La Traque

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Yopo1
Habitué(e)
Messages : 60
Inscription : 27 mai 2015, 10:30
Pratique : Oui
Ligoté(e) :

Re: La Traque

Message par Yopo1 » 06 nov. 2015, 07:41

Merci beaucoup pour ce complément. Je m'excuse de t'avoir fait retoucher ton récit.

J'apprécie beaucoup la manière dont tu détaille le regard des personnages.

Toute histoire possède une fin & je m'en tiendrais là.

Encore merci.

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: La Traque

Message par caroline » 07 nov. 2015, 11:28

si vous voulez un peu plus de liens, lisez cette version..
si vous voulez faire travailler plus votre imagination, relisez la 1ère version publiée
...que j'ai eu tort de supprimer




Le Chasseur

Wouaahouu!
L’homme étouffe son cri de joie.
Il cherchait une proie depuis trois jours dans la grande ville.
C’est elle !…C’est ma proie !
La fille qui avance dans sa direction au milieu de la foule du centre commercial le fascine.
Il l’a reconnue aussitôt sans l’avoir jamais vue.
Comme si ses rêves les plus fous et les plus enfouis avaient guidé ses pas.

Ne pas la perdre ! Ne pas se faire remarquer.

Il détourne le regard, attend qu’elle le croise et s’imprègne au passage de son odeur parfumée « Miss Dior » un parfum qu’il adore.
Elle est jeune, sans doute étudiante.
Elle est mince. Une jolie silhouette avec juste les formes qu’il faut.
Ses cheveux roux en chignon boule frisottent avec insolence.
Ses yeux bleus pétillent.
Elle est rayonnante.

Il la suit à distance.

Le Gibier

Chloé est habituée aux regards gourmands-voyeurs des hommes.
Mais le grand mec qu’elle vient de croiser a quelque chose d’autre qu’elle n’identifie pas mais qui la fait frémir.

Tu te fais des idées. Oublie ça.

Elle s’arrête devant des vitrines, prend son IPhone dans son sac.

- Evie ?...Je suis devant Zara…T’es où toi?

L’inconnu mystérieux passe devant elle, sans lui accorder la moindre attention.
Cet excès d’indifférence artificielle la perturbe.
Il y a quelque chose qui cloche.

Quelques minutes plus tard, elle confie son trouble à son amie qui saisit l’occasion de se moquer d’elle :
- Tu es vexée ! Eh ma belle, même toi….tu n’es pas le centre du monde !
- Vexée ? ….Euh…Non, mais d’habitude, j’ai l’œil. J’avais repéré qu’il m’avait…comment dire… euh…ciblée. …
Je ne sais pas comment te dire…genre prédateur....tu vois. ? Mais c’est fini…Il a disparu… Heureusement….je n’aurais pas pu me défendre.

Chloé rit pour dédramatiser.


Le Traqueur.

- Evie ?...Je suis devant Zara…T’es où toi?

La voix de sa proie est une mélodie.
Et pourtant il la bâillonnera et s’en privera.
Comment seront ses gémissements ?
Il les imagine plaintifs, craintifs pour elle, jouissifs pour lui.

Sa façon de marcher, de bouger est une invitation délicieuse.
Et pourtant il la ligotera sans espoir de liberté.
Se tortillera t’elle dans ses liens quand elle se réveillera ?
Il la voit effrayée, exposée, habillée ou nue, attachée de toutes les façons.
Sa poupée, son objet, son spectacle vivant.

Il saura tout d’elle bientôt.
Le logiciel pirate infiltré dans son IPhone contamine aussi son ordi.

Il sait tout d’elle.
Il l’encercle.
Il maitrise son IPhone, son ordi, ses amis, sa vie.

Il ferme les yeux pour visualiser sa capture, son ligotage, sa détresse.

Elle est déjà à lui.


La Proie.

« TU ES A MOI »
Ce premier texto l’intrigue.
Chloé n’a pas encore peur.
Qui a pu lui envoyer ça ?
Des noms de copains, de copines défilent dans ses pensées comme autant d’hypothèses.
Elle répond « Paroles….Paroles » avec des smileys provocants, mais ça ne passe pas.
L’émetteur est masqué, inconnu.

« TU ES MA PROIE »
Oups...C’est pas cool ça …

« TU NE M’ECHAPPERAS PAS »
De moins en moins fun.
Les messages inquiétants s’additionnent

« JE SAIS OÙ TU ES »
Avec une photo du lieu où elle se trouve.
Stressée, elle explore les environs, ne voit rien de suspect.

« PROFITE DE TES DERNIERS JOURS DE LIBERTE »
Elle veut tout effacer, mais n’y arrive pas. Son IPhone ne lui obéit pas.
« Salaud ! » hurle t’elle toute seule, au bord de la crise de nerfs
.
Elle s’est confiée à ses amis. Personne ne la croit.
- Klo ! Tu divagues …Tu veux faire ton intéressante...
Elle perd son aura.

Il faut dire que chaque fois qu’elle veut leur montrer les messages pour prouver ses dires, ils disparaissent comme par magie.
Devient elle folle ?
Elle était une princesse.
Elle est une pauvresse.

« TU SERAS ATTACHEE »
Elle n’ose plus sortir. Elle sèche les cours.

« TU SERAS MON JOUET »
Que peut elle faire pour sortir de ce cauchemar ?
Prévenir la police ? Pfft…Si je ne leur montre pas des preuves…
Ses parents ? Elle ne veut pas les inquiéter.

Elle se souvient soudain du mec du Centre Commercial.
C’est lui, j’en suis sûre….Mais comment a t’il eu mon numéro ?... Evie ! Mais oui c’est elle...Sa complice...Je l’ai démasquée....
J’ai vraiment eu peur. Ce n’était qu’un jeu..et j’ai marché...Ouf!


Tout s’éclaire: le centre commercial, les moqueries d’Evie…
Chloé a retrouvé sa sérénité.
Elle se fait belle pour sortir.

La Capture

Elle appelle un taxi.
Le traqueur capture l’appel qu’il attendait depuis des heures.
Son plan se réalise. Il jubile.

- Oui Mademoiselle….Je serai chez vous dans cinq minutes. Un taxi londonien. A tout de suite.

Il la dévore des yeux quand elle sort de chez elle, encore plus canon, plus excitante, adorable dans sa petite jupe légère qui met en valeur ses jambes fines, son top coloré qui moule ses jolis petits seins et son sac de marque sur l’épaule.
Et sa démarche ! Elle semble danser sur le sol dans un déhanchement charmant.
Il a envie de lui sauter dessus immédiatement.
Il se retient.
Elle sera toute à lui dans quelques minutes.

Le visage masqué par sa casquette, Il déclenche l’ouverture de la porte arrière.
Pas besoin de descendre.
Chloé apprécie ce taxi londonien aux vitres teintées.

- Bienvenue dans mon domaine Mademoiselle »

Il a une voix virile et veloutée.
Chloé est joyeuse.
Elle donne l’adresse d’Evie. Sa voix est une musique douce.
La portière se ferme et se verrouille automatiquement.
Une paroi en Plexiglas sépare l'avant de l'arrière du taxi.
Installée confortablement, elle croise les jambes, inconsciente du spectacle qu’elle offre au rétroviseur.
La voiture démarre.
Elle pianote sur son IPhone pour envoyer un message à Evie.
Ca ne fonctionne pas. Agacée, elle recommence, vérifie qu’il y a du réseau.

Soudain un diable rouge ricanant envahit l’écran avec un message incrusté.

« TU ES CAPTUREE »

Un vent de panique l’envahit. Elle comprend.
Quelle idiote !
Poussée par l’adrénaline, elle cherche les poignées. Elles ont été démontées.
Rien non plus pour baisser les vitres latérales.
Elle tente de faire glisser la paroi de séparation. Elle ne réussit qu’à se casser les ongles.

Les messages se succèdent, écrits puis parlés avec une voix style GPS.
« Tu es capturée »
« Tu es ma proie »
« Tu es à moi »
Ils défilent en boucle, lancinants, ponctués de rires diaboliques.

Elle massacre son IPhone à coup de pieds et de poings, cogne sur toutes les vitres, trépigne, hurle, tente d’attirer l’attention extérieure.
Personne ne peut la voir. Personne ne la voit.
Le taxi continue de rouler.
Le chauffeur ne s’est pas retourné.
Elle voit son regard de prédateur dans le rétroviseur.
C’est lui !
Elle avait vu juste. Elle s’en veut. Elle en veut à ses amis.
Elle est malheureuse, morte de peur.
Elle pense à ses parents, à sa vie fichue.

Des nuages de vapeur sortent de plusieurs trous percés dans la garniture du toit.
Elle veut les boucher avec ses mains qui courent d’un trou à l’autre, mais il y en a trop et elle n’a que deux mains.
Sa tête tourne. Elle devient molle. Elle résiste. Tout devient flou. Elle s’effondre.
Bonjour tristesse. Bonjour détresse.
Ses deux dernières pensées avant de s’écrouler évanouie sur la banquette arrière.

Il règle son rétro pour mieux la voir.
Elle est émouvante.
Le haut de son corps est couché de côté sur la banquette, ses deux bras tendus devant elle comme pour une prière.
Des cheveux rebelles colorient sa joue.
Elle est si fragile.

L’attacher vite avant qu’elle se réveille.
Pas de temps à perdre.


Il s’arrête dans un endroit désert au milieu d’un bois.

Il étale Chloé à plat ventre sur la banquette arrière.
C’est une poupée inerte, désarticulée.
A peine si elle gémit quand les menottes mordent sa peau, serrées au maximum sur ses poignets, sur ses bras au dessus des coudes,
sur ses chevilles enfin.
Une éponge dans sa bouche, plusieurs tours de ruban adhésif pour l’y maintenir, un bandeau sur ses yeux.

Sa traque est finie.
Il a capturé sa proie.
Elle est à lui.
Il freine son impatience.

Il la dégustera et la savourera plus tard dans sa tanière.

La tanière du pervers


« Terminus ! » crie t’il en prenant dans ses bras sa proie évanouie

Il marche lentement pour savourer ce moment excitant.
Sentir ce corps inerte dans ses mains puissantes.
Voir sa jupe retroussée dévoilant ses cuisses et sa fine culotte blanche
Imaginer ce qu’il y a dessous et ses seins sous son top.
Contempler son beau visage endormi qui tombe vers le sol comme ses cheveux dénoués .
La maitriser totalement, pouvoir jouer avec elle et bientôt jouir en elle.

« Tes dernières secondes à l’air libre ma chérie. Bienvenue dans ma tanière »

Une maison de pierre loin de tout sur un terrain boisé cerné de hautes palissades.
Une pièce grise au sous-sol, des miroirs au plafond et sur les murs,
Des cordes, des chaines, des outils sexuels et de torture sur une table.
Un large lit à barreaux au milieu.

Il y allonge Chloé délicatement sur le ventre et s’agenouille au dessus d’elle.
Ses mains caressent ses jambes, ses fesses sous sa jupe, son dos sous son top, son cou parcouru de fines mèches rousses.
Il enlève toutes ses menottes, révélant des marques roses, rouges, sanguines provoquées par les bracelets d’acier.
Elle est toujours inconsciente.

Il joue à lui lever les bras, les jambes, à les faire retomber, à la faire rouler d’un côté sur l’autre, à lui donner des petites tapes un peu partout sur le corps et la figure.
Il s’amuse avec sa poupée de chair.
Elle ne réagit toujours pas.

Le pervers la retourne sur le dos, étale ses cheveux de chaque côté de son visage, tire ses bras et ses jambes pour former un grand X sur le matelas grisâtre.
Il noue solidement des cordes autour de ses poignets et chevilles, jubilant de lui faire mal là où les menottes les ont déjà striés. Il les tend au maximum vers les quatre coins du lit pour l’exposer ouverte et offerte à toutes ses perversions.
Elle commence à remuer, à émettre des petits grognements.
Il s’empresse de nouer un bandeau noir autour de sa nuque pour la rendre aveugle.Non pas pour rester anonyme, mais pour la voir stresser quant elle se réveillera et qu’elle sentira la lame du couteau découper ses vêtements et sa pointe piquer sa peau, explorer sa fente et faire des ronds autour de ses tétons.
Il lui ôtera plus tard son bâillon.
Il veut entendre ses cris et ses supplications.

Il se lève pour admirer son jouet.
Chloé est émouvante, indécente malgré elle, à sa merci.
C’est sa plus jolie proie. Il va la garder longtemps. Après il la jettera.

Un signal d’alerte retentit. Sans doute un animal ?
Par précaution, il la pique dans le cou pour l’endormir à nouveau.
« Tu ne perds rien pour attendre ma jolie. Je reviens vite. »
Chloé entend cette phrase sans la comprendre avant de sombrer une nouvelle fois dans le néant.
Il referme soigneusement la cellule et l’entrée du sous-sol.


La fin de partie

Chloé émerge.
Elle est angoissée.
Elle ne veut pas se réveiller.
Son coeur bat très fort, des peurs, des regrets, l’intuition qu’il n’y aura plus que du noir dans sa vie.

- Klo ?
Une voix douce, connue.
Une main chaude qui presse la sienne.
Elle ouvre les yeux, découvre la chambre toute blanche où elle est alitée.
- Evie ?
Un murmure incrédule sort de sa gorge.
Son amie est assise près du lit, ses yeux humides remplis de tendresse.
- Tout va bien. Tu es hors de danger. Tes parents vont venir.
Evie pleure en lui caressant la joue.
- Excuse moi, excuse moi. J’aurais dû te faire confiance dès le début. ….Mais plus tard, j’ai vu que c’était sérieux et j’en ai parlé à mon parrain, un flic haut placé… Il m’a dit que plusieurs agressions semblables avaient déjà été commises avec piratage de Smartphone,…des messages comme les tiens….Voilà…Et en fait tu es devenue l’appât….je ne voulais pas,…je te jure…mais ils m’ont assurée que tu ne risquais rien et qu’ils pourraient ainsi l’arrêter… Je ne pouvais pas te prévenir …Tu étais espionnée…Ca faisait longtemps qu’ils le traquaient…alors chacun son tour… ….tu vois…genre.. le chasseur chassé ou le traqueur traqué…
- Et il est devenu quoi ? Chloé appréhende la réponse.
Mon dieu faites qu’il soit hors d’état de nuire.
- T’inquiète! Il n’est pas prêt de sortir de prison…Les policiers sont arrivés à temps…Le problème c’est que ton IPhone a soudain cessé de vivre et n’était plus localisable….Ca les a retardés, mais il ne t’avait pas euh.…touchée.....…Tu étais encore endormie…Alors ils ont prolongé ton sommeil pour t’emmener à l’hôpital, te faire des examens…Ils viendront t'interroger plus tard...Mon parrain m’a appelée…et voilà…Vas tu me pardonner ?

Les larmes de Chloé se mêlent à celles d’Evie…
Elle ne sait pas si c’est de la tristesse, du soulagement ou du bonheur.
Serrées l’une contre l’autre dans une longue étreinte entre sourires et pleurs.

- Si je résume…..j’étais traquée , j'avais le trac grave...pour traquer un détraqué. ?
- Klo…Je t’aime trop…trop..trop...

Leurs rires éclatants traversent les murs.


C'est fini

Avatar de l’utilisateur
Jennidefer
Régulier(ère)
Messages : 31
Inscription : 31 août 2014, 07:23
Ce que j'adore : ici "Caroline"

Re: La Traque

Message par Jennidefer » 01 déc. 2015, 12:56

LOL Sérieux Caro ...apparement toujours aussi douée à faire les choses à l'écrit que en Live :/

Je me souviens encore le jour ou j'ai lu tes premières histoires sur le site "Canuck" et que t'ai contacté, on a discuté sur MSN puis un jour on c'est lachées...

Ca me restera à vie...Le pétage de cable...loin du monde loin de tout...

J'avais posté un peu notre vécu ici "caro et jenn" (je crois) mais finalement j'avais arrêté car j'écrivais pas bien... et puis jalouse un peu de tes résumés que tu m'avais donné à l'époque :/

Je me dis des fois que je passerais bien en bretagne pour les récupérer mais si c'est pour que tu me face faire encore une longue sieste non merci XD


Bisou !

Jenn la bombinette blonde :p
j'aime les saucisses de Strasbourg et la choucroutte...

Avatar de l’utilisateur
Jennidefer
Régulier(ère)
Messages : 31
Inscription : 31 août 2014, 07:23
Ce que j'adore : ici "Caroline"

Re: La Traque

Message par Jennidefer » 01 déc. 2015, 12:57

si tu veux poste les ici
j'aime les saucisses de Strasbourg et la choucroutte...

Avatar de l’utilisateur
Jennidefer
Régulier(ère)
Messages : 31
Inscription : 31 août 2014, 07:23
Ce que j'adore : ici "Caroline"

Re: La Traque

Message par Jennidefer » 01 déc. 2015, 13:00

tu as ma permission biensure
j'aime les saucisses de Strasbourg et la choucroutte...

nonobound
Squatteur(se) de JdL
Messages : 518
Inscription : 25 août 2013, 13:45
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : et bien ce que j'adore, beaucoup de chose, j'aime aussi bien ressentir les cordes se serrées sur moi, que d'attacher la personne avec qui je pratique occasionnellement.
comme lien j'adore les menottes, le froid au début j'adore, et le fait de se dire que sans la clé on ne peut rien faire
Ce que je déteste : ce que je déteste je ne sais pas encore en fait, vu que je n'ai que très peu d'expérience
Localisation : Normandie

Re: La Traque

Message par nonobound » 01 déc. 2015, 14:29

malheureusement pour toi caro ne passe presque plus maintenant, si tu veux en débattre va falloir que tu passes par ailleurs ^^

Avatar de l’utilisateur
Jennidefer
Régulier(ère)
Messages : 31
Inscription : 31 août 2014, 07:23
Ce que j'adore : ici "Caroline"

Re: La Traque

Message par Jennidefer » 01 déc. 2015, 16:04

ok.
j'aime les saucisses de Strasbourg et la choucroutte...

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: La Traque

Message par caroline » 21 janv. 2016, 08:10

C'était ma dernière histoire . :(

C'est fini.
Maintenant j'écris des histoires d'amour, de liberté...de mère, de compagne... :)
J'ai beaucoup aimé l'écrire dans mon lit
:salut: :salut: :salut:
:calin: :calin: :câlin:

Répondre