l'éternelle question ...ligotage et soumission

Discussions au sujet du ligotage
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par caroline » 12 nov. 2013, 14:37

Quand on aime être attaché(e), est on un(e) soumis(e)?

Pourquoi je pose cette "éternelle" question?

Quand je lis les histoires écrites par les garçons, la fille ligotée est quasiment toujours la soumise de son "maitre bondageur" qui l'amène à l'extase au gré de son bon plaisir, parfois en la faisant languir et patienter, genre " tu jouiras quand je le déciderai" parfois aussi en l'insultant ou en la "torturant" plus ou moins sévèrement genre "tu aimes ça sal...."

La femme est sous la domination de son mâle dominateur auquel elle voue admiration et reconnaissance .

Et ..pourquoi pas? :-)

Mais voilà...moi je ne me sens pas "soumise", et pourtant j'aime être attachée . :sifflote:

J'aime sentir les cordes ou autres entraves serrer ma peau
J'aime frissonner et avoir peur (dans mes fantasmes et mes histoires)
J'aime jouer (dans la réalité)
J'aime me sentir belle, attachée et désirée (toujours)

et..oui prendre (et donner) du plaisir (merci Ligthmoon et Le Wraith ;)

Mais je ne me sens jamais soumise à un quelconque maitre ou dominateur.
Je me sens toujours l'égale de mon ligoteur.
J'aime aussi switcher, mais pas être une "maitresse"

J'aime jouer, lâcher prise, être libre..dans mes liens

Suis je un cas isolé?
Ou une soumise inconsciente ? :?

Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 724
Inscription : 02 août 2013, 18:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par Bouya2 » 12 nov. 2013, 15:24

Étant donné que dans BDSM, on peut dissocier le B, DS, et SM, non tu n'es pas un cas isolé.
Domgingembre, sur un autre forum, avait un jour raconté cette histoire : un club libertin du sud de la France avait un jour voulu diversifier sa clientèle pour organiser une soirée BDSM. Le gérant du club avait donc introduit des règles surtout axées D/s, du genre les dom(ina) sont assis(es) sur des chaises à coussins et pouvait tutoyer les soumis(es), tandis que les soumis(es) devait les vouvoyer, être assis par terre et obéirent à leurs ordres. La soirée a été un fiasco total, car tout simplement la majorité des masochistes, et une bonne partie des bondagés(ettes) n'appréciaient pas ce traitement, et ils s'en sont allés, laissant simplement les soumis dans la salle.
Si je te raconte ça, c'est pour te prouver que tu n'es pas la seule ;)
Personnellement, dans mes fantasmes (car hélas je ne pratique pas), quand je suis ligoteur je ne fais pas le maître qui donne des ordres, et quand je suis ligoté on ne m'en donne pas (et on ne me fait surtout pas ce "tututut" réservé aux chiens !!!). Alors, je ne pourrais pas t'expliquer le pourquoi du comment, mais au moins tu sais que tu n'es pas isolée ;)
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

attachant
Habitué(e)
Messages : 63
Inscription : 11 avr. 2010, 02:13
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Me sentir pris mais aussi qu'une personne prend soin de moi qui dans le circonstance n'est vraiment pas libre de ses mouvements. Se sentir obligé et devoir passer par là. Le jeu peut alors être poussé à l'extrême qui pour moi n'est pas encore bien loin, mais ... J'aime aussi être obligé de prendre soin de mon maitre ou ma maitresse.
Ce que je déteste : Le vulgaire, le sadisme gratuit et tout ce qui n'est pas jeu.
Localisation : montréal, canada

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par attachant » 12 nov. 2013, 22:38

Dans le même ordre, toi, qu'est-ce qui se passe dans ta tête quand tu es attaché(e).

Moi, je rêve fuite, rage, peur, confort, encore et plus et ... toute une gamme d'émotions mais aussi de : tu ne pers rien pour attendre, profites-en parce que ... etc. Et c'est le plus excitant de cette situation du prisonnier.
Pour la plaisir d'être librement attaché, Attachant

Avatar de l’utilisateur
dark gentleman
Fana de JdL
Messages : 305
Inscription : 10 août 2013, 12:24
Pratique : Oui

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par dark gentleman » 13 nov. 2013, 05:12

Bouya2 a écrit :Étant donné que dans BDSM, on peut dissocier le B, DS, et SM, non tu n'es pas un cas isolé.
Bien sûr, et au delà de ça chacun a sa vision propre du bondage, du BDSM... ou quelque soit le nom que l'on peut donner à cet ensemble de pratiques. Chacun arrive avec ses fantasmes, ses désirs, ses envies... et ses limites.

Pour ma part, je m'imagine difficilement ligoter une fille et me contenter de la regarder se débattre dans ses liens... Oh non... Je sais que je ne pourrais pas m'empêcher de « jouer » avec elle, de la tourmenter, de l'exciter, de la frustrer... Et ainsi de suite jusqu'à l'orgasme (si elle le mérite :twisted: ).

Après de là à parler de soumission/domination...
Je ne sais pas... Peut-être ;)
Cependant cela reste avant tout « mon jeu ». Un jeu sans « tututu » ni coussins pour reprendre Bouya^^ Mais plutôt un jeu dans lequel je me plais à surprendre ma partenaire, à affoler ses sens pour qu'elle veuille s'échapper des liens qui la retiennent (et ainsi exacerber son sentiment d'impuissance entre les cordes), et bien sûr à lui donner du plaisir :-)

Voilà. Alors soumise/pas soumise ? C'est l'éternelle question.
Si elle est éternelle c'est qu'il y a une bonne raison ;) Il n'y a pas de réponse universelle. Chacun a la sienne, comme chacun a ses envies et ses fantasmes... Et c'est certainement beaucoup mieux ainsi.

Avatar de l’utilisateur
The Wraith
Squatteur(se) de JdL
Messages : 555
Inscription : 26 avr. 2010, 05:01
Pratique : Oui
Ligoté(e) :

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par The Wraith » 13 nov. 2013, 08:37

dark gentleman a écrit : Il n'y a pas de réponse universelle.
FAUX !

42

:boufon:

Et oui je sais ça n’amène rien de constructif au débat mais il FALLAIT que je la fasse cette blague.
J'ai commencé à expier...

:sifflote:
« Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. »
de Edgar Allan Poe
Extrait de Eléonora

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 11:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par Emma » 13 nov. 2013, 09:13

Sujet intéressant que voici. Nous discutons souvent des liens en rigolant, un peu de sérieux va faire du bien aussi. ;)
Je pense Caroline que toi seule sais si tu es une soumise ou non :) Si tu aimes être attachée par quelqu’un, tu es donc un peu à sa merci, et par conséquent tu acceptes de t’y soumettre, non ?
Avant de connaître le bondage et ses jeux, il était pour moi hors de question de me laisser attacher et rester à la merci d’un homme. De par mon cursus professionnel, j’ai toujours tenu tête aux hommes et les ai toujours sentis sensibles à ma volonté d’arriver toujours plus haut. En voir certains me tourner le dos même maintenant parce que ma réussite les écoeure m’a toujours apporté une satisfaction personnelle, sans pour autant leur montrer. Si j’en parle ici, c’est parce que dans le fond, nous nous connaissons peu, c’est un peu l’anonymat.
Puis quand j’ai découvert les cordes, j’ai senti un déclic, une sorte d’envie de lâcher mes retenues, me laisser aller. Mais l’éternel dilemne était : être attachée, oui, mais pas à sa merci, jamais. Cela rejoint un peu ce que dit Caroline, j’aimais les cordes mais pas appartenir à quelqu’un.
Au fil du temps, tout en découvrant un peu plus ces penchants, j’ai appris à me connaître, j’ai appris à découvrir ce que mon corps voulait, que mon cerveau refusait. J’ai été pendant des mois à me refuser des séances qui pour moi penchaient sur un soupçon de SM. Et quand je dis que je ne suis pas une dom pour un sou, je le confirme en le criant haut et fort (entre nous of course !!). J’ai eu une expérience négative dans ce sens, et je pense que si certains n’avaient pas été là pour me remonter le moral, je ne serai peut-être pas en train d’écrire ici aujourd’hui. C’est pour cela que je me dis souvent qu’il ne faut pas forcer l’autre à devenir un ou une dom. Mais cela, certains veulent tellement être soumis que c’est plus fort qu’eux, ils rêvent de faire d’une souris, un chat !
Il m’arrive certes de blaguer à ce sujet mais passer à l’acte ne m’attire pas du tout.

Je me souviens aussi de certains posts sur un forum d’une autre époque d’une dom en puissance, que malgré que je me sente 100% soumise, elle avait le chic pour me faire frissonner de peur ou de je ne sais pas quoi, puisqu’elle racontait ses plaisirs dans la douleur qu'elle donnait et recevait aussi, et ça me passait partout.

Aujourd’hui, de l’eau a coulé sous les ponts et je canalise mes désirs de soumise tout en respectant le jeu de mon ligoteur. Les petits jeux sont entre nous assez soft même s’il lui prend l’envie de donner la fessée ou bien même de choisir le moment de la jouissance. Mais cela reste un jeu, et j’ai parfois envie de tricher, alors je triche. Si je me fais prendre, j’ai peur mais le plaisir est là aussi.
Quand je suis attachée, je me sens bien et mal. Bien parce que c’est bon d’avoir des cordes sur moi, mal parce que dans le fond, il peut faire ce qu’il veut de moi. D’où la parfaite confiance mutuelle. Se laisser attacher, dans tous les cas, est à mon humble avis une certaine acceptation de la soumission.

Mais le BDSM est tellement vaste, que chacun s’en fait une idée différente et à des degrés différents. Il suffit de regarder les médias, rien que pour certains livres qui disent-ils parlent de BDSM. En les ayant lus, c’était du soft à mon goût donc tout est relatif.
La relation BDSM avec son partenaire est une relation intimement unique, forte. Pas besoin de se parler pour se comprendre. Un regard suffit pour faire passer une envie, un rictus sur les lèvres annonce une douce torture, ou un plaisir à venir, et j’en passe…
J’ai peut-être dépassé le sujet finalement, mais tant pis, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant déballée ! lol!.
Si on en revient au sujet principal, une des choses qui me dérange, c’est de dire des gros mots. Dans certains livres, j’ai du mal à les lire déjà, alors les entendre,…

Et puis, quand je repense à ces derniers mois, je me rends compte que même en lui étant soumise dans les cordes, je bataille toujours avec moi-même entre plaisir d’être sa captive et ne jamais lui appartenir entièrement, un vrai paradoxe qui me ronge puisqu’il n’attend que cela, être avec moi. Une vraie torture, qui chaque jour m’en apprend un peu plus sur moi-même.
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Grognar
Amateur(trice) de JdL
Messages : 191
Inscription : 12 août 2013, 06:26
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le bondage , le bondage et bien sur le bondage :)

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par Grognar » 13 nov. 2013, 11:02

Eternel question caroline certes mais comme d'autres avant moi l'ont dit ,tu n'es pas un cas isolée. Et Emma a bien résumée la chose tout dépends de la conception du BDSM que l'on a et quelle partie du B DS ou SM on aime.

Après c'est à la fois tout n'est qu'un et un est tout ^^ ( je sais c'est la super phrase pour tout dire ^^ :sifflote: :sifflote: ). Je reprendrais pour dire cela l'exemple D'Emma : a force d'être attaché par la même personne et d'accepter de se laisser attacher on accepte de se soumettre. Après je dirais ce n'est pas une soumission comme le D/s l'entends mais plutôt un D/s soft genre tu m'attaches je te confie mon corps et mon plaisir , provoque moi amuse toi comme tu veux avec/de moi mais surtout ne me prends pas de haut.
Le D/s du BDSM c'est vraiment l'autre décide pour moi à 100% il/elle ordonne , il/elle obéit. Alors que le faite de se soumettre quand on se laisse attaché c'est plus "ces sensations/emotions " qu'on accepte de soumettre au bon vouloir de l'autre tout en gardant son libre arbitre c'est à sa capacité à dire non. Alors que dans le BDSM je suis sur que certains Dom/Domina n'hésite pas à ignoré les supplications de leurs soumis(es) juste parce que ce sont eux les Doms/Dominas.
Au final bien sur à force d'accepter de soumettre ces émotions à l'autre , certains finissent par s'abandonner totalement et basculent dans un D/s à 100%. On en revient au Tout n'est qu'un et un est tout , la frontière entre est très infime au final , ca dépends des partenaires.

Avatar de l’utilisateur
caroline
Fana de JdL
Messages : 312
Inscription : 25 juil. 2013, 11:38
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : raconter et lire des histoires
les jeux, les liens serrés,
Ce que je déteste : l'obscénité, la vulgarité, la minoration de la femme
Localisation : bretagne

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par caroline » 13 nov. 2013, 13:59

Emma a écrit : Je pense Caroline que toi seule sais si tu es une soumise ou non :) Si tu aimes être attachée par quelqu’un, tu es donc un peu à sa merci, et par conséquent tu acceptes de t’y soumettre, non ?
.
Hum... tout ton post est hyper intéressant, merci.
Tu m'as fait réfléchir sur mon cas .. :idea:

Imaginons que mon ligoteur fasse des choses que je n'aime pas...éprouverai je du plaisir?
Pour tout vous dire...il m'est arrivé une fois , il y a longtemps, de jouer avec un copain et j'ai eu peur qu'il me viole.
Franchement, j'étais très très mal...zéro plaisir du tout! Sans l'arrivée inattendue d'une copine j'y passais.. :?

Depuis cette fois,je ne joue plus qu'avec des gens en qui j'ai une confiance absolue . ça n'empêche pas une appréhension et quelques frissons délicieux.
En fait j'ai plutôt le sentiment que c'est lui qui est à la merci et à l'écoute de mes désirs... :sifflote:

Je sais, ce n'est pas simple...Quand je suis attachée, je me sens le centre du monde et curieusement très forte.
Grognar a écrit :Eternel question caroline certes mais comme d'autres avant moi l'ont dit ,tu n'es pas un cas isolée. Et Emma a bien résumée la chose tout dépends de la conception du BDSM que l'on a et quelle partie du B DS ou SM on aime.


Pour moi, je crois que c'est surtout le B...pas le tout :-)
Grognar a écrit : provoque moi amuse toi comme tu veux avec/de moi mais surtout ne me prends pas de haut.
Justement ce n'est pas "comme tu veux" ...c'est "jouons ensemble..comme nous voulons"... et où nous trouvons tous les 2 notre bonheur...
dark gentleman a écrit :Il n'y a pas de réponse universelle. Chacun a la sienne, comme chacun a ses envies et ses fantasmes... Et c'est certainement beaucoup mieux ainsi.
ouiii...c'est rassurant..


Merci à tous de vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Emma
JdL, c'est ma vie
Messages : 1525
Inscription : 28 oct. 2012, 11:52
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Les cordes en chanvre, et en jute, (et même en polypropylène!) être attachée et ne plus pouvoir bouger dans les liens, être à la merci de mon bondageur qui prend plaisir à jouer avec moi
j aime les bons chocolats, le tiramisu, le beaume de Venise
Rire lire et écrire
Ce que je déteste : les obsédés, les curieux mal intentionnés, les trolls, les prétentieux et les pédants
le bâillon, les épinards, le fromage qui ne sent pas bon

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par Emma » 19 nov. 2013, 15:18

caroline a écrit : Imaginons que mon ligoteur fasse des choses que je n'aime pas...éprouverai je du plaisir?
Pour tout vous dire...il m'est arrivé une fois , il y a longtemps, de jouer avec un copain et j'ai eu peur qu'il me viole.
Franchement, j'étais très très mal...zéro plaisir du tout! Sans l'arrivée inattendue d'une copine j'y passais.. :?

Depuis cette fois,je ne joue plus qu'avec des gens en qui j'ai une confiance absolue . ça n'empêche pas une appréhension et quelques frissons délicieux.
En fait j'ai plutôt le sentiment que c'est lui qui est à la merci et à l'écoute de mes désirs... :sifflote:
Bon là c'est vrai que ça fait peur! :-)
Mais en parlant soumission et ligotage, il y a aussi ce besoin secret de dépendre de lui, de se plier à ses envies que nous savons en commun finalement, un peu comme si en le regardant, on se consume déjà de plaisir rien que de savoir que notre propre corps sera à sa merci. Il m'arrive souvent de penser et de garder pour moi des désirs intenses de lui appartenir complètement, ça me ronge, j'en frissonne de rage, mais je me refuse au milieu des liens de lui offrir ce plaisir ultime, j adore le voir rager en essayant de me faire dire ce que je me retiens de dire :bave: une vraie torture pour l un comme pour l autre. ;)
:gagged: :bandeau: L'art si attachant du bondage :bandeau: :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Araignée
Fana de JdL
Messages : 362
Inscription : 14 juin 2009, 19:02
Pratique : Oui
Localisation : dans la montagne à mi-chemin entre Lyon et Genève
Contact :

Re: l'éternelle question ...ligotage et soumission

Message par Araignée » 19 nov. 2013, 16:40

De mon coté, j'ai eu une expérience où nous étions tous les 2 entièrement d'accord pour que celle ci soit ( après de longues discussions ) EXCLUSIVEMENT des jeux de cordes.

Mais petit à petit la relation a dérivé ( pour le plaisir des 2 me semble t il ) vers un échange D/s hyper soft mais qui n'a jamais abouti dans le réel...

Que s'est il passé ? Pas prête à " lâcher prise " à ce point ? Je ne sais pas pour l'instant....

Emma le dit bien " essayant de me faire dire ce que je me retiens de dire " mais pourquoi se retenir ?

Répondre