Petite histoire D un jour

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.

Re: Petite histoire D un jour

Messagede Mad Hatter » 28 Fév 2017, 23:43

elias_ a écrit:Venant de la part de quelqu'un qui post toujours des choses fines et intelligente, le compliment ne peut être que meilleur. Merci à vous trois :timide: :timide: :timide:


Il faut que j'évite d'attraper la grosse tête. :ane J'aime aussi lâcher des choses pas très fines, mais merci du compliment :-) .
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: Petite histoire D un jour

Messagede elias_ » 26 Avr 2017, 23:07

C'est une reprise, donc peut être pas le meilleur passage ^^.
Si vous avez des envies ou idées, pour une suite, je suis preneur :D

C'était partie d'une idée, absurde.
Encore un truc trouvé pour éviter de sortir et d'aller au restau pour enfin passer du temps ensemble.
Ca c'est ce que ferait un couple normal.

Je tente de mettre une nouvelle clé dans le cadenas... Toujours pas la bonne.
Les gémissements de Léa me font vraiment perdre la tête. Ses mains entravés jouent sur mon entrejambe. Je fais tomber le trousseau de clé...
Et merde.

Mes bras l'enlacent, et mes doigts glissent rapidement sur la peau de son ventre. Nos deux corps nus sont collés l'un à l'autre, mon torse contre son dos.
Des cordes enserrent ses bras, coudes et poignets, ainsi que ses jambes, chevilles, cuisses jusqu'à ses orteils.
Une corde mord sa peau au niveau de son bassin, et passe sur son sexe.

C'est là que l'idée se complique.

Mon ventre est ligoté au sien, tout comme mes genoux et mes chevilles, pour ne former qu'un seul corps. Une seule entité qui bougerai ensemble.

Enfin, après avoir apposé le masque sur ses yeux, j'avais enchainé mes mains l'une avec l'autre à l'aide d'un cadenas. Et la chaine passé entre sa peau et la corde qui vibrait sur son sexe à chaque mouvement.

Parce que pour me libérer, il fallait que je trouve la bonne clé parmi la cinquantaine qu'il y avait sur ce trousseau... Encore une super idée ça...

Le début était excitant. Tout les deux liés ensemble, des tentatives de déplacement sur le lit afin d'atteindre les clés, mes mains qui jouaient avec elle, autant qu'elles le pouvaient au vu du champs d'action.
Et les mains de la jeune femme, dans son dos, pouvaient jouer avec une certaine partie de mon corps assez facilement. Frustrant, mais amusant.
Dés lors qu'il fallait se libérer... C'était plus compliqué.

Et puis...
Sentir ce corps, cette chaleur monter au fur et à mesure.
Pouvoir uniquement passer mes lèvres sur son cou, mes mains sur son bassin. Ne pas pouvoir atteindre autre chose. L'entendre gémir à chaque fois que je tentais de choisir une clé.
Sentir son envie s'accroitre, la mienne monter, et devoir réagir ensemble. Nos jambes et nos bassins se suivaient. Nos pieds se touchaient, réveillant d'autres parties de nos corps.
Et pourtant, ce n'était que de la chauffe. Nos mouvements n'étaient pas assez amples pour pouvoir provoquer un pur plaisir, pas assez soutenu pour nous laisser totalement aller. Une frustration qui montait de nos entrailles, parcourant nos muscles noués, et ressortir dans nos souffles et nos gémissements.
Reperdant le compte de mes clés en les refaisant tomber, je perds patience, je tire sur mes poignets.
Peine perdue, ils sont trop bien entravés, cela n'a pour effet que de tendre au maximum le corps de ma brune.
Elle ne voit rien, seul mes mouvements sur ses cordes lui font sentir ce qu'il se passe. Allongée et entravée, elle est d'une beauté renversante. Toute tendue, son ventre ondule et se contracte sous nos mouvements. Ses jambes interminables, parsemés de cordes blanches, finissaient d'achever un corps parfaitement équilibré.
Et je ne pouvais pas en profiter...
La perte de patience était un défaut que j'avais du mal a gommer, surtout dans cette situation ou je devais me libérer.
Je tente encore et encore, des clés, parfois absurdes, pour les faire rentrer dans le cadenas. Je ne vois pas suffisamment bien pour pouvoir deviner laquelle est la bonne.. Et surtout, toujours cette peau chaude, qui se colle de sueur contre moi. Ces mots, sussurés à moitié, me suppliant d'aller plus vite. Cette frustration qu'elle veut me faire ressentir sans que je ne puisse me soustraire moi même à ses doigts.
Bordel de merde, tu vas rentrer, clé de...
Un regard vers le réveil posé sur la table de nuit me fait prendre conscience que cela va faire une heure que le supplice dure.
Et je sens son souffle s'accélerer, alors que je m'énerves encore sur le trousseau. Nos jambes sont controlés désormais par ses mouvements à elle. Je sens ses pieds qui forcent sur les liens, une plainte aigue faire chemin dans sa gorge.
Je lache les clés, mes mains viennent à l'endroit du plaisir. Nous vivons ensemble cette montée, cette libération, cette fin de frustration intense et abrupte.
Elle contracte tout ses muscles. Cela dure une éternité. Un moment en dehors de notre temps, ou les liens empêchent cette explosion. Tout se déroule en elle, en nous, contenu dans nos cordes.
La voir ainsi ne fait que décupler mes désirs. J'ai besoin d'elle, j'ai besoin de sortir de ces liens, je n'en peux plus.
Je me ré attaques à ces clés.
elias_
Habitué(e)
 
Messages: 71
Inscription: 11 Mai 2016, 20:12

Re: Petite histoire D un jour

Messagede fredchl » 27 Avr 2017, 18:54

Une bien belle suite ! Les clés récalcitrantes me rappellent un souvenir à la fois drôle accompagné d'une belle montée d'adrénaline... :-)
Image
Avatar de l’utilisateur
fredchl
Passionné(e) de JdL
 
Messages: 264
Inscription: 22 Mar 2016, 21:03
Localisation: Basse-Normandie

Re: Petite histoire D un jour

Messagede Mad Hatter » 29 Avr 2017, 07:13

:bandeau: Très sensuel :love: :bandeau:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: Petite histoire D un jour

Messagede elias_ » 05 Mai 2017, 14:23

Merci !
Une suite devrais poindre rapidement !
elias_
Habitué(e)
 
Messages: 71
Inscription: 11 Mai 2016, 20:12

Re: Petite histoire D un jour

Messagede moimoi2 » 01 Juin 2017, 22:17

Très sympa ton histoire !
J'attends la suite
moimoi2
Habitué(e)
 
Messages: 97
Inscription: 05 Mar 2016, 23:26

Précédente

Retourner vers Aire d'affichage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités