GN et loup-garou à Halloween

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede fredchl » 08 Mar 2017, 23:04

Joli récit ! Tu as une sacré imagination, toi, moimoi !... :D
Ca a été assez long à lire, vu que j'ai pris le train en route, mais je n'ai pas été déçu, d'autant plus que j'adore les récits de vampires...
Continue ! Tu me mets le sang à la bouche !... :twisted:
Image
Avatar de l’utilisateur
fredchl
Passionné(e) de JdL
 
Messages: 292
Inscription: 22 Mar 2016, 21:03
Localisation: Basse-Normandie

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede Mad Hatter » 09 Mar 2017, 08:30

« Quelle est l'allocution habituelle des situations désastreuses ? »


:lol: « C'est foutu on trouvera jamais ! » :lol:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede moimoi2 » 10 Mar 2017, 22:05

Mad Hatter a écrit:
:lol: « C'est foutu on trouvera jamais ! » :lol:


Bien trouvé ! Mais tu as manqué quelques autres clins d’œil ;) (il y en a qui sont quand même bien dissimulés je te l'accorde)

fredchl a écrit:Joli récit ! Tu as une sacré imagination, toi, moimoi !... :D
Ca a été assez long à lire, vu que j'ai pris le train en route, mais je n'ai pas été déçu, d'autant plus que j'adore les récits de vampires...
Continue ! Tu me mets le sang à la bouche !...


Il y en aura du sang, tu seras ravis :langue: (merci du commentaire)


----------------------------------

Catwoman

- La réponse est un poiss….

Et la lumière disparut de nouveau. Dans le même temps, quelqu'un ou quelque chose déséquilibra le groupe entier.

Avant de pouvoir donner la fin de sa réponse, une paire de mains puissantes surgie derrière elle et la bâillonna en lui enfonçant profondément un morceau de tissus épais dans la bouche étouffant tout à coup toute contestation. Plus par esthétisme que pour la pratique, les créatures imposèrent une lanière de fixation formant une plaque en cuir pour sceller définitivement la mâchoire de la captive.

Des étaux ramenèrent rudement les mains de Brenda vers l'arrière et elle fut soulevée de terre par une force qu’elle ne comprenait pas. À partir de là les choses se passèrent très vite. Elle eu l’impression de se déplacer à une vitesse folle durant une dizaine de secondes, elle ne put rien voir entre temps.

Enfin, lorsque le monde arrêta de tourner, elle fut jetée sur un grand lit à baldaquin face au dossier. Ses cuissardes lui furent enlevées ainsi que ses gants. La jolie blonde se retrouva devant des inconnus seulement vêtue de sa combinaison (à col montant). Elle avait beau se débattre, ça ne servait à rien. Des cordes venant de nulle part lui entourèrent ses coudes et ses poignets, suivis peu après de ses chevilles et genoux. Un lien fixa ses coudes à son buste et enfin, une dernière corde se noua autour de ses chevilles pour rejoindre ses coudes. Brenda se retrouva dans un hogtied très strict sans la possibilité réelle de bouger; ses chevilles atteignant presque ses cuisses. Elle gémissait et pestait mais ses ravisseuses en étaient que plus heureuses. Les vampires encore masquées la tournèrent face contre la chambre cette fois. Et ce qu’elle vit la glaça de peur.

Devant elle se trouvait la « pirate » et la diablesse qu’elle avait aperçu auparavant. La pirate était dorénavant accoutrée d’une toute autre tenue. La jeune de 23 ans aux yeux marrons avait maintenant un chemisier en satin blanc, munie ensuite d’un corset marron d’un style steampunk lui entourant son buste et un jeans similis cuir de la même couleur. Pour le moment, elle était encore pied nue avec ses 2 mains attachées vers le plafond par de solides chaînes épaisse. Son bâillon était le même que portait Brenda et elle était aussi munie d’un bandeau lui couvrant les yeux. En entendant ses gémissements et sanglots, Brenda compris que sa camarade était consciente. Une des ravisseuse se dirigea vers la pirate et lui noua ses cheveux châtains sous la forme d’une queue de cheval sans brutalité. Ses cheveux lui atterrirent au niveaux des omoplates.

- Celui a qui je vais t’offrir préfère les femmes avec cette coiffure. Tu as de la chance d’être avec lui ! Il est attentionné avec ses « présents » et punit que lorsque c’est mérité. D’autres sont bien pires … Brenda ne l'avait pas vu avant, mais la pirate était aussi enchaînée aux chevilles.

Les femmes ignoraient les regards de Brenda ainsi que ses couinements. la tête de Catwoman se tourna vers la 3ème captive.

La diablesse était en plus mauvaise posture. Un bandeau rouge lui couvrait ses yeux et un foulard de même couleur pour ses lèvres. Elle se retrouvait dans une combinaison intégrale rouge en cuir. Ses bras étaient liés à l’aide d’un armbinder bien réalisé. Il était composé de plusieurs sangles en cuir. 3 sangles lui liaient le haut de ses bras, ses avants bras et ses poignets. Une sangle était enroulée sous sa poitrine sur laquelle pendait une autre lanière. À l’extrémité de cette dernière, se trouvait un anneau dans lequel était clipsé un mousqueton reliée à une chaîne. Celle-ci était accrochée « courte » sur le dos de sa chaise. Pour finir, une corde était ajoutés aux poignets, elle passait entre ses jambes et finissait nouée sur la sangle sous sa poitrine. Évidemment, ses pieds étaient liés aux 2 pieds de la chaise par des cordes. Le tout avait l’air bien serré.
Une des femmes partit et l'autre reprit la parole en direction d'une des jumelles.

- Toi par contre tu n’auras pas cette chance, ton prochain tuteur est connu pour oublier ses droits de curatelle … Elle eu un sourire sournois. Ta chère sœur aussi aura droit à quelque chose de spéciale, pas de jalousie entre vous !

Elle eu un regard pour la pauvre Brenda qui ne comprenait pas. Elle sourit et partit de la chambre sans un bruit.
Les 3 filles résistèrent, testèrent leur lien en vain.
Qui était cette personne ? Pourquoi ce lieu était si étrange ? Que leur voulait-elle ? Tant de questions sans réponses trottaient dans sa tête. Sa situation devint vite inconfortable, Brenda bougea de son mieux sur son lit mais elle tomba sur ses flancs et ne put rien faire d’autre. En larmes, elle espéra de toutes ses forces que tout ceci n’était qu’une vaste blague …

—————————————————


Groupe de Pauline

6 personnes restantes : Pauline (la sorcière), Jessica (déguisée en squelette), l’escrimeuse, les 2 screams et le pharaon zombie

4 personnes disparues : L’elfe, la pirate (capturées par les invisibles suite à la chute), le faucheur (un vrai vampire) et l’hôtesse de l’air zombie (Zoe enfermée dans le cocon).


Enfin ! Une fois tous les obstacles passés de cet « accrobranche » de malheur, c’est une Pauline transpirante qui mit pied à terre et qui put enlever son harnachement. Il s’en est fallu de peu pour qu’elle tombe elle aussi ! Heureusement pour elle, elle a réussit à reprendre son équilibre juste à temps avant de tomber sur une des dalles. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait le sentiment qu’elles étaient toutes piégées.
Une fois tous à terre, ils se mirent en route prudemment, se demandant bien ce qui les attendait. Ils traversèrent le long de la caverne. Ils marchèrent une centaine de mètres avant de tomber sur deux embranchements. Droite et gauche.
-Stop ! cria l’escrimeuse. Un brouhaha se fit entendre
« Ah , alors, quoi, qu’est ce qui y’ a? » dirent les autres en cœur.
- Il y a un embranchement et il faut choisir la direction à prendre.
- Bien vu l’aveugle railla un Scream !

Ils décidèrent d’aller à droite tous les 6. Pas question de se séparer en 2 groupes maintenant. Personne ne savait ce qui pouvait arriver… À la suite d’un dédale creusé dans la roche, ils débouchèrent dans une salle des plus étrange. Elle ressemblait aux pyramides de l’Egypte antique. Quelques détails pouvaient les interpeller. Ils remarquèrent vite qu’ils se trouvaient toujours sous terre et que seulement quelques torches leur fournissaient un éclat de lumière. Pauline n’y croyait pas à plus de 5 mètres à peine.

Enfin, le décor n’était pas des plus glorieux, des corps momifiés étaient « emprisonnés dans les mur » et donnaient l’impression de bouger. Beaucoup de ces créatures étaient représentées de profil. Une seule table gisait en face d’eux en guise de décoration. Des urnes funéraires y étaient apposés. De plus, des gémissements venaient de tous les côtés, impossible de savoir d’où venait cette source sonore.
Pauline eu l’impression qu’une main invisible la caressait sur son cou. Pensant que c’était dû au stress, elle se secoua et frissonna en voyant l’endroit.
- Et bien ! s’exclama le pharaon. Au moins c’est frissons garantis par ici.
- Un peu moins de frissons ne serait pas de refus commenta Pauline. Quelle est l’énigme ?

Une voix inconnue jusqu'alors lui répondit.

« Voici l’épreuve finale et surement la plus difficile. Dans 3 minutes vous serez pourchassés. Si ces hommes vous attrapent vous serez capturés. Vous devez suivre le chemin en évitant les pièges et arriver à la sortie. Dès que vous franchirez le niveau de la table, le compte à rebours se lancera. »

- Je crois que c’est clair rapporta un des screams. C’est pas tout mais je commence à avoir sérieusement chaud ! .Il enleva son masque et le visage d’un jeune homme d’une vingtaine d’années apparut au groupe. Il était très fin et avait les yeux bleus très clairs avec des cheveux bruns foncés, presque noir. Pauline pensa que son costume ne serait pas pratique pour l'épreuve qui les attendait mais lui au moins ne devra pas courir avec des chaussures à talon contrairement à elle.

« On commence quand ? » dit-il.

S’ensuivit une discussion rapide. Le scream découvert (léo) passerait devant, vient ensuite Pauline, le deuxième scream, l’escrimeuse, Jessica et le pharaon zombie. Pauline se rendit très vite compte que l'atmosphère angoissante de la salle pesait sur le comportement du groupe.
Dès qu'ils passèrent la table, un bruit sourd se fit entendre : comme lorsqu'on retourne un sabier. Le sable tombait et ils se mirent à se dépêcher.
Un grand couloir sombre leur faisait face.
- Je ne vois rien commenta Léo, qui a une torche ?
- Pas moi dit Pauline
- Non plus suivit l'autre scream
- Pareil continua l'escrimeuse
Et ainsi de suite jusqu'au dernier membre du groupe. Se sentant soudainement idiots, le paharon zombie et Jessica allèrent chercher les torches 2 par 2 et par une chaîne humaine, réussirent à les donner à tous le monde.

"2 minutes restantes"

Le couloir était de granite sombre sur lequel des symboles et illustrations égyptiennes étaient apposées sur les parois. Pauline remarqua vite que ses talons faisaient un bruit d'enfer. Jessica commenta :
- Et bien Pauline, les ennemis risquent pas de nous louper avec toi ! railla t-elle.
- C'est sûr commenta le pharaon, vous voulez pas avancer plus vite ? Et toi la sorcière tu veux pas enlever les talons ? Le sol n'a pas l'air d'être froid.

Elle acquiesça et mis en ouvre la proposition de son compagnon. Avec étonnement, elle sentit qu'il avait raison. Le sol était dur mais tiède, avec ses chaussures dans les mains, ils se mirent à courir de plus belle en entendant qu'ils leur restait seulement 30 secondes avant qu'on ne vienne les chercher.

Le couloir rétrécissait et Ils se mirent à trottiner. Dès que le chef de file arriva à un endroit précis, la dalle s'enclencha et le premier piège s'abattit sur eux...

Un filet jaillit dans un éclair blanc sur leur senestre. Le filet s'enferma sur Léo qui n’eut à peine le temps de dire un mot. Il fut entouré de la matière blanche, tomba lourdement sur le sol et fut trainé d'un dans le couloir à droite qu'ils n'avaient pas vu auparavant à cause de l'obscurité.

Jessica essaya de le rattraper mais le garçon réussit à la prévenir :
- Baisse-toi ! Daalllllee ppiiéééégggggggggéeeeeeeeeeeeeeeeee. Elle eu le réflexe de se baisser et échappa de peu au même sort que son camarade.Le filet alla se perdre dans l'obscurité à gauche d'elle.
Un bruit de lourd mécanisme se fit entendre dans la pierre et Léo disparut dans les ténèbres.
Dernière édition par moimoi2 le 11 Mar 2017, 10:44, édité 1 fois.
moimoi2
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 114
Inscription: 05 Mar 2016, 23:26

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede fredchl » 11 Mar 2017, 00:26

Une bonne suite interressante à lire... En revanche, je me demande bien pourquoi ils ne se sont pas séparés en deux groupe... Je pense que la réponse finira bien par arriver... :bandeau:
Image
Avatar de l’utilisateur
fredchl
Passionné(e) de JdL
 
Messages: 292
Inscription: 22 Mar 2016, 21:03
Localisation: Basse-Normandie

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede Mad Hatter » 13 Mar 2017, 21:46

Ils ont dû trop regarder Scoobidoo.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede moimoi2 » 20 Mar 2017, 19:18

Bon j'étais inspiré, il va y avoir un beau pavé à lire ;)
Et non ! pas de scoobidoo ...

—————————————————

Léo, l'un des deux screams


Ce fut trop rapide pour Léo.

Dès qu'il posa son pied sur la dalle en légère sur-élévation, il sentit que son poids venait d'actionner un mécanisme. A peine il eu le temps d'y penser qu'un objet le frappa de pleine force avant de se renfermer sur lui. Le filet était de couleur blanche, et attrapa le jeune homme de la tête jusqu'aux genoux. Avec la vitesse de l'impact, il chuta lourdement et il fut tiré dans le couloir de droite par une force inconnue à ses yeux. Il vit que Jessica voulait le rattraper mais il réussit à la prévenir :
- Daallleee piiiéégggééeeeeeeeeeee !
Par chance, elle se baissa assez tôt et évita par la même occasion le même sort que Léo.
Celui-ci ne vit plus rien pendant quelques secondes, enfin un pan de mur se souleva et Léo fut traîné dans cette direction.
Toujours aveugle, sa course s'arrêta enfin. En reprenant son souffle, il entendait des hommes devant lui.
- Enfin le premier est arrivé ! Je sens qu'il y en a une qui va être ravie.
- Oui, ça va faire longtemps qu'elle n'a plus eu un repas aussi jeune. Il faudrait peut-être s'en occuper dorénavant.
C'est après ces paroles que le jeune homme se dit qu'il était temps d'intervenir.
- Enfin une bonne idée ! Je sais pas comment vous avez fait tout ça mais je trouve ça plutôt cool. L'endroit et tout ça fait bien flipper.

L'homme qui avait parlé précédemment sourit et arriva sur lui.
- Je suis pas sûr que tu aies le même avis dans quelques heures.
Puis d'une rapidité surhumaine, il lui colla au visage un épais morceau de tissus inhibé d'une drogue puissante.

Léo résista quelques instants mais il tomba rapidement sous l'effet du produit et le monde devint noir.




—————————————————



Groupe de Will :

7 personnes restantes : Will (cow-boy), la seconde jumelle (l’ange), la veuve noir, la vampire, 1 faucheur, 1 faucheuse, le clown tueur.

3 personnes disparues : Aurélie (la folle sous camisole), la diablesse(enlevée dans le labyrinthe), Catwoman (enlevée dans le restaurant)

Cette fois la lumière ne réapparut pas. En fait elle se révéla sous une forme différente. Les squelettes autrefois attablées se trouvaient dorénavant en position debout à divers endroit et c’était eux qui dégageaient de la lumière blanche tamisée.
-C’est pas vraiment une énigme s’exprima simplement Will. Il suffit juste d’aller chercher les clés sur eux. J’en compte 20 dans toute la salle. Le mieux serait d’y aller 2 par 2 et qu’un garde la porte.
L’ange s’écria aussitôt :
- C’est pas moi qui reste en tout cas !
- Tu aurais peur d’un vampire , lui fit malicieusement la « fausse » vampire.
Les groupes se firent très vite. La veuve noire avec la faucheuse, le faucheur et le clown ensemble et enfin l’ange et la vampire complétèrent le dernier groupe. Will fut choisis pour garder la porte.

Les 2 groupes des filles filèrent à gauche (veuve noire/faucheuse) et à droite(vampire / ange). Les garçons allèrent au centre de la pièce. La vingtaine de squelettes était répartie en forme de U.

La veuve noire avait du mal à suivre l'autre membre de son groupe car les squelettes luminescents brillaient à intervalles irrégulier et elle se cognait souvent contre les tables.
- On commence à aller voir quel squelette ? demanda la rousse
- Celui qui est le plus à gauche, au fond répondit sa partenaire d'un air malicieux.
- Ok, je te suis fit-elle doucement.
- Tu n'aurais pas peur par hasard ? se moqua t-elle
- Bien-sûr que si ! Mais au moins je ne suis pas venue pour rien répliqua t'elle. Je me demande ce que sont devenues les autres.
"Tu vas le savoir très vite"
Elle n'entendit pas la réponse de sa "camarade". Une fois arrivées à destination, la veuve noire remarqua vite une clé autour du cou d'un des 3 squelettes à proximité d'elles.

La faucheuse profita de la concentration de sa partenaire pour déposer discrètement de la poudre dans sa paume. Elle souffla ensuite dessus en direction de sa future proie. La poudre, très dispersable, se répartit dans l'atmosphère de la pièce dans un rayon de 5 mètres.

La rousse se dirigea droit sur la clé et s'exclama :
- J'en ai trouvé une ! Mais sa voix porta sur à peine quelques mètres. Quelque chose dans l'air l'empêchait de parler plus fort. Elle réessaya :
- Et ! les gars ! j'ai trouvé laaaa rgghh ... une chose invisible lui serra un peu plus la gorge et la fit tousser. A ce moment là, les squelettes arrêtèrent d'émettre la moindre lumière.

La voix de la faucheuse se fit entendre doucereusement.
- Messieurs, vous pouvez emmener cette demoiselle dans ses nouveaux quartiers. Elle est impatiente d'y retrouver ses camarades.

Deux des trois squelettes tournèrent la tête dans la direction de la malheureuse et leurs orbites brillèrent d'un éclat vert vif. Chacun allèrent des deux côtés de la jeune rousse et enfermèrent leurs mains puissantes sur les bras de leur victime. La rousse voulait se débattre mais elle se sentait très faible et ne pouvait respirer normalement qu'à grande peine.
Sans ménagement, la veuve noire fut emmenée vers une des portes secrètes de la salle. A l'approche des gardes , une des portes coulissa sans bruit. Une fois arrivée dans un grand couloir sombre, une cagoule se referma brusquement sur la tête de la prisonnière et Célia perdit connaissance.
moimoi2
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 114
Inscription: 05 Mar 2016, 23:26

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede moimoi2 » 20 Mar 2017, 19:19

---------

"Tu peux t'occuper du jeune homme". Le faucheur reçut le message télépathique mais n'y répondit pas.
Il venait juste d' arriver au centre de la salle de réception avec le clown tueur. Ils s’arrêtèrent au milieu de toutes les tables, en face d'un squelette que le jeune homme ne pouvait voir faute d’absence de luminosité. Le vampire lança immédiatement un sort.Dorénavant seul lui pourra entendre ce que dira sa proie.

D'ailleurs celui-ci l'ouvrit une fois encore.
- Tu arrives à voir quelque chose ?
- A peu près, j'ai l'impression d'avoir vu quelque chose juste devant.On va voir ?
- En même temps on a que ça à faire. Tu te ramènes ?

Le vampire n'avait pas envie de faire dans la dentelle. Il en avait plus qu'assez de ces jeux ridicules avec ces jeunes. De toute son existence, il n'avait jamais détesté autant une personne que ce jeune homme en si peu de temps. Tan pis s'il était un peu blessé mais sa patience avait des limites.
En y réfléchissant bien, avec ses 400 années bien remplies il n'a jamais entendu quelqu'un lui dire du bien de sa capacité à rester calme.

Il s'arrêta, laissant ce stupide humain passer devant lui. Il attendit encore un peu en attendant bien qu'il arrive sur le tapis et ...

- Aïe ! se plaignit-il, en chutant après avoir percuter le squelette. Je crois que suis tombé sur un os ! hahhahhahaha
N'en pouvant plus de ses blagues, le vampire leva sa faux et abattit son manche en bois sur le crâne du jeune homme.
Celui-ci perdit connaissance de suite.

Il se dépêcha pour réciter sa dernière incantation. Le tapis se mit en mouvement, s'amollit de plus en pus. Au fur et à mesure de sa transformation, il absorba le garçon en à peine 10 secondes. Une fois fait, le vampire grommela à voix basse et le tapis revint dans sa forme initiale.
Il souffla de dépit en se dirigeant vers la porte.
"C'est pour la bonne cause" essaya t-il de se convaincre. Puis il se souvint du repas qui l'attendrait un peu plus tard et se dit qu'au final ces stupidités seraient peut-être utiles ...

---------

Will s'impatientait. Cela devait faire déjà 10 minutes que les 3 groupes étaient partis ! Sa nervosité s'expliquait aussi par ces brusques changements d'éclairage dans la salle et aux déplacement inopinés des squelettes. Il ne savait pas comment l'expliquer, mais ces phénomènes commençaient à l'agacer et à lui foutre la frousse. Par contre, il s'était habitué à la bande sonore de la salle, les bruits de pas précipités, les grognements et autres bruits de mastication ne lui faisaient plus aucun effet.

Il vit revenir en premier le groupe de l'ange et de la vampire, puis, 2 minutes à peine il remarqua les 2 faucheurs sans leurs binôme. Il lança la conversation.
- Ils sont où ?
- Pour ma part, elle s'est perdue. On s'est séparée et elle est allée trop loin. J'ai pas réussis à la retrouver dans le noir. On a pu se dire qu'on se verra plus tard par contre. Mais j'ai trouvé la clé ! Elle la brandit devant le nez du cow-boy.
Il hocha la tête et interrogea du regard (du moins il essaya) le faucheur.
- Pas de clés et je ne sais pas où est passé le clown. Je crois qu'il est repartit en arrière pour essayer de nous faire une blague.
Il souffla un bon coup de mécontentement et avant qu'il ne le demande, l'ange parla en première pour son groupe.
- Pour nous tout est ok, on a trouvé la clé avec du mal, on a du allé vérifier une bonne dizaine de squelettes au moins.Par contre je sais pas comment ont fait les personnes déguisées en squelette pour se déplacer aussi rapidement !
- C'est juste ! commenta la jeune vampire. On a bien flippé quelques fois.

- Ok ok donnez moi vos clés ! Il les arracha plus qu'elles ne lui donnèrent. Il enfonça les 2 clés dans les serrures et les tourna toutes les 2. Avec un grincement digne des films des années 80, la porte s'ouvrit enfin.

---------

Un jeune homme blond se réveilla avec un mal de crâne intense. Il essayait d'ouvrir ses paupières cachant deux yeux marrons mais même la faible luminosité s’avéra trop forte. Il fut forcé de les refermer rapidement.

Il attendit quelques secondes avant de se rendre compte que quelque chose n'allait pas. Il sentait qu'il n'arrivait pas à bouger et pour cause, deux bracelets épais en cuir reliés avec des chaînes le reliait au plafond. Une boule enfoncée profondément dans sa bouche et retenue par un foulard en soie l'empêchaient également de parler.
Il réussit à reprendre assez ses esprits pour enfin repérer son environnement. Il n'était pas le seul captif. Loin de là.

Se trouvait devant lui un jeune homme de son âge. A côté de ce dernier était déposé un déguisement de Scream, Il en conclut donc que c'était un membre de l'autre groupe.

Le jeune homme (Léo) ne pouvait faire grand chose dans son état. Effectivement, celui-ci était encore sous l'effet de la drogue. De plus, il était strictement emmailloté avec ses bras le long du corps. Il n'était pas encore bâillonné.

Cependant, le tissu l'enveloppant très près du corps demeurait inconnu. De couleur bleu marine, il semblait de serrer et se desserrer au rythme de la respiration de Léo.
Le maux de tête revint de plus belle et il gémit sous son bâillon. C'est à ce moment qu'il entendit une voix masculine.

- Tu es réveillé, c'est bon signe. Maintenant je vais pouvoir t'ausculter.

Un homme d'un âge indéfinissable se plaça face à lui. Il possédait une chevelure argentée mais ses yeux dérangeaient étrangement Jeremy et de fait, ses iris étaient de couleur rouge sang.

- Le coup que tu t'es pris était sévère. Mon jeune ami ne t'a pas loupé.
Il plaça une de ses mains à hauteur de la blessure et une lueur bleue en jaillit. Jeremy sentit une onde de chaleur envahir son crâne lui faisant un bien fou. 10 secondes après, il ne sentait plus rien mais la fatigue était encore plus présente.

- Oui, ce sort épuise facilement les jeunes recrues qui n'ont pas l'habitude. Mais ne t'en fais pas, ta future tutrice est une des meilleures de notre race dans ce domaine. Tu vas devoir travailler dur ce siècle prochain. Tu le verras, elle sait mater les fortes têtes dans ton genre et elle aime beaucoup ... la soie fit-il dans un sourire malicieux. Encore une personne de ton groupe nous reviendra et tes autres camarades reviendront aux loups et aux morts-vivants. Il sourit à pleine dents dévoilant ses canines anormalement longue.

Il continua devant le regard interrogateur de son captif.

- Tu comprendras tout ça à ton réveil. Sur ce, je te souhaite une bonne nuit. Il psalmodia tout bas une note lugubre et les paupières du garçon se refermèrent d'elles-mêmes.
Avant de sombrer dans le sommeil, Jeremy ne put s'empêcher de penser ironiquement :
" Comme vous avez de grandes dents".

L'homme âgé de plus d'un millier d'années rit à la pensée du jeune homme.
- Je sens que tu vas lui plaire mon ami !
Sur ce, il prit sur une table basse située non loin une petite coupe remplie de sang de du prisonnier et la but d'une traite. Après ce rafraîchissement il déclara :
- Oh que non, tu ne seras pas déçue.

-----------------------------------------------------------------------------
Groupe de Pauline

Membres restants : Pauline, Jessica (sorcière et squelette), pharaon zombie, le scream et l'escrimeuse.

Une fois Léo disparut, ils firent attention à passer au dessus du piège. Après quelques mètres, Pauline entendit quelque chose loin derrière. Des pas rapides leur firent savoir que le groupe était talonné. Elle prit la parole la première :

- Il faut pas traîner ! Ils ont l'air nombreux.
Ils se remirent à courir de plus belle. Plus ils avançaient et plus le couloir s'élargissait. Au bout de celui-ci, ils se trouvèrent face à quelque chose à laquelle ils ne s'attendaient pas.
- On est dans une salle de rituel d'Egypte antique ? ironisa l'escrimeuse.

L'endroit prêtait bien au jeu. La pièce où ils se trouvaient avait comme forme une base pyramidale qui s'élevait sur une trentaine de mètres. Les parois étaient faites de pierres brut. Bizarre pour un lieu soit disant égyptien pensa Pauline

Au centre de la salle se trouvait un autel en pierre où des lanières noir y étaient fixées. Juste à gauche de cet autel, se présentait un sarcophage ouvert et vide. Des urnes funéraires se trouvaient à proximité posées à même le sol.
Celui-ci était seulement composé de sable. Des torches faisaient lieu de lumière dans ce monde souterrain ajoutant un stress dans cette ambiance déjà lugubre.

Devant eux se trouvaient les sorties : pas de portes, pas de trappes mais plusieurs bouches de tunnels assez large chacune pour faire passer une personne en rampant.
- Je vais pas là dedans ! s'exclama l'escrimeuse. J'ai pas envie de me faire bloquer.
- Je crois qu'on a pas le choix commenta le pharaon. Dès qu'ils arrivèrent près de l'autel, des bruits effrénés se firent entendre dans le tunnel qu'ils ont emprunté précédemment.
- Dépêchez-vous ! les dépêcha Jessica. Ce fut la première à se précipiter vers une des sorties, suivie de près par Pauline.
Les créatures se rapprochaient.
Le dernier scream prit l'initiative de partir dans la deuxième bouche.
Il n'en restait désormais plus qu'une.
- Je te laisse aller devant fit le pharaon.
- Quel gentleman ! elle se dirigea lentement vers la dernière sortie.
Les yeux du pharaon se mirent à briller d'une lueur jaune inquiétante. Dès cet instant, des mains sortantes du sol s'agrippèrent aux chevilles de la jeune fille. Celle-ci, voulut crier de peur mais le pharaon entoura de son bras gauche le buste de la jeune fille et exerça une pression suffisante pour limiter le souffle de sa victime. Sa main droite quant à elle, vint bâillonner la pauvre fille.
Elle se débattit, mordit, cracha, griffa et donna des coups de pieds mais le pharaon était bien plus fort qu’elle. Celui-ci sourit sous son masque :
- Je t’offrirai une place particulière. En attendant regarde.
Voyant qu’elle ne pouvait rien faire d’autre, elle obéit. Le scream qui avait pris une sortie revint brutalement en arrière. Juste après lui, une créature surgit. C’était un garde d’un pharaon armé d’un sabre courbe mais ce n’était pas ce détail qui faisait peur à l’escrimeuse. Elle eu vraiment peur quand elle vit que ledit garde était décomposé des pieds à la tête, qu’il n’avait que des orbites vide en guise de yeux. Elle et son camarade avaient à faire à des momies.
Les poursuivants arrivèrent à ce moment même. Une dizaine de gardes au total. Le pharaon lança un ordre :
- Préparez-les !
moimoi2
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 114
Inscription: 05 Mar 2016, 23:26

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede fredchl » 20 Mar 2017, 22:06

C'est toujours aussi captivant à lire, un genre de jeu de rôle à la fois fantastique et fantasmagorique !...
Vivement le prochain épisode !... :bravo:
Image
Avatar de l’utilisateur
fredchl
Passionné(e) de JdL
 
Messages: 292
Inscription: 22 Mar 2016, 21:03
Localisation: Basse-Normandie

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede moimoi2 » 24 Mar 2017, 21:50

Voilà la suite. Je préviens c'est un pavé ;)


L'ancien pharaon frémit d'excitation.

Les deux futurs réceptacles étaient à présent à sa merci. Le choix n'a pas été facile mais il savait au fond de lui qu'il avait bien fait. De toute manière, lorsque Osiris lui même exige d'être accueilli on ne peut lui faillir. 
Ses propres gardes avaient très vite maîtrisés les 2 jeunes. Pour la cérémonie, il était capital d'avoir une tenue adaptée. 

De ce fait, les leurs furent remplacées par les tenues de l’Égypte antique : la jeune escrimeuse était dorénavant munie d'une longue robe étroite de couleur blanche et le jeune homme d'un chendjit. 

En attendant d'être momifiés, ils étaient attachés sur l'autel en pierre assez large pour 2 personnes. Seul leur pieds et leur mains étaient retenus. Par commodité, l’égyptien leur a lancé un sort de mutisme et mis un bandeau peu de temps auparavant. Ce qui ne les empêchaient pas de se débattre comme des diables. 
Encore quelques minutes et le rituel pourrait enfin commencer.


-----------------------------------------------

Dans une scène précédente ...

- Tes camarades ont été droguées et sont en train de dormir. Tu sentiras les effets du produit dans une vingtaine de minutes. Je te préviens juste de te tenir prête, car vous avez été choisis pour nous servir et ceci est un honneur que nous vous faisons. La règle est que ce sont les amis féminins qui amènent leurs présents du même sexe à leur homologue masculins. Et vice versa, tu verras là je te dorlote un peu trop à mon gout. Ensuite comme j’ai envie de vous offrir toi et ta soeur à 2 personnes différentes, je vais jouer un tour de passe-passe :
elle lança une incantation, après plusieurs secondes ses traits se déformèrent et devinrent les mêmes que sa captive.




Enfin ! La soirée pouvait commencer à plein régime. Les nouvelles recrues étaient quasiment toutes prêtes. Elle ne lui manquait plus que l'autre sœur jumelle (l'ange) pour compléter sa prise. 

 La vampire, sous les formes et dans les vêtements de la diablesse se dirigea vers la salle où se trouvaient les jeunes filles et garçons qui seront sous peu, mises et mis sous tutelle. 
Elle traversa rapidement un hall, poussa deux grandes portes et arriva à la salle du banquet. Évidemment, vampires oblige, la salle n'était pas constituée pour accueillir un banquet ordinaire.
 

 Ici,  3 des humaines capturées étaient suspendues par les pieds avec les chevilles croisées. Pour prévenir des salissures, des cuves étaient placées sous elles. 

Celles-ci étaient les cadeaux pour Hespios qui n'allait pas tarder. En général, quand celui-ci prenait commande, il aimait toujours venir rapidement. C'est pour cette raison que les 3 captives étaient déjà en position.
Il avait besoin de 3 jeunes filles en pleine santé avec un jolie minois pour effectuer toutes sortes de tâche. Voilà chose faite.

L'ancienne veuve noire (Célia) devra accueillir des clients dans une grande entreprise. La rigueur vestimentaire était donc de mise. Elle était munie d'une mini jupe en cuir bien serrée, de collants noir et d'un chemisier en satin blanc. La jeune rousse était bâillonnée d'un grand bâillon boule avec une plaque en cuir sur le devant (comme les 2 autres). Un bandeau noir complétait le tout. Ses mains, quant à elles ,étaient plaquées sur les reins  à l'aide de cordes.

A coté d'elle se trouvait la fille qui fut capturée au tout début de la soirée avec la pirate (l'elfe). Elle, aura pour rôle de travailler dans la demeure même d'Hespios comme domestique. Aimant l'originalité, Hespios se refusait à ce que ses domestiques soient habillées de manière classique et allait même jusqu'à les obliger à changer de tenue chaque jour.
Elle même le savait bien car elle y avait vécu ces derniers siècles.
Pour l'instant, la jeune blonde était en fait momifiée des chevilles jusqu'au cou dans une sorte de "tape noir" évolué. La matière était bien prise à partir d'un rouleau mais ne collait pas à la peau de la même manière. Ici, plus la captive se débattait et plus le "tape" qui ressemblait plus à de la soie noir se resserrait sur elle l'empêchant jusqu'à se retourner légèrement.


La troisième fille était Aurélie (l'ancienne folle sous camisole). Pour la vampire, c'était une perle pour Hespios. Celui-ci recherchait depuis quelques années une jeune danseuse talentueuse. Effectivement, celui-ci organisait souvent des spectacles culturels et avoir une jeune en plus dans son équipe n'était pas de refus. Évidemment, c'était des spectacles sortant légèrement de l'ordinaire ...
Tout à l'heure, les ravisseuses décidèrent de montrer Aurélie à Hespios comme si elle était prête à monter sur scène. Elle était donc dans une combinaison "d'entraînement" à savoir une simple tenue en lycra de couleur bleu nuit. Évidemment, si l'envie lui passait de devenir fainéante, une petite décharge de la part d'Hespios la remettra sur le droit chemin.

La vampire sourit de satisfaction en entendant son ancien mentor arrivé. Par respect, elle reprit sa forme initiale.
- Hilda ! s'exclama t'il. Tu m'avais manqué ma chère.
- Hespios ! T'avais-je manquée enchaînée dans ta chambre en Espagne ou manquée de ma simple présence ?
Le vampire de 6 siècles rit face à son ancienne domestique en chef. Hilda, comme son nom l'indiquait venait d'Espagne. C'était une métisse entre un père venant d'Orient et une mère Espagnole. Elle avait un teint hâlé, ses cheveux de couleur jais lui tombaient jusqu'au niveau des omoplates. Ses yeux bleus azur et sévères la rendait presque irrésistible.

- Le choix est difficile. Va pour le premier, je n'oublierai jamais le jour où je t'ai prise sous mon aile. Il lui baisa la main comme il était coutume de le faire à une époque maintenant révolue.
- Comme ceci est bien dit. Je suis sûr que les jeunes filles qui t'attendent en pensent le plus grand bien ricana t'elle.

Elle répliqua par cette phrase car les 3 captives commençaient à comprendre -pas encore entièrement- le sort qui les attendait toutes les 3. Elles manifestaient leur peur et leur résistance en essayant de tirer sur leur lien ou en poussant des cris étouffés sous leur bâillons.
Hespios tourna la tête vers les 3 filles et se dirigea vers elles. Il se mit à les inspecter comme du bétail. Il les tâta des pieds à la tête, vérifiant leur bonne "santé musculaire" comme il aime bien l'appelé. Voyant qu'elles protestaient et essayaient à se soustraire à l'observation, il s'exprima :

-Mesdemoiselles, votre résistance est vaine. Sachez-le, je n'ai jamais manqué à mes devoirs en tant que tuteur mais j'attendrai un sérieux de votre part. Je suis une personne qui déteste qu'on lui désobéisse.
Et sur cette phrase, il claqua avec le plat de sa main la cuisse gauche d'Aurélie. La tenue bleue nuit n'étant pas épaisse et avec la force du vampire, elle sentit douloureusement l'information passée. Elle ne put retenir un gémissement.
Il se retourna vers Hilda :

- Tu as fais du bon travail comme d'habitude. Dommage que je ne puisse pas t'avoir encore sous la main.
Un sourire fugace éclaira le visage de son interlocutrice.
- Il faut savoir se montrer indépendant de temps en temps. Mais j'ai encore du travail, tu ne voudrais pas que les autres soient déçus tout de même ?
- Non dit-il d'un ton amusé. Je m'occupe d'elles tout de suite. Tu as le couteau et le reste ?
Elle hocha la tête et alla lui donner l'équipement. Il s'agissait en fait d'un couteau recourbé et très aiguisé. Idéal pour trancher chirurgicalement sans faire de dégâts collatéraux.

Il s'avança vers Célia (ancienne veuve noire) et lui enleva son bandeau. Voyant le couteau, elle se débattit comme une diablesse mais Hespios, lui prit la tête de sa main gauche, lui remonta bien la tête. De ce fait, il trancha délicatement la carotide de Célia en pour éviter que le sang ne tâche son chemisier.

 Sa victime gémit et essaya de crier de peur et de douleur mais ne put rien faire pour l'en empêcher. Il laissa couler la moitié du sang de Célia dans la cuve pour ensuite la mordre de pleine dent. En suçant son sang, il en profita pour faire couler son pouvoir en elle. Une fois la quasi totalité du sang de Célia hors de son corps, il enlevât ses crocs et par un tour de passe passe guérit les blessures au coup de la jeune fille.
Celle-ci tremblait de tout son corps ,la transformation n'était jamais une partie de plaisir et ce n'était pas pour rien que les vampires attachés leur victime de cette manière.


 L'espagnole décida qu'il était temps de partir. Elle se retransforma sous les traits de la jumelle diablesse et alla chercher l'ange. Quand elle repartit, elle jeta un clin d'oeil à la vraie jumelle attachée sur sa chaise, placée autour de la grande table ronde à côté de l'ancienne pirate. Catwoman, quant à elle était placée en frogtied et au beau milieu de la table. D'autres projets l'attendaient ...  Elle lui lança :
- je vais maintenant chercher ta sœur.
Elle ignora ses protestations et alla accueillir les "survivants" de cet halloween.


---------------------------------------------------------------------------

Le reste des 2 groupes : 

Will, la vampire (fille déguisée), l'ange, faucheur et faucheuse.
Jessica (la squelette) et Pauline (sorcière).


Précédemment ...

- Ok ok donnez moi vos clés ! Il les arracha plus qu'elles ne lui donnèrent. Il enfonça les 2 clés dans les serrures et les tourna toutes les 2. Avec un grincement digne des films des années 80, la porte s'ouvrit enfin.


Will, pensant tomber dans une autre salle fut extrêmement étonné de trouver un long couloir avec des escaliers qui montaient raide. Une fois franchis les 100 escaliers, ils se retrouvèrent à l'air libre. C'est à dire à l'entrée du "château".
- Et bien ! Je pense qu'on a enfin finit !
- C'est pas trop tôt ! S'exclama le faucheur.
Tous furent heureux que ces épreuves soient finies et ils purent discuter quelques instants avant que la diablesse arrive.
- Bien joué ! dit-elle à sa sœur.
- Tu étais passée où ? On a pas réussis à te voir répondit l'ange.

Avant qu'elle ne réponde, Jessica et Pauline sortirent d'une porte dérobée non loin. Du sable les recouvraient. Pauline les vit et avec Jessica, allèrent vers le groupe de Will.
Ce fut ce moment que choisis la "vampire réelle" pour répondre à sa "soeur".

- On est venu me chercher dit-elle simplement. Tu viens ? je crois que j'ai oublié un truc dans la voiture et comme c'est loin j'ai pas envie d'y aller seule.
- Oui, ya pas de soucis ! Je vais en profiter pour me changer un peu, j'ai l'impression du puer comme un phoque avec tout ce qu'on a eu comme épreuves. 
- Je viens avec vous ! s'exclama Pauline. La sorcière se mit à côté de l'ange. J'ai laissé 2 ou 3 babioles que j'aimerais récupérer. 
- Pas de soucis, on y va ? fit la "diablesse".
Et elles s'en allèrent dans les bois alentour pour rejoindre le parking.

----------------------------


Une fois les 3 filles parties, la faucheuse et son collègue reculèrent sur plusieurs mètres. L'homme prit la parole :
- Nous allons vous laisser jeunes gens.
 La femme suivit.
- On vous laisse en bonne compagnie fit-elle. 

Will, la vampire et Jessica ne comprirent pas. 
- Que ... ? commença Will mais il fut interrompu brutalement. 

Des personnes s'étaient glissées discrètement derrière les 3 jeunes pour se jeter sur eux. 

Jessica en fit la première les frais. Deux hommes l'attachèrent avec une dextérité impressionnante. Tout d'abord, ses bras furent ramenés en arrière non sans brutalité et ils obligèrent la jeune fille à s'abaisser en appuyant fortement sur sa tête. Ses bras étant levés, ils purent lui attachés ses poignets et ses coudes sans difficulté avec des lanières en cuir très résistantes. 
Une fois fait, ils la redressèrent pour mettre une corde entre ses poignets et son buste. Ladite corde passa entre les jambes de Jessica et le reste s'enroula autour des épaules de la jeune fille par devant pour finir de se serrer sous les seins de Jessica. Le nœud fut noué solidement derrière le dos. Ensuite le troisième homme la plaqua à terre et lui attacha ses chevilles croisées, ses genoux et le haut de ses cuisses avec le même style de lanières en cuir que précédemment. Les ravisseurs laissèrent les bottes brunes sur les jambes de la fille.
 Jessica ne put rien faire pour échapper à cet étau, et avant qu'elle ne conteste encore plus, elle fut sévèrement bâillonnée. Une boule de tissu rentra dans sa bouche et un morceau de tape noir lui fut imposé sur ses lèvres. Elle ne put plus respirer que par le nez et était définitivement mise sous silence. 

Ce n'était guère mieux pour la jeune déguisée en vampire. Au contraire, son déguisement n'étant pas une combinaison (contrairement à Jessica), il était beaucoup plus simple de lui enlever certaines pièces de son costume. C'est pour cette raison que ses ballerines lui furent retirées par 2 des ravisseuses ainsi que sa robe fendue sur le côté droit qui lui allait des pieds jusqu'au haut de son buste.  Elle n'avait qu'un simple débardeur blanc lui arrivant au dessus du nombril sous la robe et des collants noirs. Elle fut attachée et bâillonnée de la même manière que Jessica. 

Pour Will, les choses se compliquèrent. Une femme puissante bâillonnait le jeune homme malgré ses coups féroces : 
- Il va pas être pratique à transporter avec tout ce qu'il a sur son dos se moqua celle-ci.
Une de ses collègues sourit : 
-On a qu'à le changer 
Mais évidemment, tout a été prévu à l'avance. Un homme cagoulé transportant un petit sac surgit de nulle part et le leur balança. 
Dès cet instant, les deux louves garou s'occupèrent "mieux" de Will. 
Pour être plus rapide, elles arrachèrent plus qu'elles ne lui enlevèrent son costume de cow-boy. En à peine 3 secondes, le garçon se retrouva en sous vêtements. Une des attaquantes pris un des vêtements du sac et obligea celui-ci à l'enfiler. Le garçon se retrouva très vite avec un pantalon de running sur les jambes. Le reste se passa comme pour Jessica et la vampire.

Une fois les 3 jeunes ligotés, une louve garou alla chercher un grand sac assez large. Il était constitué d'une matière fine mais résistante. Ils placèrent  tout d'abord le garçon sur le dos dans le grand sac. Vint ensuite la vampire et Jessica à plat ventre sur le garçon. Un des ravisseur ne put s'empêcher de laisser traîner ses mains sur les postérieurs de l'ex vampire. Ce qui outra encore plus celle-ci. Une fois qu'ils furent tous bien placés, le sac fut fermé à l'aide de plusieurs fils s'entrecroisant sur toute la longueur du sac.
 Une bête arriva lentement vers le groupe. Tous les ravisseurs s'écartèrent pour laisser passer leur chef. 
Le loup garou aux poils blanc neige et de deux mètres de haut s'adressa aux vampires.
- Nous sommes quittes. 
Les intéressés hochèrent la tête.
Le chef prit le sac et mis les captifs sous le bras.
- Nous allons pouvoir agrandir notre meute. Occupez-vous de la fille. 
Et il fit demi tour.

----------------------------

Hilda, sa sœur et Pauline étaient à mi chemin lorsque la vampire remarqua que les loups garou les suivaient toutes les 3. Elle su que le moment était venu. Elle parla à l'ange : 
- Au fait, j'ai une surprise pour toi Éléonore. Elle vit qu'elle piqua sa curiosité. 
- C'est quoi ? demanda celle-ci. 
C'est maintenant que les 3 louves et les 3 loups garou sortirent de leur cachette. Ils étaient encore sous leur forme humaine. 
- Dernière épreuve répondit-elle avec un sourire. 
Pauline voulut lui dire quelque chose mais deux hommes et deux femmes furent sur elle. Les louves la bâillonnèrent avec un grand ballgag noir et les loups scotchèrent ses mains et coudes derrière son dos. Elle se retrouva très vite à leur merci et n'eu pas le temps de protester qu'elle fut traînée de force pour faire demi tour. Éléonore vit la scène en seulement quelques secondes. 
La vampire continua : 
- Maintenant tu vas me faire le plaisir de dormir.
 D'un coup, le dernier loup garou plaqua un mouchoir sur le nez et les lèvres de l'ange. La drogue étant puissante, elle tomba dans un sommeil profond rapidement. Elle fut mise à terre.
 La louve quant à elle, ramena à la vampire une combinaison entièrement blanche et un armbinder en forme de harnais.
- J'aimerais être à votre place. 
Hilda la regarda dans les yeux.
- Vous aussi avez eu de beaux spécimens et malheureusement, je ne vais pouvoir m'amuser que ce soir contrairement à vous. 
- Bien-sûr mais nous ne sommes pas immortels. Elle la gratifia d'un petit salut et d'un sourire et repartit vers ses congénères. 
Hilda sourit quand elle commença à déshabiller Éléonore pour lui mettre sa combinaison. Elle n'oubliait pas évidemment le collier et la chaîne qui traînait encore à terre ... 
moimoi2
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 114
Inscription: 05 Mar 2016, 23:26

Re: GN et loup-garou à Halloween

Messagede Mad Hatter » 27 Mar 2017, 18:43

L'immortalité, quelle idée ! :lol: :bravo: :bravo: :bravo:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aire d'affichage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités