Auto-victimisation du bondage ?

Un peu de sérieux pour philosopher autour du bondage et repartir plus intelligent
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 725
Inscription : 02 août 2013, 23:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Auto-victimisation du bondage ?

Message par Bouya2 » 05 févr. 2016, 10:19

Ce que je vais poster, je l'ai déjà écrit sur Bondagemoi, en réaction au comportement de quelques-uns de ses membres. Ici, je n'ai pas l'impression que quiconque soit concerné. Mais je le publie quand même, parce que ça me semble intéressant.

Je me faisais la réflexion comme ça.
Depuis quelques années, et notamment avec le succès de 50 Shades, l'image du bondage a un peu évolué. On est encore loin de l'acceptation totale. Mais il faut reconnaître qu'on est moins rejeté qu'il y a 10 ans.
Par contre, j'ai l'impression que nous gardons encore nos réflexes de rejet. C'est pertinent lorsque nous sommes encore rejeté, et ça continue d'arriver. Mais je crois que de plus en plus souvent, ce rejet n'est que dans notre tête.

Un exemple comme ça : YouTube. Sur YouTube, de très nombreuses vidéos de bondage ont une durée de vie très éphémères. Très souvent, des vidéos de bondage sont publiées et supprimées en moins d'un mois.
Et là, beaucoup de gens dans la communauté tombe sur YouTube : "Et YouTube nous censure. Et il y en a marre de tous ces bienpensants. Et patati, et patata, et scrogneugneu..."
[hidden](Déjà, petit aparté. Je déteste du plus profond de mon cœur ce terme de "bienpensant". C'est un terme réactionnaire, inventé par un certain monsieur Zemmour pour décrédibiliser ceux qui osent croire que l'être humain a un peu de bonté. Ce terme ne veut absolument rien dire, car chacun met ce qu'il veut dedans, du moment que c'est différent de soi. Et surtout, ça associe le fait de "penser" à quelque chose de totalement négatif... Mais là je m'égare)[/hidden]
Pourtant, si on y réfléchit deux secondes, toutes les suppressions étaient justifiées ! La plupart des vidéos retirées venaient de sites érotiques payants. A l'inverse, les mêmes vidéos, lorsqu'elles sont postées par les comptes officiels des sites de bondage, elles sont conservées.
De même pour les vidéos de ligotage nus, même amateurs. YouTube a toujours été clair sur ce point : pas de nu sur la plateforme. (Certes, il y a bien des clips musicaux qui ont du nus, mais ça c'est parce que les labels ont l'argent nécessaire pour acheter l'indulgence :roll: ). Alors il ne faut pas s'étonner que ces vidéos là soit supprimées.
Qu'est-ce que vous diriez si des gens postaient des vidéos tirées de sites érotiques vanilles, et que YouTube ne les supprimait pas ? Est-ce que lorsqu'elles sont retirées, vous pensez sincèrement que c'est de la bienpensance ?
Si on y regarde de plus près, les vidéos de ligotage postées par les comptes officiels de sites de bondage, les vidéos de ligotage amateur ou de duct tape challenge où les gens sont habillés, et certains extraits de film, peuvent avoir des durées de vie très importante. Certaines de ses vidéos, qui ne sont pas volées et qui n'ont pas de nu, existent depuis plus de 5 ans ! Sincèrement, je ne pense pas que YouTube se soit lancé dans une croisade anti-bondage. Je pense simplement qu'il ne fait qu'appliquer les règles qu'il a clairement établi, et que nous n'avons pas pris le temps de bien les lire ces règles.

YouTube, c'était qu'un exemple. Mais j'ai l'impression que plein de choses sont dans le genre.
Alors, oui, on ne peut toujours pas avoué au grand jour qu'on aime le bondage. Par contre, la plupart du temps, lorsqu'on le dit à nos amis, nous ne sommes plus considérés comme des tarés qu'il faut enfermer (la plupart du temps...).
J'ai l'impression qu'il y a une sorte de BDSM soft qui se diffuse dans la Société. Ce type de BDSM est plutôt éloigné de notre communauté. Mais au moins il a le mérite d'exister et de nous dédiaboliser.
Pourtant, j'ai l'impression que de nombreux membres agissent toujours comme s'ils devaient absolument se cacher.
D'où le titre du sujet : Parfois, vous n'avez pas l'impression que nous nous auto-victimisons ?
C'est une impression que j'ai de plus en plus souvent. Je sais pas pourquoi nous continuons à agir comme ça, et je ne sais pas ce que nous essayons de nous prouver.
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1164
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Auto-victimisation du bondage ?

Message par Mad Hatter » 06 févr. 2016, 02:36

Le bondage qu'est ce que c'est ? Est-ce forcément sexuel ? Après tout il s'agit d'entraver les mouvements de quelqu'un. Le placer en captivité. Est-ce que cela implique forcément le consentement ? Si ensuite une personne décide unilatéralement, de son côté d'attenter à l'intégrité physique ou morale d'une autre personne de quoi s'agit-il ?

"Cinquante nuance de gris" est louable : il nous montre comment un homme cherche à diriger la vie d'une femme qu'il désire dans ses moindres détails, sa voiture, son emploi du temps, ses exercices physiques, ce qu'elle doit manger et pourtant elle n'a de cesse de lui résister à chercher une concession avant de finalement recouvrer pleinement l'usage de sa liberté en quittant cet homme.

Les adeptes du bondage avec consentement doivent ils se sentir victimes des pratiquants d'un bondage sans consentement ? Citons entre autre les violeurs, les kidnappeurs les tortionnaires, les exécuteurs, sachant qu'une part des adeptes du bondage avec consentement aiment bien mettre en scène dans des fictions ce bondage sans consentement.

http://www.dailymotion.com/video/x3mkzn ... -14_school
http://www.franceinter.fr/emission-un-j ... -vrai-sexe

J'en profite pour rebondir sur la mention régulière par le collègue Bouya d'un forum à prétention universaliste exclusif qui possède un point particulier dans son règlement qui me chiffonne
Tout utilisateur du site s'engage à respecter l'image et la réputation du site Le forum et son hébergeur, notamment en s'interdisant toute action visant à détourner des personnes du site ou à faire la promotion de services concurrents.
Image
Son propriétaire est passé à plusieurs reprises sur Jeux de Liens, au delà de cette histoire et de la question de savoir si il est accepté sur cet autre forum que l'on mentionne l'existence d'autre forum prétendant à causer lui aussi du bondage et d'autres choses, pouvoir prétendre regrouper tout le spectre du bondage qu'il soit consensuel ou non, qu'il implique des mineurs ( sexuels ou non ) entre eux, des majeurs entre eux, un traitement particulièrement dur ou non pour l'intégrité de la dignité humaine est-ce possible que tous les adeptes du bondage se réunissent de façon tranquille dans un seul forum ?

Ah oui et n'oublions pas aussi qu'il est très facile de mentir sur son âge sur internet.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Répondre