Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Événements autour du ligotage
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1285
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Mad Hatter » 19 nov. 2014, 20:20

Vous l'aurez compris il s'agit d'une exposition publique, et à la lecture du monde du dimanche 16- lundi 17 novembre 2014, un fait essentiel est rappelé ces travaux circulaient très discrètement, du fait qu'ils étaient interdits.
Quelques liens
http://www.musee-orsay.fr/fr/evenements ... d3cf9cb3ab
http://www.lemonde.fr/culture/visuel/20 ... _3246.html
http://www.franceinter.fr/depeche-sade- ... see-dorsay

http://www.elle.fr/Loisirs/Sorties/News ... ay-2850048
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Moi Renart
Nouveau(elle)
Messages : 9
Inscription : 07 déc. 2014, 02:35
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Toute nouvelle expérience, et surtout, perdre le contrôle, ou le faire perdre selon l'envie ;-)
Ce que je déteste : les prudes, puritains, mal baisés... bref, ceux avec un balais dans le derrière même pour aller faire les courses :-D

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Moi Renart » 13 déc. 2014, 00:35

Je suis passé la voir il y a dix jours en coup de vent dans l'heure de midi. J'aurais aimé y passer l’après midi, mais j'avais RDV après... Donc, je la conseille à tous! Pour résumer, elle porte sur l'influence de DAF de Sade sur les artistes à partir de la révolution, jusqu'à nos jours. Il y a plusieurs pièces majeur, notamment une dizaine de Picasso, un Delacroix, et d'autres que j'ai deja oublié :timide:

Dans l'ensemble, c'est soft, mais il y a une salle qui est un peu dérobée du sens de la visite bien plus Hot, où on peut, par exemple voir des photos du sévice des 100 morceaux (punition chinois consistant à attacher le victime et lui "retirer 100 morceaux"... :o ). Quelques illustrations de beaux bondages avec des cordes, beaucoup de citations de sades avec leur analyse, des cartes postales coquines et des photos des années 30 représentant des filles bondagées en tenue de soubrette (comme quoi, ya rien de nouveau!) très mignonnes...

Bref, si vous passez pres du quai d'Orsay, ce serait dommage de pas y jeter un coup d'oeil ;)

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Emma » 14 déc. 2014, 16:56

Je ne pense pas que regarder une scène de torture chinoise m'aurait plue. Pour moi ça ne rentre même pas dans le cadre de jeux.
Rien que pour ça je me méfie des vidéos du net qui sont parfois barbares. Alors pour ce qui est d'une expo, c'est même choquant de savoir que cette salle était autorisée à montrer des scènes comme celle ci.
Sade était ce qu' il etait, mais je n'ai pas souvenir d'avoir lu autant de barbarie dans les lectures le concernant.
Quelqu'un peut il en dire plus à son sujet?
Cela pourrait apporter un bon débat dans le fond :)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1285
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Mad Hatter » 14 déc. 2014, 18:15

Et bien si j'ai abordé Sade, c'est à travers ces liens qui me semblent être intéressants, un hors série du Monde est sorti sur lui, pour ce qui est de l'odeur de souffre qu'il a laissé à la postérité, ses récits certes très choquants mais ce n'est pas purement gratuit, j'ai appris via le Monde qu'il était un partisan de la Révolution française mais qu'il s'était opposé aux dérives de la période de la Terreur, ses récits il n'a jamais songé à les mettre en œuvre sérieusement, il y a plus un projet de montrer la violence qui se cache sous l'Homme, ensuite des actes barbares ont, sont et seront perpétrés en se servant de ses écrits comme justifications où il y aura un écho.

Peut être que j'aurais dû poster ça sur la terrasse. :tap:

Si quelqu'un est spécialiste de Sade il peut participer en citant ses sources, mais il faut savoir faire preuve de dextérité de souplesse et de prudence lorsqu'on aborde un sujet aussi tranchant que celui là http://boutique.lemonde.fr/le-monde-hor ... -sade.html
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Sloan
Régulier(ère)
Messages : 28
Inscription : 21 juil. 2009, 09:49
Pratique : Oui

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Sloan » 15 déc. 2014, 02:24

Allez, hop, histoire de fêter mon retour (je suis toujours là, hein, l'air de rien, à passer de temps en temps faire un tour d'horizon des sujets et des nouveaux arrivants - malgré mon silence de... jours/mois/année-s- / rayez les mentions inutiles).

Sade, honnêtement, ça peut être à la fois très drôle et simplement ignoble, selon ses textes.
Je n'en ai pas lu des masses, mais il y a largement de quoi rire ou du moins admirer le côté suggestif du bonhomme avec "Les infortunes de la vertu".
"La philosophie dans le boudoir" a tout un morceau consacré à son côté révolutionnaire et engagé (même si Camus, dans "L'homme révolté", relevait justement que, Sade avait beau être un révolutionnaire dans l'âme, critique de la société et largement poussé par une volonté de choquer ses pairs, il y a une autorité qu'il n'a jamais remise en cause, c'est Dieu - ça, il faut attendre un siècle de plus et Nietzsche) et reste curieux comme texte. Du théâtre pornographique, entremêlé de contestation révolutionnaire et d'un côté qui rappelle Molière : assez étrange.

A l'inverse, là où il devient vraiment ignoble, c'est avec "Les 120 journées de Sodome". C'est une avalanche de perversions et d'actes sexuels qui virent peu à peu à la torture et à l'humiliation démesurée. On part de la masturbation et du voyeurisme pour finir dans le meurtre et le délire pathologique. Avec tout une partie consacrée à la scatophilie (que j'ai personnellement eu beaucoup de mal à surmonter à l'époque).
Et puis, finalement, il y a un moment où ça devient trop, et où à force d'être dégueulasse, ça en devient absurde et drôle. Si j'ai souffert en arrivant à la moitié du bouquin, la seconde moitié était risible devant la démesure.

Après, le bonhomme en lui-même pouvait être assez humiliant envers sa femme, a passé plusieurs années de sa vie en prison à cause de ses écrits (prisons dont il aimait également s'évader) et à quelques semaines près était dans la Bastille un certain 14 juillet... Bref, si son portrait a été sacrément noirci depuis le temps, il était loin d'être tendre avec ses proches...


Au final, j'ai la sensation que lorsqu'on parle de Sade, on parle souvent plus de ce qui a été fantasmé à partir du bonhomme que du bonhomme lui-même.
"Les 120 journées de Sodome" reste pour moi un texte démesuré, vomitif et fascinant, dégueulasse et drôle à force d'être improbable.
A l'inverse du film de Pasolini, "Salo", adapté de Sade, et qui là, comme il ne nous laisse pas libre de notre imagination, est vraiment ignoble.
Dans les deux cas, un livre et un film que j'ai lu/vu une fois, et c'est une expérience que je ne suis pas forcément pressé de recommencer.
Non, aujourd'hui le problème, c'est qu'on pense Sade=sexe, alors que la première chose que fait Sade, c'est de contester un ordre établi (aristocratie, clergé, etc) à travers les perversions de ces personnages-là. En jouant aussi sur ce qui choque la société de l'époque (et encore celle d'aujourd'hui, en grande partie).

Voilà, en espérant avoir éclairé un peu de mes quelques divagations !

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1285
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Mad Hatter » 16 déc. 2014, 00:10

Content de voir un ancien membre refaire surface :) , et ton éclairement est particulièrement intéressant.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 16:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Emma » 17 déc. 2014, 04:30

Merci Sloan pour tes recherches :)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1285
Inscription : 19 juil. 2013, 22:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par Mad Hatter » 16 janv. 2015, 01:48

Pour être allé à l'exposition, je dirai que mis à part la section cinéma qui est très puissante et la section anatomie pour rester pudique le reste ne m'a pas plus choqué que ça, c'est une explication de la construction philosophique de la beauté qu'il peut y avoir dans la cruauté raffiné, le plaisir de détruire, bref d'affirmer sa toute puissance qui se retrouve à travers les pièces exposées, par contre la section dite "très sensible" ne m'a pas du tout marqué. http://www.insecula.com/PhotosNew/00/00 ... 1149_3.JPG une photo "La main aux algues et aux coquillages" de Émile Gallée y était exposée. Donc limiter Sade au sado masochisme purement sadique pour moi revient à se limiter à sa légende noire ( quand à la dorée je ne sais pas trop qui la soutient)
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

jeana1fr
Amateur(trice) de JdL
Messages : 103
Inscription : 07 nov. 2013, 19:31
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : le bondage
le fetish
Ce que je déteste : scato

Re: Exposition au musée d'Orsay: Sade attaquer le soleil

Message par jeana1fr » 15 mars 2015, 21:13

Sloan a écrit :Allez, hop, histoire de fêter mon retour (je suis toujours là, hein, l'air de rien, à passer de temps en temps faire un tour d'horizon des sujets et des nouveaux arrivants - malgré mon silence de... jours/mois/année-s- / rayez les mentions inutiles).

Sade, honnêtement, ça peut être à la fois très drôle et simplement ignoble, selon ses textes.
Je n'en ai pas lu des masses, mais il y a largement de quoi rire ou du moins admirer le côté suggestif du bonhomme avec "Les infortunes de la vertu".
"La philosophie dans le boudoir" a tout un morceau consacré à son côté révolutionnaire et engagé (même si Camus, dans "L'homme révolté", relevait justement que, Sade avait beau être un révolutionnaire dans l'âme, critique de la société et largement poussé par une volonté de choquer ses pairs, il y a une autorité qu'il n'a jamais remise en cause, c'est Dieu - ça, il faut attendre un siècle de plus et Nietzsche) et reste curieux comme texte. Du théâtre pornographique, entremêlé de contestation révolutionnaire et d'un côté qui rappelle Molière : assez étrange.

A l'inverse, là où il devient vraiment ignoble, c'est avec "Les 120 journées de Sodome". C'est une avalanche de perversions et d'actes sexuels qui virent peu à peu à la torture et à l'humiliation démesurée. On part de la masturbation et du voyeurisme pour finir dans le meurtre et le délire pathologique. Avec tout une partie consacrée à la scatophilie (que j'ai personnellement eu beaucoup de mal à surmonter à l'époque).
Et puis, finalement, il y a un moment où ça devient trop, et où à force d'être dégueulasse, ça en devient absurde et drôle. Si j'ai souffert en arrivant à la moitié du bouquin, la seconde moitié était risible devant la démesure.

Après, le bonhomme en lui-même pouvait être assez humiliant envers sa femme, a passé plusieurs années de sa vie en prison à cause de ses écrits (prisons dont il aimait également s'évader) et à quelques semaines près était dans la Bastille un certain 14 juillet... Bref, si son portrait a été sacrément noirci depuis le temps, il était loin d'être tendre avec ses proches...


Au final, j'ai la sensation que lorsqu'on parle de Sade, on parle souvent plus de ce qui a été fantasmé à partir du bonhomme que du bonhomme lui-même.
"Les 120 journées de Sodome" reste pour moi un texte démesuré, vomitif et fascinant, dégueulasse et drôle à force d'être improbable.
A l'inverse du film de Pasolini, "Salo", adapté de Sade, et qui là, comme il ne nous laisse pas libre de notre imagination, est vraiment ignoble.
Dans les deux cas, un livre et un film que j'ai lu/vu une fois, et c'est une expérience que je ne suis pas forcément pressé de recommencer.
Non, aujourd'hui le problème, c'est qu'on pense Sade=sexe, alors que la première chose que fait Sade, c'est de contester un ordre établi (aristocratie, clergé, etc) à travers les perversions de ces personnages-là. En jouant aussi sur ce qui choque la société de l'époque (et encore celle d'aujourd'hui, en grande partie).

Voilà, en espérant avoir éclairé un peu de mes quelques divagations !

:o :o :o
je te conseille de lire "dialogue d'un pretre et d'un moribond"

Répondre