elles aussi pour la semaine.

Te voilà habillée et conditionnée pour prendre ma place, maintenant, tu vas faire le lit et ensuite tu feras la vaisselle du petit déjeuner, j’ai laissé tous les couverts que j’ai utilisés dans l’évier…. Après cela, il ne sera sûrement pas loin de midi alors il faudra que tu me prépares le repas, je ne devrais pas tarder à arriver après tout cela…. La suite, à mon retour…

Bisous mon petit mari
»

Je me sentais mal à l’aise vêtu en femme mais j’avais promis de relever le défi lancé par mon épouse. Je me suis donc lancé dans la réfection du lit puis dans la vaisselle du petit déjeuner…. Il était 11h30 une fois les premières tâches terminées et il me fallait préparer le repas de midi …. Je n’étais pas inspiré et il m’a fallu une dizaine de minutes pour me décider … J’ai choisi de préparer une omelette au jambon, une salade de pâtes avec maïs, tomates, olives et thon en boîte et pour finir une salade de fruits de saison en dessert, il était midi passé de cinq minutes quand j’eu fini de préparer le repas et de l’installer sur la table et que j’entendis la clé dans la serrure.

Ma femme rentrait dans une robe moulante noir en cuir avec les cheveux défaits et lissés, complètement à l’opposé de son chignon ébouriffé lorsque elle fait les tâches ménagères à la maison. Elle s’approcha de moi et regarda ma tenue. Elle ne dit mot et se mit à prendre ma main gauche et à y mettre du vernis sur les ongles, elle fit de même avec la main droite. Ensuite, elle me fit asseoir sur une chaise. Là, elle saisit mes poignets et me menotta les mains derrière le dossier. Elle me maquilla avec du rouge à lèvres, du fond de teint, un fard à paupières rose, pour assortir à ma tenue et une fois qu’elle eut fini, elle ajouta des faux seins qu’elle avait aussi achetés le matin même dans le soutien-gorge. Elle me présenta enfin une boule rose, soutenue par deux lanières de cuir et elle me l’inséra dans la bouche avant de resserrer les lanières et de serrer au cran maximal. Elle venait de me bâillonner !!

Elle retira mes bas pour mettre du vernis sur les pieds et me les renfila ensuite ainsi que les chaussures. Dès qu’elle eut achevé de me rhabiller, elle me ligota les chevilles aux pieds de la chaise. J’étais désormais prisonnier, à sa merci. Elle prit ma perruque blonde et me coiffa avec deux tresses, elle ajouta le petit bandeau sur la tête assorti au tablier. J’étais devenu sa bonne…. Là, elle dit :

« Voilà, maintenant, chéri, tu vas m’obéir ! Tu resteras attaché le temps que je mange et toi tu auras le droit de déjeuner dès que j’aurai fini… A la moindre rébellion durant cette semaine, tu seras puni, tu as accepté ton sort ! Tu es une femme pour toute la semaine et tu es aussi ma soumise, j’espère que c’est clair … »

Je hochais la tête pour approuver… Ce n’était, hélas, que le début de la semaine ….
Dernière édition par Mars34230 le 06 Déc 2016, 18:45, édité 1 fois.
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede stephanie » 20 Nov 2015, 20:14

Joli début.
Si je pouvais être traitée de la sorte…
Bises
stephanie
Habitué(e)
 
Messages: 77
Inscription: 04 Juin 2015, 13:24

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 20 Nov 2015, 23:21

Merci Stéphanie de tes encouragements. Le pauvre homme n'est hélas pas au bout de ses peines ... Je n'en dévoile pas plus, j'écrirai la suite dès que je le pourrai :)
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 21 Nov 2015, 14:45

Je la regardais donc déguster le simple repas que je lui avais préparé, elle semblait satisfaite de ce que je lui avais préparé … Une fois qu’elle eût fini, elle s’approcha de moi avec, dans une assiette, une portion de ma salade de pâtes et de mon omelette et, dans une autre, une part de salade de fruits … Elle me banda les yeux et me dit :

« Bien, c’est à ton tour de manger ma petite … Tu pourras te faire une idée de ce que tu as préparé … Ensuite, on verra la suite des évènements … »

Elle m’ôta mon bâillon et me fit manger, comme on donne la becquée à un enfant en bas âge, et je me rendis compte que mon repas n’était pas mauvais et que j’avais au moins réussi quelque chose d’autre dans la matinée que me faire piéger … Je sentis un objet en métal se refermer autour de mon cou et j’entendis ensuite un cliquetis … Elle venait de m’imposer un collier de soumise qu’elle avait verrouillé avec un cadenas. Elle me libéra de mon bandeau, et me remis mon bâillon, elle me menotta les mains dans le dos et m’amena, en me tirant par une laisse à la chambre. Elle ouvre le placard me sort un top sans manches moulant de couleur rouge et une jupe moulante noire. Elle me dit :

« Change toi de tenue, tu vas aller faire les courses et bien sûr, en femme ! Tant pis si on te reconnaît, tu dois m’obéir cette semaine … »
Je me changeais donc avec les vêtements qu’elle m’avait préparés sur le lit et, une fois habillé, elle me coiffa à nouveau ma perruque en faisant une queue de cheval. Une fois prête, elle me dit :

« Voilà, tu es prête, les clés de la voiture, les papiers, la liste de courses et le portefeuille sont dans ton sac à main que je t’ai soigneusement préparé … Tu as deux heures pour faire les courses, si tu es en retard d’une seule minute, tu seras punie … C’est bien compris, bonniche ? »

Je ne pouvais qu’acquiescer et baisser les yeux, je partis donc faire les courses en femme et avec un chronomètre en tête … Cette première journée était déjà bien remplie mais elle était encore loin d’être finie …

Je fis les courses en vérifiant de ne rien oublier et en surveillant aussi le temps, je sortais du supermarché au bout d’une heure et quart … Au retour, je me rendis compte que mon épouse m’avait laissé la voiture sans avoir remis de l’essence et je devais alors m’arrêter à la station-service, il y avait un peu de monde et j’ai mis une demi-heure pour faire le plein … Il me restait donc un quart d’heure pour arriver à la maison, ce qui était juste … J’arrivais donc chez moi avec une minute d’avance, j’étais soulagé d’avoir respecté les consignes …

Mais c’est loin de s’arrêter là, ma femme m’attendait devant la télé et me dit :

« Range les courses, et une fois que tu auras fini, tu vas te changer … Je t’ai trouvé une blouse noire en latex avec un col en dentelle, une jupe, et un tablier aussi en latex, et surtout n’oublie pas le bandeau qui va avec… Une véritable tenue de soubrette, ce sera parfait pour ta prochaine tâche jusqu’au repas, que tu prépareras évidemment ! »

Je m’exécutais dès lors à ranger les courses et à me changer de tenue pour la troisième fois de la journée … Une fois prête en soubrette, je descendis et je vis tout le nécessaire de ménage …. Mon épouse s’approcha, m’attacha les coudes dans le dos, me menotta les poignets et elle me mit deux bracelets aux chevilles qu’elle lia avec une chaine … Elle me bâillonna à nouveau (évidemment…) et elle dit :

« Maintenant, au ménage bonniche ! Et que tout brille !!!! »

Elle s’approcha de mon oreille et me murmura :

« Ce n’est que le début … Tu n’as pas fini d’en baver … ça te servira de leçon de me laisser tout faire à la maison … Jusqu’à dimanche, la femme de maison c’est toi … Moi je pourrai m’amuser un peu en te torturant de la sorte … Bonne chance mon chéri … »

Elle me mit une forte claque sur les fesses pour que je me remette à mes tâches et elle demeura là, sur le canapé, à m’observer … Elle m’avait soumis à son contrôle et je m’y suis abandonné … Une fois le ménage terminé, le diner préparé, elle fit comme lors du repas de midi, elle m’attacha à la chaise, mangea la première et me fit manger ensuite.

Après le diner, elle me monta à la chambre, me sortit une nuisette et resta là, attendant que je m’habille :

« Enfile ta tenue pour dormir, et je te montrerai ta chambre ensuite … »

J’enfilais la nuisette et j’espérais dormir dans le lit conjugal mais il en était tout autrement. Elle m’amena dans un placard, elle me lia les poignets dans le dos et les coudes joints. Elle fit aussi plusieurs tours autour de ma poitrine. Je portais le même bâillon depuis le matin, elle m’attacha les jambes en ôtant mes escarpins puis me lia les genoux ensemble en faisant le tour. Elle relia le paquet de mes jambes à mes coudes et me laissa allongé là dans le placard … Avant de fermer la porte, elle m’imposa un bandeau sur les yeux et elle dit :

« Bonne nuit ma chérie, à demain …. »

Elle verrouilla le placard à clé, descendit et alluma la télé … Elle m’avait privé de liberté et elle pouvait donc en profiter pour regarder ses émissions à la télévision … Et il me restait six jours de calvaire …
Dernière édition par Mars34230 le 06 Déc 2016, 18:49, édité 1 fois.
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Yopo1 » 23 Nov 2015, 13:32

Le contenu de l'histoire est très intéressant. J'aime beaucoup.

Cependant, je me permets d'émettre une petite critique :

Je trouve que tu racontes de manière trop neutre et trop rapidement sur les faits. Tu énumère simplement les actions passées, presque sans sentiment, sans expression des personnages. J'aurai souhaité un peu plus de description dans les pensées du personnages.

Pour autant, j'attends avec impatience la suite !

Merci pour nous faire partager cette histoire, qui j'espère, va durer !
Yopo1
Habitué(e)
 
Messages: 60
Inscription: 27 Mai 2015, 15:30

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mad Hatter » 23 Nov 2015, 21:20

Ça me rappelle beaucoup cette histoire.
Joli travail :bravo: http://entraves.free.fr/hst/hbarbara1.html
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1102
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 23 Nov 2015, 23:03

Je vous réponds à tous les deux :

Yopo je te remercie de ta critique constructive, je me rends compte après une nouvelle relecture que ce chapitre est peu détaillé et qu'il manque pas mal d'informations ...

Monsieur le Chapelier Fou, oui c'est dans le même thème mais je n'ai du lire cette histoire que cous me citez une fois ou deux pas plus et que je ne m'en suis même pas inspiré :)

Je vais écrire la suite quand j'aurai le temps et je promets de reprendre un fil plus détaillé ;)
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 02 Déc 2015, 14:53

Voici la suite ...

Le lendemain, elle me réveilla et me détacha de mon hogtie. Elle me laissa bâillonné et les bras attachés pour m’accompagner à la salle de bain. Elle me libéra de mes liens et ferma la porte de la salle de bain à clé en disant :

« Prends ton bain et habille toi avec les habits que je t’ai préparé ! Tu dois être propre et apprêtée car aujourd’hui je reçois des invitées… »

Je fis donc ma toilette et j’observais ma tenue : une blouse avec un col en dentelle, une jupe avec la même dentelle, et des escarpins, le tout de couleur noire. Un tablier blanc était aussi préparé, je devais donc l’intégrer à ma tenue ainsi qu’une petite coiffe … La tenue complète de soubrette … Elle rentra dans la pièce, me maquilla, coiffa ma perruque blonde en un chignon de bonne et ensuite elle dit :

« Je ne peux pas recevoir mes amies avec une bonniche en liberté, tu vas nous servir toute la journée : repas, café, goûter etc… Elles resteront toute la journée et auront toutes le droit de te punir en cas de rébellion ou de désobéissance … Est-ce clair ? »

Je hochais la tête tandis que mon épouse m’attacha les bras et les coudes dans le dos m’imposa un collier de soumission et appliqua autour de ma taille, lié par une chaîne audit collier, un plateau d’argent … Elle me lia les genoux et mit entre mes chevilles une longue barre en fer reliée à mes chevilles par deux bracelets en cuir qu’elle serra au maximum et qu’elle verrouilla avec des cadenas dont elle garda la clé dans son soutien-gorge … Elle acheva son œuvre en m’imposant un bâillon-boule noir assorti à ma tenue qu’elle sangla aussi au maximum.

J’étais désormais une soubrette apprêtée pour la journée, elle me fit sortir de la salle de bain par un violent coup de cravache sur les fesses mais mes déplacements étaient limités…

Tout était prêt et ses amies arrivaient, toutes vêtues de robes en cuir, cheveux lissés et fard à paupière rouge, exactement pareil que mon épouse … Elles se mirent à table et j’entendis ma femme me dire :

« S’il vous plait Marcelle, apportez nous le repas … »

Je restais bête et je ne savais pas si je devais m’exécuter ou attendre, elle ne m’avait jamais appelé Marcelle … Elle redonna son ordre avec plus de caractère :

« Marcelle, le repas, ne m’obligez pas à venir vous chercher ! »

Je ne bougeais toujours pas … je vis ma femme arriver avec une cravache me regarder fixement dans les yeux et me dire :

"Alors bonniche, on ne répond pas quand je vous appelle ? Allez Marcelle, amenez nous ce repas et que ça saute ! »

Elle me mit trois nouveaux coups de cravache sur les fesses et je m’exécutais dès lors à ma tâche … Mon humiliation était désormais totale … Je m’appelais Marcelle pour la fin de la semaine … Je servis le repas à ces dames et resta là jusqu’à la fin pour débarrasser, sans bien sûr gémir ou tenter le moindre geste … Je me rendis compte en voyant les couverts s’accumuler que la vaisselle de la journée serait conséquente …

Mais mon calvaire ne cessa pas, je devais porter le café dans le salon, malgré mes déplacements limités, et je devais me tenir près de ces quatre femmes qui étaient réunies pour évoquer les différents sorts de leurs maris, comme ce que j’étais en train de vivre … J’en entendis une dire :

« Mon homme est au chômage et ne faisais rien de ses journées… Désormais, c’est une bonniche à tout faire que je contrôle comme je veux … Je n’ai plus d’homme à la maison mais le voir en femme soumise me plait aussi »

La seconde dit :

« Mon homme m’a trompée avec une autre, je les ai pris tous les deux … Lui est désormais soumis à ma seule volonté et passe la plupart de ses journées à mes pieds comme un chien, quant à sa maîtresse, elle me sert de soubrette et je ne lui laisse rien passer, pas la moindre erreur… »

La troisième continua :

« Le mien n’a rien fait mais il est tellement naïf que le soumettre a été un jeu d’enfants, je fais de lui ce que je veux : le travestir, le ligoter, le bâillonner, le fouetter etc … Tout cela est devenu un mode de vie … »

Enfin arriva le tour de mon épouse :

« J’en ai eu assez de tout faire pendant que Marc regardait la télé. Il était constamment devant les écrans, je l’ai donc mis au défi de prendre ma place pendant une semaine durant ses congés … Ils ont commencé hier et vous l’avez devant vous… Il n’est pas belle en soubrette ? »

Je les entendis pouffer de rire en me regardant et elles acquiesçaient les propos de ma femme. Cette dernière ajouta :

« Allez-y mesdames, Marcelle est trop calme, n’hésitez pas à lui donner la fessée, des coups de cravache et tout ce qu’il vous plaira »

Elles ne se privèrent pas et, chacune, passait sur mes fesses et m’assénait à tour de rôle des fessées plus fortes les unes que les autres …. Au moment de partir de la maison, en fin d’après midi une amie à mon épouse lui dit :

« Une semaine, c’est trop court ma chérie, laisse le ainsi à vie, ce serait un crime de lui rendre sa liberté … »

Elle promit d’y réfléchir … Une fois, ses amies parties, elle m’ôta le plateau, me délia les mains de derrière mon dos et les menotta devant moi. Elle me dit :

« Maintenant, au travail, fais la vaisselle bonniche, je te corrigerai demain pour ton manque d’obéissance ce midi … »

Je m’exécutais donc à ma tâche tout en appréhendant la soirée, la nuit et le jour suivant à venir … Je me rendis compte alors que ma femme ne comptait plus me libérer à la fin de la semaine et même que son plaisir risquait de se prolonger après cette journée avec ses amies ….
Dernière édition par Mars34230 le 06 Déc 2016, 18:57, édité 1 fois.
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Malys » 13 Déc 2015, 18:54

C'est une très jolie histoire^^
Avatar de l’utilisateur
Malys
Régulier(ère)
 
Messages: 30
Inscription: 07 Nov 2015, 22:08

Re: Vis ma vie de femme au foyer ... (avec mes règles)

Messagede Mars34230 » 14 Fév 2016, 09:48

Voici la fin de cette histoire, j'ai préféré finir comme cela car je manque d'inspiration pour en écrire plus et que je risque à force de divaguer d'en perdre le fil conducteur ....

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cela fait déjà près d’une semaine que je suis habillé en femme et soumis à la seule volonté de ma femme : ménage, repassage, lessive, repas, courses … Rien ne m’échappe. Les liens demeurent bien présents et toujours aussi solides … Vivement que la soirée approche que ce défi prenne fin…. Au moment d’achever ce pari, ma femme s’approche avec une feuille à la main et elle me dit :

« Finalement, tu es parfaite en soumise de maison … J’ai prévenu la bibliothèque que tu ne reprendras pas ton poste la semaine prochaine pour des raisons familiales qui t’obligent à partir… Voilà, tu es désormais disponible pour un nouveau travail : celui de domestique de maison à part entière, toujours en femme bien sûr …. On a rendez-vous demain matin à 8 heures chez l’esthéticienne pour qu’elle te fasse une véritable beauté féminine et ensuite on ira t’habiller ma chérie. Je t’ai préparé un petit contrat … »

Sans plus attendre, elle me passe la feuille et me laisse lire le contrat :

« Je soussigné Marc, époux fidèle et aimant, s’engage à partir de ce jour à quitter son emploi de bibliothécaire pour servir et obéir aux ordres de ma femme. Désormais, j’accepte de demeurer travesti en femme jusqu’à la fin de mes jours et mon nouvel emploi sera désormais soubrette.

Je m’occuperai des tâches ménagères ainsi que des repas à la maison mais je serai aussi louée à d’autres familles pour les tâches ménagères un jour sur deux. Je serai rémunéré à hauteur de 100 Euros par jour par ma femme et au tarif horaire de 10 Euros par chaque famille qui me louera. Je percevrai aussi 10% du tarif de ma location …
Je m’engage surtout à accepter toutes les contraintes qui pourront s’ajouter à ma tâche : cordes, bâillons, menottes …

Enfin, je ne devrai pas contester tous les ordres qui me seront donnés par ma femme ou par les familles qui me prendront en location. De ce fait, je reconnais ainsi que je suis soumise et que chaque erreur vaudra une punition. »


Je proteste derrière mon bâillon mais Christine s’approche de moi avec une cravache et me donne dix coups sec sur mes fesses dénudées de soubrette désobéissante … Elle me dit :

« Tu n’as pas le choix Marcelle, signe ce contrat … Sinon, je te vends comme esclave à qui te voudras … »

Sa menace me faisant peur, je signe le contrat. Je suis désormais une soubrette à vie soumise à tous … Désormais mon sort est scellé, ma femme lance un rire machiavélique et conclut :

« Voici mon cher époux ce que j’ai enduré pendant un an …. Maintenant, tu peux oublier tes soirées canapés… c’est toi la bonniche de maison désormais…»

Et juste avant d’aller se coucher elle me saucissonne comme un paquet imposant, me suspend au plafond du salon, prend quelques photos … Elle m’abandonne comme cela pour la nuit… Dès le lendemain, je commençais ma nouvelle vie de soumise ….

FIN
Dernière édition par Mars34230 le 06 Déc 2016, 19:01, édité 1 fois.
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 111
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Suivante

Retourner vers Aire d'affichage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités