L'Europe est un club de bondagettes

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 724
Inscription : 02 août 2013, 18:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Bouya2 » 12 sept. 2013, 01:34

Houlà, j'ai un concurrent maintenant ! Image

Voici l'avant-dernier portrait. Pour être honnête il est court, et je n'en suis pas satisfait. Mais bon, je l'ai retravaillé comme je pouvais.

Onzième bondagette, que nous croisons souvent durant nos vacances : la Néerlandaise

La Néerlandaise, comment dire ? La Néerlandaise est jolie, mais elle n'est pas forcément la bienvenue dans le club. Certes, cette petite blonde fine aux yeux bleus est plutôt attirante. Mais elle a une fâcheuse tendance intrusive. En fait, elle semble confondre le club avec un camping, au point qu'elle a déjà garé plusieurs fois son camping-car sur le parking... Et une fois installée, il est absolument impossible de la décoller de là pendant au moins une semaine. Et, paradoxalement, il devient plus facile de s'en débarrasser en la ligotant et en l'abandonnant dans la rue, plutôt qu'en la laissant libre. Et c'est un miracle que jusqu'ici, aucune des membres n'ait essayé de l'assassiner en faisant passer ceci pour un accident de bondage.
En effet, ce serait facile : la Néerlandaise est adepte du water-bondage. La Néerlandaise ne vit que pour l'eau en fait. Chez elle, elle vit sous l'eau froide. Et lorsqu'elle veut se détendre, elle part à la recherche d'eau chaude, au club notamment. Pour lui faire plaisir, au moins assez pour qu'elle arrête de casser les pieds des autres membres, il faut la water-bondager. Mais, face aux dangers de cette pratique, les difficultés techniques compliquent considérablement la moindre séance. En outre, la Néerlandaise fantasme sur la présence de l'eau, mais n'est pas forcément attirée par son contact. En clair : la Néerlandaise aime qu'on lui fasse une suspension au-dessus de l'eau. Et ce genre de suspension est plutôt difficile à réaliser.
Sinon, il faut la plonger dans l'eau. Alors, la Néerlandaise revêt son bikini, et sous l'œil attentif d'une des domina du club, généralement la Britannique, elle se laisse lier les pieds et les mains, avant d'être jetée dans une piscine où elle a aisément pied.
Enfin, du moment qu'elle a accès à la piscine du club, la Néerlandaise est contente. On ne peut pas en dire autant des autres membres, qui voudraient juste qu'elle foute le camp.
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 11:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Emma » 13 sept. 2013, 16:37

Assassiner?? non, personne n'assassine ici :) :boufon:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 724
Inscription : 02 août 2013, 18:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Bouya2 » 14 sept. 2013, 11:45

Ce n'est pas ce que dirait la dernière bondagette du club, que vous allez avoir dans le dernier portrait.
Dernier portrait que voilà. Ensuite, il n'y en aura plus d'autres, c'en est terminé de ce recueil :

Douzième et dernière bondagette, à la limite de l'Europe : la Russe

La Russe a le physique qu'on attend d'elle. C'est une envoûtante grande blonde aux yeux bleus. Plutôt domina. Elle serait une membre très appréciée du club, si elle pouvait répondre à cette simple question : Mais qu'est-ce qu'elle fait là ?
En effet, elle n'a jamais été conviée à rejoindre le club, et son arrivée a été plutôt fracassante. En fait, dès son arrivée, elle a bondi sur la première membre qui passait par là – la Roumaine – pour l'attacher, sans même se présenter. La Roumaine s'est ainsi retrouvée menottée sans s'y attendre, ni même y comprendre quoique ce soit. Elle était sur le point de commencer à hurler et implorer du secours lorsque la Russe la bâillonna, en lui enfonçant une chaussette dans la bouche. Une fois réduite au silence et menottée, les pieds de la Roumaine furent enchaîné ensemble, puis la prisonnière malgré elle dut subir les supplices que lui imposait la Russe : des caresses au glaçons.
C'est à ce moment que les autres membres du club intervinrent enfin, sautant sur la Russe pour l'éloigner de sa captive, et lui demander qui elle était et ce qu'elle faisait là. Les réponses n'étant pas suffisamment convaincantes, les membres mirent la Russe à la porte. Cependant, la Roumaine n'eut pas le bonheur d'être détachée. Les autres membres, profitant de la présence de cette bondagette inattendue, s'amusèrent avec elle de longues heures durant, avant de ne la libérer qu'une fois le soir venu.
Malgré son rejet brutal, la Russe revint le lendemain, et rebelote. Cette fois, ce fut l'Allemande qui fut prise par surprise. Elle subit à son tour les menottes, les chaines, et les glaçons. Là encore, les autres membres durent intervenir pour se débarrasser de la Russe. Et pourtant, le surlendemain, elle revint encore...
Finalement, le club parvint à s'accommoder de la présence de cette domina-parasite. Enfin, « tolérer » est un terme plus juste que « accommoder ». Si effectivement pour le club il peut être pratique d'avoir une domina aussi possessive sous la main, celle-ci est également la cause d'un grand nombre de frayeurs. Notamment lorsqu'elle déboule complètement remplie à la vodka. Ces jours-là, il est beaucoup trop dangereux de la laisser ligoter quelqu'un, et de toute façon elle n'est pas la bienvenue à car l'alcool la rend dangereuse. En réalité, même lorsqu'elle n'a pas ingéré la moindre goutte, les autres membres ont peur de l'alcool, car elles savent qu'il est présent en permanence dans son sang. Ainsi, jamais la Russe ne peut se servir de son briquet à gaz sans que les autres membres ne s'enfuient en courant, juste au cas où elle exploserait.
Enfin, mis à part ces menus inconvénients, la Russe est plutôt appréciée. En effet, fan de métal, jamais ses prisonnières ne parviennent à s'échapper de ses bondages à base de chaînes et de menottes. Cela peut être très excitant de se laisser emprisonner par la Russe, lorsqu'elle est à jeun. Malheureusement, une fois la bondagette enchaînée, il arrive que la Russe parte, vide sa bouteille de vodka, puis perde ses clés. Ne rigolez pas, certains de ses bondagettes n'ont jamais été libéré.

Merci de m'avoir lu et de vous être intéressé à la vie si particulière de ce club :calin:
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
dark gentleman
Fana de JdL
Messages : 305
Inscription : 10 août 2013, 12:24
Pratique : Oui

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par dark gentleman » 14 sept. 2013, 12:07

Des chaînes et des glaçons... Brrr, je l'aime bien cette Russe.
Merci à toi pour tout ces récits et à bientôt, je n'en doute pas ;)

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 11:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Emma » 19 sept. 2013, 14:56

J'ai bien aimé tes descriptions, et comme le dit Dark, "Des chaînes et des glaçons... Brrr, je l'aime bien cette Russe." :lol:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Harajuku
Amateur(trice) de JdL
Messages : 156
Inscription : 13 août 2013, 14:10
Ligoté(e) :

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Harajuku » 19 sept. 2013, 16:57

Magnifique ! J'ai tout lu et j'ai beaucoup aimé ! Bravo ! :biere:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1354
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par Mad Hatter » 18 août 2018, 03:50

Bouya2 a écrit : Huitième bondagette, peu évoquée sur le forum mais très connue : la Britannique

La Britannique n'est pas la plus courtisée des bondagettes, mais elle est une domina très appréciée. En effet, cette femme châtain clair a une stature naturelle de gouvernante stricte, capable de magnétiser ses soumises grâce à ses yeux gris. Et effectivement, elle ressemble à une gouvernante, avec sa grandeur, sa taille de guêpe, son maintien élégant, ses cheveux ramenés en chignon, et ses lèvres pincées lorsqu'elle désapprouve l'action d'une de ses soumises – lèvres pincées mais séduisantes.
Cependant, un détail majeur la distingue des gouvernantes anglaises classiques dignes des livres de Conan Doyle : alors que lesdites duègnes sont des vieilles célibataires désapprouvant fortement tout ce qui s'éloigne de la morale, la Britannique est une jolie femme qui désapprouve tout ce qui n'est pas assez amusant dans le domaine du bondage. C'est ce qui fait qu'elle soit si courtisée en tant que domina ; elle est sans cesse prête à faire de nouvelles expériences avec ses soumises. Même lorsqu'elle s'en tient à des séances de bondages ou de soumission classiques son imagination et sa poigne amène toujours ses partenaires vers plus de plaisirs.
Image http://secure.surfnetcorp.com/acbuilds1 ... 85&CATID=3
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
fredchl
Accro à JdL
Messages : 455
Inscription : 22 mars 2016, 16:03
Pratique : Oui
Ce que j'adore : Les histoires de kidnapping (fantasmagorique), l'endormissement, entre autres.
Localisation : Basse-Normandie
Contact :

Re: L'Europe est un club de bondagettes

Message par fredchl » 18 août 2018, 09:41

Jolie petite illustration ! :bravo:

Je relirai le sujet complet parce que Bouya a composé des exemples vraiment drôle, j'ai juste lu celui de la russe mais j'en rit encore ! :lol:
Image

Répondre