La Sérénissime

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
moimoi2
Amateur(trice) de JdL
Messages : 190
Inscription : 05 mars 2016, 23:26
Localisation : France

Re: La Sérénissime

Message par moimoi2 » 06 sept. 2018, 23:03

Beau retournement de situation ! Je ne m'y attendais pas pour ma part. Mais où est passée la demoiselle ? Serait-elle restée attachée ? :D

Avatar de l’utilisateur
Joss
Régulier(ère)
Messages : 30
Inscription : 02 nov. 2017, 10:13
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Entendre jouir une femme... Et "Les liens d'amour" : J'ai toujours aimé attacher mes chéries et savoir leur faire aimer de l'être ou de m'attacher... Donc j'aime le ligotage, qu'il soit amoureux, ludique ou esthétique. Toujours avec douceur, cordes en coton et bâillons souples, recherche du plaisir partagé avant tout.
Ce que je déteste : Le SM pur et dur et toute sa quincaillerie de cuir, métal ou latex, ses rituels quand il sont rigides genre Maître-soumise, le manque d'humour, de second degré... Sinon il a des choses que je n'aime pas dans la vie de tous les jours, la liste serait longue... Mais bien plus courte que celle des choses que j'aime!
Localisation : Hérault
Contact :

Re: La Sérénissime

Message par Joss » 14 sept. 2018, 06:15

A quand la suite ?

Avatar de l’utilisateur
Galbatorix
Régulier(ère)
Messages : 30
Inscription : 17 mars 2018, 17:47
Pratique : Oui
Ce que j'adore : - Arts martiaux/sports de combats
- Voyager
- Les chats
- L'industrie du cinéma
- Prendre soin d'une femme
Ce que je déteste : - La méchanceté/cruauté gratuite
- Les moustiques
- Le citron
Localisation : Capitale française, Cité des Papes

Re: La Sérénissime

Message par Galbatorix » 14 sept. 2018, 11:08

Je vous remercie tous pour vos retours! :timide:

Voilà la suite! Et bien évidemment avec du retard .... mais bon .... vous savez ce que c'est, avec la rentrée et tout .... bref! :)

Chapitre 5


Augusto. Crâne chauve, moustache et barbe blanche. Son regard ainsi que l’expression de son visage traduisent du calme absolu qui habite cet homme âgé de plus de bientôt 65 ans. Je suis surpris mais heureux de le voir à mon réveil. J’essaye de me redresser.

-« Aie mon dos …. »

-« Ton dos n’a rien de grave, juste des bleus. Ta mâchoire a une vilaine marque mais rien d’alarmant non plus de ce côté-là. En revanche, je ménagerais tes côtes pendant quelque temps si j’étais toi. Une chance que tu fusses près de chez moi. J’ignore ce que tu as fait à la demoiselle mais, de toute évidence, tu l’as bien énervé. Une fois que tu seras reposé et que tu auras mangé, tu pourras d’ailleurs avoir un petit tête à tête avec elle. Rassure-toi, elle n’a pas vu mon visage. »

Je me demande bien comment ce vieux bougre a réussi à se rapprocher d’elle sans être vu. Bon, sortons de ce lit. Un petit-déjeuner ainsi qu’un entretien m’attendent.


Mes valises ayant été récupérées par mon vieil ami, je décide de me changer. Je troque le costume 3 pièces de couleur noir par un autre costume 3 pièces de couleur noir. Je remets mon bauta, rien de tel qu’une petite discussion amicale pour ouvrir l’appétit.

-« Où est-elle ? »

-« Elle a dormi dans la pièce insonorisée. Je l’ai installé au petit salon. Elle t’attend. » me répond Augusto.

-« Parfait ! »

Elle est dans le salon en effet. À attendre sur la chaise. Enfin pas n’importe laquelle ! Une magnifique chaise en bois épais, rembourrée avec du cuir de couleur noir. Accoudoirs, dossier entier et même un appui-tête. Bref, très confortable ! À ceci près qu’elle comporte des lanières, noires elles aussi et cadenassables. Chevilles, cuisses, poignets, avant-bras, abdomen et poitrine. Elle est tellement large qu’elle pourrait faire penser à un trône. Sur ce trône siège une jeune femme aux cheveux bruns et longs, attachés en queue-de-cheval. Elle porte une tenue bien plus classique que sa sœur. Des baskets, survêt de sport gris assorti à un t-shirt de type sport gris lui aussi et sans manches. J’aperçois un blouson de cuir noir posé sur la table juste derrière. Quant à son physique, et bien il est de type V. Comme sa sœur. Son corps est également plus athlétique et ses formes plus généreuses. Son visage est en revanche moins tendre, comprenez par là que ses traits sont plus froids. Il n’en reste pas moins très attirant. En somme, une femme tout à fait charmante. Bah voyons ! Ne va pas te choper une conjonctivite à forcer de te rincer l’œil malheureux !

Je perçois sa poitrine se soulever à un rythme rapide. En temps normal, vu sa situation, j’aurai parié sur de la peur mais pas là. Dans son cas, mon intuition est qu’elle a juste tenté de se libérer avec un peu trop d’ardeur. Tâche impossible avec les cadenas. Mon intuition s’en voit confirmée quand je finis par remarquer qu’elle soutient mon regard et ne me quitte pas des yeux. Elle m’insulterait probablement si sa bouche n’était pas obstruée par ce bâillon-boule rouge. Celui-ci me paraît gros, sans doute trop gros pour elle. Les 5cm de diamètre sont pour des habituées en temps normal. Même le jugement d’Augusto n’est pas infaillible. Je passe derrière la chaise et lui retire son bâillon avant d’aller m’asseoir en face d’elle.

-« Pas trop tôt ! Le vieux schnock qui te sert de nounou n’a pas les yeux en face des trous ?! Cette boule est trop grosse pour moi et me fait mal ! » rugit-elle.

« Mais bon, je ne suis pas surprise. Encore un crétin qui pense protéger son identité derrière un masque ! Comme toi d’ailleurs ! Il y a un air de famille, ce n’est pas ton père au moins ? Non parce que vraiment, là, vous avez un sérieux pro …. »

-« Silence ! »

Je n’ai pas crié. Juste haussé la voix.

-« Dans ton intérêt, je te conseille de te taire et d’écouter. Ta situation est plus que précaire et je sais que tu en as conscience même si tu t’efforces de ne pas le montrer. J’ai laissé ta sœur quitter mon hôtel en vie et en parfaite santé il a plus de 24h maintenant. Ce qui signifie que tu n’as pas la moindre idée d’où elle se trouve. Tu lui as ouvert la porte d’un monde dangereux. Trop dangereux. C’est pour cela que tu as réagi si vite en absence de nouvelle. Tu t’en es pris au coupable désigné. Pas de chance pour toi, tu te retrouves prisonnière ici. Désormais, elle ne peut plus compter sur toi. »

Elle encaisse le coup. Elle sait que ma tirade est un constat de la vérité.

-« J’aime ma sœur. » finit-elle par répondre.

-« Alors pourquoi ne l’as-tu pas aidé au lieu de la mêler à ce genre d’affaires ? Nous savons tous les deux que ce que nous faisons rapporte suffisamment d’argent pour cela. Si tu es douée dans ce que tu fais bien sûr. Et tu l’es. Ce qui explique que tu m’aies retrouvé si vite, que tu ne te sois pas laissé surprendre quand j’étais au sol et que tu saches que mon ami est un homme âgé bien que tu n’aies ni entendu sa voix ni vu son visage. »

-« J’ai merdé, c’est vrai. Laisse-moi partir. Je ne m’intéresse ni à toi ni à tes affaires. Je veux juste la retrouver. »

-« Je ne peux pas faire ça. Je n’ai pas fini mon travail ici et je ne peux prendre aucuns risques. Tu ferais la même chose à ma place. »

-« Tu es un assassin, je me trompe ? Mais tu n’as rien fait à ma sœur. Pourquoi ? »

-« Tu devrais juste te réjouir que je ne lui ai rien fait, peu importe les raisons. »

Je me lève et réajuste mon veston.

-« Quoi c’est tout ? Tu vas me laisser là ?! Sans même m’interroger ?! »

N’esquissant aucune réaction, je me dirige vers la porte de l’escalier.

-« J’espère que tu as l’intention de me tuer, car si tu me laisses sortir d’ici en vie c’est moi qui te tuerai ! Et s’il est arrivé quelque chose à ma sœur, je tuerai le vieux aussi ! Tu m’entends ?! » s’écrit-elle. « La dernière fois, je t’ai juste mis à terre mais la prochaine fois je ne te laisserai pas te relever ! »

Elle doit vraiment tenir à sa sœur pour céder aussi vite à la panique.

-« Bon d’accord, attends ! ATTENDS ! Attends …. Combien pour que tu retrouves ma sœur ? »

Je m’arrête juste devant la porte. Un sourire apparaît sur mon visage.
There are no pacts between Lions and men.

Avatar de l’utilisateur
fredchl
Accro à JdL
Messages : 404
Inscription : 22 mars 2016, 21:03
Pratique : Oui
Ce que j'adore : Les histoires de kidnapping (fantasmagorique), l'endormissement, entre autres.
Localisation : Basse-Normandie
Contact :

Re: La Sérénissime

Message par fredchl » 14 sept. 2018, 20:46

Une bonne suite...
L'heure du marchandage est arrivé...
Image

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1205
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: La Sérénissime

Message par Mad Hatter » 16 sept. 2018, 10:03

Ça va être intéressant de voir où le fil de la trame va mener.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Répondre