La Sérénissime

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1315
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: La Sérénissime

Message par Mad Hatter » 13 nov. 2018, 07:07

Comment va-t-il s'en sortir ? J'ai beaucoup aimé la description du poignard.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Galbatorix
Habitué(e)
Messages : 60
Inscription : 17 mars 2018, 12:47
Pratique : Oui
Ce que j'adore : - Arts martiaux/sports de combats
- Voyager
- Les chats
- L'industrie du cinéma
- Prendre soin d'une femme
Ce que je déteste : - La méchanceté/cruauté gratuite
- Les moustiques
- Le citron
Localisation : Capitale française, Cité des Papes

Re: La Sérénissime

Message par Galbatorix » 13 nov. 2018, 10:25

Merci beaucoup Mad!

J'ai essayé de trouver des choses originales qui rendent mon personnage unique au sein de sa "profession" si je puis dire :D
There are no pacts between Lions and men.

Avatar de l’utilisateur
fredchl
Accro à JdL
Messages : 440
Inscription : 22 mars 2016, 16:03
Pratique : Oui
Ce que j'adore : Les histoires de kidnapping (fantasmagorique), l'endormissement, entre autres.
Localisation : Basse-Normandie
Contact :

Re: La Sérénissime

Message par fredchl » 13 nov. 2018, 13:32

Idem pour moi, il y a de l'action, du suspense, de l'originalité et c'est bien écrit ! Vivement la suite ! :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Galbatorix
Habitué(e)
Messages : 60
Inscription : 17 mars 2018, 12:47
Pratique : Oui
Ce que j'adore : - Arts martiaux/sports de combats
- Voyager
- Les chats
- L'industrie du cinéma
- Prendre soin d'une femme
Ce que je déteste : - La méchanceté/cruauté gratuite
- Les moustiques
- Le citron
Localisation : Capitale française, Cité des Papes

Re: La Sérénissime

Message par Galbatorix » 21 nov. 2018, 13:20

Quand tu te rends compte que tu as totalement abusé du "t" euphonique et que visiblement tu ne connaissais pas (ou tu as oublié) ta grammaire = :evil: :evil: :evil:

Pffff .... et je ne parle même pas de mes relectures durant lesquelles je n'ai absolument pas réalisé mon erreur .... Bon .... je suis décidément pas au top comme pseudo écrivain ....
There are no pacts between Lions and men.

Avatar de l’utilisateur
Joss
Amateur(trice) de JdL
Messages : 106
Inscription : 02 nov. 2017, 05:13
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Entendre jouir une femme... Et "Les liens d'amour" : J'ai toujours aimé attacher mes chéries et savoir leur faire aimer de l'être ou de m'attacher... Donc j'aime le ligotage, qu'il soit amoureux, ludique ou esthétique. Toujours avec douceur, cordes en coton et bâillons souples, recherche du plaisir partagé avant tout.
Ce que je déteste : Le SM pur et dur et toute sa quincaillerie de cuir, métal ou latex, ses rituels quand il sont rigides genre Maître-soumise, le manque d'humour, de second degré... Sinon il a des choses que je n'aime pas dans la vie de tous les jours, la liste serait longue... Mais bien plus courte que celle des choses que j'aime!
Localisation : Hérault
Contact :

Re: La Sérénissime

Message par Joss » 22 nov. 2018, 02:37

J'ai le même problème, Galbatorix : A la relecture, je ne vois pas mes fautes d'ortho ou d'accords...
Heureusement j'ai trouvé de bonne âmes (féminines) qui sont en train de me faire des corrections (Du texte, hein, ne rêvons pas...).
Pour cela je leur ai imprimé des exemplaires sur papier, c'est bien plus pratique, d'ailleurs moi-même j'y ai vu des fautes qui m'échappaient sur l'écran.

Avatar de l’utilisateur
Galbatorix
Habitué(e)
Messages : 60
Inscription : 17 mars 2018, 12:47
Pratique : Oui
Ce que j'adore : - Arts martiaux/sports de combats
- Voyager
- Les chats
- L'industrie du cinéma
- Prendre soin d'une femme
Ce que je déteste : - La méchanceté/cruauté gratuite
- Les moustiques
- Le citron
Localisation : Capitale française, Cité des Papes

Re: La Sérénissime

Message par Galbatorix » 28 nov. 2018, 11:34

C'est très frustrant .... surtout que c'est visiblement une faute récurrente dans mes récits, que cela soit celui-ci ou d'autres .... m'enfin! Voici le chapitre 8!

Chapitre 8

Le silence est retombé sur le monastère. Il ne me reste plus que 3 pièces à fouiller dans ce bâtiment. Mon USP toujours dans ma main gauche, je me colle à la porte et empoigne la poignée. Lentement, je tourne la poignée et commence à pousser la porte avant d’entrer subitement, arme au poing. Rien. Une espèce de cuisine. Pièce suivante. Je réitère la manœuvre. La voilà.

Toujours vêtue de cette magnifique robe, Cassidy est affalée sur un lit. Sa cheville est menottée au sommier métallique de ce dernier. Elle n’a pas esquissé le moindre geste lors de mon entrée dans la pièce. Je me précipite pour prendre son pouls au niveau de son cou. Pouls régulier. Son bras comporte des traces de piqûres. Ils l’ont drogué. Mais impossible de savoir avec quoi. Je m’apprête à me diriger vers sa cheville quand elle remue faiblement. Il lui faut de l’eau. Je me dépêche d’aller en chercher dans la cuisine adjacente et lui rapporte un bol d’eau.

-« Cassidy ? Cassidy ? Tu m’entends ? Regarde-moi ! » lui dis-je en l’aidant à s’asseoir.

-« Est-ce que je rêve ou suis-je encore à l’hôtel ? » répond-elle d’une voix endormie.

-« Tu ne rêves pas, tiens bois ça pendant que je libère ta cheville. »

-« Mais … mais c’est un bol …. »

-« Force-toi à en boire le plus possible. »

-« Mais …. Mais pourquoi ? J’ai sommeil … »

-« Fais ce que je te dis. »

La chambre comporte une penderie. Vide à l’exception de deux cintres en fer. Parfait pour crocheter la menotte. Ils ont dû lui administrer un somnifère. Augusto saura la soigner. Je n’ai ni le temps ni les compétences pour le faire.

-« Tu peux marcher ? Aller debout, je vais t’aider. »

Je l’entraine en dehors de la pièce, direction l’embarcadère, la soutenant d’un bras pour qu’elle puisse avancer. Nous arrivons au niveau de la cour intérieure.

-« Pourquoi la tête de cet homme n’est-elle presque plus attachée à son cou ? On dirait qu’elle va tomber, comme un fruit qui tombe d’un arbre !» dit-elle soudain d’une voix joyeuse, presque en riant.

Visiblement, ils ne lui ont pas administré seulement un somnifère. Je dois me dépêcher de rejoindre la sortie et de prendre le semi-rigide. Si les moines n’ont pas appelé la police, les bateaux passant à proximité de l’île auront entendu le raffut. Par chance, le semi-rigide est toujours là.

-« Attention en montant, assois-toi et tiens-toi surtout. »

Elle s’est endormie. Tant pis. Je la dépose la plus délicatement possible sur l’embarcation avant de forcer le contact. Partir en trombe vers San Marco serait une erreur, je me contente de m’éloigner rapidement de l’île direction ouest. Une fois à bonne distance, je prendrais au Nord, direction le centre-ville. Mais à vitesse normale. Pour ne pas attirer l’attention.

Je toque à la chambre de Megan. Uniquement par politesse, je ne demande pas sa permission.
-« Alors ?! Ma sœur ?! » me demande-t-elle avec anxiété en me voyant.

-« Bonjour Megan. J’ai ramené ta sœur hier soir. Je pense qu’elle ne tardera pas à se réveiller, d’où ma présence ici. J’ai pensé que tu voudrais être là à son réveil. »

-« Tu ne pouvais pas me prévenir plus tôt non ?! Je veux la voir ! De suite ! »

-« Elle avait été droguée et n’était pas en état de voir qui que ce soit hier. Ta sœur est saine et sauve. Physiquement du moins. Alors baisse d’un ton et suis-moi. »

Je la conduis jusqu’à la chambre de Cassidy. Je m’apprête à refermer derrière elle quand j’entends un faible « je te remercie ». Me gardant de toute réponse, je ferme la porte et retourne à ma lecture. Snømannen de Jo Nesbø. Ou devrais-je dire The Snowman en anglais ou encore Le Bonhomme de neige en français. Excellent roman policier. J’ai entendu dire qu’un film est actuellement en production. J’irai peut-être le voir qui sait ?
Voilà maintenant 2 heures que je lis, tranquillement assis dans un fauteuil. Bien que ne portant pas mon costume de carnaval à l’intérieur, je me dois de garder un masque tant que nous aurons ces …. Ces quoi au juste ? Ces « invitées » ? Oui disons ça, tant que nous aurons ces invitées ici.

-« Ma sœur veut te voir. »

Surpris par l’arrivée de Megan, je pense avoir mal entendu.

-« Pardon ? »

-« Ma sœur veut te voir je te dis. Sans moi. Alors vas-y et ne fais pas l’imbécile hein ! »

Il me semble qu’elle vient de faire une plaisanterie. Je ne suis pas sûr. Allons-y dans ce cas.

-« Attends une minute avant. Je voudrais savoir ce qui s’est passé hier. Ma sœur ne se souvient pas. »

Je lui raconte donc brièvement ma petite aventure, en omettant quelques détails, notamment comment et grâce à qui suis-je parvenu à remonter jusqu’au monastère. Visiblement très surprise de la tournure qu’ont prit les évènements, elle n’insiste pas et m’épargne d’autres questions.

Je toque de nouveau par politesse avant de renter. Elle est confortablement adossée contre le haut du sommier, toujours dans ses draps.

-« Bonjour Cassidy. Comment te sens-tu ? »

-« Bonjour. Bien merci. Et d’après ma sœur, c’est à vous que je le dois. » répond-elle calmement.

« Je lui ai demandé où et comment vous m’aviez trouvé mais elle a reconnu ne pas le savoir. En revanche, elle est persuadée que vous avez fait couler le sang afin de me ramener. »

-« Tu es saine et sauve, ton amnésie est un contreco…. »

-« Je me souviens vous savez. Votre masque était couvert de sang. C’est pour cela que vous en portez un autre aujourd’hui. Je me souviens aussi de cet homme. Allongé dans une mare rouge, la gorge tellement tranchée que sa tête tenait à peine sur son corps. C’ était l’homme qui m’a conduite là-bas sous la contrainte de son arme. S’il vous plaît ne me mentez pas. Je veux connaître la vérité. » dit-elle en me coupant dans mon élan.

Te coupant dans le baratin que tu allais déblatérer tu veux dire !

-« Combien ? » demanda-elle après une longue inspiration.

-« 23 hommes. »

-« Vous avez égorgé 23 hommes ? »

-« Non, j’ai abattu la plupart d’entre eux. »

Elle accuse le coup.

-« Vous avez donc tué 23 hommes dans le seul but de me retrouver ? »

-« Je ne l’ai pas fait pour toi. J’avais passé un marché avec ta sœur et je lui ai donné ma parole que je te retrouverai. »

-« Ma sœur pense que vous auriez pu obtenir ces informations autrement, sans même la contraindre à parler. De plus, rien ne vous obligeait à me récupérer. Rien du tout. Pas même ma sœur puisqu’elle était, de son propre aveu, votre prisonnière. Donc je ne vous crois pas. Vous l’avez fait pour moi, ce que je ne comprends pas c’est …. Pourquoi ? »

Merde. Je n’aurai pas dû venir.

-« Vous et moi sommes sortis indemnes de cet horrible endroit et je veux sav…. »

-« À vrai dire, ce n’est pas tout à fait exact. » rétorquais-je en la coupant à mon tour.

-« Je vous assure, je me sens parfaitement bien ! Vous ne devriez pas vous en faire …. Attendez un instant ! Vous ne parlez pas de moi n’est-ce pas ? Vous parlez de vous ! Vous êtes blessé ?! »

-« Rien de grave, j’ai pris deux balles dans la poitrine mais je portais un gilet. »

-« Un inconnu qui tue et se fait tirer dessus pour moi …. Cela fait beaucoup à encaisser vous ne trouvez pas ? »

-« Tu as raison, je devrais te laisser. » dis-je en me dirigeant vers la porte.

-« Attendez. J’ai encore des questions. »

Je me ravise.

-« Pour que je me réveille portant un sous-vêtement masculin et cette espèce de pyjama en fausse fourrure, il a bien fallu m’enlever ce que je portais. Qui m’a déshabillé ? J’espère que ce n’est pas le vieil homme dont ma sœur m’a parlé. »

-« J’ai pris sur moi de te déshabiller, pensant que ta récupération serait plus rapide et agréable dans des vêtements propres. »

-« Vous avez pris sur vous ? Moi qui pensais être agréable à regarder…. »

-« Ce n’est pas ce que je voulais dire. Tu es une femme charmante mais je n’ai pas profité de l’occasion. Je me suis contenté de te déshabiller et de te rhabiller. »

-« Vous me trouvez charmante ? » dit-elle en me regardant, un sourire aux lèvres.

-« Bon, je dois te laisser. Il faut que je parle à ta sœur. Repose-toi bien. »
There are no pacts between Lions and men.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1315
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: La Sérénissime

Message par Mad Hatter » 28 nov. 2018, 17:46

Mais où va cette histoire ?
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Galbatorix
Habitué(e)
Messages : 60
Inscription : 17 mars 2018, 12:47
Pratique : Oui
Ce que j'adore : - Arts martiaux/sports de combats
- Voyager
- Les chats
- L'industrie du cinéma
- Prendre soin d'une femme
Ce que je déteste : - La méchanceté/cruauté gratuite
- Les moustiques
- Le citron
Localisation : Capitale française, Cité des Papes

Re: La Sérénissime

Message par Galbatorix » 29 nov. 2018, 02:57

Hahaha, je ne pense pas qu'il soit difficile de prévoir quelle direction prends mon récit
There are no pacts between Lions and men.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1315
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: La Sérénissime

Message par Mad Hatter » 01 déc. 2018, 15:18

:roll: Oh il y aura sans doute une organisation malveillante.
Il voudrait être un méchant
De James Bond
Pour menacer la planète
Et soumettre le monde,
Armé jusqu'aux dents
Dans un repère qu'il imagine
À l'intérieur d'un volcan
Ou dans une base sous-marine.
Bénabar
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

moimoi2
Passionné(e) de JdL
Messages : 212
Inscription : 05 mars 2016, 17:26
Localisation : France

Re: La Sérénissime

Message par moimoi2 » 12 déc. 2018, 16:25

On voit à peu près où ça va nous emmener. Mais qui sait, l'auteur nous réserve sûrement plein de surprises ! :D

En tout cas, c'est bien écrit et on est toujours dans le récit sans de difficultés. :bravo:

Répondre