Un WEEK-END a la campagne

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 25 mai 2018, 10:52

Bonjour a tous,

Je vous propose une première histoire de ma part. Je vous demande d’être indulgent mais je suis capable de prendre la critique sans problème si le tout est fait de façon poli et courtois.

Pour les fautes, veuillez me pardonner, j'ai fais du mieux que j'ai pu, mon français et quand même bien, mais pas parfait.

Un WEEK-END a la campagne

Mon épouse et moi vivons une situation de Maitresse et soumis. Je dirais plutôt soumise, car ma Maitresse adore me voir TRAVESTI et m’utiliser comme une petite salope pour son bon plaisir.

Moi je fais 6 pieds et 1 pouce, cheveux courts, poivre et sel et je n’ai pas 50 ans, avec un petit ventre, quand même en forme, je suis programmeur WEB et Designer WEB et j’ai quelques petits contrats pour moi aussi en dehors de mon travail régulier.

Maitresse mesure 5 pieds et 6 pouces, avec un petit surplus de poids, cheveux brun aux omoplates et des yeux verts a faire craqués n’importe quel homme. Ancienne infirmière devenu représentante pharmaceutique. Donc souvent sur la route.

Nous travaillons beaucoup tout les deux, ce qui nous permet d’avoir un bon rythme de vie, sans toutefois tombé dans l’excès. Nous pouvons nous permettre des sorties dans les restaurants, des fins de semaines a l’hôtel ou tout autre sortie afin de décrocher du boulot et nous permettre de relaxer.

Maitresse et moi avons décidés de nous offrir un WEEK-END a la campagne dans une maison prêtée par des amis, pour l’occasion j’avais pris congé le Vendredi et le Lundi étant un jour férié, donc ce qui nous laissait une belle fin de semaine de 4 jours. Nous avons fait les bagages le Jeudi afin d’être en mesure de quitter en avant-midi le Vendredi et d’arriver en après-midi à notre destination. Cependant une urgence au boulot de Maitresse a du faire en sorte qu’elle entre le Vendredi matin pour régler un dossier avant son départ pour notre WEEK-END. Elle reçu le téléphone peu de temps âpres son arrivée a la maison le Jeudi et convenu que elle serait libre seulement le matin pour régler ce dossier.

Elle quitta Vendredi matin et quand j’ai ouvert les yeux peu de temps après son départ j’ai trouvé une note sur la table :

Ma chérie, tu te changes ce matin pendant mon absence, profites en pour faire le tour de ton corps et enlever tout poil superflu que tu pourrais trouver sur ton corps. Assures-toi que tu es bien épilé autour de ton petit oiseau qui est si bien dans sa cage de chasteté.
Étant donne que il fait beau dehors et que la température est idéale, je te veux en jupe et camisole, tu mets ta plus belle perruque, et tu mets tes petites sandales a talons. Ne te maquille pas les yeux, mais tu mets ton beau rouge a lèvres que j’aime tant.

Après la lecture de cette note j’étais comme bouleversée, je me demandais bien quels étaient les plans de Maitresse.

J’ai passé immédiatement sous la douche afin de vérifier si j’étais bien épilée tel que ordonné par Maitresse. Une fois sortie de la douche, j’ai été dans nos bagages, j’ai rangé mes vêtements masculins et sorti une petite camisole blanche, ainsi que une soutien-gorge blanc, une petite jupe extensible noire, ainsi que mes petites sandales noires a talons.

J’ai rasé mes poils sur mon visage, appliquer un peu de fond de teint, appliqué le rouge a lèvres préféré de Maitresse, un rouge éclatant, enfilé ma perruque brune aux cheveux longs qui arrive sur mes reins, et me voila prête pour attendre Maitresse.

J’ai pu me prendre un café quand Maitresse arrive quelques minutes plus tard. Elle me complimenta sur ma tenue, elle me fit mettre les bagages dans la voiture, et nous sommes partis. Une fois a l’extérieur, je voulu monter a l’avant, mais elle me dit non tu t’assoies a l’arrière. Nous avons un VUS avec les vitres teintées a l’arrière, donc on voit mais difficilement a l’intérieur. Avant de monter, elle me fit tourner, et ma plaça des menottes aux mains, ensuite elle me fit asseoir sur la banquette face a elle, et me mit des menottes aux pieds, une fois ceci fait, elle sorti du tape médical, elle me dit de fermer les yeux et m’en appliqua une couche sur chaque paupière. Elle m’installa des lunettes fumées et me fit prendre place sur la banquette arrière et me dit plus un mot et nous sommes partis pour la maison de nos amis.

Après avoir roulé un certain moment, Maitresse s’est arrêtée sur le bord de la route, ne pouvant voir, je ne savais pas a quel endroit nous étions rendus et depuis combien de temps nous avions pris la route, ne voyant rien, je n’avais plus aucune notion du temps.

Maitresse me dit d’ouvrir la bouche et de prendre ce qu’elle me donna, j’ai eu deux comprimés et elle me fit boire de l’eau afin de me permettre de les avalés. Je me demandais bien ce que je venais de prendre, ayant reçu l’ordre de ne pas parler, je n’ai pas osée demander, j’ai totalement confiance en Maitresse, donc je me suis dit que le tout ne devait pas être grave le fait de prendre ses comprimés.

Quelques temps après avoir repris la route, j’ai senti la fatigue et des étourdissements, la tète très lourde impossible de lutter contre cette situation. C’est a ce moment que j’ai comprise que je venais de prendre des puissants somnifères et peu importe ce que j’allais faire il m’était impossible de lutter contre cette situation. Les somnifères ont faits effets car j’ai perdu toute notion du temps.

A suivre....

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1385
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Mad Hatter » 30 mai 2018, 06:29

J'admets que le travestissement ( homme -> femme ) n'est pas mon fort. Mais le récit se tient et est compréhensible. La maitresse a un côté divinité.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 30 mai 2018, 12:43

Merci pour ton commentaire.

Après avoir mit l'histoire en ligne, je dois avoue que j'ai eu un doute tant qu'a sa place ici.

Je suis a rédigé la suite qui j’espère sera prête d'ici la fin du Week-end

Alexandra

moimoi2
Passionné(e) de JdL
Messages : 227
Inscription : 05 mars 2016, 17:26
Localisation : France

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par moimoi2 » 31 mai 2018, 17:01

J'ai le même avis que Mad. Je ne suis pas un grand fan des histoires avec des travestis mais ton récit est cohérent.
Pour les fautes, veuillez me pardonner, j'ai fais du mieux que j'ai pu, mon français et quand même bien, mais pas parfait.
J'ai rien vu de spécial à ce niveau là ^^. En attendant la suite ;)

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1385
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Mad Hatter » 01 juin 2018, 02:38

Ensuite en tant que cisgenre c'est toujours bien de se rendre de la différence. Même s'il faut éviter des réflexions du type.
:boufon:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 02 juin 2018, 18:45

Le réveil

J’ai commencé a reprendre mes esprits tranquillement et au fur et a mesure que j’étais de plus en plus consciente, je me sentais en restriction assez sévère.

Mes poignets étaient toujours derrière mon dos retenus avec de la corde, mes coudes étaient également attachés et ils se touchaient presque tellement le tout étaient serrés et ils étaient également collés contre mon corps par un lien qui passait sous ma poitrine et au dessus donc impossible pour moi de faire glisser ses liens vers le bas afin de me donner du lousse.

Mes chevilles étaient également attachées, une corde sous mes genoux et au dessus. Mes jambes étaient reliés par une corde a mes poignets.
J’étais dans l’obscurité la plus totale, je sentais une cagoule sur ma tête, la cagoule avait un bâillon gonflable intégré et celui-ci était a son maximum. Je n’entendais rien ou presque rien car la cagoule avait des bourrures au niveau des oreilles. Il ne me restait des petits trous au niveau du nez pour respirer.

Ensuite je me suis mise a sentir si j’avais encore mes vêtements, et après réflexion, je me sentais nue comme un ver, la chose qui me paraissait encore plus bizarre et le fait que je sentais que j’avais maintenant une poitrine et je ne comprenais pas trop comment le tout pouvait être possible. Ma cage de chasteté était toujours a sa place mais je la sentais plus serrée qu’a l’habitude.

L’environnement était humide, comme si j’étais dans une cave ou tout autre endroit ou il y a très peu de lumière qui y entre afin de réchauffer l’endroit. Étant complètement réveillée je me suis mise a me débattre afin de vérifier mes liens et j’avais la possibilité qu’un d’entre eux prennent un peu de lousse ou se desserrent, mais je me suis vite rendu compte que le tout était impossible, même après de longues minutes a bouger dans tout les sens, rien ne paraissait moins serres qu’a mon réveil.

Je me suis donc résignée a attendre pour la suite, mais a ce moment j’ai senti une main sur mon corps, et j’ai entendue la voix de Maitresse.

- Bien dormie ma chérie ? Je t’ai donné des puissants somnifères qui ont fait en sorte que j’ai eu la voix libre pour accomplir ce que je voulais faire avec toi.
- Tu sais je t’avais déjà parlé que il était possible d’injecter sous la peau une solution saline que le corps absorbe après 3 ou 4 jours, et bien tu as surement réalisé que tu avais une poitrine maintenant, c’est de cette façon que je l’ai fais.
- Ne t’en fais pas, d’ici la fin du Week-end elle aura disparue et tu pourras reprendre tes occupations normalement sans problème.
- Aussi j’ai changé ta cage de chasteté pour une plus petite avec un tube urétrale, mais cela ne change rien, tu restes en chasteté permanente de toute façon.
- Tu te demandes aussi comment j’ai pu faire pour t’apporter jusqu’ici ?
- Mmmmmppppfffff
- Comme tu vois le bâillon est très efficace, alors ne te force pas pour me parler, contente toi de m’écouter attentivement.

Je ne pouvais que hocher de la tète afin de faire comprendre a Maitresse que peu importe ce que j’allais faire, rien de mon sort n’allais changer.

- Tu as été impolie et tu m’as coupé la parole, alors je disais que pour t’emmener jusqu’ici j’ai eu de l’aide. Sache que nous ne serons pas seuls cette fin de semaine, il y auras d’autres Maitresses qui resteront avec nous accompagnés de leurs soumis ou soumises. Tout les soumis et soumises sont en restrictions jusqu'à ce soir, je reviendrais te chercher plus tard, pour l’instant je retourne tranquillement a l’extérieur afin de prendre un verre avec mes amies.
- A plus tard ma chérie.

Je me suis mise a gémir, mais rien a faire, je n’ai eu d’autres choix que d’attendre que l’on revienne me chercher.

Après un certain temps je sentis que l’on détachait la corde qui reliait mes poignets a mes chevilles, une fois cette corde enlevée j’en profitais pour faire bouger mes jambes afin de m’aider dans ma mobilité.

Mon bâillon fut dégonflé et ma cagoule me fut enlever par la suite, j’ai mis quelques instants afin que ma vue ne se replace et que je puisse me rendre compte que tel que je l’avais pensé j’étais dans une cave avec très peu de lumière et très humide. J’ai vu également que deux autres Maitresse étaient entrain de détacher leurs soumis.

- Maintenant ma chérie nous allons monter a notre chambre, je vais te détachée complètement et tu vas en profiter pour aller te laver et mettre les vêtements qui seront sur le lit.

- Oui Maitresse, répondis-je sans poser de question

Maitresse me délia les mains ainsi que mes coudes et me dit

- Maintenant que tu as les mains de libre, tu peux te détacher les jambes, tu en profiteras pour ramasser les cordes et les apportés avec toi. Je t’attend a l’étage, et nous allons monter a notre chambre.

J’ai pris quelques instants afin de me détacher les jambes et ensuite j’ai ramassé toutes les cordes que j’ai pliées soigneusement pour une future utilisation. Pendant tout ce temps j’en ai profité pour jeter un œil aux autres soumis qui étaient la entrain de faire la même chose.

Le premier était quand même assez grand un peu plus de 6 pieds, très musclés et portait également une cage de chasteté avec un prince albert.

Le second pas trop grand, environ 5 pieds et 5 pouces, de petite taille, et lui aussi semblait avoir une fausse poitrine.

J’ai terminé de ramasser les cordes, et la cagoule, et je suis monté a l’étage ou Maitresse m’attendait.

- Viens nous allons monter , tu auras amplement le temps de faire la connaissance des autres soumis qui seront avec toi pour ce Week-end.
- Oui Maitresse

A suivre….

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 07 juin 2018, 13:27

La soirée

J’ai suivi Maitresse jusqu'au deuxième étage ou était toutes les chambres. Chaque chambre disposait de sa propre salle de bain attenante, donc pas de file d’attente pour utiliser la même salle de bain.

Une fois dans notre chambre Maitresse me dit :

- La salle de bain est au fond a droite, tout les produits y sont pour que tu sentes bonne une fois sortie.

Je me suis mise a regarder partout afin de trouver le linge mais je ne voyais rien sur le lit,

- Pendant que tu fais ta toilette, je vais te sortir ce dont tu auras de besoin pour la soirée.
- Oui Maitresse, répondis-je

J’ai filé sous la douche que j’ai prise très chaude afin de me réchauffer le corps car j’avais eu très froid dans cette cave humide ou j’étais restée ligotée.

Je me suis savonnée partout sur le corps avec un savon qui sentait très bon et qui avait un odeur très féminine. Une fois sortie de la douche, je me suis séché et je me suis applique un parfum corporel partout sur mon corps afin de sentir bonne.

En sortant de la salle de bain, j’ai trouvé un mot a cote du linge qui était prêt sur le lit.

Tu mets tout ce qui est sur le lit, ensuite tu te maquilles et tu attends sagement que l’on vienne te chercher.

Sur le lit il y avait un petit string, un corset rouge et noir avec des jarretelles, les bas assortis de couleur noire, des souliers a talons haut de 4 pouces, ma perruque que j’avais lors de notre départ et des gants extensibles de couleurs noirs qui montent jusqu’au coudes.

Je me demandais bien comment j’allais faire pour réussir a enfiler le corset et faire en sorte que il soit au gout de Maitresse. Mais avant toute chose j’en ai profité pour aller me faire une beauté a la salle de bain.

Fond de teint, ensuite les yeux avec un petit fard a paupière de couleur gris, crayon pour les yeux noirs, mascara, et ensuite le rouge a lèvre préféré de Maitresse.

Je suis retournée a la chambre et je me suis assise sur le bord du lit, j’ai pris le corset dans mes mains et je me suis installé afin de le faire glisser sur mon corps tout en me levant, je réussi tant bien que mal a la monter jusqu'à ma poitrine.

C’est a ce moment que j’ai entendu cogner a la porte.

- Merde je ne suis pas prête.
- Minute j’arrive

Je me suis dirigé vers la porte et quand j’ai ouvert cette dernière j’ai vu une charmante jeune femme habillé très chic. Jupe ajusté, chemise blanche et veston de la même couleur que la jupe, petit foulard au cou avec une légère boucle a l’avant. Cheveux bruns longs, maquillée de façon classique et petit rouge a lèvre très pale.

- Vous êtes Alexandra ?
- Oui, dis-je tout en cafouillant
- Je suis venue pour vous aider a vous préparée pour le souper, ici tout se doit d’être parfait, tant votre tenue ainsi que les accessoires qui viennent avec.
- Les accessoires ?
- Ne perdons pas de temps et finissions de vous préparer, laisser moi entrer afin que je vous aide.
- Oui bien sur.

La jeune femme entra, et j’ai ferme la porte derrière elle.

- Ne restez pas la.
- Pardon
- Je me nomme Jessica, et c’est moi s’occupera de vous jusqu'à votre départ. Tournez vous maintenant que je finisse d’ajuster votre corset.
Je me suis retourné, et Jessica pris le temps de bien serré le corset afin de mettre en évidence ma nouvelle poitrine.
- Vous êtes très jolie, dit-elle
- Merci beaucoup Jessica c’est très gentil.
- Maintenant les bas, assoyez vous sur le lit
- Mais il ne serait pas mieux de mettre le string avant ?
- Non ce n’est pas nécessaire étant donne que vous avez une cage de chasteté. Vous devez en être fière et la montrer a tout le monde
- Bien, dis-je tout bas
- N’ayez pas honte, si j’étais a votre place, je serais fière d’être ainsi et de montrer votre dévotion a votre Maitresse.
Une fois les bas enfilés et attachés aux jarretelles Jessica me fit mettre les talons.
- Allez mettre votre perruque et revenez me voir.
Je suis passe faire un tour a la salle de bain afin de mettre ma perruque et de jeter un œil dans le miroir afin de voir a quoi je ressemblais, et je me suis dit que j’étais quand même assez bien.
- Enfilez les gants maintenant, il ne nous reste plus beaucoup de temps.

La porte cogna de nouveau, Jessica me dit :

- Ne bougez pas ce sont vos accessoires qui arrive
- C’est bien la chambre de Jessica, dit une voix masculine
- Oui c’est bien ici, je vous remercie.
- A plus tard, dit de nouveau la voix masculine.
- Vous n’avez pas de chaussures ?
- Oui bien sur ou avais-je la tète, j’y vais de ce pas

Je me suis dirigé vers la garde-robe de notre chambre et j’ai prié pour que mes chaussures y soient. A ma déception après ouverture de la garde robe j’ai trouvé oui des chaussures, mais rien qui me donne une chance de marcher aisément. J’ai du me résigner et prendre une paire de souliers a talon noir verni avec des talons de 3 pouces, ce sont eux qui me paraissait le moins hauts,

Jessica ouvrit la boite contenant deux bracelets en cuir pour les chevilles, ainsi que deux bracelets pour les poignets, un collier en cuir d’une bonne largeur et un bâillon boule harnais, un mousqueton et une laisse.

- Vous êtes chanceuse, votre Maitresse n’a presque rien mit dans votre boite. D’autres n’auront pas cette chance.
- Que voulez-vous dire ?
- Certains ont étés plus désagréables et n’ont pas obéit aux ordres de leurs Maitresses donc ils sont plus en restriction que vous pour la soirée. Je crois même que un d’entre eux ne pourras pas participer tellement il a été désagréable et impoli envers sa Maitresse. Je ne suis pas certaine, mais ce dernier sera exposé pendant tout le souper sur la croix près des tables ou mangent les Maitresses. Donc au lieu d’être 3 pour servir vous serez que 2.
- Bon assez perdus de temps, enfilons tout ça.

Jessica me mit les poignets de cuir ainsi que ceux des chevilles, le collier, le bâillon boule, me plaça les poignets derrière le dos et les fixas ensemble a l’aide du mousqueton, installa la laisse a mon collier.

- Nous pouvons y aller maintenant, juste a me suivre.

Jessica se dirigea vers la porte et nous quittâmes après avoir barré la porte de notre chambre.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1385
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Mad Hatter » 16 juin 2018, 12:02

C'est bien écris, clair et limpide. Et assez peu habituel mais il nous en faut plus. :bravo:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 21 juin 2018, 12:15

Je suis a écrire la suite.

Je trouve du temps ici et la et je continue d'écrire.

Aussitôt que je suis satisfaite du résultat je vous envoi le tout.

Alexandra

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Habitué(e)
Messages : 76
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Un WEEK-END a la campagne

Message par Alexandra_TV » 02 juil. 2018, 12:55

Voici la suite, désolé pour l'attente.

Le souper

Nous avons parcouru les couloirs jusqu'à la salle a diner. A coté de cette dernière se trouvait la cuisine. L’odeur était agréable, on sentait la bonne nourriture.

Les Maitresses étaient déjà a table et elles discutaient entre elles et savourait une bonne coupe de vin.

Je fus reconduit a la cuisine ou m’attendait un autre soumis, ce dernier était complètement nu, portait une cage de chasteté du même type que la mienne, avec un collier au cou, un bâillon et des pinces aux seins. Aucun bracelet ni aux poignets, ni aux chevilles.

De coin de l’œil j’ai regardé dans la salle a manger, et dans un coin, j’ai aperçu le troisième soumis qui lui était sur la croix de St-André attaché solidement, avec une cagoule sur la tète qui avait des trous seulement pour les narines, des pinces aux seins avec des poids sur chacune d’elles, une ceinture de chasteté et non pas une cage. Les pinces aux seins semblaient très serrées et le poids de celles-ci faisaient en sorte que les seins étaient tirés vers le bas.

Je repris mes esprits quand Jessica s’adressa a moi

- Ce soir c’est très simple, vous faites le service a deux et non pas a trois comme prévu. Vous devez voir a servir les entrées, les plats principaux et le dessert. Faites en sorte que personne ne manque de rien que ce soit a boire ou tout autre chose. Le chef cuisinier vous apportera le tout au fur et a mesure.
- Inutile de vous dire que vous devez servir les entrées, attendre que tout le monde termine, ensuite le repas, et le dessert.
- Moi je me retire dans mes quartiers avec les autres responsable et nous nous reverrons surement demain pour la suite des choses.
- Bonne soirée a vous deux.

Juste avant de partir vers l’arrière cuisine, Jessica m’enleva le mousqueton et au même moment le chef arriva avec les entrées.
Nous avons pris les 3 entrées et nous nous sommes dirigés vers la salle a manger. Nous avons servis tout le monde, nous nous sommes retirés derrières les gens afin de les laissés manger, au besoin on s’est occupés de servir le vin.

Une fois les entrées terminées, nous nous sommes occupés de débarrassés et d’apporter le tout a la cuisine. Peu de temps après le chef arriva avec les repas principaux.

Un délicieux filet mignon servi avec ses accompagnements.

On s’est dirigés vers la salle a manger avec les 3 repas que nous avons servis aux Maitresses qui discutaient entres elles et qui avaient énormément de plaisir a en croire les rires et les attitudes de tous et chacune.

Je me suis approché pour servir le vin a une Maitresse, mais au même moment, elle fit un petit mouvement vers l’arrière, ce qui me fit renverser un peu de vin sur la table et éclabousser cette dernière légèrement.

Maitresse me fusilla du regard et me dit :

- Regarde ce que tu viens de faire, occupes toi de ramasser tes dégâts et sache que tu seras punie après le repas pour cette gaffe que tu as faites.

Même si j’aurais voulu demander pardon, je ne pouvais pas a cause du bâillon. J’ai du me contenter d’accepter la punition.
J’ai ramassé mon dégât avec la serviette de table que j’avais sur le bras pour le service et je me suis appliqué afin de servir du vin convenablement cette fois-ci.

Le repas s’est terminé tout a fait normalement, et tout le monde pu terminer son plat principal.

Avant de servir le dessert, Maitresse s’adressa aux 2 autres dames présentes, et leur proposa ceci :

- Que diriez-vous de régler le cas tout de suite a ma petite salope pour sa gaffe de tout a l’heure ?

Les 2 autres dames ont acceptés et c’est a ce moment que Maitresse est venu me chercher a la cuisine.

- Toi viens ici, nous allons régler ton cas tout de suite.

J’ai suivi Maitresse jusqu'à la salle a manger, et nous sommes passes dans une petite pièce attenante a la cuisine.

Un petit Donjon aménagés tout prêt pour jouer.

Maitresse m’enleva mon bâillon, et c’est a ce moment que je pris la parole.

- Maitresse je vous demande pardon….

Je reçu une gifle monumentale du plus fort que Maitresse en était capable.

- Tais-toi et ne dit pas un mot, ce n’est pas parce que je t’enlève ton bâillon que tu as le droit de prendre la parole.

Sur ces paroles, je n’ai plus dit un seul mot.

Maitresse alla chercher une cagoule qui n’avait que deux petits trous aux niveaux des narines, avec des coussinets aux oreilles, un bâillon intégré gonflable. Elle prit le temps de me l’installer, de l’ajuster le plus serre possible, et gonfla le bâillon jusqu'à ce que je lui fasse signe que il était assez gonflé.

Mes poignets de cuirs furent enlevés, et Maitresse me pris les bras et me les plaças derrière le dos. Un « ArmBinder » me fut installé, ce qui fit en sorte que j’avais les bras tout immobilisé, soit du bout des doigts jusqu’au haut des coudes. Maitresse avait pris le temps de bien le serré au maximum afin de s’assurer que je n’avais aucune liberté de mouvement.

Une fois le tout en place, j’entendis un bruit, soit celui du petit moteur, ensuite Maitresse me fit tourner et je sentis que quelque chose était relie au bout de mes mains. En fait, le harnais de bras avait un anneau en D tout au bout et c’est a cet endroit que le crocher fut fixé. Ensuite j’entendis de nouveau le bruit du moteur et je sentis mes bras soulevés vers le haut, ce qui me força a me pencher vers l’avant.

Une fois bien installé, j’entendis Maitresse :

- Elle est a vous, vous pouvez administrez la punition de votre choix, et quand vous aurez terminés ca sera a mon tour de décider ce que je vais faire avec elle.

A suivre…..

Répondre