la course ou la vie

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: la course ou la vie

Message par caroline » 02 déc. 2014, 13:12

Mad Hatter a écrit :L'histoire a un développement très intéressant, peut-être que tu as une idée de comment tu veux que ça se finisse, mais en cheminant tu découvres de nouvelles et donc ça rallonge la route que tu parcoures, un peu comme George R. R. Martin qui à ce qu'il parait sait depuis le début qui il veut mettre sur le trône de fer à la fin de son histoire qui initialement avait prévu une tétralogie :roll: , on en est à six pour sept en ce moment :sifflote: par une intrigue qui s'est étoffée par de nombreux développement (a t-il changé d'avis en cours de route :?: )pourtant je ne lui en veux pas du tout :love: .
Donc trop longue ton histoire avec ses développements ? Absolument pas :bravo: !
Ce qu'il y'a de bien, entre autres ,avec toi c'est que tu amènes toujours un commentaire intéressant, un éclairage...
Avec ton copain d'choc..tchoko, vous animez le forum. :bravo:

Pour l'histoire, je ne sais pas comment le dire...mais c'est comme si mes personnages vivaient sans moi et que je n'étais que leur interprète.
J'avoue que même maintenant je ne connais pas la fin.
Tu me donnes encore plus envie de la connaitre... :D
Mad Hatter a écrit :un peu comme George R. R. Martin
C'est flatteur...et en plus j'adorrrreeeee game of thrones! :langue:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1380
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: la course ou la vie

Message par Mad Hatter » 03 déc. 2014, 16:12

Ah la création vit aussi de son côté dans ton esprit, et aussi dans chaque lecteurs, je me rappelle d'une nouvelle d'Umberto Eco où une phrase se termine dans un bas de page, la tension et la curiosité sont à leur comble, on tourne la page et...[hidden]une page blanche immaculée :admire:[/hidden]
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: la course ou la vie

Message par caroline » 08 déc. 2014, 15:14

La suite..toujours décalée ...sans liens.

Mon dieu! Caroline!
Te jettes tu dans la gueule du loup?
Reprends toi!


Chapitre 10

La porte s’ouvre.
Je fais un pas dans sa tanière, stressée comme si j’entrais dans une maison hantée.
Elle est plongée dans la pénombre. Seule la lumière venant de la cave l’éclaire faiblement, animant des ombres chinoises inquiétantes.

Et maintenant ?
Ce n’est pas la première fois que je me pose cette question, mais cette fois, la réponse est vitale. Ma vie est en jeu.
- Qu’est ce que tu es venue faire ici ? Pourquoi t’es tu fourrée dans cette situation alors que tu pouvais fuir ?
- Parce que….il le fallait …Et il n’est plus temps de se culpabiliser ou de regretter. Je dois me préparer. La chance est toujours avec moi.

Ca me fait encore du bien de me parler, ça me calme, ça me rend plus lucide.
Je m’assieds par terre, adossée au mur de la cave.

- Mets toi à sa place, Caroline.
- Euh… Bon ! Ok. Je vais essayer….


Je l’imagine jubilant à l’avance de me trouver désespérée, effrayée, en souffrance, soumise, le suppliant de me détacher, m’excusant de mon insolence, ayant besoin de lui, mon sauveur et maitre.
Connard va !
Et là, big surprise : « Merde, elle n’est plus là ! Elle a disparu. Mon jouet a disparu. Pourtant je l’avais bien attachée ! »
Wouahouuu !
« Putain ! Où est elle passée ? » Il commence à s’inquiéter.
Bien fait !
Je le vois s’agiter dans tous les sens, incrédule « Ce n’est pas possible ! Je ne me suis pas trompé d’endroit ! Je ne me trompe jamais »

- C’est vrai. Il ne se trompe pas. Hihihi…Ce n’était pas prévu qu’il m’attache là, j’en suis sûre… Je n’avais pas planifié le lieu de ma rébellion et donc de mon supplice.
-Tu t’es traitée d’idiote quand tu l’as défié et, plus tard, tu t’en es voulue quand tu as décollé le boitier de sauvetage de ta main. Tu l’as regretté sur le coup mais c’était les bons choix. Sans ça, tu serais actuellement dans ta cellule, enchainée sur ton lit où il t’aurait maltraitée pour jouer et pour jouir. Sans espoir. Ne gâche pas cette occasion. Fais toi confiance !


Finalement, il est obligé de se rendre à l’évidence :
Plus de Caroline ! On lui a pris sa poupée vivante.
Il est fou de rage et comme j’ai tout ramassé avant de partir, il panique grave.
Chacun son tour.
Il explore les hypothèses : soit enlevée par des pervers comme lui, soit détachée par des gens normaux, soit délivrée toute seule. Tout ça lui semble fou, mais il ne voit pas d’autres possibilités.
En tous cas, si je suis libre, il peut avoir des ennuis.Il n’est pas stupide.
Il va vouloir cacher les preuves de sa perversion au cas où...
Donc, il est en train de courir vers la maison pour commencer le ménage.

Mon temps de sécurité s’est écoulé.
Je ne peux pas revenir en arrière et risquer de le rencontrer.
Je ne peux pas non plus sortir par la porte (sûrement fermée à clé) ou par les fenêtres. Je sais qu’il y a des alarmes sur toutes les ouvertures, il s’en est vanté. Si je déclenche ça, il va savoir où je suis, me rattraper et là…..je n’ose pas penser à ce qu’il me ferait. J’en frissonne.

- Vite Caroline… Décide toi !

Je m’efforce de visualiser les lieux pour anticiper mon trajet.
Je tire la porte de la cave derrière moi me privant de toute lumière électrique. C’est le noir. Je marche en tâtonnant, une main contre le mur. Mon bras heurte un objet que je récupère par miracle et presque sans bruit.
Le vase ! Tu l’avais oublié !
Le cœur battant très fort, je monte l’escalier menant au couloir de sa chambre. Dès la porte ouverte, une marée de sensations, d’émotions et de sentiments monte en moi.
Combien de fois y suis je allée, et combien de fois y ai je été manipulée dans tous les sens du terme ?
J’y ai aussi parfois pris du plaisir et éprouvé de la reconnaissance après des heures ou des jours seule dans mon cachot,punie, nue, enchainée, battue, humiliée, sale, à peine alimentée. J’étais la méchante fille. Je le méritais. Quand il me délivrait pour m’emmener chez lui, il me câlinait et m’appelait sa princesse ou sa poupée. "Je suis obligé de te dresser pour ton bien" me disait il en me caressant. Comme j’étais contente alors ! Je me sentais gentille et belle. Je le trouvais généreux. Ses mains sur mon corps, son sexe en moi…Je jouissais.
La honte et la colère ensuite. La haine de lui. Le dégout de moi.
A l’évocation de ces souvenirs, je chancelle, une main sur le front.
Une veilleuse est restée allumée près du grand lit à barreaux où je revois mon corps écartelé, libre ou attaché, offert à ses désirs.

Je chasse ces images.
Plus le temps, plus le choix.
Je me déshabille, range mes affaires dans le sac, le glisse sous le lit (je ne veux pas qu'il se rende compte que je suis allée dans la petite pièce) puis je m’allonge au milieu du lit, la nuque sur un oreiller, les mains tendues en arrière accrochées à des barreaux, les genoux pliés, les pieds écartés.

Je me force à respirer lentement et à garder ma pose et mon calme.
Je suis prête.

Une porte qui s’ouvre. Celle de la cave ? Déjà ?...
Des pas qui montent l’escalier lentement.

- Caroooollliiiine… sa voix presque taquine…houhou….houhouuu

Une ombre géante se profile à la porte.
La lumière s’allume.
Mon cœur s’arrête.

- Bonjour Caroline….

est ce la fin?
Dernière modification par caroline le 19 déc. 2014, 06:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tchocobo
Fana de JdL
Messages : 371
Inscription : 25 déc. 2013, 19:26
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : -les jeux de domination/soumission
-Jouer avec ma compagne :)
-Le chocolat
Ce que je déteste : -Les gens qui ne sont pas ouverts d'ésprit.
-Les insectes.
-et j'en passe sinon on est pas couché...
Localisation : Seine Maritime

Re: la course ou la vie

Message par Tchocobo » 08 déc. 2014, 16:06

oh non pas la fin T_T

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1380
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: la course ou la vie

Message par Mad Hatter » 09 déc. 2014, 16:38

La fin n'est qu'un nouveau point de départ, et là je me dis que la tension est à son comble, mon esprit ne voit qu'une chose la mort, reste à savoir qui va y passer
http://static.comicvine.com/uploads/ori ... lor2sm.jpg
http://static.comicvine.com/uploads/sca ... 63-19a.jpg
En tout cas il faut frapper avec le bout pointu, les choses ne vont pas en rester là Image le monstre est là, mon imagination s'emballe. :cartes:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: la course ou la vie

Message par caroline » 12 janv. 2015, 12:20

est ce la fin?

Cette voix prétentieuse !
Sois prudente Caro, …. Cool!
Je lève les yeux vers lui, silencieuse, mon regard perçant le sien.
Ne cède pas, montre lui que tu es tranquille et forte !
Il cligne les yeux et détourne la tête.
C’est bien Caro, un point pour toi.
- Surpris de me voir là ? Ma pose te convient ? (je joue la provocation, le buste en avant, les cuisses ouvertes) Je sais que je ne dois plus avoir l’air très fraiche…mais tu y es aussi pour quelque chose pas vrai ?
Je ne lui laisse pas le temps de répondre et m’assieds en tailleur sur le lit, les mains sur les genoux, un sourire discret sur les lèvres.
- Figure toi que j’ai été délivrée par… disons...des gens bien. Pas la peine de t’en dire plus. Ils ont été très choqués de me voir comme ça et on même pris des photos avant de me détacher …. Ils m’avaient demandé si je voulais bien parce que c’était pour garder des preuves ……Ils voulaient m’emmener à l’hôpital et prévenir la police...... Je leur ai demandé de ne rien faire jusqu’à demain matin...si je ne leur donnais pas de nouvelles…….. J’ai eu du mal à les convaincre……. Alors ils ont ramassé tout ce qui pourrait garder des empreintes au cas où…

J’arrête de parler pendant quelques secondes, ravie de voir son front plisser et ses yeux fuir les miens, même s’il se force à ricaner.
Ca marche, continue ! Mais reste vigilante…
- Inutile de te faire un dessin ….
- Tu veux quoi alors ? Pourquoi es tu revenue ?
Il a l’air soucieux et agacé, avec sa voix des plus mauvais jours.
Méfie toi Caroline !
Je me crispe, ma main gauche serrant le bâton pointu que je cache derrière mon dos.
- Je voulais t’avertir que …c’était fini pour toujours. J’essaye de parler d’une voix ferme.
Il pointe du doigt le bâton en riant.
- Tu crois m’impressionner avec ça ?
Je me projette en arrière contre le montant du lit, accroupie, les jambes repliées, le bâton pointé vers lui, prête à me défendre. Il éclate de rire.
Il a vu ma peur? Il fait mine de me frapper en se moquant des petits cris que je pousse à chaque attaque simulée.
- Stop ! T’as pas intérêt à me toucher ! Je n’ai plus peur de toi (ma voix tremblote) . Tout se joue là Caro…Concentre toi !
- Pffttt….Tu es excitante quand tu te rebelles ! Il continue son manège d’attaques feintes. Il n'est plus soucieux. Il semble sûr de lui.
Soudain il attrape une de mes chevilles et me tire vers le milieu du lit. Je tombe sur le dos en criant, cramponnée à mon bâton, la nuque sur l’oreiller.
Il saute sur le lit et plonge sur moi.
Son corps m’écrase, ses mains saisissent mon poignet gauche et le serrent brutalement en le tordant en arrière.

Il me regarde les yeux brillants, sa bouche projetant son souffle sur mon visage.
- Lâche ça idiote. Tu as perdu. Tu es perdue . Fallait pas revenir.

pas encore la fin? ça ne va pas tarder n'est ce pas?

Avatar de l’utilisateur
Tchocobo
Fana de JdL
Messages : 371
Inscription : 25 déc. 2013, 19:26
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : -les jeux de domination/soumission
-Jouer avec ma compagne :)
-Le chocolat
Ce que je déteste : -Les gens qui ne sont pas ouverts d'ésprit.
-Les insectes.
-et j'en passe sinon on est pas couché...
Localisation : Seine Maritime

Re: la course ou la vie

Message par Tchocobo » 12 janv. 2015, 13:04

En attente de la chute :admire:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1380
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: la course ou la vie

Message par Mad Hatter » 12 janv. 2015, 19:42

Frappe, cogne Image, perce Image le, ne le laisse pas gagner ! N'abandonne pas !
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 724
Inscription : 02 août 2013, 18:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: la course ou la vie

Message par Bouya2 » 13 janv. 2015, 10:39

Faut pas s'arrêter là ! LA SUITE ! LA SUITE !
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: la course ou la vie

Message par caroline » 20 janv. 2015, 00:07

Bouya2 a écrit : de Bouya2 » 13 Jan 2015, 17:39

Faut pas s'arrêter là ! LA SUITE ! LA SUITE !
Re: la course ou la vie
de Mad Hatter » 13 Jan 2015, 02:42

Frappe, cogne , perce le, ne le laisse pas gagner ! N'abandonne pas !
Re: la course ou la vie
de Tchocobo » 12 Jan 2015, 20:04

En attente de la chute
oki oki....ça va pas tarder..
vous avez des pronostics?.

Répondre