Le bondage et la soumission dans la littérature

La culture du bondage, sites web, livres, films, jeux... Dédiés au bondage ou non
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Tarloss
Régulier(ère)
Messages : 44
Inscription : 01 mars 2014, 23:04
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Rien
Ce que je déteste : Tout
Localisation : Normandie

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Tarloss » 31 janv. 2015, 20:20

Ça m'avait en effet marqué aussi tous ces ligotages dans Harry Potter, sans compter les sortilèges humiliants du style le bloc-jambes ou celui pour allonger les dents, ce qui empêche de parler. : D

Sinon il y a la saga L'épouvanteur, avec quelques ligotages et encore une fois des sorcières qui usent également de leur magie à plusieurs reprises pour immobiliser ou contraindre le héros.
Dans le premier tome de The Witcher, il y a un passage où le héros a simplement les mains dans le dos alors qu'il est arrêté par des elfes et sur la fin il est paralysé par une magicienne (Encore xD).

Et enfin (de ce dont je me souviens), dans Le Couperet, un homme est attaché avec du scotch à une chaise.

jeana1fr
Amateur(trice) de JdL
Messages : 107
Inscription : 07 nov. 2013, 19:31
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : le bondage
le fetish
Ce que je déteste : scato

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par jeana1fr » 01 févr. 2015, 15:22

vous allez finir par me donner envie de lire Harry Poter

Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Gourou de JdL
Messages : 791
Inscription : 02 août 2013, 23:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Bouya2 » 01 févr. 2015, 18:14

Tu peux y aller. Indépendament des scènes de ligotage, c'est une très bonne série, qui fourmille de bonnes idées et d'inventivité. et qui a une particularité intéressante : plis Harry grandit au cours de la saga, plus le propos et le style deviennent mature.

Et puis, ça vaut le coup de se taper les 6 premiers tomes rien que pour ce que l'on apprend sur Rogue dans le 7e. :admire:
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1115
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Mad Hatter » 01 nov. 2015, 09:50

Dans l'univers de Sandman de Neil Gaiman, dans le deuxième tome dans l'une des éditions le chapitre " la maison de Poupée " un gardien est en train de feuilleter un magazine "bondage magazine ", ensuite c'est juste un petit passage car les ligotages dans ce tome sont assez mauvais pour la santé.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1115
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Mad Hatter » 04 févr. 2016, 08:54

<<Le chien apprivoisé, implorant une caresse, un regard de son maître : n'est-ce pas l'image de l'homme à genoux devant son Dieu ?>>

Mikhaïl Bakounine
"La couleur du ciel" Enki Bilal p8
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1115
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Mad Hatter » 11 avr. 2016, 22:18

Très à la frontière de la littérature : Thomas d'Aquin
« toute chose est perfectionnée par sa soumission à ce qui lui est supérieur »
Somme de la Théologie, IIa IIae,qu.81 art.7, concl.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1115
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Mad Hatter » 04 mai 2016, 21:07

Mon âme n'est soumise à personne si ce n'est à Celui qui me l'a donnée et aux rares personnes dont je suis sûr qu'elles sont Ses amis. J'y ajouterai quelques âmes qui me ressemblent, dont par amour, j'ai adopté le joug léger et facile : c'est une tyrannie aussi douce que rare ; depuis ma jeunesse jusqu'au jourd'hui je ne me suis soumis que rarement à une telle contrainte. D'humbles et illustres personnes, de papes et des rois me l'imposèrent. Ce n'était pas leur fortune ou leur rang, mais seulement leur vertu et les liens de l'affection qui m'assujetissaient à eux de mon plein gré, et j'éprouvai une profonde peine toutes les fois que la mort me libéra d'une telle servitude. Je fus donc très souvent assujetti à des hommes d'une grande humilité car je voyais en eux la fortune, chose que je n'aime ni ne vénère, et davantage la vertu, que j'ai toujours voulu aimer et vénérer chez les autres à défaut de chez moi. Mis à part ces personnes, il n'en existe nul autre à laquelle mon âme est soumise.
Comme tu le vois, la meilleure partie de moi même est libre ou étant privée de sa liberté pour de nobles et doux motifs, c'est elle qui choisit de ne pas être libre : elle redoute et refuse la contrainte. Voilà pour mon âme Quant à ma seconde part, étant terrestre, elle doit être soumise aux seigneurs de la terre chez qui elle habite.
Pétrarque : Invectives contre un homme de haut rang mais de petite vertu et faible intelligence. §12
:D Si j'avais su que j'aurais trouvé quelque chose comme cela chez Pétrarque. ( bon d'accord je ne pense pas qu'il pensait pas particulièrement au bondage :mrgreen: )
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1115
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par Mad Hatter » 03 juil. 2016, 13:33

Voilà une brève de présentation du roman Histoire d'O dans la première partie et de son adaptation au cinéma par Ginger Force https://youtu.be/L0TRgrbGC8c
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

gloubiboulga
Régulier(ère)
Messages : 44
Inscription : 25 juin 2017, 09:54
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le bondage et tout particulièrement les bâillons.
Ce que je déteste : La violence
Localisation : Angers

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par gloubiboulga » 24 juil. 2017, 17:01

"Projet pour une révolution à New York" d'Alain Robbe-Grillet, un roman qui était à mon programme littéraire de 1ère.
La trame est "bizzaroïde" voire incompréhensible mais ce qu'il convient de retenir de ce livre ce sont quelques passages décrivant des jeunes femmes ligotées et bâillonnées.
En voici un extrait: " La bouche, en effet, qui conserve trop longtemps la même position grande ouverte, doit plutôt se trouver distendue par une sorte de bâillon : quelque pièce de lingerie noire fourrée de force entre les lèvres....."
Pour ma part , j'ai conservé ce livre pour ces passages dont je ne me lasse pas et qu'il me plaît, de temps à autre, de relire avec une certaine délectation en pensant à mes jeunes années.....

gloubiboulga
Régulier(ère)
Messages : 44
Inscription : 25 juin 2017, 09:54
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le bondage et tout particulièrement les bâillons.
Ce que je déteste : La violence
Localisation : Angers

Re: Le bondage et la soumission dans la littérature

Message par gloubiboulga » 25 juil. 2017, 13:40

"FX 18 déblaie le terrain" , un polar des années 70 écrit par Paul Kenny et relatant les aventures d'un agent des servives secrets français, Francis Coplan.
Je l'ai lu un peu par hasard il y a bon nombre d'années et j'ai gardé en mémoire une scène dans laquelle une femme plutôt mûre est séquestrée chez elle par deux malfrats. La femme est dans sa chambre à coucher, allongée sur son lit, les mains liées dans le dos, la bouche recouverte d'un large bâillon en tissu noué très serré derrière la nuque. Sa fille rentre dans la maison et finit par découvrir sa mère garrottée; elle est à son tour maîtrisée par les deux individus et finit elle aussi ligotée sur le lit.
Au bout d'un moment les deux hommes finiront par abuser des deux jolies femmes, la tentation étant sans doute trop forte de ne pas profiter de l'aubaine.
Un détail cependant, avant de commettre leur forfait ils auront, au préalable, retiré le bâillon de la mère qui put enfin " remuer ses lèvres décolorées" tant le bâillon exerçait une forte pression sur sa bouche.....

Répondre