la voisine

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 255
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: la voisine

Message par foulards6384 » 15 déc. 2016, 16:47

Bah Utten je n'est pas écrit de suite je venez juste d'écrire cette partie, mais j'ai bien une idée pour une suite, je doit dire que j'ai changer ma façon d'écrire et cette histoire est la première depuis, pour la suite j'ai pensé intégrer un nouveau personnage qui devrait conduire Nicolas dans une situation plutôt inattendue.
:gagged:
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1319
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: la voisine

Message par Mad Hatter » 15 déc. 2016, 17:15

Amusant de voir Nathalie faire le premier pas vers Nicolas. :-)
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 255
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: la voisine

Message par foulards6384 » 23 déc. 2016, 18:15

oui je trouver que cela serait amusant qu'elle prenne les devant alors qu'il était ligoter et baillonner, j'ai commencer a écrire la suite et Nathalie va réservé quelques surprises a Nicolas ;)
:gagged:
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 255
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: la voisine

Message par foulards6384 » 28 déc. 2016, 16:58

Voici une nouvelle suite de l'histoire entre Nathalie et Nicolas, bonne lecture.

Presque un an c'est écouler depuis le jours ou je suis resté ligoter et bâillonner sur le lit de Nathalie, le samedi suivant comme prévue nous somme allez dîner dans un restaurant, après une soirée merveilleuse je l'est raccompagner devant sa porte et nous avons échanger notre premier vrai baiser, nous avons 2 mois plus tard décidé d'aménager ensemble, en regardant les points positifs de chacun de nos habitations par rapport a la configuration bien que c'était Nathalie qui parler cars a elle avait eu la charmante intention de me ligoter au lit et surtout j'était sévèrement bâillonner, je n'avait réussi a pousser que de petits sons, en même temps avec un foulard rouler en boule qui replisser bien ma bouche avec un foulard a plat par dessus et plusieurs tours d'adhésif par dessus bien serrer je ne risquer pas de faire comprendre quelque chose, donc j'ai fini par venir habité chez mon amour.
Notre couple se porter bien, nous avions prévue de passer une soirée chez des amis mais chacun de notre côté cars hélas les amies de Nathalie avait prévue une soirée entre filles, ont avait demander a ses parents de venir garder son fils mais je jour J l'ami avec qui je devait sortir en discothèque a dut annuler, ma chérie fut pas vraiment contente.
-Tu veut rire, papa et maman ont reporter leurs départ en vacance pour venir faire la nounou, tu peut pas y allez avec un autre pote?
-Désoler ma chérie mais non, je vais pas sortir en discothèque tout seul.
-Certainement pas, mais ne t'inquiète mon kiki d'amour je me charge de tout.
Ses paroles ne me rassurer pas, le seul soulagement c'est que vue la situation je ne pourrais pas finir ligoter et bâillonner.
Il devait être environs 17H30 quand Nathalie me dit qu'il faudrait que je me prépare, je lui demande pour allez ou et je n'est u comme réponse de lui faire confiance, j'allez donc prendre une douche, me raser et j’enfile un jean noir et une chemise bleu et puis je descend.
-Voila ma chérie je suis prêt, tu peut me dire se que tu a prévue, tu a décider d'annuler ta soirée avec tes copines?
-Certainement pas, depuis le temps qu'ont avait prévue cette soirée, mais n'est crainte je t'est trouver une nounou.
-Comment ça une nounou?
-Il faut bien que quelqu'un te surveille vue que tu ne va pas avec ton ami, alors j'ai ...
Elle fut couper dans sa phrase par la sonnerie de son téléphone.
-Allo.
Elle quitte le salon pour parler sans que je puisse entendre se qu'elle dit, cela ne dure pas longtemps, certainement l'une de ses copines pour cette soirée filles, elle revient.
-Oui ne t'en fait pas, il a juste a prendre sa veste, ont seras la dans 20 ou 30 minutes, je le dépose devant ton immeuble et je part cars je doit me préparer, mais ne fait pas de bêtise Sylvie.
Ho non!!! Elle ne compte pas me laisser avec elle, Sylvie est la petite sœur de Nathalie, elle n'a que 2 ans de moins qu'elle, elle doit faire 1,60 M, des yeux vert, une très jolie brune dont les cheveux descende presque a la moitié de son dos, je doit dire que les présentations se sont pas passer comme je l'aurais voulue.
Un jour ou Nathalie a eu une folle envie de me ligoter nous avons fait l'erreur de trop faire durée le plaisirs, je suis rester bien deux heures attacher au lit avec comme bâillon sa culotte dans ma bouche et quelques morceaux d'adhésif par dessus, ha oui j'était complètement nue, nous avions fini par faire l'amour (ou je dirait plutôt qu'elle m'a fait l'amour cars j'était rester ligoter et bâillonner tout le temps), après avoir pris beaucoup de plaisirs elle a décider d'aller prendre une douche mais elle a tenue a me mettre un peut de musique avec son ordinateur, hélas c'est a se moment que la fameuse Sylvie avait décider de nous rendre visite, j'avait entendu la sonnette mais pas Nathalie, je n'était pas inquiet juste au moment ou j'ai entendue quelqu'un monter et quelques secondes plus tard je me retrouver dans la plus gênante des situations.
Je vue la sœur de ma femme entrée dans la chambre et me voir nue attacher sur mon lit, elle dit juste qu'ont s'amuser bien ici et Nathalie arriva a se moment, elle fut surprise et tenta de s'expliquer, elle me recouvre avec la couverture et commença a retirer les liens qui emprisonner mes poignets et quitta la pièce avec sa sœur pendant que je fini de me libérer, je suis descendu mais Nathalie avait couper cours a la discussion sur se qui c'était passer.
-Bon a tout de suite petite sœur et encore merci. elle raccroche.
-T'es pas sérieuse? Je vais quand même pas rester j'ai ta sœur, je vais faire quoi la bas a part tourner en rond?
-N t'en fait pas, tu auras largement de quoi t'occuper, pas la peine d'essayer de marchander, tu n'a quand t'en prendre a ton pote aller prend ta veste ont y va.
J'ai vue dans son regard qu'elle me laisser pas le choix, il a fallut que ma soirée en discothèque tombe a l'eau, j'aller me retrouver a passer la soirée chez Sylvie et j'avait déjà une idée de ce qui m'attendez, Nathalie m'avait confier que sa sœur était adepte du bondage et cela c'est vue tout de suite quand elle m'avait vue ligoter et bâillonner.
J'ai tenter quand même de résonner Nathalie mais quand ont est arriver en bas de l’immeuble de sa sœur elle était rester sur ses position.
-Je te prévient je ne partirez que quand Sylvie m'auras confirmer par SMS que tu est chez elle.
-Tu n'as pas confiance?
-Mais si mon petit amour mais je prend juste une précaution, je devrait venir te chercher vers 22H30.
Je l'embrasse et me résout a monter chez ma belle-sœur qui loue un appartement au 3ème étage, une fois arriver devant sa porte je sonne, après quelques seconde j'entend le bruit de la serrure et la porte s'ouvre.
-Salut Nico, ne reste pas la, rentre je t'en prie j'envoie juste un message a ma sœur pour confirmer que tu est arriver a destination.
je retire ma veste pour la pendre sur le porte manteau et retiré mes chaussures, Sylvie vie dans un appartement assez grand composer d'une petite cuisine qui peut quand même accueillir une petite table, un salon qui est assez grand, une salle de bain, les toilettes juste a côté et deux chambre dont une qui donner directement dans le salon.
-Voila c'est fait, cela fesait un moment qu'ont ne c'était pas vue, comment tu va?
-Je vais bien, tu sais avec le travail je n'est pas beaucoup de temps libre et il faut bien que je profite de ma vie de famille, ont a du mal a rendre visite a la famille et aux amis.
-Menteur, je sais bien que tu préfère m'éviter et même pourquoi tu le fait, tu veut boire quelque chose?
-Heu, un café STP.
Je me sens mal a l'aise, qu'elle me traite de menteur m'a surpris mais surtout c'est le sourire qu'elle avait quand elle l'a dit n'augure rien de bon pour moi.
Elle revient avec deux tasses, ont s'installe a la table du salon, elle c'est préparé un thé, nous parlons de tout et de rien, je réfléchie a une une solution pour quitter les lieux, je ne tient pas a savoir se qu'elles ont prévue pour m'occuper.
-Bon je vais être direct, je ne veut pas te déranger ce soir, alors comme je voulait a la base je vais allez en discothèque même si c'est tout seul et quand Nathalie te prévient qu'elle a bientôt fini tu m'appel et je revient en 4ème vitesse comme ça elle va croire que je suis rester ici toute la soirée, quand pense tu?
-Que ce n'est pas très jolie de vouloir faire croire ça a ma sœur, tu devrait avoir honte Nicolas et je ne peut pas faire ça a ma propre sœur et imagine que tu a un accident en voulant revenir au plus vite, jamais je ne me le pardonnerai.
-Donc c'est non?
-Non, si tu passe ma porte je prévient ma sœur directement.
Je craignez qu'elle réponde ça, Nathalie m'a dit qu'il vaudrait mieux pas qu'elle est perdu du temps a trouver une solution pour ma soirée pour rien, elle a dit que pendant un mois il n'y aurait pas de câlins, pas de bisous, qu'ont ne ferait pas l'amour et que je passerait mes nuits sur le canapé.
Peut être que ce n'était que des menaces mais je n'avait pas envie de vérifier, a coups sur Sylvie savait se que Nathalie m'avait dit, le sourire qu'elle me fesait montrer bien qu'elle savait que j'aller rester ici.
-Bon alors qu'allons nous faire? Il est 19H15, soirée DVD ou tu a des jeux de société pour passer le temps?
-Aucun des deux Nicolas, mais j'ai bien sur prévue quelque chose pour évité que tu t'ennuie.
Si j'avait put j'aurait pris mes jambes a mon coup pour m'enfuir, mais hélas je devait rester ici comme promis, mais le fait de voir ma belle-sœur se mordre les lèvres en me regardant me rassurer pas du tout, il ne faudrait pas qu'elle est en tête de vouloir coucher avec moi.
-Bon assez parler, surtout que tu a l'air de inquiété, ont va donc commencer.
-Commencer quoi?
Elle se lève pour aller fouiller dans son sac a main et revient près de la table avec un foulard orange dans ses mains, Je redouter aussi cela, elle a prévue de m'attacher et je doit dire que cela ne me rassure pas, j'ignore tout de ses pratiques.
-Et oui, tu va passer la soirée ligoter, c'est mieux que d'aller en boite de nuit.
-T'es pas sérieuse?
-Ho que si, en plus depuis que je t'est vue la première fois ligoter et bâillonner je ne pense qu'a te faire profiter de mes talents de bondage, mais tu gardera tes vêtements.
-Heu, non c'est trop gênant.
-Assez, tu n'a pas le choix alors debout et met des mains dans ton dos.
J'était surpris du regard déterminer qu'elle afficher, je décider de céder et de faire ce qu'elle m'a dit, elle ce mise derrière moi pour croiser mes poignets dans mon dos, la seconde suivante le foulard s'abattue sur ma peau, elle enroula mes poignets, elle le serre puis passe le reste entre mes poignets qui a pour effet de resserrer le tissu autour de chacun de mes poignets et fini par deux nœuds, elle glisse les extrémités dur foulard entre mes poignets.
-Sa t'arrive souvent de ligoter une personne?
-Cela dépend, mais j'ai un peut d’expérience, mais ça tu l'a compris.
-Oui, a la façon de m'attacher mes mains, et maintenant?
-Maintenant ont va tout droit, j'ai tout ce qu'il faut pour continuer ton ligotage dans ma chambre.
-QUOI!!! Je prémmnnn!!! Elle vient de plaquer l'une de ses mains sur ma bouche.
-J'ai dit dans ma chambre alors tu fait ce que je dit, pas de discussion sinon je dit a ma sœur que tu m'a fait des avances, je vais te faire découvrir la douceur du ligotage avec des foulards en soie, tu as compris mon petit Nicolas?
Je hoche la tête pour lui dire oui, elle a l'air déterminer, elle me prends par le bras pour me conduire, je me laisse guider sans rien dire même si sa main n'est plus sur ma bouche, nous arrivons dans la chambre, elle est assez grande, il y a un lit en fer a barreaux (je me doute que se n'est pas un hasard si elle a ce genre de lit), une armoire en bois, une table de nuit ainsi qu'une chaise, les mur sont peint en bleu ciel, elle m'approche du bord du lit.
-Ne bouge pas, je vais prendre se qu'il nous faut.
-Si tu en as assez, je doute que sa soit le cas.
-Ne t'en fait pas, avant que je passe mes 50 foulards.
Je n'en crois pas mes oreilles, une tel quantité peut permettre de ligoter au moins 4 ou 5 personnes, elle jette sur le lit un tas de foulards (au moins 10), elle en prends un blanc qui doit faire 1,50 M environ qu'elle passe autour de mes bras puis en prend un petit qu'elle passe entre mon bras et mes cotes pour enrouler autour de celui qui entoure mes bras ce qui le resserre pour faire deux nœuds dans mon dos et fait de même de l'autre côté. elle en prend deux autre pour m'attacher mes jambes au niveau de mes chevilles et sous mes genoux en fesant comme mes poignets.
-Voila, tu ne devrait pas allez bien loin, que pense tu de ton ligotage?
-Pas mal, maintenant je sais que tu n'es pas une novice.
-En effet, mais il te manque une chose.
Je n'est pas le temps de dire un mot qu'elle me pousse, je me retrouve allonger sur le lit a plat ventre, je sens qu'elle se met sur moi.
-Mais sa va pas, Sylvie arrmmmnnn!!!
Sylvie profite de la surprise pour m'introduire un foulard dans la bouche, elle le fait rentré doucement du bout des doigts, puis en prend un autre jaune qu'elle passe entre mes dents pour maintenir celui dans ma bouche elle serre fort et fini par deux nœuds.
-Mmmmnnnnn.
-Humm, que j'aime se bruit, il y a rien de plus beau que le bruit d'une personne bâillonner.
Elle me tourne pour bien me mettre sur le lit.
-J'ai quelques papiers a faire, je te laisse profiter de tes liens, je n'en est pas pour longtemps, alors a tout a l'heure mon petit beau-frère.
-Mmmmnnnn, mmmmnnnn.
Elle ferme la porte, j'attend quelques minutes avant de faire jouer mes mains, je me dit que c'est de la soie et que je devrait réussir a les faire glisser sur ma peau, je remut mes jambes, cherche a faire sortir la bourre qui remplie ma bouche, au bout de 10 minutes je réalise que je fesait fausse route, elle les a bien serrer et en plus d'être efficace c'est plus doux que des cordes.
-Mmmnn.
Je parvient a remarquer une boite a couture, peut être qu'il y a de quoi couper mes liens, Sylvie ne seras pas contente mais je lui en achèterai d'autres, je me déplace vers le bord du lit et parvient a me mettre debout, je doit être discret, je sautille en fesant le moins de bruit possible, après plusieurs minutes je suis a moins d'un mètre de la boite quand tout d'un coup la porte s'ouvre et la lumière est allumer.
-MAIS QUE FAIT TU LA TOI.
-Mmmmnnnn!!!
Elle vient me saisir par derrière et me fait faire demi-tour et me dit de retourner au lit puis me force a y retourner avant de m'obliger a me rallonger dessus.
-Je te fesait confiance pour rester sage mais j'ai eu tort, je vais m'assurer que tu reste a ta place attend un peu tu va voir.
-Mmmmnnn, mmmmnnnn!!!
Elle m'ignore et prends plusieurs foulards qu'elle relie les un aux autre pour en former qu'un très long, elle le passe entre mes poignets avant de faire un nœud et va ensuite replier mes jambes pour passer le foulard entre mes chevilles et finir par deux nœuds, alors que je tenter de la supplier sous mon bâillon elle me banda les yeux.
-Mmmmnnnnn.
-Voila qui t'apprendra a vouloir faire le malin avec moi.
Elle quitte la pièce mais je n'entend pas la porte se fermer, je n'arrive pas a croire se qui m'arrive, je regrette d'avoir tenter une chose aussi stupide, c'était sur qu'elle aller venir voir se que je fesait, je tire sur mes liens et grognes de toute mes force dans mon bâillon mais en vain et entend dire Sylvie me dire que je peut toujours essayer les nœuds tiendront et qu'elle ne viendra pas tout de suite.
Je ne sais pas depuis combien de temps je suis dans cette position mais j'entend Sylvie revenir et ouvrir un tiroir, quelques secondes plus tard elle vient se mettre sur le lit et me fait basculer sur le côté et me retire le bandeau, la lumière m'éblouie.
-Alors mon petit Nico, tu regrette d'avoir voulue jouer au plus malin avec moi?
-Mmmmnnnnn. Je fait oui de la tête.
-Bien, maintenant ont va pouvoir passer a quelque chose de plus fun.
-Mmmmnnn?
-Ne t'inquiète pas, je vais pas te violer mais je vais quand même devoir prendre quelques précaution. Elle me retire le foulard qui me bâillonne et je recrache celui dans ma bouche.
-Sylvie tu as quoi en tmmmmnnn!!!!
Elle me plaque un chiffon sur mon visage, il se dégage une forte odeur du tissu, je tousse.
-La respire a fond, se n'est que du chloroforme.
-Mmmnnnn!!!
Je tente de dégager mon visage de se tissu mais elle le garde bien plaquer, elle me dit que cela ne va pas me manger, juste me faire dormir un cours moment.
Je lutte comme je peut, je la voie me sourire comme si elle y prenait plaisir, au bout de quelques minutes je sens mes membres faiblir, puis ma respiration devient plus calme.
-La c'est bien, cette fois tu es raisonnable mon petit.
-Mmnnn.
mes sens se brouille et mes yeux se ferme.
-Mmm.
A suivre...
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Busturman
Fantôme
Messages : 4
Inscription : 31 oct. 2016, 04:06
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : À peu près tout
Ce que je déteste : Quand on est pas bâillonner

Re: la voisine

Message par Busturman » 08 janv. 2017, 12:29

On attend la suite !!

Avatar de l’utilisateur
Araignée
Fana de JdL
Messages : 362
Inscription : 14 juin 2009, 19:02
Pratique : Oui
Localisation : dans la montagne à mi-chemin entre Lyon et Genève
Contact :

Re: la voisine

Message par Araignée » 10 janv. 2017, 14:37

Busturman a écrit :On attend la suite !!
Avant de réclamer vous devriez dire bonjour et vous présenter à l'endroit prévu ! ! !

J'ai le bannissement très rapide en ce moment :police:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1319
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: la voisine

Message par Mad Hatter » 11 janv. 2017, 14:48

Ce Nicolas il ne serait pas pas la version masculine de la Gwendoline de John Willie ? Toujours à se faire ligoter.
Image
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 255
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: la voisine

Message par foulards6384 » 09 oct. 2018, 18:23

voici la suite, bonne lecture.

Je me réveille, je n'est jamais eu autant de mal a me réveiller a part les lendemain de fêtes ou j'avais abuser sur la bouteille, je rassemble mes souvenirs, la soirée raté, Nathalie qui m'oblige a passer la soirée chez sa sœur, Sylvie me ligoter et tout d'un coup cette dernière qui me colle un tissu sur mon visage et cette odeur.
Je sens des mains sur mes jambes remontant mon pantalon mais je ne reconnais pas mon jean.
-Mais que cmmmnnn!!! Une main se plaque sur ma bouche.
-Ssschut, ne crié pas Nicolas.
Elle retire sa main, je m’apprête a demander ce qu'elle fait quand je constate que je porte un chemisier blanc.
-Mais c'est quoi ça???
-Si tu parle des vêtements, en haut tu as un chemisier en satin et un soutient-gorge et je t'es enfiler une culotte blanche et un pantalon d'un tissu fin mais très moulant, ha je précise que ce sont des vêtements de femme et que tu es très mignon dedans ou devrait je dire mignonne.
J'en reste sans voix, elle c'est mie en tête de me travestir, elle me rattache mes jambes, elle avait prévue mon réveille et m'avait déjà attacher mes mains dans le dos ainsi que mes bras avec des cordes.
-Aller debout, je doit finir ton bondage, ont a pas toute la nuit devant nous, après tu m'en dira des nouvelle, a condition que tu puisse toujours parler, hihihi.
-Tu t'imagine quand même pas que je vais gentiment te laisser me ligoter dans cette tenue, tu est complètement folmmmmnnnnn!!! Pendant mes protestations j'avait lâcher du regard Sylvie qui en avait profiter pour passer derrière moi pour m'introduire un tissu dans la bouche.
-C'est pas bien de parler comme cela a une femme, je vais devoir te punir si tu recommence.
-Mmmmnnn, mmmnnnnn.
-Ne t'inquiète pas mon Nico, je m’occuperez de te bâillonner avec plus de soin plus tard, pour l'instant cette chaussette feras l'affaire, lève toi sinon je remplace la chaussette propre par celle que j'ai aux pieds depuis ce matin.
Me retrouver avec les chaussettes de Sylvie dans ma bouche me dégoutte rien que d'y pensé, je décide donc de me laisser faire, je me lève et laisse ma belle-sœur me ligoter, je la voie saisir plusieurs cordes et ce mettre a genoux devant moi, elle enroule la première corde au dessus de mes genoux en fesant 4 tours pour ensuite la passer entre mes cuisses et fini par deux nœuds, elle en place une autre en dessous de mes genoux de la même façon et fini par mes chevilles.
-Te voila bien attaché Nicolas, quel dommage que tu soit mon beau-frère, si tu n'avait était que le petit-ami d'une copine je n'aurais pas put résister a l'envie de te croquer, tu tellement mignon.
-Mmmmnnnn!!!!
-Il me reste a te bâillonner avec soins, cars tu voie j'ai promit a Nathalie de l'appeler dans 15 minutes, un appel vidéos avec mon ordinateur et elle compte bien te voir.
-Mmmmnnn, mmmnnn. Je protester et secouer la tête de droite a gauche, Sylvie quitte la pièce et revient moins de 5 minutes plus tard avec un rouleau d'adhésif gris.
-j'ai bientôt fini, il faut seulement que je m'assure que ses chaussettes reste bien en place et pour cela quelques morceaux d'adhésif sur ta jolie bouche feront l'affaire.
Elle ne met pas 2 minutes pour me coller 3 morceaux d'adhésif sur tout le bas de mon visage, ensuite elle m'aide a me levé pour me faire avancer jusqu'à son salon ou elle avait disposer une chaise en bois a côté de du bureau ou ce trouver son ordinateur, elle me fait m’asseoir sur la chaise sans prêter attention a mon désaccord que je tenter de manifester du mieux que je pouvait, elle saisie deux autre cordes, la première pour fixer le haut de mon corps au dossier de la chaise et fait passer l'autre entre mes chevilles et la fixe a un barreau sous la chaise ce qui tire mes pieds sous la chaise.
-Mmmmnnnn!!!
Voila une bonne chose de fait, il ne reste qu'un petit détail a régler mon petit Nicolas.
-Mmmnn???
Je la voie prendre un foulard rouge et noir qui était poser a côté de l'ordinateur, elle le plie avec beaucoup de soit, a ce moment la je me dit qu'elle va me bander les yeux mais au lieu de ça elle le pose sur le bas de mon visage et fait deux bon noeuds derrière ma tête, elle ce met devant moi, son visage a quelques centimètres du mien pour ajuster le foulard pour qu'il recouvre bien l'adhésif qui couvrer ma bouche.
-Voilà qui est parfait, ma sœur préférera croire que son chérie est bâillonner avec un jolie foulard en soie plutôt que par une paire de chaussette et de l'adhésif, tu ne crois pas mon choux?
-Mmmm, mmmnnnn. je fait furieusement.
-Je t'appelle mon choux cars tu est vraiment trop choux ligoter et bâillonner comme tu l'est et sans oublier que tu es vêtue avec des vêtements de femme, hihihi.
Je veut fait dire fermement que je suis pas son choux, qu'elle doit me libérer tout de suite pour que je retire ses vêtement de femmes qui me donne honte mais tout ce qui sort de ma bouche c'est de petits grognements qui ne réveillerai même pas une personne qui a un sommeil léger, je la voie s’asseoir devant l'ordinateur et l’allumer, il ne passe pas 10 minutes avant qu'elle reçoit un appel vidéo.
-Salut sœurette, comment ce passe ta soirée?
-Très bien, je doit dire que cela fait du bien de revoir ses meilleur amies, seulement entre filles et comment se passe la soirée de ton côté? Mon chérie ne fait pas de bêtises?
-Tout ce passe a merveille, il est encore plus sage qu'une image, voie par toi-même grande sœur.
Elle tourne légèrement son PC portable pour que j'apparaisse a la caméra, Nathalie fait de grand yeux en me voyant ligoter et bâillonner sur ma chaise.
-Comme tu peut le voir il est très sage.
-En même temps attacher comme il est il ne risque pas de s'enfuir, mais dit moi, ne me dit pas que c'est lui qui c'est vêtue comme cela, tu ne l'aurais pas habiller toi-même en femme?
La les choses risque de mal tourner pour Sylvie, cars mon amour avait déjà dit qu'elle n'aurais pas intérêt a chercher a me regarder nue.
-J'avoue que c'est moi qui l'est habiller, mais ne t'en fait pas, je ne lui est pas retirer toute ses affaire, il porte encore ses dessous.
Je rêve, elle ma totalement vêtue avec des vêtement de femme, elle ment a sa sœur sans hésiter.
-Très bien, cela vaut mieux pour toi sinon je te jure que tu devrait te préparer a en subir les conséquences petite sœur.
La discussion ne dure pas longtemps, Nathalie dit qu'elle seras la dans un peut moins de 45 minutes et elles coupe la conversation vidéos, je tente d'attirer son intention dans l'espoir qu'elle me retire ce bâillon pour que j'ai la possibilité de la convaincre de me libérer de toutes ses cordes mais sans résultats, elle quitte la pièce sans prêter intention a moi.
-Mmmmnnnnn, mmmnnn.
-Articule mon choux, je ne comprends pas un seul mot de ce que tu dit.
-MMmmmnnnn. Je fait furieux de cette remarque.
-Tu voie mon choux j'aime entendre une personne grognant dans un bon bâillon.
-Mmmmnnn!!!
Elle revient devant moi, elle est en sous-vêtements, elle porte un string bleu et un soutient-gorge assortie.
-Que pense tu de cette tenue, moi j'aime bien, je doit t'avouer que de te voir habiller en femme ligoter sur ta chaise et de t’entendre grogner comme un fou dans ton bâillon me donne chaud, voir m'excite un peut.
-Mmmmnnn!!!!
-Mais si je suis vêtue ainsi devant toi c'est juste pour qu'ont soit quitte, lors de nos présentation je t'est vue presque nue donc ce soir toi aussi tu me verras presque nue mais cela reste entre nous, cela seras notre petit secret.
Elle me fait un clin d’œil et me fait un sourire qui m'inquiète, le genre de sourire qu'une femme fait quand elle a une petite idée derrière la tête.
-Mais je crois que tu ne porter pas de T-shirt, je suis vraiment tête en l'air, heureusement que pour ce qui concerne le bondage je pense a tout.
Tout en parlant elle dégrafe son soutient-gorge et le laisse tomber a ses pieds, elle vient s’asseoir sur mes cuisses, je me retrouve avec ses seins devant mon visage, elle pose ses mains autour de mon coup, je m’efforce de regarder son visage.
-Ne soit pas timide, tu peut regarder, et même toucher, attend je vais t'aider mon choux.
Elle passe ses mains derrière ma tête me plonge mon visage entre ses seins, je suis surpris qu'elle va jusque la, même si je ne compter pas me retrouver le visage coller entre ses seins je ne me débat pas.
-Je savais que tu aimerai les voir de près, mais tu n'a pas tout vue.
-Mmmmnnnn!!!
Pendant 20 minutes elle me caresse, replonge ma tête entre ses seins et me colle même celui de droite sur mon bâillon, suite de quoi elle va ce rhabiller et retire plusieurs cordes, elle ne laisse que les liens qui entrave mes poignets, mes chevilles et c'elle qui me colle au dossier de la chaise, quand d'un coup ont sonne a la porte, c'est Nathalie qui revient.
-Nath!!! Tu es en avance.
-Oui, mon chérie me manquer trop et en plus te connaissant je craignez que la situation que tu en profite.
-Moi!!! Comment tu peut croire que je ferait quelque chose de déplacer ou que je profiterai de l'homme de ta vie.
-Tu a raison, je me fait des films, après tout tu es ma sœur, jamais tu profiterai du fait que Nicolas soit ligoter pour te donner en spectacle ou plus.
-Mmmmnnn, mmmmnnnnn.
Je tenter de faire comprendre a Nathalie que sa sœur avait justement profiter de la situation mais j'était trop bien bâillonner et en plus elles ce trouver derrière mon dos.
Elles discute durant 15 minutes environ devant un café alors que pour moi cela sembler durer une éternité, puis Nathalie venue déposer un baiser sur mon bâillon et me souffla a l'oreille que j'aurais mieux fait de sortie ce soir et que cela me servira de leçon, elle me libéra de cette chaise ainsi que mes chevilles, Sylvie me déposa ma veste sur mes épaule.
-Mmmmnnnnn.
-Je te voie venir mon chérie, non je ne te rendrez pas ta liberté, nous allons rentré a la maison, ont iras ce coucher et tu ne retrouvera ta liberté que demain matin.
-Mmmmmnnnnn, mmmnnnn!!!!
Je secouer vivement la tête, je ne voulait pas dormir ligoter et bâillonner, mais sans faire attention a mes protestations elle dit au revoir a sa sœur et nous quittons le domicile de sa sœur, elle me conduit a la voiture et ouvre le coffre.
-Aller mon chérie, en voiture.
-Mmmmnnn!!!
-Ne fait pas l'idiot, tu comprends bien que je ne peut pas de mettre devant ou même derrière, imagine si ont te voie, au moins dans le coffre ont ce feras pas remarquer.
Résigner, je monte dans le coffre, la elle ce saisie d'un rouleau d'adhésif noir pour attacher de nouveau mes chevilles l'une contre l'autre, elle me fait son plus beau sourire avant de posé un de ses doigts sur ses lèvres pour me dire de rester silencieux et ferme le coffre.
Le trajet me semble interminable, je ne tente même pas de me libérer, je prie pour pas qu'ont tombe sur un contrôle de la gendarmerie, je ne veut même pas imaginer une tel situation, être découvert par les forces de l'ordre dans le coffre ligoter et bâillonner habiller avec des vêtements de femme, finalement la voiture s'arrête, 5 minutes plus tard le coffre s'ouvre, a mon grand soulagement c'est bien Nathalie qui se dresse devant moi.
-Aller mon chérie ont est a la maison, dépêche-toi de sortir avant que les voisins te voie ainsi.
Elle m'aide a sortir, au lieu de libérer mes chevilles elle m'oblige a avance en sautillant tout en me tenant par le bras, une fois dans l'entrée elle va fermer la voiture, puis la porte d'entrée, elle me fait face avec un regard sérieux, puis me plaque contre le mur.
-Dit moi, tu t'es habiller tout seul?
Je voie que Nathalie est sérieuse, quand elle as ce regard il ne vaut mieux lui dire la vérité.
-Mmmmnnn. Je fait non de la tête.
-Les sous-vêtement c'est elle aussi? Attention a ta réponse.
je hoche la tête.
-La peste, c'est bien mon chérie, je me douter que tu n'irait pas t'habiller ainsi, mais n'est crainte, elle ne perd rien pour attendre, il est tard, ont va aller se coucher.
-Mmmmmnnnnn. Tu pourrais déjà me libérer.
-Tu voulais me demander de te libérer?
Je hoche la tête.
-N'y compte pas, j'aime bien te voir dans cette tenue, tu es trop jolie, peut être que je t'enlèverai le pantalon mais c'est tout, maintenant silence et va dans notre chambre.
Nathalie me libère mes jambes pour me conduire dans la chambre, puis elle me retire mon pantalon, elle me pousse sur le lit pour me ligoter les jambes avec deux long foulard ( un aux chevilles et l'autre sous mes genoux), elle remplace mon bâillon par un grand foulard u'elle plie avant de faire un nœud au centre, ce bâillon est simple mais efficace, elle déboutonne un peut mon chemisier pour admirer le soutient-gorge, puis elle enfile un T-shirt rose et une culotte verte pour la nuit, avant de dormir elle me caresse, passe sa main entre mes cuisses par dessus le tissu tendue, elle pose sa main sur ma poitrine comme si j'avait de vraie seins, un bisous sur mon bâillon.
-Mmmmnnnn.
-Bonne nuit mon chérie, a demain.

-Fin.
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Répondre