Tromperie ou pas tromperie?

Un peu de sérieux pour philosopher autour du bondage et repartir plus intelligent
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1526
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Tromperie ou pas tromperie?

Message par Emma » 08 mars 2013, 16:41

Qui n'a pas rêvé un jour de vivre les jeux de liens au quotidien en couple?!
Je sais que certains d'entre vous le vivent. ;) Et au travers de vos posts, filtre cette complicité de couple.
Mais pour les autres, qui n'ont pas cette chance je sais qu'il est difficile de concilier sa vie de couple à une vie en parallèle dans les liens.

Et la question souvent que je me pose souvent est : "est-ce-que cela s'appelle tromper son conjoint lorsque je vais retrouver mon bondageur dans les cordes :?:

Chacun peut interpréter le mot "tromper" à sa guise. mais pour beaucoup comme mon conjoint, l'interprétation en reste primaire: berner, abuser,...Et dans ce cas, lui expliquer que la séance de jeux qui a eu lieue ou qui est programmée n'a rien à voir avec la relation intime du couple n'est pas chose simple. Dans ma réflexion, je sais que si je venais à lui en parler,je serais tout de suite cataloguée: "tu me trompes".
Ensuite j'essaye de me mettre à sa place. Jeux de cordes , Ok, mais il y a aussi tous ces petits plaisirs, le contact des corps sans aller jusqu'au sexe, les regards, n'est ce pas là ce côté jeu intime que l'autre jalouserait finalement?
Donc très facile pour lui de penser tout de suite à une tromperie.
Cependant, je ne vois pas cela comme une tromperie. Et puis je pourrais très bien lui répondre "si tu étais moins coincé, l'esprit plus ouvert, c'est toi qui me mettrais dans les cordes. Mais je ne ressens pas cette envie de lui dire quoi que ce soit. Maintenant, je pars sur le principe que les jeux de cordes font partie de mon jardin secret. Mais certainement qu'avec l'age, certains d'entre nous ont besoin de s'octroyer ce genre de petit jardin aussi. Dans ce cas si chacun respecte le petit jardin secret de l'autre, où est le mal? où est la tromperie? je sais que ça peut paraître idiot comme réflexion, mais c'est ce genre de pensées qui souvent me perturbe et me fait douter de mes décisions :oops:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Araignée
Fana de JdL
Messages : 362
Inscription : 15 juin 2009, 00:02
Pratique : Oui
Localisation : dans la montagne à mi-chemin entre Lyon et Genève
Contact :

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Araignée » 08 mars 2013, 18:08

Alors? Il semblerait que tu ais un bondageur en plus de ton " officiel " ? ;)
Et moi qui n'ai pas d'officielle je peux essayer de répondre ?

Qu-est ce que tromper ?
Pour chacun la limite doit être très variable...

Et ce qui m'étonne le plus c'est que tu es certaine des réponses alors que tu ne les a pas posées ????? avec le dialogue peut être des découvertes insoupçonnées envers ton mari ????

tromper la confiance ? Dans les jeux de liens il y a une énorme confiance réciproque entre les 2 " joueurs " et l'officiel pourrait être déçu de ce manque vis à vis de lui dans son couple

tromper physiquement et à ce stade il y a encore beaucoup d'échelons ....Je me souviens d'une question dans une émission de Ardisson ( Nuits blanches et lunettes noires ) qui revenait régulièrement: Est ce que sucer c'est tromper ? Et les réponses faites par les invités étaient souvent surprenantes ....

L'exclusivité de relation prévu par le contrat de mariage est elle une possession totale ( corps et âme ) comme pour une esclave à temps plein ? ( 24/24 & 7/7 ) Autrefois le fait que la femme travaille à l'extérieure du domicile était déjà un début de tromperie.... émancipation = tromperie ????

Voilà un sujet bien vaste que tu nous offres emma.....

Voyons la suite des posts ............

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1526
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Emma » 08 mars 2013, 23:07

J'ai mon conjoint, et mon bondageur.
il y a des sujets sur lesquels je ne pourrais jamais débattre avec mon conjoint. 20 ans de vie commune ont fait que je connais quelques unes de ses réactions. Et ayant testé quelques sujets "à discorde" ;) avec lui, je peux donc confirmer que discuter de cordes avec lui aura pour effet de le plonger dans une vision blasphématoire de mes penchants. Alors si en plus j'ai le courage de lui souffler que je fonds sous les cordes de mon bondageur.... :oops: la guerre des roses n'est pas loin :duel:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Araignée
Fana de JdL
Messages : 362
Inscription : 15 juin 2009, 00:02
Pratique : Oui
Localisation : dans la montagne à mi-chemin entre Lyon et Genève
Contact :

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Araignée » 09 mars 2013, 20:18

"" Et ayant testé quelques sujets "à 10 cordes " avec lui ""

Pas certain que ton bondageur en utilise autant :D

La guerre des roses : Un couple apparemment heureux en tout point se retourne un jour l'un contre l'autre. S'engagent alors coups bas et autres bassesses pour arriver à leurs fins…

Tu te retrouves dans cette définition ? Mais dans ce cas pas tromperie ?

Ton dilemme me parait plutôt de savoir si tu veux te donner du plaisir avec ton bondageur ou si tu veux rester à la merci de ton conjoint ?
A toi de décider et ensuite de foncer dans le choix que tu auras fait sans remords .... car la tromperie a commencé dès que tu as rêvé de plaisir autre que le rapport sexuel avec ton mari sans lui dire ....

@ligoté_bâillonné.fr
Régulier(ère)
Messages : 17
Inscription : 08 mars 2013, 22:03
Ligoté(e) :
Ce que je déteste : Le bondage style "SM hard, cuir & chaînes"
Localisation : Yonne (89)

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par @ligoté_bâillonné.fr » 09 mars 2013, 20:49

Je comprends complètement ce que tu (à moins que ça dérange qui que ce soit, je vais dire "tu", ce sera plus sympa ! :) ) veux dire !
La question de la tromperie est légitime.
J'ai moi-même un compagnon (qui ne partage pas vraiment mon intérêt pour le ligotage...). Pas de ligoteur. Mais si un homme (charmant, tant qu'à faire !) m'enlaçait de ses cordes, quelque part en moi, il y aurait cette petite impression de tromperie. Même si l'infidélité occasionnelle est pour moi tolérable (j'estime d'ailleurs qu'il est préférable dans un couple que cette tolérance soit partagée !).

Le bondage implique une relation de confiance, une complicité... Bondageur et bondagé prennent tous deux du plaisir, un plaisir précédé d'une excitation ; un plaisir particulier qui n'a rien à voir avec le simple trip "eh les gars, on va ficeler Manu, on va bien se marrer !".

La séance de bondage est symboliquement proche de la relation sexuelle dans un couple.
J'imagine que l'impression de tromperie reste une question de sensibilité...

est-ce que ça fait avancer le schmilblick ? Je ne sais pas...

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1526
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Emma » 09 mars 2013, 21:12

Je ne sais pas si on avance :)
Faut-il donc penser qu'il y ait tromperie dés lors où l'on cache quelque chose à son conjoint? Cela ramènerait à dire que même une pensée, un dialogue, concernant le plaisir des cordes, seraient le début d'une tromperie...
Difficile d'en discuter aussi, la sensibilité de chacun étant de degrés différents. je me remets souvent en question... Mais peut-être pas assez ;)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

@ligoté_bâillonné.fr
Régulier(ère)
Messages : 17
Inscription : 08 mars 2013, 22:03
Ligoté(e) :
Ce que je déteste : Le bondage style "SM hard, cuir & chaînes"
Localisation : Yonne (89)

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par @ligoté_bâillonné.fr » 10 mars 2013, 10:22

La nuit portant conseil, je rejoins ce que disait Araignée : en dépit du caractère intime, particulier, etc. de la relation qui unit un(e) bondageur(se) à son/sa bondagé(e), pourquoi devrions-nous nous interdire de prendre du plaisir dans les cordes de quelqu'un d'autre que notre conjoint(e) quand ce plaisir-là nous est pas accessible avec lui/elle ?

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1526
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Emma » 10 mars 2013, 12:17

Sur la forme oui je suis d'accord avec vous deux. Mais au fond de moi, j'ai toujours cette petite pointe de culpabilité et bien ancrée, même si une fois dans les liens je n'ai plus le temps d'y penser, elle est là, qui couve.
Pour ce qui est de la guerre des rose Araignée :) , je n'en suis pas encore là, j'évite les sujets houleux, dont les conversations n'aboutissent à rien de constructif dans ma vie intime et je m'adapte aux circonstances de la vie de couple. j'ai cependant un seul regret, c'est d'avoir découvert mon penchant pour les cordes bien tard. si cela avait été plus tôt, j'aurais peut-être eu la chance de lui faire découvrir.

@ligoté_bâillonné.fr , tu as raison, après une bonne nuit, les idées sont toujours plus claires et je les partage.
"pourquoi devrions-nous nous interdire de prendre du plaisir dans les cordes de quelqu'un d'autre que notre conjoint(e) quand ce plaisir-là nous est pas accessible avec lui/elle ?"
Mais c'est rageant quand même, j'ai à chaque fois le sentiment que je m'apprête à faire une bêtise, alors tout se bouscule dans ma tête forcément. Je pense trop et je refléchis trop, de toute façon, même baîllonnée, personne ne m'empêchera de réfléchir :langue:
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

chrischo7
Régulier(ère)
Messages : 28
Inscription : 11 mars 2013, 09:31
Pratique : Oui
Ce que j'adore : Le bondage bien sûr, les chatouilles, quelques fétichsimes (chaussettes, baskets), les scénari
Localisation : Valence

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par chrischo7 » 11 mars 2013, 10:03

Je comprends parfaitement cette "pointe de culpabilité". Qu'on le veuille ou non les jeux de ligotage sont des jeux corporels voire sensuels. Aussi lorsque l'on ligote quelqu'un ou bien lorsque l'on est ligoté par quelqu'un d'autre que sa moitié, cette culpabilité surgit aisément. C'est d'autant plus vrai quand on est obligé-é (ou quand on se sent obligé-e) de cacher cette vérité. Je sais que les quelques fois que j'ai pratiqué, je l'ai fait avec cette culpabilité. Bien sûr dans le feu de l'action, on n'y pense plus mais avant et après...

D'un autre côté c'est ennuyeux de vivre sa à part, dans le secret mais je ne parviens pas à me l'interdire. D'ailleurs devrais-je me l'interdire ?

je ne suis pas sûr de répondre à la question de départ mais je partage vos doutes et interrogations...

Avatar de l’utilisateur
Araignée
Fana de JdL
Messages : 362
Inscription : 15 juin 2009, 00:02
Pratique : Oui
Localisation : dans la montagne à mi-chemin entre Lyon et Genève
Contact :

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Araignée » 11 mars 2013, 21:02

" même baîllonnée, personne ne m'empêchera de réfléchir " alors là ???

J'ai plutôt l'impression que si l'on te prive d'un ( la vue ) ou deux ; la parole :gagged: qui n'est pas un sens; tu ne dois plus penser beaucoup ;) mais tu deviens tactile et réagit surtout aux contact de ton épiderme.... :tap:

N'est il pas ?

Répondre