Le phénomène « Grey »

La culture du bondage, sites web, livres, films, jeux... Dédiés au bondage ou non
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Paddy
Amateur(trice) de JdL
Messages : 115
Inscription : 10 févr. 2015, 10:07
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : L'humour chez les femmes ...
Ce que je déteste : L'hypocrisie et les gens malhonnêtes...

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Paddy » 11 févr. 2015, 16:35

A chacun ses attentes, lorsqu’il entreprend de lire un livre. Moi, c’est un peu comme un plat auquel je n’ai jamais gouté jusqu’ici. Pour qu’il me plaise, j’attends un juste assaisonnement, une harmonie de saveurs, une certaine personnalité, bref … des émotions … Et comme pour un plat, ce n’est pas au dixième coup de fourchette que je sais s’il va me plaire ou non. Pour un livre, j’ai juste besoin de lire 10 pages pour savoir si je vais aller jusqu’au bout, ou le laisser sur un banc… Je n'ai pas besoin comme certaines 3 tomes pour ça.

Quand je lis un extrait du bouquin, j’ai l’impression de gouter à un plat fadasse, trop et mal cuit, sans sel, ni poivre, et avec une présentation tapageuse pas appétissante. Mais, évidemment, comme il y a écrit Caviar Belouga sur l’étiquette (à grand renfort marketing), je comprends qu’il y ait des personnes qui se laissent tenter. C’est tout l’art de la communication commerciale …
Après, ce que les uns ou les autres en pensent, c’est le grand bal des hypocrites... Entre ceux qui pratiquent et en ricanent, et ceux qui se « signent » poussant des cris d’orfraie, grand écart assuré....

Je me répète, je pense que c’est une opportunité pour franchir un tabou dans les couples, car vu le tapage médiatique, il y a peu de chance que le sujet ne soit pas abordé un jour ou l’autre.

Difficile de comprendre le pourquoi d’une relation de bondage si on n’a pas ressenti le sentiment d’appartenance et l’émotion d’absolu que ce sentiment fait naître et diffuse dans son corps et dans sa tête. Est-ce que ce film entrouvrira cette porte aux spectateurs et trices, et leur donnera envie de l’ouvrir en grand … ? That is the question … Ils ont la possibilité de regarder le truc en tout cas.


De toute manière, moi je n’achèterai pas ce livre car il finirait chez moi comme celui de Valérie T., roulé serré et accroché au mur de mes toilettes …

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1817
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Emma » 11 févr. 2015, 21:00

Et bien justement les goûts et les couleurs.... ^^
Tu remarqueras que la plupart des livres Harlequin Mozaic Milady et les série Tout ce que tu voudras, Bastard, et love addict,etc... sont achetées et lues par un public féminin :)
Les hommes recherchent surement autre chose que du roman à l'eau de rose agrémenté de froufrou sexy ^^
Et tout ce qui est livre n'est pas forcément littérature.
Quand j ai commencé à lire Merci pour ce moment, j'ai juste eu ce petit air de "merde je perds mon temps". Alors que la trilogie Grey m'a poussé à lire plus. Même si ça vole bas.
A côté de ça, je peux lire un Coelho sans problème et avec plaisir. Un Dan Brown ou Stephen King aussi. On ne peut pas faire de comparaison de goût comme des plats.
Et pourtant Musso sous-entend que Levy est un concurrent pour lui. Bizarre non?
Et en ce qui concerne le tabou du sexe et BDSM, en lecture, on peut trouver sa dose avec les éditions Marabout, et pleins d'autres qui sont explicites sur la sexualité et les plaisirs.
Comme quoi , toute envie autour de soi est merveilleusement nuancée :)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Paddy
Amateur(trice) de JdL
Messages : 115
Inscription : 10 févr. 2015, 10:07
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : L'humour chez les femmes ...
Ce que je déteste : L'hypocrisie et les gens malhonnêtes...

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Paddy » 12 févr. 2015, 11:08

Tout le monde aura compris que ce que je critique c’est le bouquin, pas ceux qui le lisent ou celle qui l’a écrit. J’ai fait le parallèle avec la cuisine parce que pour moi, un livre c’est comme une recette. Il y a un genre, le plat, et une histoire, la recette. C’est la façon d’interpréter la recette, en gros l’écriture, qui donne les nuances non pas de Grey mais de goûts. Et il y en a pour tous les goûts et pour une même recette, de multiples chefs …

Pourquoi ce sont surtout les femmes qui lisent la collection Harlequin … ? Probablement parcequ’à la base elles sont plus sensibles et sentimentales que les mecs, et surtout éduquées selon les codes d’une société carrossée par la religion catho et sa prêtrise … Avec cet idéal de Prince Charmant et de femme qui lui est soumise, puisqu’elle ne fait que l’attendre pour qu’il daigne l’emmener avec lui …
Entre parenthèse, les garçons aussi peuvent s’émouvoir d’une œuvre romantique, en ce qui me concerne, je considère que le Grand Meaulnes est un livre qui représente le summum en matière d’histoire sur l’amitié et d’histoire d’amour. Il m’a beaucoup marqué en tout cas.

La réalité, c’est que le Prince Charmant a une autre gueule et un autre profil, qu’il a plein de défauts, qu’il est parfois bedonnant ou chauve, et qu’une fois qu’il a emporté sa Princesse sur son cheval, il la pose dans un coin de la maison pour qu’elle s’occupe des moutards et du ménage … Alors forcément, les femmes ont la nostalgie des jolis contes de leur enfance … En réalité, il faudrait apprendre aux garçons à devenir des Princes Charmants, mais bizarrement, c’est le point qui a été oublié dans l’éducation des mecs.


Pour en revenir au topic, moi je crois qu’il faut remercier l’auteure de ce bouquin. Pas pour son œuvre littéraire, chacun en est juge de la qualité, moi j’ai donné mon opinion. A travers ce livre, et maintenant et surtout, ce film, elle donne une certaine respectabilité au genre et à la pratique D/S. Personne actuellement a priori n’a honte ou peur du jugement d’aller voir ce film. Il est possible de passer à la caisse d’une librairie avec ce bouquin sous le bras, sans être rouge de confusion, raser les murs, porter des lunettes noires … C’est vrai que le battage médiatique aide beaucoup, et qu’il y a derrière cela un phénomène de mode et d’opération marketing juteuse. Mais, dans quelques mois, une fois que d’autres auront « écrit » leur livre sur le même thème, et qu’on commencera à tourner en rond (comment se renouveler … ?), qu’on aura décliné les nuances de blanc, de noir et de toute la palette de couleurs, le soufflé sera retombé. Il restera malgré tout cette respectabilité, et ça, on le devra à l’auteure.

Le fait que les femmes soient les 1ères à se précipiter pour aller voir ce film est intéressant. Certes, il y a le romantisme de l’histoire, mais des livres qui racontent des histoires d’amour sortent toutes les semaines... Il y a autre chose. De la curiosité ? De l’envie ? l’idée de braver un «tabou » ? … un peu tout cela ?

Pour une fois, de manière affichée, ce sont les femmes qui font le choix de leur attirance/curiosité sexuelle et qui d’une certaine façon le disent aux hommes. Ce que j’aimerais savoir c’est si elles vont aller voir le film entre copines, ou avec leur mec … ?

Dans tous les cas, je trouve ce ré-équilibrage de la décision dans la sexualité d’un couple plutôt sain, parcequ’il fait éclater le schéma classique et les codes. La femme a le droit de choisir ce qui lui fait plaisir et d’attendre de son mec qu’il fasse en sorte de le lui donner. Cela fait souffler un vent de renouveau dans un couple qui s’ennuie…
Il y en a qui vont devoir apprendre à faire des nœuds …. :tap:

Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Gourou de JdL
Messages : 791
Inscription : 02 août 2013, 23:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Bouya2 » 12 févr. 2015, 13:58

Désolé d'interrompre la conversation littéraire.
Je viens de tomber sur ça : http://9gag.com/gag/ae0pdQO
Un petit texte en anglais portant sur le BDSM et qui explique rapidement pourquoi 50 Shades n'est pas vraiment BDSM. Et un point soulevé particulièrement intéressant, c'est qu'une fois que l'héroïne est ligotée, elle n'a plus aucun contrôle sur la situation, parce que Grey refuse de négocie ensuite, ce qui viole totalement la règle de consensualité.
Ce texte a été publié en anglais sur le site très fréquenté 9Gags. Et il a été relayé sur la page facebook de 9Gags (qui ne relaye qu'une partie des images textes et vidés de ce site). Donc, potentiellement une grosse diffusion, mais ce n'est pas garanti.
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
Paddy
Amateur(trice) de JdL
Messages : 115
Inscription : 10 févr. 2015, 10:07
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : L'humour chez les femmes ...
Ce que je déteste : L'hypocrisie et les gens malhonnêtes...

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Paddy » 12 févr. 2015, 17:20

Très intéressant article, merci de le faire partager.

Ce que j'en dit :
Ce bouquin/film n’est pas destiné à faire la propagande du BDSM. Il raconte juste une histoire d’amour, banale, bourrée de clichés, entre un homme de pouvoir et une pauvre midinette vierge, comme des dizaines d'autres livres érotiques. L’intention était de faire du BDSM un décor sulfureux et racoleur, qui fasse notamment écho aux fantasmes féminins (l'auteure est d'ailleurs une femme), pour leur donner envie de lire ce bouquin plutôt qu'un autre du genre. D’où cette façon de présenter le rapport de D/S, caricaturée, de manière attendue et superficielle. Je ne suis pas en train de dire que les femmes aspirent à être violées, soyons clair. En revanche, je me souviens d’une amie qui m’expliquait que son fantasme était d’avoir un rapport sexuel « surprise » et « viril » avec un inconnu dans un parking souterrain, finalement forcée d’y consentir. Bien évidemment ce n’est pas qu’elle souhaitait dans la vraie vie... Il y a heureusement un décalage entre le réel et le fantasmé.

Comment les femmes ont-elles reçues ce livre ? Plutôt bien, j’ai l’impression, vu le succès annoncé du film. C'est donc qu'elles font la part des choses, entre le fantasme et la réalité.
Au fond, ce personnage de Grey est le Prince Charmant des temps modernes, il a le profil du bad boy, celui auquel les femmes succombent dans leurs rêves secrets. Même si, pas folles, elle choisissent en général de se marier avec des Charles Ingles…

J'aimerais connaître un avis féminin sur cette question.

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1817
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Emma » 12 févr. 2015, 19:09

Bon allez, j'en remets une couche :) pour faire plaisir à l'héritier ;)
J'ai lu aussi le lien de Bouya mais je reste septique et, je relirai en Google traduction pour être sûre de moi.
Sinon... ;)
Hormis l'aspect médiatique de la trilogie et du film, l'histoire en elle-même se rapproche des contes de fée modernes. Le petit aperçu des gouts particuliers de Grey est à mon avis juste destiné à apporter un peu de piment à la lecture. Et je ne vois pas pourquoi certains s'acharnent à chercher des moments littéraires dans une romance érotique. Y a t 'il eu des recherches littéraires sur Histoire d'O ?

Oui c'est une femme qui l'a écrit, oui la majeure partie des lecteurs sont des femmes, oui elles sont plus que nombreuses à aller le voir. C'est normal, nous les femmes, nous aimons partager nos émotions avec qui veut bien les comprendre. Nous sommes même capables aussi d'aller voir Iron man, Robocop, Le seigneur des anneaux, Avatar, Star Wars, La guerre du feu, Amélie Poulain, Les ch'tis, Autant en emporte le vent, Le masque de Zorro, Un monstre à Paris, Inception,etc...Et tout ça pour quitter pendant une moyenne d'une heure quarante cinq le monde réel.

Qu'est ce qui plait aux femmes aujourd'hui? Voilà la question...
La guerre? Les documentaires? La cuisine? La mode? Le sport? L'amour peut-être? TOUT plait aujourd'hui aux femmes.

Nous sommes complexes, et nous nous battons pour défendre nos idées, nos envies, nos choix, parce que nous avons toujours le choix de décider. Où que nous soyons, nous avons le choix de dire oui, de dire non, de lire ce qui nous plait, de voir ce que nous préférons. Nous avons le choix en tout,... Et malheureusement beaucoup de femmes oublient ça. Beaucoup vivent sur le stéréotype qui leur a été tatoué à la naissance. Barbie doit épouser Ken, c'est une évidence!

Je suis cette femme en général, celle qui a grandi, celle qui a appris, celle qui apprend encore et encore, celle qui découvre qu'il y a une vie au-delà de son quotidien, je suis cette femme qui un jour a gouté un interdit, je suis cette femme qui un jour a franchi la porte de la salle de jeux, je suis cette femme qui un jour va acheter un sextoy parce qu'elle en a envie, je suis cette femme qui un jour osera dire en plein jour qu'elle aime les émotions fortes, je suis cette femme oui qui se sent libre de lire des romans à l'eau de rose de Barbara Wood ou des SAS , et tout ça, selon mes désirs, mes humeurs et mes états d'âme. Alors lire un Han Suyn ou un Sylvia Day ou un El James me fait le même effet qu'un Edgar Poe ou un Mallarmé: Ç a m e d é t e n d. :)
Il va y avoir de la critique sur cette trilogie au ciné, c'est évident, parce que le monde a cette soif de critique, le monde aime ça. On ne cherche pas ce qui est beau, on cherche ce qui ne va pas.

Et bien c'est simple, les millions de femmes qui ont aimé cette trilogie ont compris ce qui est beau, ont vu ce qui leur plait, ont eu le temps de rêver, et ont pris le meilleur pour leur bien-être personnel.
Je suis une femme, et je défendrai toujours ma condition de femme, tout en aimant me soumettre au goût et au plaisir de celui qui m'aime. Parce que je sais que ma soumission est bien moindre comparée à la sienne devant son amour pour moi.
Et c'est justement là où dans l'histoire le combat intérieur de Grey fait rage. Et c'est ça qui plait, cette faille en lui, ça fait son charme et notre force bien évidemment.

Je ne pense pas que ce soit par ce côté petit BDSM que les lectrices ont pris goût à la trilogie, je pense plutôt que c'est l' aspect romantique, chic, sexy, libertin qui a pris le dessus. Avec ce cocktail, ça fait une belle histoire à la Valentine day , et on s'en fout des mimiques d'Anastasia, on s'en fout du manque de littérature, on s'en fout des gros mots, on lit, on rit, on voit, on ouvre grand les yeux, c'est tout.

Bon les filles, me laissez pas seule là, je sens la réaction après l'action... :)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Paddy
Amateur(trice) de JdL
Messages : 115
Inscription : 10 févr. 2015, 10:07
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : L'humour chez les femmes ...
Ce que je déteste : L'hypocrisie et les gens malhonnêtes...

Message par Paddy » 13 févr. 2015, 09:29

J'ai toujours su et compté sur l'intelligence et la sensibilité des femmes. Il y a quelques années, j'ai appris à les comprendre et à les écouter, c'est un peu comme si on m'avait appris le langage des oiseaux et qu'aujourd'hui j'avais le privilège de pouvoir dialoguer avec elles en utilisant le même langage.
Je ne suis pas inquiet de la lecture quelles feront de ce film, Emma l'illustre bien et comme elle se définit elle même comme étant représentative de son genre, toutes les femmes feront comme elles.
Les mecs ont aussi de la sensibilité mais comme dans le cas des femmes, leur éducation les a condamné à l'emprisonner dans un carcan, à la cave. Eux aussi, moi le 1er, peuvent s'émouvoir de films comme la famille Bélier, La guerre est déclarée ou l'étrange destin de Benjamin Button, et s'éclater en allant voir la trilogie des Hobbits (quoique j'ai préféré le Seigneur des Anneaux)?
Sortons de nos stéréotypes, cassons les habituelles frontières autour de nos genres, mettons un peu de féminité chez les mecs et de virilité chez les nanas, cela ne pourra que donner plus d'harmonie dans leur relation.
A quand la version 50 nuances de madame Grey ... ?

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1817
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Emma » 14 févr. 2015, 08:16

J'aime bien tes réactions Paddy.
Mais par contre étant donné que je suis la seule femme sur le forum à donner mon avis sur le sujet Grey, je ne veux surtout pas passer pour la représentante de la gente féminine et encore moins la porte parole.
Autour de moi, les avis féminins sont partagés entre celles qui fantasment secrètement avant d'avoir vu le film, celles qui écoutent et lisent les critiques et qui en concluent que c'est un bide total, et celles qui semblent s'interroger sur le côté sombre du conte de fée. Mais à chaque fois, quand je les ecoute, je sens ce petit côté de retenue chez elles comme si elles n'osaient pas dire le fond de leur pensée. Suivant les personnes, j'essaye d'en savoir plus mais très peu parlent ouvertement des passages BDSM, d'ailleurs le peu de fois où je l'ai évoqué, leur rire a pris le dessus de la conversation, histoire detente sûrement, on dit bien que le rire soulage les nerfs :lol:

La version 50 nuances de Mme Grey... Je l'imagine un peu comme une femme qui, sortie de l'ombre, se jette corps et âme dans son travail jusqu'à ce qu'elle tende le poing de la victoire vers celui qui lui a mis des bâtons dans les roues quelques années auparavant. Elle serait capable d'avoir tout calculé pour le faire chuter de sa tour d'Ivoire... Et pourquoi pas de le soumettre à tous ses désirs même les plus cruels... Et puis l'imagination de Mme Grey deborderait tellement, qu'elle se laisserait prendre au piège du retour de bâton, histoire de pimenter le conte de fée, pour toucher, autant les hommes que les femmes. Suffit parfois de laisser parler son coeur à son corps et vice versa.
J'en connais une qui a les idées qui bouillonnent dans sa tête
Je vais lui soumettre l'idée :lol:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Paddy
Amateur(trice) de JdL
Messages : 115
Inscription : 10 févr. 2015, 10:07
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : L'humour chez les femmes ...
Ce que je déteste : L'hypocrisie et les gens malhonnêtes...

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Paddy » 15 févr. 2015, 09:10

J'ai recueilli 2 autres réactions féminines.
Une collègue de bureau trouvait le thème du film "shoking" ...
Cela la renvoie à un univers glauque, de violence, de souffrance, qui ne colle pas avec sa conception fleur bleue d'une relation intime. Je lui ai suggéré de ne pas mourir idiote ... Avec certaines précautions, naturellement.
C'est compliqué en France de dissocier le D/s du S/m, là où cela ne pose aucun pb aux us.

L'autre amie, elle peste contre le stéréotype que porte ce film : il n'y a qu'un homme qui sait ce qu'une femme va aimer, pour son plaisir, plus le reste du décor du film (la midinette, le mec de pouvoir et riche) ... Tout ce contre quoi les femmes luttent depuis des années.

Quand à 50 nuances de Mme Grey, j'ai testé, j'adore ...

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1817
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Le phénomène « Grey »

Message par Emma » 15 févr. 2015, 16:41

Oui c'est interessant de connaitre ces avis que tu as recueillis.
Tous ces avis différents me font converger tout de même vers cette simple pensée: l'ouverture d'esprit de chacun semble bien etroite .
C'est un dialogue qui fait un peu tourner en rond comme le chien debout qui tourne en rond pour attraper sa queue et qui n'y arrive pas.
Mais bon, au moins de mon côté j'ai pris plaisir à donner mon avis ;)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Répondre