Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Un peu de sérieux pour philosopher autour du bondage et repartir plus intelligent
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Fred
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 31 janv. 2016, 18:42
Pratique : Oui

Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Fred » 10 févr. 2016, 15:14

Bonjour à vous tous, je me présente à vous pour trouver des réponses à quelques questions qui me torturent depuis maintenant trop longtemps.

Je suis attirer par le bondage et les pratiques qui en découlent, mais je n'aime pas l'idée que de telles choses puissent me plaire. Cela ne me semble pas normal d'être excité par une scène de kidnapping où une personne est contrainte et prisonnière, par l'idée de ligoter et bâillonner quelqu'un. C'est animal, vulgaire, sadique de se délecter de la situation de l'autre quand cette personne se retrouve si vulnérable.
Et pourtant cela m'attire. L'idée de la savoir sans défense, de voir c'est chevilles restreintes par un cordage, de pouvoir parcourir son corps de mes mains sans qu'elle ne puisse m'en empêcher.
C'est pourquoi je me tourne vers vous, vous qui avez les mêmes "pulsions" que moi. Je ne sais pas à qui en parler, vous savez vous même à quel point il est dur de trouver des gens avec qui parler de ça. Donc je viens vers vous. Je ne cherche pas à vous persuader ni a me persuader que cela est mal d'aimer de telles pratiques, mais je souhaite comprendre pourquoi je les aimes, pourquoi elles dominent ainsi mon esprit et, pourquoi pas, finir par les accepter. Peut-être même que certains d'entre vous se sont retrouvés dans la même situation que moi lorsque qu'ils ont découvert le bondage.

J'espère vraiment pouvoir trouver des réponses auprès de vous.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1259
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Mad Hatter » 10 févr. 2016, 20:56

Ah cette question qui torture les esprits, aimer avoir à sa merci ou d'être à la merci... ou pas :mrgreen:
Il y a énormément de sujets qui abordent le sujet de près ou de loin : l'éternelle question ...ligotage et soumission
le bondage et connections : pistes. bondage et gente féminine
surprise ou planification ? Double question
Il y a aussi une différence entre fantasmer sur avoir quelqu'un à sa merci sans consentement et de le faire réellement, les hurlements de terreur Image dans un film m'ont hanté.

Ensuite le consentement sans chantage est à mon humble avis la meilleure manière de savoir si c'est bien d'entraver son ou ses partenaire(s) avec scénarios de rapt ou pas. http://www.dailymotion.com/video/x3ml0k ... -16_school

:dada: Au fait, n'oublie pas de passer au registre ou de repasser si ta présentation a été supprimée par erreur. :dada:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Fred
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 31 janv. 2016, 18:42
Pratique : Oui

Re: Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Fred » 14 févr. 2016, 22:55

Tout cela laisse à réfléchir, je ne sais pas comment j'ai fais pour passer à côté de ces sujets fortement intéressant. Suite à mes lectures, j'en viens aux conclusions suivantes:
- En effet, l'idée de soumission n'est pas omniprésent dans le bondage car bien évidemment le consentement mutuel est toujours de mise. Ce serais donc les idées de simulations et de possibilités qui amèneraient ce plaisir qui semble si pervers de prime abord.
- Il y a une forte différence entre la fiction du kidnapping (car c'est cela qu'on a pris en exemple) et l'acte en lui même. Ces lectures m'ont permis de me rendre compte que ce n'est pas l'acte qui est attractif mais mais la fiction, l'idée de l'acte (on en revient au premier point).
- Le bondage est surtout très peu connu du monde extérieur, des stéréotypes existent et subsistent au travers de la société ou de la morale commune. Ainsi je ne peux pas encore juger de ce que le bondage représente pour moi car je reste encore bridé par tout cela.

Je te remercie de l'aide que tu m'as apporté, j'en comprend maintenant un peu mieux sur moi même mais quelques questions demeurent toujours.
D'où vient cette attirance pour le bondage ? Quelles sont alors les limites éthiques de cette pratique ? (question très large et complexe)
Les réponses à ces questions peuvent aussi bien paraître personnelle ou universelle à chaque individue.

Je voudrais ajouter à cela une question qui s'avère plus personnelle : est-ce que toi qui lis ce texte, tu as toi aussi eu des difficultés à accepter ton attirance pour cette pratique peu commune ? Comment as-tu finis par l'accepter et t'accepter toi même ?

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1259
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Mad Hatter » 15 févr. 2016, 11:07

Étant tombé dans la marmite quand j'étais petit adolescent, j'ai eu un peu de mal à être tout à fait tranquille de fantasmer sur mon voisinage, et la grande question comment aimer le bondage tout en restant non sexiste, des années de tortures mentales, j'en suis un peu mort mais depuis je vais beaucoup mieux. :ane Plus sérieusement j'ai fini par m'y habituer et à relativiser l'originalité de ce fantasme, après tout fantasmer sur telle ou telle personne public ou non ne fait pas que l'individu sera obligatoirement consentant si on décidait de lui demander la permission de réaliser le fantasme.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Gwenboyfriend
Passionné(e) de JdL
Messages : 264
Inscription : 22 juil. 2015, 10:52
Pratique : Oui
Ce que j'adore : Les demoiselles en détresse, les mots "ligotée", "bâillonnée" au singulier comme au pluriel. Les dessins de John Willie, Eric Stanton, Eneg, Jim
Ce que je déteste : Les scènes de viol et de torture, U69, la fin des histoires de John Willie, Eric Stanton, Eneg, Jim.
L'adaptation de Gwendoline par just jaeckin
Localisation : ile de francce
Contact :

Re: Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Gwenboyfriend » 17 févr. 2016, 08:17

J'ai aimé les scènes de bondage avant de comprendre la dimension sexuelle ou érotique. Si je n'ai pas échappé à un certain sentiment de culpabilité, je m'en suis libéré en constatant à quel point le bondage est fréquent au cinéma, dans les séries, dans les comics et en littérature (et même dans la publicité) et que, dans beaucoup de cas, la façon dont sont représentées certaines scènes n'est pas justifiée par le scénario.
Je me souviens par exemple d'un scénariste de "chapeau melon et bottes de cuir" qui racontait que les producteurs de la série encourageaient les scénaristes des scènes de ligotage de personnes féminins.
Est-il nécessaire de préciser que les aspects fantasme, fiction et esthétique sont essentiels?
Image

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1259
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Le bondage est-il quelque chose de mal ?

Message par Mad Hatter » 19 févr. 2016, 17:02

Ensuite il faut aussi garder à l'esprit que nos fantasmes font que certaines représentations sont légèrement surreprésentées mais après tout on en redemanderait bien une couche, non ? :miam: Fin de soirée (histoire inédite d'Anne) et pour la liste Lesbiennes, godemichets, et autres aberrations littéraires ?
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Répondre