Au festival médiéval...

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1365
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Au festival médiéval...

Message par Mad Hatter » 01 janv. 2019, 16:51

:-) Sera-t-elle bâillonée ?
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
wesley
Habitué(e)
Messages : 92
Inscription : 06 déc. 2014, 11:16

Re: Au festival médiéval...

Message par wesley » 21 janv. 2019, 12:17

Je ne pensais pas la baillonner perso, j'aime bien quand elle s'exprime. :D

vael
Nouveau(elle)
Messages : 5
Inscription : 03 janv. 2018, 18:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : M'emmitoufler la tête dans des fourrures, des lainages et me retrouver ainsi dans 'ma grotte' dans. l'obscurité complète et avec peu d'air.
Me ligoter moi-même, sentir les liens et dormir ainsi.
Bien manger.
Les plats très épicés.
Chanter de la musique classique dans un chœur.
Ce que je déteste : Les gens qui savent tout.

Re: Au festival médiéval...

Message par vael » 21 janv. 2019, 17:26

Très chouette!!!

Avatar de l’utilisateur
wesley
Habitué(e)
Messages : 92
Inscription : 06 déc. 2014, 11:16

Re: Au festival médiéval...

Message par wesley » 08 févr. 2019, 16:19

Le visiteur ferme le tiroir "La question étant à quel moment un passant vous posera des questions au sujet des tracts et si vous expliquerez pour le tiroir."

Sur le ventre, dos cambré, buste dressé, Caroline lève les yeux pour le regarder, son sourire s'estompant "Vous allez sérieusement cacher les tracts ? Attendez, parce que l'on sort du cadre d'une simple démonstration là."

Tournant autour du stand pour tout vérifier, le visiteur répond "Effectivement, c'est un peu ça l'idée, ça amuserait les passants, je pense."

Tout à coup, Caroline se met à se trémousser, comme soudainement paniquée. "Il faut que quelqu'un surveille le stand tout de même, prévenez au moins un collègue."

Fronçant un soucil, le visiteur "C'est curieux, vous n'avez pas parlé de ça de toute la matinée ?"

Caroline, se trémoussant et se tortillant, sans sourire cette fois. " Parce qu'avec les tracts en vue sur le stand, je me sentais en démonstration, si vous les cachez, la situation n'est plus la même." Cambrant le dos et pliant les jambes, pour que ses poignets et ses doigts tendus atteignent les maillons de ses chevilles... alors que la chaîne, enlacée en boucle dans son dos, retient ses bras pliés entre ses omoplates.

Accoudé sur le comptoir du stand, le visiteur ajoute "Ah mais, pour vous sûrement, mais pour les passants, cela ne fait aucune différence, tract ou pas tract. Je peux m'en aller et c'est à vous d'expliquer à quiconque quoi faire." Et il commence à s'éloigner.

Roulant sur elle-même, pour se mettre sur le dos, Caroline se tortille encore et encore. Pliant ses genoux, elle cambre le dos, enroule la chaîne autour de ses poignets pour tirer ses jambes et les rapprocher le plus possible ses doigts de ses chevilles. Des maillons de la chaine retenant ses bras pliés au niveau du haut du dos, elle est ainsi tiraillée de toute part, respirant profondément, tendant les doigts pour tater les maillons autour de ses chevilles.

Quand elle tend le cou, elle voit les passants allaient et venir devant elle, rire doucement. Elle se force à sourire, pendant que ses doigts glissent autour et entre lesdites chevilles, sans arriver à trouver le point où les boucles des maillons sont croisés.

Passant devant elle, un autre visiteur lui fait remarquer "Dîtes moi, vous êtes censée être une prisonnière ou une princesse ? Vous avez l'air sacrément rebelle pour une femme de harem."

Caroline se force à sourire, "Je vérifiais la chaîne, excusez-moi." Puis roule sur elle-même pour revenir sur le ventre, lachant la chaine se dérouler autour de ses poignet pour revenir en position de dos cambrée et buste dressée. "Les princesses, même punies, ne se débattaient pas autant, en effet." Comme si elle s'excusait auprès du visiteur.

Ce dernier commence à faire quelques pas et ce n'est qu'une fois qu'il regarde un autre stand que Caroline tourne sa tête, à droite et à gauche, pour regarder par dessus son épaule, pensant "Je fais quoi ? J'appelle un collègue ? Ou j'explique au prochain passant pour les tracts ?", en regardant ses chevilles enchaînées et ses plantes de pied dressées.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1365
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Au festival médiéval...

Message par Mad Hatter » 14 févr. 2019, 10:25

La situation devient un peu difficile pour elle.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Répondre