les colocataires

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.

Re: les colocataires

Messagede foulards6384 » 15 Jan 2017, 05:41

Merci mad pour le message et j'avoue que le français n'était pas la matière ou j'étais le plus fort, quand je prépare l'on récit sa me donne des possibilités de correction mais je choisi pas forcément la bonne et je forme pas forcément mes phrases, merci pour le tableau j'en ferais bon usage.
Pour l'histoire ne vais approfondir les liens qu'il existe dans chaque couple ainsi que entre les deux couples.
Les relations entre Delphine, Claire, Hélène, Alexandra et Kévin vont évoluer mais il y aura quelque chose d'inattendu par rapport à Kévin et alexandra ;)
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

Re: les colocataires

Messagede foulards6384 » 08 Fév 2017, 23:44

Voici la suite du séjour de Kevin chez ses chères voisine ;) , bonne lecture.

-J-2
Le lendemain matin Kevin ce réveille, il ce trouve toujours dans le noir sur son tabouret, la seul chose qui semble avoir changer et son bâillon, il sens qu'il est toujours privé de sa liberté de parler mais c'est un foulard a plat sur sa bouche, il commence a remuer ses mains et ses jambes pour tenter de se libérer mais sans grand espoir, il commence a constater que ses chères voisines sont très forte pour ligoter un quelqu'un.
-Mmmnnn, mmmnnnn.
La porte de l’armoire s'ouvre, la lumière éblouie Kevin, après quelques seconde il s'habitue et il peut distinguer la personne qui a ouvert l'armoire, c'est Claire, elle porte un pantalon belge, un haut blanc, ses cheveux sont détacher et elle affiche un large sourire.
-C:Bonjours Kevin, tu as passer une bonne nuit?
-Mmmmnnn, mmmmnnnn.
-Claire: Du calme mon petit, tu doit garder ce foulard encore un moment, mais tout d'abord ont va te sortir de cette armoire, enfin quand je dit on je veut dire moi, ne t'inquiète pas, ont ne va pas s'ennuyer aujourd'hui.
Claire retire les foulards qui entrave ses jambes et le fait sortir, elle le prend par le bras gauche pour le conduire.
-Claire: Allez, ont y va mon petit coquin. Elle lui une petite claque sur ses fesses a la fin de sa phrase.
-Mmmmnnnn!!!
Ils sorte de la chambre et arrive dans le salon ou ce trouve Delphine, elle porte un jean bleu et un pull en laine a col rouler blanc et ses cheveux son coiffer en arrière a l'aide d'une pince a cheveux noir.
-Delphine: Coucou Kevin, comment va tu ce matin?
-Mmmmnnn, mmmnnnn.
-Claire: Silence mon coquin et toi Delphine comment ce fait tu que tu soit encore la?
-Delphine: J'aller partir mais je voulait voir notre chère petit Kevin avant.
-Claire: C'est fait alors tu peut partir maintenant, n'oublie pas qu'il est a moi aujourd'hui, tu devras attendre demain pour profiter de sa présence comme nous l’avons convenue avant de l'invité chez nous.
-Mmmmnnn!!! Kevin se disait qu'ils n'avait pas la même définition du fait d'invité une personne chez soit, il trouver que Claire sembler le considérer comme sa propriété.
-Delphine: Pas la peine de t'énerver, je vous laisse, mais je te rappel que nous le récupérons ce soir a l'heure du coucher et pas demain matin, bon a plus tard les amoureux. Elle éclata de rire en finissant sa phrase qui n'était rien de plus que de l'humour.
-Claire: Enfin seul, aller mon coquin, c'est l'heure de prendre ton petit déjeuner cars il faut que tu soit en pleine forme pour nous.
-Mmmnnn???
D'un coup Claire ce rend compte qu'elle en a peut être trop dit, Kevin pourrais comprendre ce qu'elles attende de lui, elle lui dit qu'elle plaisanter et procède comme la veille pour faire prendre le petit déjeuner a son invité, une fois qu'elle a fini de faire manger Kevin elle le bâillonne de nouveau avec un foulard dans sa bouche et en passe un deuxième au quel elle a fait un nœud au centre qui passe entre ses dents bien serrer derrière sa tête pour l'empêcher de recracher celui qui remplie sa bouche et en utilise un autre pour lui bander les yeux.
-Claire: Tu va m'attendre sagement ici le temps que je m'occupe des tâches ménagères que les filles m'ont confier et ensuite je m'occuperai de toi mon petit coquin. Elle lui fait un bisou sur la joue.
-Mmmmnnn, mmmnnnn.
Kevin comprend qu'il va devoir rester sur cette chaise le temps que la blonde décide de venir s'occuper de lui comme elle dit, mais que veut elle dire? Que voulait dire ses parole qui lui avait échapper juste après le départ de Delphine? Même si elle avait dit qu'elle plaisanter il est convaincue que ses mots lui ont échapper et qu'elle a tenter de noyer le poisson pour pas qu'il devine ce qu'elles voulait vraiment de lui, cela laisser entendre qu'elles compter avoir un rapport sexuelle avec lui mais il ce disait que cela était stupide vue qu'elles sont toute les quatre lesbiennes.
Il pouvait entendre Claire faire des vas et viens, il tenter de pousser la bourre qui rempli sa bouche avec sa langue mais le deuxième foulard remplie bien son rôle, il n’entent pas Claire revenir, il sursaute sur sa chaise quand il sens ses mains douce se posé sur ses épaules.
-Mmmmnnnn!!!
-Claire: Désoler de t'avoir fait peur, j'ai une bonne nouvelle pour toi.
-Mmmnnn?
-Claire: J'ai fini ce que j'avait a faire, je suis ta nounou pour la journée, tu doit être content mon petit coquin.
-Mmmmnnnnn.
-Claire: je prévois de jouer a la nounou avec toi jusqu'à 15H00 et pour le reste de la journée nous verront au moment venue, cela va dépendre de mon humeur.
Elle lui caresser le haut du corps tout en lui parlant, Kevin apprécier ses caresses, il trouver ses mains très douce et le fait qu'il soit privé de la vue augmenter la sensation, elle stopa et le libère de sa chaise pour le conduire sur le canapé ou elle le fait s’asseoir, puis elle lui attache de nouveau ses jambes l'une contre l'autre a l'aide de trois foulards ( un au dessus et en dessous de ses genoux et le dernier a ses chevilles en fesant passer une partie entre ses jambes pour renforcer le ligotage), puis elle ce met a côté de lui pour lui retirer son bandeau et son bâillon.
-Claire: Bon je te rend ta liberté de parler mais cela n'est que temporaire, dans 15 minutes maximum je te bâillonne de nouveau, si tu en profite pour crier ou que tu a des mots vulgaire je te remet ton bâillon direct c'est compris.
-Kevin: Oui j'ai compris.
-Claire: Bien, je savais que tu serais te montrer raisonnable mon petit coquin.
-Kevin: Pourquoi tu m'appel mon petit coquin?
-Claire: Je trouve que cela te va bien.
-Kevin: Tu aurais put en trouver mieux quand même, intelligente comme tu es Claire cela me surprend.
-Claire: Merci pour le compliment mais n'espère pas que je te libère grâce a des flatteries même si je sais que tu dit toujours ce que tu pense et le surnom que je t'es donner te va comme un gant.
-Kevin: Je trouve pas, pourquoi tu a choisie celui la?
-Claire: Tu as la mémoire courte, tu te rappel pas il y à environ 8 mois quand tu était venue acheter une chemise au magasin, tu sais la noir a rayures blanches?
-Kevin: Oui, mais je n'es rien fait de plus que de l'acheter et de discuter avec toi comme je le fait a chaque fois.
-Claire: Mais cette fois la j'ai était chercher un article dans un carton et vue que je porter une jupe très courte ont pouvais voir dessous, j'avais remarquer grâce au miroir en face de moi que tu avait les yeux fixer sur mon derrière ou plutôt sur mon string rose que t'avais réussi distinguer.
-Kevin: Non il était bleu. Kevin se fige quand il ce rend compte qu'il vient de faire une gaffe.
-Claire: Exact, tu voie bien que ce surnom te va bien, tu es tomber dans mon piège mon petit coquin.
-Kevin: Non, mais ce n'est pas ce que tu croimmmnnnn!!! Elle venez de plaquer sa main sur sa bouche lui retirant toute chance de ce justifier.
Elle lui dit de ne pas chercher des excuses cars elle sais très bien qu'il ne peut s'empêcher d'admirer leurs physiques, Claire lui confie qu'elles s'arrange pour qu'il y est toujours au l'une d'elles qui l'observe discrètement voir si il ne s’intéresse pas a quelqu'un en particulier, c'est justement comme cela qu'elle savait remarquer qu'il avait une préférence pour Delphine et que ça serait elle qui devrait détourner son attention quand elles l'ont chloroformer.
Ils discute encore 5 minutes avant que Claire décide que la pause était terminé, malgré les protestations de Kevin, elle prie un long foulard rose en soie et y place une balle en mousse au centre avant de rouler le foulard, sans dire un mot elle posa la boule de tissu sur ses lèvres qu'il garder fermer.
-Claire: Alors la si tu crois que cela va suffire a m’arrêter tu te trompe.
Elle lui pince le nez pour l'obliger a ouvrir la bouche pour respirer, il ne faut pas longtemps avant qu'il ouvre la bouche et que Claire en profite pour introduire rapidement la boule a l’intérieur et de faire deux bon nœuds dans sa nuque et en rajoute un un foulard noir a fleurs jaune par dessus a plat pour cacher le premier bâillon qu'elle juge trop vulgaire.
Mmmmnnnn, mmmmnnnnn.
Kevin avait déjà vue sur le net des images ou une femme porter comme bâillon une boule en latex avec une sangle en cuir de chaque côtés fixer derrière la tête, il trouver cela trop hard et Claire venez de lui en mettre un même si il était fait d'une balle en mousse et d'un foulard ce qui le rendez assez mou, Claire l'allongea et quitta la pièce.
Les heures passe, Kevin n'a quitter le canapé que pour prendre son repas et les 3 fois ou Claire lui avait libérer ses jambes juste le temps qu'il puisse marcher dans l'appartement pour ce dégourdir les jambes avant qu'il soit de nouveau attacher comme avant, a plusieurs reprise Claire venez s’installer a côté de lui pour regarder la télé ou lui dire qu'elle le trouver trop chou ligoter comme il l'était, elle le caresser de temps en temps, il avait bien tenter de ce libérer mais ses liens tenez toujours.
-Claire: Bon, il est 15H00, fini de jouer la gentil nounou, je crois que nous allons bien nous amuser, tu es prêt mon petit coquin?
-Mmmmnnn!!!
Kevin fut surpris quand elle le fait s’asseoir et qu'elle s’installe sur lui, elle ce colle presque contre lui assise sur ses cuisses, elle lui caresse les cheveux, puis place sa main sous son menton pour remonter sa tête.
-Claire plus haut que tu dois regarder mon coquin, j'ai très envie de satisfaire ta curiosité.
Elle lui sourit, Kevin ce demande de quoi elle parle, certainement la véritable raison de son kidnapping, mais il comprend vite que ce n'est pas ça quand Claire descend ses main pour saisir le bas de son haut pour le retirer dévoilant sa généreuse poitrine, il peut voir ses seins qui ne sont couvert que part un soutient-gorge blanc.
-Claire:Alors que pense tu de mes seins? Tu voudrait peut être les observer de plus près.
-Mmmmnnn???
Elle place une main derrière sa tête pour coller le visage du jeune homme entre ses seins, elle grade son bras derrière sa tête pour grader la tête de Kevin dans sa poitrine et lui caresse le dos avec tendresse.
-Claire: Alors comment te sens tu mon coquin? Tu rêve de ce moment depuis un moment, te retrouver la tête entre mes seins.
La scène dure plusieurs minutes durant les quels Claire caresse Kevin et lui fait quelques bisous dans le coup, elle sort même son seins gauche de son soutient-gorge pour le mettre juste devant le visage de Kevin, ce dernier sens l'excitation monter en lui, quand le téléphone de la jeune femme sonne, elle le saisie sur la table basse et replace le visage de Kevin entre ses seins pour éviter qu'il ne tente d'appeler a l'aide.
Durant la conversation Kevin tente bien de pousser des cries mais le bâillon qu'il porte additionner au fait qu'elle plaque le bas de son visage contre sa peau réduit bien les grognements qu'il pousse, il ne comprend pas grand chose a la conversation téléphonique mise a part que quelqu'un devait passer.
-Claire: Bon sang, elle tombe mal, il faut toujours qu'elle ce pointe quand il ne faut pas, bon tu va me suivre mon coquin, j'ai une amie qui va arriver dans 15 minutes alors je vais te mettre dans la chambre de Delphine et Alex le temps qu'elle seras la.
Claire conduit Kevin dans la chambre pour le faire s'allonger sur le lit, puis elle sort plusieurs foulards qu'elle relie les un aux autres, elle replie les jambes de Kevin et relie ses chevilles a ses poignets avec les foulards qu'elle avait sortie, le bascule sur le côté et se place au niveau de son visage.
-Claire: Tu va rester bien sagement ici et ne t'amuse surtout pas a chercher a attirer l'intention cars je trouverai une excuse pour venir et pour information le flacon de chloroforme ce trouve dans le tiroir de cette table de nuit avec un foulard au cas ou, je n'hésiterai pas une seconde a m'en servir, mais je suis certaine que je n'aurait pas besoin d'en arriver la, pas vrai?
-Mmmnnn. Kevin hoche la tête de façon positive.
-Claire: Très bien, je revient dès que possible, a tout a l'heure mon petit coquin.
Elle lui fait un bisou sur la joue et quitte la pièce, Kevin ce retrouve de nouveau seul ligoter et bâillonner sur le lit de Delphine et Alexandra, il ne tente même pas de ce libérer, il a tirer sur ses liens toute la journée sans aucun résultats surtout que Claire les avait inspecter et resserrer au passage, il ce dit qu'il y aurait peut être de quoi couper le tissu qui l'emprisonne mais comment ce déplacer avec ses jambes replier et dans le cas ou Claire entend du bruit elle pourrais mettre sa menace a exécution, Kevin a déjà eu droit par deux fois au chloroforme et il préfère évité de ce retrouver avec encore une fois avec un tissu imbiber de ce produit sur le visage.
Le temps passe, Kevin trouve sa position de plus en plus inconfortable quand il comprend que l'amie de la blonde quitte les lieux mais il entend la porte d'entré s'ouvrir de nouveau, encore une visite ce dit il, il n'a pas le temps de réagir que la porte s'ouvre et que quelqu'un allume la lumière.
-Alexandra: J'ai pas le temps Claire, je doit me préparer pour la soirée au.... Mais que... Claire vient voir.
-Claire: Oui que veut tu Alex?
-Alexandra: Tu pourrais m'expliquer pourquoi Kevin ce dans ma chambre, ont avait bien dit que c'elles qui avait sa charge devait le garder dans leurs chambre et non dans la chambre des autres, j'attend ton explication Claire.
-Claire: Je n'avait pas le choix, aide moi a le transporter dans ma chambre je vais tout t'expliquer.
Les deux femme retire les foulards qui relier les chevilles aux poignets du jeune homme et chacune le prie par chacun de ses bras pour le faire avancer en sautillant, Claire raconte tout a Alexandra, cette dernière ce calme, elle dit même qu'elle a bien fait, rappelant a la blonde ce qu'elles risque si elles était arrêter par la police avant d'avoir fait comprendre a leurs invité la véritable raison de sa captivité, elles l'allonge sur le lit de Claire et quitte la pièce sans refermer la porte.
-Mmmmnnnn.
Kevin demander a ce qu'elle lui retire cette balle enrouler dans le foulard qui rempli sa bouche mais en vain, il aperçois Alexandra ce rendre a la salle de bain et en ressortir 15 minutes 25 minutes plus tard vêtue d'une robe de soirée bleu, puis il entend Delphine rentrée, elle va ce faire une beauté dans la salle de bain, la voix d'alexandra résonne interdisant a Delphine d'aller voir Kevin, et a peine qu'elle quitte la salle de bain que Kevin entend la voix d'Hélène, les quatre femmes semble parler de Kevin mais ce dernier ne comprend presque rien, il tente bien de comprendre ce qu'elles ce dise quand Hélène rentre dans la pièce, elle est vêtue d'un tailleur gris et remarque qu'elle a un foulard rose dans ses mains.
-Mmmmnnn, mmmmnnn. Hélène vient s’asseoir a côté de lui.
-Hélène: Attend je vais t'enlever ton bâillon. Elle retire le foulard qui couvre le bas de son visage, et le deuxième qui contient la balle en mousse.
-Kevin: Merci, je n'en pouvait plus de cette boule. Dit'il en actionnant sa mâchoire qui était engourdit.
-Hélène: Je me douter bien que Claire ne pourrais pas résister a l'envie de te bâillonner de cette façon, elle n'avait pas arrêter de me parler de ce type de bâillon, mais ne t’inquiète pas tu en auras un qui seras plus facile a supporter.
-Kevin: Pour être direct je suis plus intéresser par la conversation qui ce déroule dans le salon, je sais que vous parler de moi, j'ai le droit de savoir pourquoi vous me séquestré.
-Hélène: Je me doute bien, mais c'est nous qui décidons ce que tu as le droit de savoir, ta curiosité seras satisfaite quand nous le décideront Kevin, il ce trouve que nous devons parler de choses importante.
-Kevin: Ha bon, ne te moque pas de moi, c'est de moi que vous parler sinon tu ne serais pas venue tout de suite vers moi, tu compte fermer la porte ou bien me boucher les oreilles pour m'empêcher de vous écouter.
-Hélène: Tu est un petit malin toi, mais tu te trompe sur un point, je vais ni fermer la porte, ni te boucher tes petites oreilles. Elle déplie le foulard et sort un petit flacon marron ou on peut lire chloroforme dessus.
-Kevin: Non pas ça, pitié Hélène ne me drogue pas je préfère aller dans l’armoire, un placard ou des bouchons dans les oreilles.
Sans rien dire Hélène retire le bouchon du flacon, elle replie le foulard en un large carré, elle verse une bonne quantité du liquide clair sur le tissu et dépose le flacon sur la table de nuit après avoir remit le bouchon, elle met Kevin sur le côté.
-Kevin: Nonnnnn, Hélène je te promet de t'obeirmmmmnnnn.
-Hélène: La, respire bien, ne résiste pas.
-Claire: Tu arrive mon amour? Ha je voie que tu as les chose en mains.
-Hélène: Oui, tu peut leurs dire que j'arrive, je fini de m'occuper de notre étalon et je vient.
Kevin lutte comme il peut mais il sais bien que cela est inutile, il ne peut pas échapper a Hélène qui le garde sur le côté avec son bras droit et son autre main qui plaque le tissu sur son visage, la paume de la main sur la bouche et deux doigts au niveau du nez qui font pression sur les narines pour permettre au produit de bien passer, il regarde Hélène qui semble prendre plaisir a le chloroformer.
-mmmmnnnnn, mmmnnnnn.
Hélène ce pince la lèvre, elle ce sens toute exciter par la situation, elle regarder Kevin lutter contre le produit, elle sens même ses seins qui pointe sous ses vêtement, elle ce dit qu'il faut u'elle le fasse avec Claire, elle sens que Kevin ce débat moins, au bout de quelques minutes ses yeux ce ferme et il reste immobile, elle retire le tissu pour le bâillonner avec le foulard noir qui couvre le premier bâillon qu'elle passe entre ses dents et fait deux nœuds derrière sa tête, elle quitte la pièce avec ce qu'elle a utilisé pour endormir Kevin.
il c'est écouler 1 heure quand Claire et Hélène revienne dans leurs chambre, Kevin est toujours endormie sur le lit, Claire tente de le réveiller mais en vains.
-Claire: Bravo Hélène, tu devait mettre juste assez de chloroforme sur le tissu pour qu'il dorme durant une ou deux heures mais la il est partie pour la nuit.
-Hélène: Désoler ma chérie, mais Alexandra ne m'avait pas préciser la dose exact, ont ce rattrapera la prochaine fois.
-Claire: Demain il reste avec Delphine, donc il va falloir que je patiente deux jours. Claire était énerver.
-Hélène: Ne t'en fait pas, ce soir je te promet de t’emmener au paradis, ont n'a qu'a le laisser la et si il dort toujours a notre retour ont le transportera dans la chambre des filles pour qu'il y passe la nuit comme prévue.
Le couple retourne au salon pour dîner, puis elles regarde la télé un moment, 30 minutes après elles finisse nue a faire l'amour dans le salon, puis elles retourne voir Kevin qui ne c'est toujours pas réveiller, elle utilise une chaise de bureau pour le transporter dans la chambre de Delphine et de Alexandra pour l'allonger sur le lit, dos contre le pied du lit, elles utilise plusieurs foulards pour fixer son corps au barreaux du lit, a peine qu'elles ont fini que les filles rentre de leurs sortie en tête a tête.
Alexandra demande ce qu'elles font et Hélène lui explique qu'elle a était un peut fort avec le chloroforme et que Kevin dort toujours, donc elles ont décidé de leurs épargner la tâche de préparer leurs invité pour la nuit, Alexandra proteste assistant sur le fait qu'elle l'aurais plus tôt vue dans l'armoire ou sur le sol a côté du lit et non dessus mais Delphine trouve l'idée intéressante voir même excitante, elle demande a Alexandra de le laisser comme il est, après quelques minutes elle cède a la demande de la brune a qui elle ne peut rien refuser, Claire et Hélène vont ce coucher, Alexandra retire ses vêtements et enfile un T-shirt blanc et une culotte bleu pour la nuit, Delphine porte une nuisette noir qui lui arrive jusqu'aux genoux et une culotte verte, elles s'embrasse avant d'éteindre la lumière, Delphine regarde Kevin en imaginant tout ce qu'elle va pouvoir faire avec lui, surtout depuis la conversation qu'elles ont eux toutes les quatre.
A suivre...
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

Re: les colocataires

Messagede Utten » 11 Fév 2017, 23:28

Ca fait rêver tout ça: je me vois bien à la place de Kevin...
Avatar de l’utilisateur
Utten
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 139
Inscription: 20 Jan 2014, 14:09
Localisation: 35

Re: les colocataires

Messagede Strabisme » 12 Fév 2017, 00:08

S'il y a bien une question que je me pose, c'est : pourquoi des lesbiennes seraient attirées par des hommes ? Tout simplement : elles ne le seraient pas (ou alors elles seraient bi).

J'attends impatiemment la raison de son kidnapping car j'avoue que ce non-sens a tendance à m'énerver et, connaissant des amies lesbiennes, jamais elles ne feraient ce genre de chose :/
Powered by Linux

Militante pour la théorie du genre, féminazie, hétéro-cisphobe et anarchiste-queer

Malgré tout j'aime bien me laisser dominer par les cordes, si vous êtes un gentleman ou une gente dame~
Avatar de l’utilisateur
Strabisme
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 106
Inscription: 06 Juil 2016, 20:01
Localisation: Ille et Vilaine, Bretagne, France, Europe, Terre, Système Solaire, Voie lactée

Re: les colocataires

Messagede foulards6384 » 12 Fév 2017, 01:58

Je précise que cette histoire est une fiction donc elle ne ce déroulerait peut être pas en vrai (bien que ce ne soit pas de la science fiction) et dans mes histoires je préfère apporter les réponses à certaines questions petit à petit.
Et moi aussi je connais des lesbiennes mais je le rappel c'est une histoire fictive et non une histoire vécue par une personne
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

Re: les colocataires

Messagede Strabisme » 12 Fév 2017, 21:24

C'est pas parce que c'est de la fiction que c'est une bonne excuse pour autant.

Si j'écris des menaces de mort à qqun et que je dis que c'est de la fiction ça sera... difficilement acceptable comme excuse devant un juge, vois-tu.

De plus, tu as des amies lesbiennes MAIS est-tu pour autant une lesbienne ? Haha (non).

Donc soit tes lesbiennes se sont mises d'accord pour mettre en scène un spectacle, soit elles ont rudement mal compris le concept du lesbiannisme. (ou que ce sont juste des bi)

M'enfin vas-y, finis ton histoire, que je puisse te juger encore plus :lol:
Powered by Linux

Militante pour la théorie du genre, féminazie, hétéro-cisphobe et anarchiste-queer

Malgré tout j'aime bien me laisser dominer par les cordes, si vous êtes un gentleman ou une gente dame~
Avatar de l’utilisateur
Strabisme
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 106
Inscription: 06 Juil 2016, 20:01
Localisation: Ille et Vilaine, Bretagne, France, Europe, Terre, Système Solaire, Voie lactée

Re: les colocataires

Messagede foulards6384 » 12 Fév 2017, 23:42

il y a une grande différence entre écrire une histoire et écrire une menace de mort.
je ne juge pas les histoires qui sont publié mais je donne mon avis mais si tu veut absolument connaitre la raison de son kidnapping tu la trouvera dans la 3éme suite qui seras le J-5, je serais ravie de lire ton avis.
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

Re: les colocataires

Messagede Sloan » 13 Fév 2017, 21:05

C'est pas parce que c'est de la fiction que c'est une bonne excuse pour autant.
Si j'écris des menaces de mort à qqun et que je dis que c'est de la fiction ça sera... difficilement acceptable comme excuse devant un juge, vois-tu.


Euh... Là, le rapprochement me fait bondir !
Comme l'a rappelé Foulards6384, on parle bien d'une fiction. D'un texte fictif, d'un scénario, d'un jeu devant une page blanche, d'idées, de fantasmes, d'une narration. Bref, rien de réel, et qui à aucun moment n'a à l'être.
Il mène son histoire comme il l'entend.
Si encore le propos était choquant ou malsain et que ça fasse réagir (et même, quand on part dans le domaine des textes type fanfics, érotique, etc, que ça puisse être un brin dérangeant, ce serait somme toute assez classique).
Mais tu réagis vraiment face à un détail. Que cela te dérange en tant que lecteur, soit, mais je ne vois pas pourquoi il faudrait que Foulards6384 s'en excuse ou revienne sur ce qu'il écrit. Son texte n'a pas à être pleinement logique, ni même probable, ni son univers imposé par quelqu'un d'autre.
Je comprends que tu puisses être sensible à la question de la sexualité, ou que ce soit un point qui te fasse réagir, par contre j'ai du mal à comprendre la proportion que ça prend pour toi face à un texte fictif...
Sloan
Régulier(ère)
 
Messages: 31
Inscription: 21 Juil 2009, 09:49

Re: les colocataires

Messagede Strabisme » 14 Fév 2017, 02:12

Si vous ne me voyez pas bondir devant une fiction
Texte caché 
qui raconte que des lesbiennes tombent amoureuses d'un homme, c'est que je ne l'ai pas encore lue.

Une lesbienne n'est attirée sexuellement et romantiquement uniquement QUE par les femmes. C'est comme si une coloc de mecs cisgenre hétéros seraient d'un coup attirés par leur voisin asexuel. C'est vraisemblablement incohérent. C'est comme si parce que c'est une fiction j'écrivais une nouvelle sur le fait que 2+2=5 et que sans explication le verbe "marcher" signifiait "planter des légumes en Varsovie". (et les lesbiennes n'ont pas à subir vos fantasmes, d'ailleurs, sachez-le.)

Si tu aurais précisé que les filles étaient bisexuelles en revanche, là j'aurais mieux adhéré car ç'aurait été plus cohérent.

M'enfin bon, finissons donc cette histoire, ça me soule d'avoir à expliquer ce genre de choses.
Powered by Linux

Militante pour la théorie du genre, féminazie, hétéro-cisphobe et anarchiste-queer

Malgré tout j'aime bien me laisser dominer par les cordes, si vous êtes un gentleman ou une gente dame~
Avatar de l’utilisateur
Strabisme
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 106
Inscription: 06 Juil 2016, 20:01
Localisation: Ille et Vilaine, Bretagne, France, Europe, Terre, Système Solaire, Voie lactée

Re: les colocataires

Messagede foulards6384 » 14 Fév 2017, 03:37

Strabisme à aucun moment il est dit qu'elles tombe amoureuse de Kévin mais c'est ce dernier qui a un faible pour elles, je sais que mon histoire ne plaît pas à touts le monde (chacun ses goûts et heureusement) respectons les goûts de chacun
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aire d'affichage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités