A la conquête d'Alizée

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.

A la conquête d'Alizée

Messagede Mars34230 » 28 Fév 2017, 17:25

Bonjour, voici la première des deux parties d'une nouvelle histoire .... Le paragraphe en italique sert d'introduction et j'ai tenté de le faire un peu comme un narrateur extérieur à la scène .... J'attends vos réactions sur cette première partie ....

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous sommes un soir d'été, devant une maison de campagne. Au loin, on entend sur un chemin une voiture se diriger vers cette maison isolée au beau milieu des bois. Une fois arrivée, la voiture s'arrête et un jeune homme, habillé d'un costume élégant avec une chemise blanche, une cravate bleue et des chaussures vernies, descend du véhicule et se dirige vers le coffre … Là, il sort le corps inanimé d'une jeune femme, cheveux longs et blonds, vêtue d'une jolie robe argentée à paillettes et de chaussures à talons noire. La jeune fille cependant est étroitement ligotée et semble, à la lumière des phares que du ruban adhésif argenté, comme celui utilisé pour le bricolage, lui scelle la bouche … Comment a-t-elle pu se retrouver ainsi captive ? Pour le savoir, je vous propose de vous raconter le péril de cette jeune fille.

Alizée est une jeune étudiante en Master de droit public agée de 23 ans, elle est aussi la plus jolie fille de sa promotion de par ses longs cheveux blonds avec un éclat magnifique et des yeux dont le bleu des pupilles est aussi envoûtant que les plus belles écumes et elle est aussi d'une belle envergure, elle mesure 1 mètre 75 sans talons… Elle est jalousée de toutes ses camarades de promotions tandis que tous les garçons célibataires cherchent, en vain, à la séduire... Elle répond toujours avec politesse qu'elle préfère rester célibataire le temps de ses études pour se consacrer pleinement à son travail. Le fait n'est pas qu'elle ne souhaite pas d'une vie de couple mais elle privilégie au moins sa dernière année d'université car si elle réussi son Master, les opportunités professionnelles s'ouvriront à elle pour faire une belle carrière et pourquoi pas envisager de faire avocate, le métier dont elle rêve …. Elle est, en dehors des heures de cours, passionnée de sport notamment du volley qu'elle pratique dans le petit club local.

Tous ses camarades respectent son choix et les filles en sont les premières ravies car, pour les célibataires, elles vont jeter leur dévolu sur les jolis garçons de la promotion et ne laisser qu'à la volleyeuse ambitieuse que les faire valoir … Tous les princes charmants potentiels cèdent sauf un, un jeune homme âgé de 25 ans, doublant sa seconde année de Master. Il se prénomme Jérome, il est brun, les yeux verts émeraude, mesure près d'1 mètre 90... Il est coiffé avec des cheveux en brosse coupés courts, est aussi très musclé notamment grâce à sa passion pour le rugby qu'il pratique aussi dans le petit club de la ville. Son sourire fait craquer toutes les filles mais lui ne rêve que d'une seule : il veut être celui qui fera craquer Alizée mais il sait qu'avant la fin des partiels, sa tâche sera ardue ….

L'année universitaire se passe donc et Alizée travaille avec acharnement. Jérome voyant cette fille réviser seule décide de se joindre à elle et de préparer les partiels avec la fille qu'il convoite. La jeune femme accepte de réviser avec le beau gosse à côté d'elle et jusqu'aux examens, le fait de réviser chaque matière ensemble commence à créer une complicité entre les deux jeunes gens … A la fin des partiels, au mois de Juin, au moment des résultats, Alizée termine major de promotion suivie de très près par Jérome, leur travail a porté ses fruits. Ils décident, pour fêter ça d'aller boire un verre dans un café et entame une discussion sur leur avenir ainsi que sur les relations amoureuses... A cet instant, Alizée fait à Jérome une révélation qui va fortement intriguer le jeune homme tout en le maintenant attentif … :

« Tu sais Jérome, j'ai privilégié mon Master avant les relations amoureuses car j'ai souvent été déçue par les garçons précédemment … J'ai donc décidé, en attendant de trouver le bon pour me mettre en couple, de prendre mon plaisir seule, après quelques recherches, en m'attachant, me bâillonnant et en tentant de me délivrer... J'ai aimé, pendant les quelques coupures dans mes révisions chez moi, me retrouver impuissante … Donc voilà, l'homme qui sera capable de me kidnapper sans me faire souffrir, de me réduire à l'impuissance et au silence, celui-là aura fait de moi sa conquête et moi je ferai de lui mon fiancé …. »

Les propos d'Alizée sont pour Jérome à la fois un défi qu'elle lui a lancé mais aussi une curiosité … Arrivé dans son appartement, il entame des recherches et décide de commander un peu de matériel pour mener à bien son projet … L'irréductible volleyeuse a ouvert son cœur et lui a révélé sa faiblesse … Il n'a plus qu'à attendre pour en profiter.

C'est donc le premier week-end après la fin officielle de l'année universitaire que toute la promotion se retrouve dans une salle louée pour l'occasion pour fêter les diplômés... C'est donc le soir du bal de promotion que Jérome, habillé d'un costume avec une chemise blanche, une cravate bleue et des chaussures vernies, aura une occasion de mener son plan à bien : kidnapper Aizée ! Notre belle étudiante est vêtue d'une robe argentée à paillettes lui descendant jusqu'au dessus des genoux, des chaussures à talons noires. Elle a laissé ses cheveux détachés, en les faisant onduler et, même si elle n'aime pas trop se maquiller, ce soir-là, elle s'est légèrement passé le crayon autour des yeux, amis du mascara sur ses cils et du fard à paupières doré et a posé sur ses délicates lèvres, un rouge à lèvres du plus bel éclat, ce qui ne laisse pas son prétendant insensible à sa beauté.... La soirée se déroule avec des jeux pour animer ce bal de promotion, un concours karaoké de fausses remises de prix dont deux sont destinés à Alizée : la plus jolie fille de la promotion, et le trophée de la meilleure chanteuse (car elle vient de remporter le concours karaoké).

Ce n'est que vers deux heures du matin que Jérome propose à Alizée de la raccompagner car il voit que son amie commence à être fatiguée, ce qu'elle accepte... Il lui dit d'aller l'attendre devant sa voiture et qu'il s'occupe des affaires de la jeune femme... Alizée, dos tourné à la porte de la salle et accoudée au véhicule du jeune homme, regarde les étoiles dans le ciel … C'est à cet instant qu'un chiffon imbibé de chloroforme vient se plaquer sous son nez et la force de la main qui tient ce vieux chiffon est telle que la lutte de la jeune fille est vaine et il ne faut pas longtemps avant qu'elle ne tombe sous l'effet du produit …. A cet instant, Jérome, après s'être assuré d'être à l'abri des regards, attache les mains d'Alizée dans le dos, jointes comme pour prier, lui lie la poitrine pour faire du haut du corps un paquet solide et ensuite, il lui attache les chevilles et place quelques liens supplémentaires : le premier comme une ceinture qui passe sur le sexe de la jeune fille et qui est relié aux cordes qui retiennent les bras de la jeune femme prisonniers, les autres autour des genoux pour consolider le paquet des jambes.

Voici donc notre volleyeuse captive de liens divers mais son kidnappeur ne s'arrête pas là, il insère dans la bouche d'Alizée une bande de tissu, découpe trois bandes de ruban adhésif gris qu'il place de la manière suivante sur la bouche de sa captive : deux bandes qui se croisent sur les lèvres et sur la bande de tissu et la troisième qui couvre le tout … Une fois apprêtée, Jérome place sa prisonnière dans le coffre de la voiture et roule vers la maison de campagne de ses parents …

Une fois arrivé, après quelques minutes de route, il sort Alizée, toujours endormie du coffre de la voiture, la rentre dans la maison et la pose sur le canapé... Il reste là à contempler sa victoire, en attendant que sa captive se réveille … La récompense est pour bientôt ….
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 113
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede fredchl » 28 Fév 2017, 18:16

Un beau début, vraiment prenant ! J'ai hâte de lire la suite... :-)
Un détail qui m'a fait sourire : Le prénom "Jerome" à beaucoup été utilisé l'année de ma naissance, en 1975...
Image
Avatar de l’utilisateur
fredchl
Passionné(e) de JdL
 
Messages: 279
Inscription: 22 Mar 2016, 21:03
Localisation: Basse-Normandie

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede Gwenboyfriend » 28 Fév 2017, 20:18

Sympa la façon de décrire méthode pour l'attacher. Je m'interroge sur la réaction d'Alizée qui l'air de rien semble avoir fixé des règles précises. Et j'aime bien le prologue en italiques
Image"Back allready, Mona? I'll be able to help you in a minute! as soon as I tie up her hair"
Avatar de l’utilisateur
Gwenboyfriend
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 194
Inscription: 22 Juil 2015, 10:52
Localisation: ile de francce

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede Mars34230 » 28 Fév 2017, 20:51

Pour le prénom de Jérome, c'est un choix par pur hasard :) Quant à la suite, il y aura évidemment une réaction d'Alizée et aussi pas mal de rebondissements dans l'action :) Je n'en dis pas plus, et j'y travaille dessus ;)
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 113
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede Mad Hatter » 01 Mar 2017, 00:03

J'adore ce code de séduction. Ça me fait penser à ça, mais en plus mignon. :) C'est un bon début.
Image
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
 
Messages: 1115
Inscription: 19 Juil 2013, 22:25

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede beaugosse » 01 Mar 2017, 10:11

Cette histoire s'annonce intéressante ! J'ai hâte de savoir comment Alizée va réagir, le début est prometteur donc attendons la suite... :sifflote:
beaugosse
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 125
Inscription: 13 Juil 2013, 15:10

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede nonobound » 01 Mar 2017, 20:21

toujours aussi bon écrivain mars :)
nonobound
Accro à JdL
 
Messages: 401
Inscription: 25 Aoû 2013, 18:45
Localisation: Normandie

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede foulards6384 » 02 Mar 2017, 17:22

Un bon début pour cette histoire, vivement qu'on est la suite
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 173
Inscription: 09 Oct 2011, 13:11
Localisation: haute loire auvergne

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede Mars34230 » 06 Mar 2017, 16:20

Merci de vos retours ;)

Pour l'écriture, même si j'aime varier ma méthode de récit, je rédige surtout mes histoires à l'instinct et en fonction de mon inspiration du moment ... De plus j'essaie désormais de me maintenir dans un cadre depuis une histoire où j'ai laissé mon esprit s'enflammer laissant ainsi l'histoire dériver sans véritable fil conducteur ... Pour la suite de cette histoire, je vous la livrerai peut-être ce soir, encore un peu de patience et vous pourrez bientôt lire la suite de cette aventure ;)
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 113
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Re: A la conquête d'Alizée

Messagede Mars34230 » 04 Avr 2017, 18:02

Désolé pour avoir tardé, j'ai perdu un peu l'inspiration d'écrire ces derniers temps, finalement cela m'est revenu et cette histoire aura une troisième et dernière partie à venir très vite ;) Voici donc la suite des mésaventures d'Alizée

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Au bout de quelques minutes, Jérome s'est absenté un instant de devant le canapé pour aller boire un verre d'eau dans la cuisine, laissant donc Alizée, toujours assoupie sur le canapé... Il est environ trois heures du matin lorsque la sublime volleyeuse ouvre les yeux et sort lentement de sa léthargie … Elle se rend compte tout d'abord qu'elle ne peut pas se lever car ses jambes sont attachées, puis les sensations revennant, elle s'aperçoit ensuite que ses mains sont attachées dans son dos et qu'à chaque tentative pour se libérer, cela fait frotter une corde sur son vagin, ce qui provoque en elle quelques frissons nouveaux et, enfin, une fois qu'elle est bien réveillée, elle tente d'appeler au secours mais ses cris et ses gémissements demeurent futiles ….Elle tente en vain de se libérer mais sans succès ….

C'est alors que son hôte revient vers elle et voyant la belle enfin éveillée, il se penche vers elle, la regarde dans les yeux, l'embrasse sur le bâillon et lui dit :

« Bienvenue ma chère Alizée dans la maison de campagne de ma famille, elle est à nous seuls pour le reste du week-end, j'espère que tu vas aimer ce week-end ... »

Il s'assied devant elle et observe la réaction de sa captive qui ne se fait pas attendre : elle jette à Jérome un regard noir, comme si elle avait envie sur le moment de le tuer et elle se débat encore plus en grommelant derrière son bâillon … Le jeune homme sourit et décide de lui ôter le bâillon pour entendre ce qu'Alizée veut lui dire … Elle s'empresse, une fois la parole retrouvée, de hurler toute sa colère envers le jeune homme en lui disant :

« Jérome, détache moi petit salopard ! Je te jure, ce n'est pas drôle … Libère-moi de suite s'il te plait !!! »

Le beau rugbyman pose son doigt sur la bouche de la volleyeuse pour la faire taire et lui répond ceci :

« Te voilà bien en colère mais aussi bien prisonnière ma chère amie …. Et puis, n'est-ce pas le défi que tu m'as lancé après les partiels ? Je crois me rappeler que tu m'as dit que tu cèderais et que tu accepterais de débuter une relation amoureuse durable avec un homme capable de te kidnapper et de te restreindre à la plus stricte impuissance … Je crois, que depuis ce jour et après avoir préparé mon plan au mieux, ce soir, j'ai gagné ce défi … Alors, pour ce week-end, ton sort m'appartient »

La jeune femme rougit et se rend compte que son ami a raison … Il a réussi son coup et par conséquent, il a gagné le droit de sortir avec elle... Elle est cependant trop fière pour l'avouer … Jérome décide quand même de libérer Alizée le temps qu'elle boive un peu et ensuite qu'elle le rejoigne dans la chambre …

Une fois dans la chambre, Alizée demande à au jeune rugbyman :

« Jérome, je n'ai aucune affaire pour ce week-end, comment vais-je m'habiller ?? »

Il répond en ricanant :

« Tu t'habilleras avec ce que je t'ai préparé, ce week-end tu n'as pas le choix ni aucune liberté ... »

La jeune femme ouvre alors un petit dressing où se trouvent les tenues prévues pour le week-end. C'est avec stupeur qu'elle découvre qu'il y a quatre tenues différentes rien que pour la journée de dimanche : une tenue de soubrette, un bikini doré, la tenue de volley d'Alizée et une robe légère d'été. Elle demande à Jérome :

« Pourquoi ces tenues ??  Tu comptes faire quoi de moi ? »

Le garçon regarde sa proie et s'approche d'elle en la prenant par le bras... Au moment où ils se regardent dans les yeux, il répond:

« J'ai choisi ces tenues en toute simplicité. Tout d'abord, la robe et le bikini sont deux cadeaux que je te fais car je sais que tu aimes bien ce genre de petite robe et qu'on ira se baigner dans le lac qui passe non loin de cette maison … Ensuite, les deux autres tenues sont autant d'arguments pour achever de faire céder l'Indomptable Alizée, celle qu'aucun homme n'a jamais réussi à conquérir ... »

Il sourit et en passant dans son dos, ôte la robe de soirée de sa victime, tétanisée par la révélation de son ravisseur et qui rougit de honte, il laisse juste apparaître la lingerie fine, bande les yeux de sa captive et lui attache à nouveau les poignets dans le dos. Alizée, cette fois-ci n'oppose aucune résistance à ces nouveaux liens posés sur elle... Il fait le tour de la poitrine de cette irréductible jeune femme et attache aussi les coudes pour faire un paquet solidement attaché. Ensuite le jeune rugbyman attache les chevilles et les genouxde sa victime et l'amène sur le lit... Là il relie les chevilles aux poignets dans un hogtie strict …. A cet instant, Alizée tente vainement de protester :

« Jérome, détache-moi, j'ai bien compris que je ne peux plus t'échapper, je ferai ce que tu voudras ... »

Mais le jeune homme interrompt la plainte de sa victime et lui vole un baiser auquel elle s'abandonne et qu'elle savoure plein de bonheur … Juste avant d'être bâillonnée par un bâillon-boule, elle dit dans un soupir de plaisir :

« Je t'aime Jérome ... »

Le jeune homme a gagné, la belle Alizée s'est enfin offerte à lui, il la bâillonne, ce qui ne manque pas de faire soupirer à nouveau de plaisir et de désir la belle captive, il lui laisse un vibromasseur à pleine vitesse sur le sexe et dit à sa prisonnière :

« Tu as définitivement perdu, je te laisse ainsi attachée, bâillonnée et avec le vibromasseur le temps que je dorme un petit peu, au moins jusqu'à huit heures... Bonne fin de nuit ma chérie, désormais tu m'appartiens »

Alizée comprend qu'elle ne peut plus fuir et qu'elle est condamnée à subir des orgasmes à répétition le temps que son ravisseur finisse sa nuit …. Mais elle apprécie son sort et se prépare à un long dimanche avec celui qui lui a volé, en une seule nuit, son innocence et son cœur … Oui, elle est amoureuse de son ami d'université mais elle ne se doutait pas qu'il serait celui qui oserait la soumettre à l'impuissance ultime … Désormais Alizée ne peut plus fuir ses sentiments ni revenir sur un pari lancé … Sa défaite est sans appel, elle ne le sait que trop bien mais que lui réserve Jérome alors pour ce dimanche à la campagne ?
“Ligote tes sentiments d'une formule, Emprisonne ta douleur d'une ceinture, Le loup qui ne montre jamais son sang Par l'autre loup sera laissé vivant.”
Avatar de l’utilisateur
Mars34230
Amateur(trice) de JdL
 
Messages: 113
Inscription: 02 Avr 2015, 10:36

Suivante

Retourner vers Aire d'affichage

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité