Le loup-garou attacheur

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Pearl99
Régulier(ère)
Messages : 25
Inscription : 08 juil. 2014, 21:05
Pratique : Oui
Ce que j'adore : J'adore(rai) ligoter avec des foulards en soie. Ou ligoter tout court avec d'autres matériaux (mais particulièrement les foulards quand meme :p ).
Ce que je déteste : Pas grand chose. Sauf les jeux de douleurs qu'il peut y avoir :/
Localisation : Paris \o/

Le loup-garou attacheur

Message par Pearl99 » 05 août 2017, 19:26

Lorsqu'il avait reçu ce sms de son ami Damien, Sebastien avait tout de suite été piqué par la curiosité. "Qu'est ce qu'il a encore préparé celui-la..."
Organisateur hors-pair, Damien avait déjà eu l'occasion d'effectuer de grandes fêtes et jeux extrêmement originaux qui les avaient tous surpris. C'etait donc avec un réel intérêt qu'il avait montre ce message a sa copine, Eleanore, qui elle aussi était assez aventureuse pour se risquer dans l'une des nouvelles idées de Damien.
L'intéressée lut donc le message :" Salut à tous ! Je vous ai concocte un petit jeu pour ce soir à 21h30 précises chez moi, pour tout le week end si vous êtes disponibles. Tout retard sera sévèrement sanctionné plus tard dans la soirée. Vous serez douze normalement. Le thème de cette soirée sera : Loup-Garou. Tenue élaborée exigée.
A ce soir !"
Sa copine avait aussitôt émis plusieurs hypothèses d'un ton enjoué. De toutes façons, ca ne pouvait pas etre simplement un loup-garou normal, c'etait impossible venant de cet hôte. Sa bonne humeur naturelle, accompagnée d'un sourire charmeur constant, réhaussait superbement sa beauté naturelle -pourtant déjà grande. Les cheveux chatains clairs, longs et descendants jusqu'a son torse, ses yeux verts rieurs, sa bouche pulpeuse, sans parler de toutes ses formes très avantageuses lui octroyaient une capacité a se faire remarquer partout ou elle passait par la gente masculine (et souvent même par la gente similaire). Son copain, Sebastien, avait quand a lui un physique très sec et fin, avec une tête relativement banale en réalité. Blond aux yeux bleus Il compensait cette banalité par un style très développé, prenant soin de son corps d'une manière irréprochable qui lui conférait un charme certain. Mais plus que cela, c'etait la profondeur de son regard délavé ajoute a son intellect très développé et à une pertinence qui coupait le souffle de ceux qui ne le connaissaient pas.
"Je le connais, il vaut mieux ne vraiment pas arriver en retard..." dit il a sa copine, qui acquieca.

Le soir arriva, et avec lui la promiscuité d'une soirée pour le moins intéressante. Sebastien avait mis un pull bleu très simple, avec un col en v assez court, qui moulait sa musculature tres fine. Son pantalon en toile marron, couple a des mocassins italiens donnait un aspect très élégant a l'ensemble. Quant a Eleanore, elle avait opté pour un chemisier en satin rouge très bien coupé, dont une jupe en tissu enrichissant l'aspect élégant - sexy de l'ensemble. Comme touche finale, elle avait ajoute a sa tenue un magnifique foulard en soie vert, avec des motifs de fleurs dessus et des dorures stylisés entourant le tout.
La voir comme cela excita grandement Sebastien qui n'osa néanmoins pas le dire, de peur qu'elle en profite malicieusement. Ils sortirent ensuite pour aller dans l'immense maison de Damien.

Celui-ci les accueilla sur le pas de la porte richement décorée, illuminée par de nombreuses lumières intelligemment disposées tout autour. A chaque fois qu'un invité venait sur sa propriété, il était ébahis par la magnificence du quasi-manoir du jeune homme. Sans compté l'immense jardin de plusieurs hectares entourant la bâtisse.
"Bienvenue a vous, dit il avec un sourire chaleureux, vous avez failli arriver en retard dites donc !
- Oui, Eleanore a pris vachement de temps pour se préparer, tu connais les filles... repondit Sebastien d'une voix neutre avant de pousser un petit cri de douleur exagéré après avoir reçu le coup de coude dans les côtes de sa compagne.
- Enfin, vous échappez a la punition, c'est tout ce qui compte, rigola t-il. Entrez donc, 7 personnes sont arrivées.
- Vu qu'il est presque 21h30, j'imagine que 3 personnes vont être punies non ? Demanda Eleanore.
- Tu as tout compris. Je pense que malgré tout ils apprécieront ce que je leur ai préparé.
Ni Sebastien, ni Eleanore ne pouvait comprendre ce que le "malgre tout" impliquait mais cela n'augurait rien de bon pour ces pauvres gens.
Lorsqu'ils arrivèrent dans le salon, un brouhaha emplissait déjà l'espace, partant des bouches de sept personnes qu'ils étaient franchement heureux de revoir. Ils pouvaient ainsi voir Melanie, Chloé, Amandine, Laure, Jean, Armand et Lucas. Que des tetes connues, dont certaines qu'ils n'avaient malheureusement pas vu depuis un certain temps.
Après les effusions et retrouvailles, Damien claqua des mains pour réclamer le silence. Il sourit intérieurement. Il avait spécifiquement choisit chacune de ses personnes car il connaissait leurs "déviances sexuelles" ou leur appétit pour de nouvelles expériences. Il appréciait cette ouverture qu'ils possédaient sur des sujets qui pouvaient être pourtant normalement tabou.
" Je vous ai invité ici, comme je vous l'ai dit, pour un loup-garou. Néanmoins, ce ne sera pas un loup-garou basique, comme tout le monde les connait. A vous, je vais vous dire les règles, tandis que nos 3 retardataires n'auront aucun indice d'aucune sorte. Bon, tout le monde connait le loup-garou ? Je pose quand même la question, on ne sait jamais." Devant les hochements de tête et grognements approbateurs il continua : " ce jeu reprendra les mêmes bases, avec les mêmes rôles et le même fonctionnement. Néanmoins, je vais y ajouter quelques petites règles : La première c'est que les perdants ne seront pas simplement éliminés. Les "punitions" iront crescendo au fur et a mesure des parties mais dans la première, les perdants se verront bâillonnés et attachés jusqu'a la fin de la partie. De plus, si tout le monde se met d'accord sur le rôle que possède le perdant, avant que celui-ci ne dévoile sa carte, celui-ci se verra chargé d'une punition plus sévère. Bien entendu, chacun devra mettre les boules quies sue je vais vous donner au moment ou je dirai que le village s'endort. De plus, la premiere personne à perdre deviendra le maitre du jeu a la partie d'après. Mais ce n'est pas fini ! Le maitre du jeu devra faire tres attention car s'il attache mal une personne et que celle-ci arrive a se detacher, a la fin du jeu, tout le monde, chacun son tour, attachera le maitre du jeu peu soucieux dans des positions differentes pour le temps qu'il veut.Apres tout, nous avons tout le week end si vous le voulez bien ! La grosse caisse que vous voyez la -il pointa du doigt une imposante caisse en bois de style ancien - contient menottes, cordes, tapes, foulards, armbinder et autres joyeusetes pour que tous les gouts soient respectes ! Apres tout, nous avons tout le week end si vous le voulez bien ! Est ce que, pour le moment, cela convient a tout le monde ?"
Il sourit devant l'air enjoué avec lequel répondirent ses convives. Il ne s'était pas trompé. Cerise sur le gâteau, celle qu'il convoitait, Laure, paraissait la plus excitée par ces perspectives, malgré le fait qu'elle essayait de le cacher. Il ne pouvait pas résister a ses grands yeux bleus possédant l'innocence d'un enfant, sa grande chevelure rousse dont les cheveux s'écoulaient en cascade. Et que dire de sa robe noire, cassée sur le côté droit, au décolté plongeant sur des seins fort généreux. Il espérait de tout coeur, qu'elle allait perdre afin de pouvoir la restreindre avec ses nombreux accessoires, dont ses foulards en soie pour lesquels il avait une très forte faiblesse.
"Passons aux choses sérieuses dans ce cas..."
Dernière modification par Pearl99 le 09 août 2017, 10:36, modifié 1 fois.

nonobound
Accro à JdL
Messages : 419
Inscription : 25 août 2013, 18:45
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : et bien ce que j'adore, beaucoup de chose, j'aime aussi bien ressentir les cordes se serrées sur moi, que d'attacher la personne avec qui je pratique occasionnellement.
comme lien j'adore les menottes, le froid au début j'adore, et le fait de se dire que sans la clé on ne peut rien faire
Ce que je déteste : ce que je déteste je ne sais pas encore en fait, vu que je n'ai que très peu d'expérience
Localisation : Normandie

Re: Le loup-garou attacheur

Message par nonobound » 05 août 2017, 19:35

c'est un bon début mais va falloir que tu mettes la suite rapidement lol

moimoi2
Amateur(trice) de JdL
Messages : 127
Inscription : 05 mars 2016, 23:26

Re: Le loup-garou attacheur

Message par moimoi2 » 05 août 2017, 22:55

C'est marrant mais j'ai déjà entendu (je sais pas où :D) ces règles.

Très bon début et j’attends la suite ! :P

Pearl99
Régulier(ère)
Messages : 25
Inscription : 08 juil. 2014, 21:05
Pratique : Oui
Ce que j'adore : J'adore(rai) ligoter avec des foulards en soie. Ou ligoter tout court avec d'autres matériaux (mais particulièrement les foulards quand meme :p ).
Ce que je déteste : Pas grand chose. Sauf les jeux de douleurs qu'il peut y avoir :/
Localisation : Paris \o/

Re: Le loup-garou attacheur

Message par Pearl99 » 06 août 2017, 16:52

Soudain, la sonnerie retentit.
"Eh bien les voilà ! Ils m'avaient envoye in message pour se justifier de leur absence et me dire l'heure probable d'arrivée, mais on ne va pas accepter cette excuse n'est ce pas ? Demanda Damien a l'assemblee avec un clin d'oeil démontrant tout le plaisir qu'il prenait en pensant a la future situation.
Il alla les retrouver sur le pas de la porte en ouvrant celle-ci.
"Vous voila enfin ! On allait commencer ! Comment vous allez ?
- On est vraiment désolés mais on a... essaya de répondre Lea, une jolie brune aux yeux bleus qui, pour l'occasion portait un top très court laissant paraitre un ventre plat et séduisant. Un short en jean complétait le tout. Damien se demanda néanmoins comment elle pouvait ne pas avoir froid avec si peu de vêtements.
- On est au courant que vous faites des plans a trois, vous inquiétez pas ! La coupa t-il. Il ria ensuite a gorges déployées devant l'air déconfit de la belle brune et de son amie Typhaine, une autre fille aux cheveux châtains avec des yeux marrons cuivrés habillée quant a elle en ensemble de cuir avec une petite veste -en cuir elle aussi- pour un resultat faisant tres facilement penser a une dominatrice, et du petit sourire a la limite de la complicité de Jonathan, ce grand brun aux cheveux frisés mi-longs, et a la musculature fortement développée.
Il leur fit signe d'entrer et les enjoigna a rejoindre tous les autres qui attendaient impatiemment dans le salon. Après les retrouvailles, les 3 nouveaux posèrent quelques questions vis a vis du déroulement du jeu. Sebastien leur demanda alors s'ils connaissaient les regles normales du loup-garou, ce a quoi ils répondirent par l'affirmative.
"Alors vous savez tout ce dont vous avez besoin. La seule chose que vous devez savoir est que lorsque je dirai :" le village s'endort" vous devrez enfoncer les boules quies que je vais vous donner dans vos oreilles, ainsi que vous bander les yeux avec les bandes de cuir souples que je vous fournirai. Il se tourna ensuite vers l'assemblee assise : Si je vous ai tous invités aujourd'hui, c'est parce que je vous connais, et je sais que vous avez l'esprit plus libre qu'une majorité de gens. Sur ce, ne perdons plus de temps et commençons !"
Une fois que tout le monde fut bien assis, il distribua les boules quies a chacun, puis alla descendre les volets mécaniques, afin de ne laisser filtrer aucun flux de lumière, même légère, au sein de la maison. Après avoir finalisé tout cela, il remit les cartes a chacun, non sans avoir regarde ensuite afin de connaitre les rôles.
" Il y eut une vieille légende au XVII ème siècle dans un petit village appelé Fort-En-Trot. Cette légende parlait d'une ou de plusieurs entités venant la nuit afin de faire disparaitre de jeunes gens. Dans ce mythe, ces jeunes gens ne réapparaissaient jamais. Personne ne sut ce qu'il était advenu des disparus.
Vous êtes les habitants de ce village et parmi vous se trouvent deux de ces entités maléfiques qui chaque nuit, choisiront une victime... Au sein de ce village, il y a en plus de cela un cupidon, une sorcière, une voyante, un salvateur, un chasseur, un ange ainsi que 4 paysans. Ne se doutant de rien, le village s'endort paisiblement...
- Si je suis choisie en première je saurai sur qui me venger, je vous le jure ! Dit Laure
- Je louerai les monstres s'ils te choisissent en première, on pourrait enfin etre tranquilles ! La taquina Armand. Damien rappella a l'ordre et leur dit de proceder comme il l'avait explique. Il observa attentivement que tout le monde ait bien mis les boules quies offertes avant de continuer, puis attendit encore que tout le monde mette bien son bandeau de manière efficace. Pour parachever le tout, il baissa drastiquement les sources lumineuses, créant ainsi une ambiance tamisée.
Tous étaient dans l'expectative, a attendre ce qui allait arriver.
"Cupidon se réveille et désigne deux amoureux !" Cria t'il suffisamment fort pour que les convives l'entendent malgré les bouchons leur obstruant les cavités auditives.
Armand entendit, se réveilla en enlevant la bande de cuir qui lui obscurcissait la vue et désigna rapidement deux amoureux avec un petit sourire espiègle. Jonathan et Typhaine avaient été choisis pour s'aimer jusqu'a la mort. Il se rendormit en mettant son bandeau.
"Le salvateur se réveille !"
Et c'est ainsi que Lucas se réveilla, et choisit de se protéger pour la nuit.
"Les entités se réveillent !"
Ce fut alors à Amandine et Jean de se réveiller. Ils discutèrent par gestuelles avant de jeter leur dévolu sur la pauvre Laure. Damien ne put retenir un grand sourire, soulagé qu'il était par cette perspective. Ah il allait la bichonner cette première proie ! Son moi intérieur hurla a pleins poumons d'un cri de victoire silencieux. Il acquiesça et les deux jeunes se rendormirent. Il fallait néanmoins que la sorcière décide de ne pas la sauver, ce qui n'était pas certain. Il cria : " la sorcière se réveille".
Sebastien se réveilla et Damien lui désigna la victime, Laure. Il savait très bien que Damien avait un faible pour elle et que l'idée de l'attacher n'était pas pour lui déplaire. Mais plus que cela, il savait que Laure elle aussi avait une attirance prononcée pour le Damien, et surtout qu'elle était tout le contraire d'une amatrice en matière de bondage. Il décida donc de ne pas la sauver. Pendant un instant il hésita à tuer Eleanore, pour lui faire une petite blague. Mais il s'abstint, il attendrait un peu. Il se rendormit.
Damien exultait. Il allait chercher l'attirail dont il avait besoin, a savoir un bâillon boule, un foulard rouge rubis avec des petits motifs en losange dorés, un foulard noir unichrome et des cordes. Se postant derrière Laure, il la pinça pour que sous la surprise elle ouvre la bouche et, profitant de cette ouverture, lui introduise le bâillon boule dans la bouche.
- Maimmmmmmph commença t'elle avant de voir sa protestation se taire sous la restriction du bâillon.
Damien rajouta par dessus le foulard noir a plat en effectuant un noeud très serré à l'arrière de la tête. Il finit le côté esthétique en ajoutant le foulard -qui était epais - rouge rubis en le repliant en triangle puis en recouvrant son visage du nez jusqu'au menton par ce foulard. On ne voyait plus que ses yeux (cachés par le bandeau), son front et sa belle chevelure rousse. La jolie fille a laquelle elle appartenait était aux anges, pour ne pas dire plus. Son triple bâillon, qui l'empêchait de respirer dans des conditions optimales, lui interdisait d'émettre le moindre son, ceux-ci se transformant en lointain gémissements bien faibles. Et Damien n'en était qu'au début. Il prit une corde qu'il coupa en deux par un pli, puis entoura avec celle ci les poignets de la belle qu'il avait tiré en arrière. Il passa les extrémités dans la boucle ainsi faite puis enroula sur plusieurs tours la corde. Enfin, il passa les extrémités au milieu, entre les deux poignets, pour effectuer la aussi plusieurs tours afin que le ligotage soit bien serré. Le noeud qu'il fit, hors de portée des doigts de la rousse, rendait la délivrance impossible. Il fit la même opération pour les coudes puis l'allongea sur le sol. S'ensuivit les mêmes ligotages au dessus des genoux, en dessous de ceux-ci puis sur les chevilles. Pris d'une soudaine pulsion, il lâcha un baiser dans le cou de la prisonnière qui, malgré les bâillons, émit un gémissement approbateur bien audible. Une onde de plaisir parcourut toute l'echine de Damien qui sentit des ailes lui pousser dans le dos. Mais il n'en avait pas fini. Il passa une nouvelle corde au niveau des coudes pour ensuite rejoindre la corde située au niveau des chevilles. Il serra au maximum pour mettre la jolie rousse dans une position de hogtie très strict. Elle était prête, saucissonnée et complètement prisonnière.
Il se releva et appela la voyante, Melanie, qui lâcha un petit hoquet de surprise (mélangée a de l'envie) puis regarda la carte de Jonathan, simple paysan de son actif. Elle retourna dans les limbes de Morphee puis l'hôte déclara que le village pouvait se réveiller. Au fur et a mesure que les invites enlevaient leurs bandeaux, des exclamations naissaient au coin des lèvres, suivies rapidement par quelques ricanements moqueurs. Mélanie, cette jolie blonde aux yeux bleus dans lesquels on pouvait très facilement se perdre, et ne possédant pas des formes particulièrement développées mais compensées par un charme et une attitude provoquante qui ne laissait que bien de personnes indifférentes, se deplaça vers Laure et se mit a la chatouiller sur les hanches, endroit qu'elle savait particulièrement sensible. Celle-ci ne possédant désormais que de très peu de mobilité, elle ne pouvait que protester en émettant des grognements et gémissements étouffés.
- Mmmmmmphhhhh ! Mmph mmmphhh ! Essaya t'elle d'objecter.
Mais impitoyablement, et rejointe par Chloe, pendant presque 1 minute et sous les sourires des autres, elle chatouilla la pauvre prisonnière qui ne pouvait absolument rien faire contre cela.
- Eh bien, comme je l'avais dit, on est tranquilles maintenant !
Tous savaient très bien que Laure n'avait attendu que cela, se faisant remarquer d'entrer en parlant de vengeance.
Damien leur rappela lorsqu'ils se furent un peu calmés : " Maintenant, il faut débattre, car vous allez devoir éliminer, et attacher pour ceux qui veulent m'aider, une personne."
Bien entendu, leurs visions ayant été obstruées, leurs ouïes grandement restreintes, les debats n'avaient pas de réelles bases solides.
"Je suis sûr que c'est Mélanie, elle a une tête perverse et elle s'est bien régalée sur Laure ! Lançait Lucas.
- Mais n'importe quoi ! C'est Jean, il ne dit pas un mot depuis le début ! Lança Chloé, tentant une habile stratégie.
- Moi j'ai vaguement entendu bouger de ce côté pour le tour des loups garous dit Armand en désignant Sebastien.
Et ainsi de suite...
"Et n'oubliez pas d'élire un maire !" Lança Damien, essayant de couvrir les brouhahas de l'assemblée. Et le cycle des débats recommença... Apres d'âpres discussions, ce fut Chloé qui finit par être désignée Maire. Ils recommencèrent donc pour savoir qui était le monstre.
Au final, c'etait plutôt une discussion pour déterminer qui la troupe avait le plus envie d'attacher. Les "suspicions" se portèrent finalement sur Typhaine et sur Jean.
"Je pense que tout le monde est assez d'accord, il est donc temps de voter !"

nonobound
Accro à JdL
Messages : 419
Inscription : 25 août 2013, 18:45
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : et bien ce que j'adore, beaucoup de chose, j'aime aussi bien ressentir les cordes se serrées sur moi, que d'attacher la personne avec qui je pratique occasionnellement.
comme lien j'adore les menottes, le froid au début j'adore, et le fait de se dire que sans la clé on ne peut rien faire
Ce que je déteste : ce que je déteste je ne sais pas encore en fait, vu que je n'ai que très peu d'expérience
Localisation : Normandie

Re: Le loup-garou attacheur

Message par nonobound » 06 août 2017, 19:48

c'est très intéressant mais j'avoue avoir un peu de mal à suivre tous les rôles sur la fin

Pearl99
Régulier(ère)
Messages : 25
Inscription : 08 juil. 2014, 21:05
Pratique : Oui
Ce que j'adore : J'adore(rai) ligoter avec des foulards en soie. Ou ligoter tout court avec d'autres matériaux (mais particulièrement les foulards quand meme :p ).
Ce que je déteste : Pas grand chose. Sauf les jeux de douleurs qu'il peut y avoir :/
Localisation : Paris \o/

Re: Le loup-garou attacheur

Message par Pearl99 » 09 août 2017, 10:41

Rappel : 1ere partie : Damien est le maitre du jeu, Armand est Cupidon, Lucas est le salvateur, Jean et Amandine sont les kidnappeurs, Sebastien est la sorcière, Mélanie est la voyante, Chloe est la maire (connue de tous).





" Quand je vous le dirai, vous lèverez tous une de vos mains, je compterai jusqu'a 3 et vous devrez désigner une personne, après ca...
- Et on a pas regarde la carte de Laure, on connait pas son rôle la ! On a même pas pu essayer alors que tu nous avais dit que si on devinait, la punition serait plus sévère... le coupa Lucas, ce grand dadais chatains avec des yeux marrons très peu expressifs. Car, malgré sa remarque précédente, ce n'était pas la vivacité d'esprit qui le caractérisait. C'etait plutôt dans ses muscles que l'on pouvait le caractériser. Car c'etait une montagne, une montagne de muscles. Il en y avait peut être même trop.
Et Mélanie de relancer :
- C'est bien vrai ca ! Moi je veux deviner sa carte !
- Tout vient a point a qui sait attendre. Damien ne put s'empêcher de penser que quand ce serait son tour, il n'irait pas de main morte pour la faire taire.
Pour l'instant, je compte jusqu'a 3, et vous éliminez quelqu'un... 1....2....3 !
Les doigts se tournèrent vers leurs victimes espérées... Et Typhaine perdit.
Damien s'écria :
- Ce loup garou commence vraiment fort, car vous n'avez pas éliminé une, mais deux personnes... car Typhaine était amoureuse avec Jonathan !
Tout contents d'eux la plupart des convives poussèrent des cris de joie, excités a l'idée de pouvoir attacher deux personnes pour le prix d'une.
- Maintenant va falloir que vous essayiez de deviner chaque role de chaque personne éliminée a ce tour. Pour Laure, une idée ?
Il espérait qu'ils allaient bien répondre, qu'ils puissent s'occuper encore un peu d'elle, mais après concertation, ils se dirent que le plus logique fut qu'elle soit une simple paysanne (ou du moins les lois de la probabilité).
- C'etait le choix le plus facile et vous l'avez trouve facilement ! Bien joue, elle etait bel et bien paysanne, s'écria Damien !
- En même temps, avec sa petite bouille innocente elle aurait pas pu être autre chose, la taquina Mélanie en claquant une fessée sur le postérieur de la captive.
- Je vais donc lui rajouter un petit quelque chose qui devrait lui faire plaisir, dit le maitre de maison en sortant une corde a laquelle il fit un noeud. Comme elle n'entendait pas bien a cause des bouchons qu'elle avait toujours dans les oreilles, il leur exposa son plan pour savoir s'ils étaient tous d'accord. Avec de larges sourires complices, ils acquiescèrent avec force vigueur.
Il se dirigea vers la prisonnière puis se mit a entourer son torse avec la corde. Il plaça ensuite malicieusement le noeud au niveau de l'organe de plaisir féminin, à travers le tissu de sa culotte, puis attacha le reste a la corde restreignant les poignets de la belle. Il déserra très légèrement pour qu'elle puisse s'enivrer toute seule de divers plaisirs. Pendant l'opération, la rousse avait lâché de nombreux petits gémissements, surpris d'abord, puis de plaisir alors qu'elle testait le nouveau lien. Elle fit quelques allers-retours, puis sentant par un instinct presque surnaturel que tout le monde l'observait -pour le moment - elle arrêta. Mais ce n'etait que partie remise, pensa t'elle, ayant hate de pouvoir continuer.
- Mais regardez moi cette coquine, comment elle prend son pieds avec ce que tu lui as fait ! s'exclama Sebastien.
- En même temps, cela fait plutôt envie... dit Chloe avec un ton d'envie, elle qui n'avait jamais essaye le bondage plus sérieux que de simples poignets attachés.
Mélanie lui répondit :
- Ne t'inquiètes pas ton tour viendra j'en suis sûr.
- Bon c'est pas tout, mais je pense qu'on est tous d'accord pour dire que Typhaine est une méchante non ? se concentra Lucas.
- Oui, je suis totalement d'accord ! s'exclama Mélanie.
Et les autres d'acquiescer.
- Dommage, car elle n'était que.... Chasseuse ! dit Sebastien sur le ton du suspense en retournant la carte de Typhaine. Elle doit donc choisir une autre personne qui se fera aussi ligotée.
Avec un regard malicieux, dominateur, elle scruta chaque personne, hésitant sur laquelle jeter son dévolu. Mélanie faisait trop la maligne, mais Chloe avait tres envie d'essayer, cela se voyait. De plus, Amandine se faisait trop silencieuse, il faudrait la faire gémir un peu... Ou encore Léa, pour que, peut être, ils se fassent tous les trois, avec Jonathan, attachés ensemble. Tellement de choix...
Elle opta finalement après mures réflexions pour Chloe, par charité, en quelque sorte. Il fallait que cette jeune innocente connaisse les joies d'être maîtrisée !
- Chloé cria t'elle, enjouée !
- Petite coquine ! Tu as juste envie de me voir attachée ! Mais bon, j'étais qu'une simple villageoise donc c'etait moins drôle...
-Moi je pense que Jonathan est un paysan aussi dit Lucas.
- Non mais de toutes facons, vu que c'est le premier tour, y a que ca qui soit un tant soit peu logique ! On va pas dire un rôle ou on a une chance sur 10 ! Je vote pour ! Tout le reste nous suit ?
Comme toujours, nuls murmures ne paraissèrent pour contrer l'idée première.
- Et vous aviez tout a fait raison ! Car il était paysan ! Comme ils étaient amoureux, la découverte d'un seul des deux rôles applique la punition aux deux.
Apres avoir dit ca, laissant les "survivants" exploser de joie devant leur reussite, il alla sortir de nombreux rouleaux de tape noir.
Il leur dit ensuite :
- Pour punition nous allons les déshabiller complètement !
Et tout le monde y mit du sien pour déshabiller promptement la dominatrice, qui avait un regard augurant une vengeance terrible par la suite, et l'homme. Puis, Damien distribuant du tape a qui en voulait, ils commencèrent à les attacher solidement. Ils furent coller l'un a l'autre grâce au tape. Poitrine contre poitrine, mains contre le postérieur de l'autre, jambes collées, ils furent littéralement saucissonnés par l'adhésif, dans un ligotage rigoureux. Pour perfectionner leur oeuvre, ils rajoutèrent un bâillon double, avec deux ring-gags reliés entre eux par un petit tunnel en caoutchouc. Ils allaient pouvoir se galocher tranquillement. Typhaine, malgré son côté dominateur, se sentait parfaitement bien dans ses liens. Surtout qu'elle pouvait légèrement bouger son bassin, frottant sa peau contre la 3eme jambe de l'homme qui, très rapidement se gonfla a en faire péter les veines qui la ccernait pour ne pas se ramollir avant un bon bout de temps. Typhaine jubilait, la frustration pour les deux était totale. Elle sentait le chibre tendu de son homme, sans rien pouvoir faire avec, sauf le frotter doucement, légèrement avec ses mouvements.
Ce fut au tour de Chloé d'être ligoté. Comme elle n'y connaissait rien, Damien hésitait sur la marche a suivre et le ligotage final. Il ne pouvait pas en faire un trop complexe, au cas ou elle n'aimerait pas, mais il fallait qu'elle ressente les joies de l'immobilisation et de la perte de contrôle. Après un instant de réflexion, il décida qu'un hogtie comme Laure (en un peu plus strict) ferait totalement l'affaire. Pendant qu'il commençait son ligotage, il rappela aux autres :
- Vous pouvez essayer de deviner le rôle de Chloé pour que je rajoute quelque chose a son ligotage, hein !
- Ben villageoise non ? Il en reste encore quelques uns si j'ai bien compté et donc ca reste logique, dit Sebastien.
- Tout a fait d'accord avec cela perso, le rejoignit Mélanie.
Et les autres d'approuver. Autant jouer les probabilités, encore une fois. Cela avait si bien marche jusqu'a présent.
-Encore une fois vous avez bien deviné, mais ca ne va plus beaucoup marché maintenant ! Les prévena Damien.
En attendant, il avait fini son hogtie très strict, et la jeune fille, veritablement magnifique dans son chemisier noir a fanfreluches en dessous du cou, soupoudré par une sublime petite jupe en lin évoquant un damier avec des cases noires et blanches, ne pouvait plus bouger d'un muscle. Tentant vainement de rouler sur le flanc, ou même de simplement remuer ses pieds si collées a ses cuisses qu'ils paraissaient eternellement unis, elle voulut expliquer ce qu'elle ressentait :
- Je ne peux absolument pas bouger ! C'est vraiment... Mmph... ! Mph ! Mphhh... ! elle protesta dans un premier temps devant le traitement qui lui était infligé, avant d'éprouver une sensation difficilement descriptible qui lui procura des vagues de plaisir. Damien, sachant qu'elle s'habillait tres élégamment dans sa vie de tous les jours, avait décidé de prendre un foulard, de faire un noeud suffisament imposant en son centre, puis de l'enfoncer profondément dans la bouche de la captive. Puis, il choisit un autre foulard en soie, violet cette fois, et le posa a plat pour recouvrir l'autre foulard, puis il serra solidement avant d'effectuer un noeud rigoureux a l'arrière de la tête. Pour parachever le tout, il en sortit un dernier, magnifique avec sa couleur bleue marine, puis l'utilisa pour envelopper entièrement la tete de la prisonnière. Celle- ci ne pouvait donc plus rien dire, ni voir. Comme punition, il alla chercher un vibromasseur, qu'il réussit a caler entre les cuisses pourtant étroitement serrées, en passant sous la jupe. Le manche, suffisament long put être fixe en utilisant du tape qui s'enroula autour des cuisses pour bien fixer le vibro. Une fois satisfait de la position de celui-ci, et de l'endroit qu'il touchait, il l'actionna a l'aide d'une télécommande. Aussitôt, des gémissements se firent entendre, éminemment érotiques de par leur caractère révélant un profond plaisir.
- Mmmmmmmmmmmmmmph.... Gnnnnhh... Mmmmmmmf...
Damien se retourna vers les autres avec in grand sourire et leur dit :
- Le village se rendort....

moimoi2
Amateur(trice) de JdL
Messages : 127
Inscription : 05 mars 2016, 23:26

Re: Le loup-garou attacheur

Message par moimoi2 » 09 août 2017, 20:01

Sympa le rappel ^^ Histoire bien écrite, je me demande qui sera la prochaine victime ... :twisted:

C'est trop court ! ;)

elias_
Habitué(e)
Messages : 87
Inscription : 11 mai 2016, 20:12
Pratique : Oui
Ligoté(e) :

Re: Le loup-garou attacheur

Message par elias_ » 09 août 2017, 22:01

Comme dit par MP, en me forcantà lire la deuxième et troisième partie, j'ai adoré!
Merci!

Pearl99
Régulier(ère)
Messages : 25
Inscription : 08 juil. 2014, 21:05
Pratique : Oui
Ce que j'adore : J'adore(rai) ligoter avec des foulards en soie. Ou ligoter tout court avec d'autres matériaux (mais particulièrement les foulards quand meme :p ).
Ce que je déteste : Pas grand chose. Sauf les jeux de douleurs qu'il peut y avoir :/
Localisation : Paris \o/

Re: Le loup-garou attacheur

Message par Pearl99 » 11 août 2017, 22:56

Rappel : 1ere partie : Damien est le maitre du jeu, Armand est Cupidon, Lucas est le salvateur, Jean et Amandine sont les kidnappeurs, Sebastien est la sorcière, Mélanie est la voyante, Chloe est la maire (connue de tous). Laure, Typhaine, Jonathan et Chloé sont attachés.



Ils remirent tous leurs boules quies et leurs bandeaux avant de se rendormir.
"Le salvateur se réveille ! "
Et Lucas se réveilla. Ne pouvant plus se protéger lui-même avant un autre tour (le salvateur ne peut protéger la même personne deux fois d'affilée), il choisit de protéger Amandine, cette jolie fille chatains aux yeux marrons pour lequel il avait un faible. Il se rendormit.
Alors qu'il allait appeler les kidnappeurs pour qu'ils désignent une nouvelle victime a attacher, Damien entendit plusieurs gémissements ne provenant pas des mêmes gorges. Il put voir Chloé, prise dans de très puissants tremblements qui, malgré la rigidité du ligotage dans lequel elle se trouvait, la faisait remuer de manière spasmodique. Celle-ci prenait en effet plus que son pied. La sensation qu'elle éprouvait, cet abandon total et forcé aux vagues de plaisir que lui inculquait les vibrations du vibro sur son sexe l'excita au plus haut point. C'était incroyable a quel point quelques cordes, quelques noeuds et un corps est forcé a l'immobilité quasi totale ! Elle se sentait prise au piège, a la merci de celui qui possédait la zapette commandant son plaisir. Elle aurait voulu que cette situation se prolonge pendant des heures et des heures. Mais, pas si loin d'elle, c'etait quelqu'un d'autre qui gémissant a travers son bâillon en soie. Plus discrète, dans son monde et sa bulle, Laure malgré sa respiration obstruée en partie par le masque de soie, avait entrepris de se caresser lentement et doucement le sexe a l'aide de la corde qu'avait rajouté Damien. Ayant perdu tout controle sur son corps,excepte ce simple mouvement l'amenant a l'extase, elle le réiterait avec une sensualite et une envie chavirantes. Elle était en train de se donner du plaisir lorsqu'elle sentit une main se poser sur elle et sa taille où se trouvait la corde a l'origine de tant de plaisir. Celle-ci l'aidant a compléter son mouvement et l'amenant très rapidement a l'orgasme recherché, elle l'accepta avec gratitude. Par instinct, sachant que c'était Damien, se sentant d'une désirabilite extrême et trouvant étourdissant les possibilités de se faire palper, toucher et amener a l'orgasme par cet homme, elle lui fit savoir par des gemissements sensuels et de legers mouvements qu'elle en voulait plus. Damien, émoustillé par les simulacres de mouvements de la jolie rousse, tentant malgré ses liens de l'aguicher, ne put résister et se lança dans une entreprise orgasmique. La belle prisonnière ne put réprimer un couinement de surprise lorsqu'elle sentit un doigt écarter la corde qui lui pressait le sexe, rapidement remplacée par une langue bien déterminée à la faire jouir. Ses mouvements rapides et précis, appuyant sur les bons endroits, comme s'ils étaient munis d'une conscience omnisciente de ses points sensibles. Ses sens, quasiment tous entravés, influençaient en augmentant considérablement son acuité vis a vis des récepteurs du plaisir. Malgré la soie qui lui recouvrait le nez et la bouche, sa respiration devenait de plus en plus saccadée, ressentant des émotions si puissantes que son corps, complètement tendu restituait parfaitement a son tortionnaire avide de la satisfaire. L'orgasme, terrible dans son intensité, car sublimé par la sensation de ne rien maitriser, arriva rapidement, et malgré le bâillon restrictif, le cri de jouissance s'entendit.
Cela ne faisait que peu de minutes mais il ne fallait pas que cela s'eternise pour ceux qui attendaient impatiemment les entités dans le noir et le silence. Damien remit consciencieusement le noeud sur le sexe de sa prisonnière pour qu'elle puisse continuer a se frotter avec.
"Les entités se réveillent !"
Amandine et Jean se reveillèrent avec des sourires carnassiers. Ils hesitèrent entre Sébastien et Mélanie, puis finirent par se mettre d'accord sur Mélanie. Enfin ! Se dit Damien. Elle qui s'était moque et avait joue avec les ligotés allait payer et vivre la même chose. Pour se faire, il alla chercher deux paires de menottes reliables entre elles et à anneaux amovibles. Il mit la distance minimale entre les differentes menottes puis pris un plug-gag, cet espece de bandeau en cuir avec une boule en son centre et extremement efficace comme bâillon. Surtout que la boule avait vraiment une dimension très importante. A l'improviste, il attacha les mains de Mélanie devant elle avec la première paire. Puis, rapidement, alors qu'elle commencait a emettre elle aussi une forme de protestation il fit rentrer la boule du bandeau dans sa bouche en forçant en peu compte tenu de la taille. Avec une sorte de "gloup" sonore, la balle finit par entrer entièrement dans la bouche de la future captive. Celle-ci essaya tant bien que mal de protester contre son sort -elle voulait tant continuer à attacher et chatouiller des personnes !- mais elle avait déjà perdu la bataille, ces poignets étant immobilisés. Elle dut se pencher sous l'impulsion vigoureuse de Damien qui alla refermer la seconde paire de menottes aux chevilles de la belle. Les maillons ayant ete reduits au minimum, ces mains touchaient ces chevilles dans un balltie très strict. Mais Damien n'en avait pas finit avec elle. Il alla prendre une corde avec laquelle il encercla les cuisses avant d'enrouler le lien autour de lui-même histoire de créer une sorte de boudin extrêmement rigide. Ceci fait, il enroula l'extrémité de la corde autour du cou de la captive pour l'empêcher de relever la tête, rendant sa position encore plus inconfortable. La prisonnière, soufflant a en être rouge, gémissant des cris étouffés, faisant mine de protester, était en réalité extrêmement excitée par la position précaire dans laquelle elle se trouvait, à la merci de n'importe quel désir ou envie. La sensation d'être obligée de se contorsionner, qu'a chaque tentative de mouvements, ceux ci soient entraves voire rendus impossibles, était véritablement grisante même si elle ne l'avouerait jamais. Elle ne pouvait se résoudre a avouer qu'elle aimait le fait de n'être qu'un objet entre les mains du ligoteur.
"La Sorcière se réveille !" continua Damien.
Et Sebastien choisit une fois encore de ne pas sauver la belle captive. Stratégie délibérée ou simple envie de seulement voir des gens attachés ? Damien ne pouvait pas répondre a cette question.
Sébastien ne se rendormit néanmoins pas tout de suite, observant les frottis-frottas qu'effectuaient les deux amants attaches l'un contre l'autre. En effet, attachée a Jonathan, Typhaine prenait un malin plaisir a remuer pour stimuler l'appendice de celui-ci qui était continuellement gorgé de sang. Malicieusement, afin de le gêner -après tout c'etait une dominatrice, elle adorait instaurer cette frustration chez les hommes !- sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit. Son sexe, tendu au maximum de ses capacités, ne servant a rien, son excitation inassouvie portée a son comble, Jonathan était dans une mauvaise posture dont il se délectait allègrement. Surtout que la bougresse ne cessait de le titiller aussi avec sa langue grâce au bâillon relié. Elle maîtrisait parfaitement ce petit jeu, dégustant chaque goutte d'insatisfaction qu'éprouvait son amant.
Sébastien finit néanmoins par remettre son bandeau.
Damien, sans se démonter, continua le jeu :
"La voyante se réveille !"
Celle-ci, attachée en balltie n'était plus bonne a deviner des cartes et le tour passa donc.
"Le village se réveille !" Cria Damien pour etre sur que tout le monde entende.
Tout le monde se réveilla en enlevant bandeau et boule quies, puis en tirant des sourires en voyant la position dans laquelle Mélanie avait été attachée. Sébastien, heureux de lui montrer ce qu'elle avait fait subir aux autres, se dépêcha d'aller la chatouiller. Son solide bâillon ne restituait que quelques gloussements et gémissements fort étouffés mais c'etait largement suffisant pour savoir qu'elle regrettait ses attitudes provocatrices précédentes. Pendant que Sebastien etait rejoint par Eleanore, Damien crut bon de rajouter subrepticement une nouvelle règle, voyant que l'intérêt du jeu avait besoin d'être recentré :
-Je vois que vous vous amusez beaucoup, mais je me dois de vous dire que si les kidnappeurs gagnent, ils pourront faire subir ce qu'ils veulent à tous les autres, dans la limite de la douleur et du consentement bien entendu. Tout le monde ayant des moeurs très libres ici, allez savoir jusqu'où cela peut aller ! Leur expliqua t'il.
- Ah purée ! Mais il a raison la ! Faut qu'on arrête les conneries et que l'on cherche vraiment qui cela peut être, fit Lucas.
- Je trouve personnellement qu'Amandine est très silencieuse depuis le début, fit Sébastien, entre deux ticklings sur Mélanie qui n'en pouvait plus. Ca me parait louche comme attitude !
- Et toi t'as l'air bien réjoui que Mélanie soit attachée là ! Ca me parait assez louche aussi ! Lui répondit Amandine
- Et en plus, tu accuses un peu sans preuves je trouve. Je ne dis pas qu'Amandine n'est pas kidnappeuse mais là, ton accusation parait vraiment arbitraire, émit Jean.
- Non mais regardez bien ! C'est la seule qui n'éprouvait quasiment aucune émotion devant la découverte des nouvelles personnes bondagées ! Se défendit Sébastien, qui avait arrêté son tickling intense pour l'occasion.
Et le débat dura un certain temps ainsi, Sebastien réussissant peu a peu a reprendre l'ascendant puis a faire accuser Amandine. Et tout cela agrémenté par de profonds gémissements venant du cote de Chloé, de discrètes jouissances tout droit sorti de chez Laure, des soufflements provenant de Mélanie et des frottements venant du couple attaché.
Le vote se fit, Amandine fut pointée par la majorité, les cordes furent sorties.
- Avant toute chose, quel était le rôle de Mélanie ?
- Paysanne ! On va dire comme d'hab ! Dit Lucas
Les autres opinèrent de la tête, montrant ainsi leur approbation.
- Dommage, elle était voyante ! S'exclama Damien.
- Merde ! Dommage ! Mais pour qui avait elle voté déjà ? Jura Sébastien.
- Aucune idée, répondirent les autres.
- Et Amandine, vous dites quoi pour elle ? Les relança Damien.
- Ben, Kidnappeur quoi ! On a vote pour elle c'est pas pour rien ! Fit Armand.
- Je vérifiais juste... Eh bien vous aviez raison et vous avez démasqué votre premier kidnappeur ! Triompha Damien. Sous les exclamations de joie, il continua :
- Maintenant, il faut choisir comment on va l'attacher, dans quelle position et avec quel bâillon ! Je propose de soumettre cela a un vote !
Et ils votèrent, après moult délibérations bien entendu. Ce qui finit par apparaître etait qu'elle serait attachée debout, avec une tige de fer lui écartant les jambes implacablement, les bras en l'air liés par une corde bien ancrée a un crochet sortant du plafond. Le bâillon choisit était une balle accrochée a une pompe. Il suffisait de rentrer la balle dans la bouche de la victime, puis de la gonfler pour emplir tout l'espace et ainsi empêcher tout son de sortir. La punition qu'ils avaient choisis était tout simplement de la mettre topless. La douce asiatique aux yeux magnifiques d'un bleu azur, semblant aspirer toute la couleur du ciel, émit des petits rires devant la destinée qui lui était réservé. Une lueur perverse et coquine s'était allumée au fond de son regard. Elle ne semblait pas le moins du monde protesté contre son sort. La dilatation de ses yeux laissait même pense qu'elle attendait avec impatience. Son origine, japonaise, ressortait a travers la forme légèrement bridée de ses yeux. Son temps hâlé, sa peau bronzée, ses cheveux bruns faisait de son visage un pur miracle de mixité. Son corps n'était pas en reste, possédant des seins opulents et genereux, et des fesses rebondis et fermes qui permettaient a cette beauté de faire tourner la tête de n'importe quelle personne.
Puis ils l'allegèrent de son top rouge très sobre faisant ressortir sa poitrine, de son mini-short, puis de son soutien-gorge dont ses seins sortirent avec allégresse.
Le ligotage annoncé fut performé, chaque survivant s'échinant sur les quelques noeuds et autres objets restreignant. Le ligotage fut rapide et les participants se reculèrent pour admirer leur oeuvre, certains sifflants devant le spectacle époustouflant de la belle captive.
- Je dois vraiment t'avouer que tu es irrésistible comme ca, ma chère. Siffla Sébastien, avant de se prendre une claque sur la tête de la part de sa copine Eleanore.
- Espèce de goujat ! Alors que je suis a côté de toi en plus ! Tu en rêves hein ? Je vais en donner a fond pour tes fantasmes, je te conseille de filmer !
Elle se dirigea en balançant les hanches de la manière la plus sensuelle possible. Elle s'approcha de la jolie prisonnière, qui l'observa d'un air intéressé, puis gémit sensuellement alors qu'Eleanore commença par lui lécher le téton pointant. Elle sentait déjà l'excitation de sa captive, rien qu'avec ce geste. Et pourtant, ce n'était que le début...

elias_
Habitué(e)
Messages : 87
Inscription : 11 mai 2016, 20:12
Pratique : Oui
Ligoté(e) :

Re: Le loup-garou attacheur

Message par elias_ » 16 août 2017, 21:49

Pearl, c'est comme le bon vin, il se bonifie

Répondre