Une journée imprévisible

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 253
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: Une journée imprévisible

Message par foulards6384 » 11 janv. 2019, 06:10

Une belle idée de faire en sorte que Eliza se retrouve kidnapper (conséquence des ses interventions pour sauver Nina ).
Je ne voit pas Adam derrière cela, il A connue Nina à peut près à la même période que Eliza.
Il me semble que Alicia avait dit lors de sa dernier enlèvement de Nina que c'était une personne proche du geôlier qui l'avait charger de la kidnapper.
:? Peut être une personne qui a approché Nina de près.
Vivement la suite.
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1316
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Une journée imprévisible

Message par Mad Hatter » 12 janv. 2019, 17:58

Oh le piège. :lol:
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Nina
Amateur(trice) de JdL
Messages : 122
Inscription : 05 févr. 2016, 06:10
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : La douceur, le calme, la nature
Ce que je déteste : La pollution.

Re: Une journée imprévisible

Message par Nina » 13 janv. 2019, 14:04

Nonobound et foulards6384, je ne vais pas donner d'indice ;) mais vous aurez des réponses lors des prochains récits. Et oui, j'aime bien interpéter mes récits avec des personnages différents, ça diversifie un peu l'histoire :)

La suite sera publiée le weekend prochain ;)

nonobound
Squatteur(se) de JdL
Messages : 509
Inscription : 25 août 2013, 13:45
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : et bien ce que j'adore, beaucoup de chose, j'aime aussi bien ressentir les cordes se serrées sur moi, que d'attacher la personne avec qui je pratique occasionnellement.
comme lien j'adore les menottes, le froid au début j'adore, et le fait de se dire que sans la clé on ne peut rien faire
Ce que je déteste : ce que je déteste je ne sais pas encore en fait, vu que je n'ai que très peu d'expérience
Localisation : Normandie

Re: Une journée imprévisible

Message par nonobound » 13 janv. 2019, 15:27

tu as raison de garder tes secrets d'histoire, ça permets d'en discuter entre nous mdr

Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 253
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: Une journée imprévisible

Message par foulards6384 » 13 janv. 2019, 18:48

Cela nous donne encore plus envie de lire la suite, j'adore essayer de deviner la suite et que la suite soit différente de se que j'avais imaginé, la surprise est total. :)
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1316
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Une journée imprévisible

Message par Mad Hatter » 18 janv. 2019, 16:54

De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Nina
Amateur(trice) de JdL
Messages : 122
Inscription : 05 févr. 2016, 06:10
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : La douceur, le calme, la nature
Ce que je déteste : La pollution.

Re: Une journée imprévisible

Message par Nina » 18 janv. 2019, 20:02

Bonjour,

Voici la suite des aventures :)
Indication importante: une partie de l'histoire vers la fin contient une scène très violente et très choquante. Pour les âmes sensible, vous trouverez juste avant cette scène une lignes d'étoiles comme suit:
**********************************************************************************
**********************************************************************************
Ne lisez pas ce qui suit ces deux lignes d'étoiles et reportez vous après les prochaines deux lignes d'étoiles. Si vous ne lisez pas ce passage, ce n'est pas grave pour autant, l'essentiel sera résumé là où vous reprendrez la lecture, sans que ce soit choquant.

Sur ce, bonne lecture à tous!!!



Sur la piste d’Alicia


MMmmmmm….je me réveille tendrement par un baiser de Edward. Il est là dans mon lit. Je me sens si bien avec lui…avec mon héro, mon sauveur !! Nous avons voyagé toute la journée hier, nous sommes enfin parvenu en Roumanie, nous avons passé la nuit à l’hôtel…quelle nuit d’ailleurs !!
« Mon ange, tu te réveilles ? » me fait-il, je réponds :
« Oui mon héro, je suis réveillé rien que pour toi ! »
« Ma chérie, je voudrais passer toute la journée dans ce lit avec toi… »
« Je voudrais beaucoup….mais il faut que l’on recherche Alicia, cela fait des mois que l’on a plus entendu parler d’elle, et la Roumanie c’est quand même grand, allez va te préparer » je fais en me sortant du lit, il me fait :
« Ohhh Nina tu es trop dure…bon bon, d’accord » fait-il en sortant du lit à son tour. Je me regarde dans le miroir, alors qu’il me fait :
« Nina….ça te travaille encore ? »
«Quoi donc ? »
« Eh bien tu sais....ces studios, Alicia….Adam, ça fait des mois qu’il a disparu et….après ce qu’il t’a fait, je comprends parfaitement que tu ne penses qu’à le retrouver et lui faire répondre de ces actes ! »
« ça ne fait pas que me travailler, ça tourne dans ma tête, tout le temps !! Je n’arrête pas de me dire…. Si j’avais été plus méfiante, Yuri serait toujours en vie à l’heure qu’il est, j’ai donné à cette pourriture d’Adam exactement tout ce qu’il voulait ! »
Il se rapproche de moi et me fait une bise sur l’épaule en me faisant :
« Non pas tout !! Il te voulait toi, et tu t’es échappée..ce n’est pas perdu, il va forcément essayer de te retrouver…et quand ça arrivera, on sera là pour le coincer !! »
« Je l’espère….ça fait des mois qu’il a disparu….mais jamais je n’arrêterai de le rechercher et je vengerai Yuri !! »
Puis nous prenons chacun une douche et nous habillons : je mets un top court noir, sans manche effet croisé, laissant le bas de mon ventre nu. Puis j’enfile un pair de short en jeans très court, moulant parfaitement mes fesses, que j’attache avec une ceinture noire. Je mets des talons aiguilles rouges au pied. J’enfile encore des bracelets strass à mon poignet droit, 4 noire et 4 rouge. Me voilà prête.
Edward est également prêt, il me fait :
« Par où est-ce que l’on commence, je n’ai pas vraiment de piste encore pour Alicia ! »
« A vérité j’en ai quelques unes..quand Alicia m’a enlevée la dernière fois, elle m’a apportée à des gens, parmi eux se trouvait une policière..je ne savais pas d’où lui venait son uniforme, mais j’a remarqué le même insigne sur les policier de ce pays, c’est une flic roumaine. Ensuite, lorsqu’à Alicia a pointé une arme sur elle, Alicia a eu un téléphone, une fille nommé Adrianna qui était apparemment prisonnière de ces gens…Ensuite elle s’est rendu, la flic l’a menottée et est partie avec !! »
« Adrianna…c’est la sœur cadette d’Alica !! » réplique Edward.
« Alors c’est pour ça…ça doit être l’une des seule personne à qui Alicia tient réellement. Mets toi sur la recherche d’Adrianna, pour ma part je vais tenter d’en savoir plus sur cette policière corrompue. »
« D’accord, on se tient au courant…Oh et Nina, tu as toujours le pistolet que je t’ai prêté, garde le avec toi et sois prudente !! »
« C’est promis !! » je termine.
Nous prenons chacun une voiture et partons dans notre direction. Je me dirige vers le commissariat de la ville représentée par l’insigne que portait la policière en question. Le voyage dure deux heures, puis je laisse ma voiture sur le parking, et me dirige dans le commissariat. L’accueil me fait :
« Bonjour, mademoiselle, que puis-je faire pour vous aider ? »
« Bonjour, euhm…je suis à la recherche de l’une de vos policière…j’ai…disons que j’ai été victime d’un petit incident sur la route, rien de grave, mais ma voiture a été abimée, et l’agent sur place m’a dit de passer au commissariat, elle m’a dit que c’était plus simple si je la voyais directement. »
« Bien sûr, je…donner moi son nom, je vais voir où elle se trouve ! »
« Ben en fait….je suis vraiment ridicule, mais j’ai complètement égaré son nom et son numéro… »
Je fais en regardant l’homme droit dans les yeux, je sens que ses yeux à lui son fixé sur moi, il sourit et me fait :
« Oh mais ce n’est pas grave, dites-moi à quoi elle ressemblait : »
« Eh bien, cheveux noir, yeux bleu-vert, la trentaine, de taille moyenne et un petit peu forte… »
« Oh je vois de qui il s’agit. De Narcisa, Narcisa… »
Il me faut son nom de famille aussi, je fais :
Oh euhm, elle m’avait pas donné son prénom, juste son nom de famille, mais je ne m’en souviens plus, peut-être que si vous le retrouvez… »
« Narcisa Brutar » me fait-il en souriant, je réplique :
« Oui, oui je crois que c’est elle !! » il me montre sa photo sur son ordinateur, aucun doute c’est bien elle, je fais :
« Merci, oui, oui c’est elle !! »
« Alors, je vais regarder si elle est disponible pour vous… » puis il prend le téléphone…il s’agira de filer si l’a fait venir, elle sait qui je suis, pas question qu’elle sache que je suis sur sa trace !! L’homme finit son appel, puis me fait :
« Hélas, elle est en service pour le moment, mais vous pourrez passer ce soir, à 17h30, elle devrait être là »
« Oh c’est parfait, je reviendrai pour cet heure, merci, bonne journée !! »
Puis je repars, c’est parfait, je vais pouvoir enquêter chez elle sans risquer qu’elle me tombe dessus. Je regarde dans l’annuaire…. Narcisa Brutar ….oh quelle chance j’ai son adresse, je rentre sur le gps…à moin d’heure, c’est parti !!
Pendant le trajet je n’arrête pas de penser à Alicia…au fond, allait-elle vraiment me livrer au centre, elle avait pourtant l’intention de tuer mes ravisseurs, et même me dire qui était derrière tout ça. Je devrai quand même prendre mes précautions, Alicia reste une femme dangereuse….
La direction va vers les hauteurs….plus j’avance, plus c’est isolé…ce serait parfait pour garder quelqu’un prisonnier, il se peut qu’Alicia soit captive chez le domicile de cette femme !!
Puis j’arrive vers la maison en question, parque ma voiture devant, puis je me dirige à pied en emportant mon arme, je la mets à l’arrière de mon short, la coinçant dans ma ceinture.
Je me dirige vers la porte…bien entendu c’est fermé. Mais je remarque qu’une fenêtre est restée ouverte à l’arrière, autant en profiter !! Je parviens à pénétrer dans la maison, à priori tout semble banal ici. Je commence par l’étage du haut…je fouille toutes les pièces…mais aucun signe d’Alicia. Je me redirige au rez-de chaussez et regarde toutes les pièces…je vois des cordes, des menottes, mais pas de trace d’Alicia. Mais il y a une porte, qui doit donner sur l’escalier d’un sous-sol. J’ouvre la porte et me dirige vers le sous-sol. J’entends de léger bruit là en bas…j’ouvre une porte, puis je vois….une pièce remplie de cordes, menottes, j’en passe….et Alicia, attachée, en tenue de BDSM, attachée en croix debout, bâillonnée avec un bâillon boule, elle fait :
« GGGGMMMMHHH !!!MMMMMHHHHHHH !! »
« Alicia, te voici, je vais te délivrer !! » je m’approche d’elle elle continue de gémir, puis je lui fais :
« hey, c’est bon je viens te libérer, mais n’essaie rien, j’ai toujours mon arme, si tu tentes quoi que ce soit je te tire dessus ! »
Elle fait oui de la tête. Je détache ses pieds…l’un après l’autre, ses chevilles sont libres, puis je fais de même avec ses poignets. Puis ses mains sont libre, elle s’empresse de défaire son bâillon puis me fait :
« Nina, il faut que l’on parte tout de suite !! »
« Calme toi Alicia, on … »
« Tout de suite j’ai dit !!! Quoi que tu aies à me dire ça attendra !! »
« Bon, bon d’accord…ça va.. »
Alicia court en haut de l’escalier…décidemment…mais de toute façon elle n’ira pas loin sans mes clés…mais….j’ai comme un doute…je regarde dans mes poches…
Soudain j’entends des bruits venir des escaliers…Alicia qui redescend sans doute, la porte s’ouvre, mais ce n’est pas Alicia, c’est Narcisa elle crie :
« Où est-elle ?? Où est Alicia !!!?? »
Je m’apprête à saisir mon arme, lorsque j’entends une voiture partir, oh la garce, c’est Alicia !!
Soudain Narcisa me fonce dessus, alors que je n’ai pas eu le temps de saisir mon arme…Elle me saisit au bras, mais je parviens à me débattre, je la repousse, mais elle sort une matraque et me donne un grand coup dans le ventre ! AAAouhh, ça fait mal, j’ai presque le souffle coupé, puis elle m’en donne trois autres coups dans le ventre, puis je m’effondre au sol, totalement hs !! Puis la flic se dirige vers un tiroir, puis sort des ceintures de bondage noires. Elle se dirige vers moi, elle retire mon arme de ma ceinture je fais péniblement :
« aaa…n…noon… »
« Oh sale garce je sais très bien qui tu es !! » puis elle s’empresse serrer la ceinture autour mes poignets derrière mon dos…je suis trop faible pour réagir…puis elle boucle la sangle, mes mains sont attachées ensembles dans mon dos. Puis elle utilise une autre ceinture pour ligoter mes bras et mon torse ensembles, passant la ceinture juste sous mes seins. Puis elle prend une autre ceinture, et fait de même en passant cette fois juste au dessus de mes seins. Puis elle attache uniquement mes bras, sans le torse à l’aide d’une autre ceinture, attachant juste au desssus de mes coudes. Puis elle prend une autre ceinture pour ligoter mes jambes, attachant la ceinture juste au dessus de mes genoux ! Puis prend une autre ceinture et attache encore mes jambes passant la ceinture juste en dessous de mes genoux. Enfin elle prend une autre ceinture et lie mes chevilles ensembles. Puis elle saisit un bâillon boule, enfonce la boule dans ma bouche et l’attache derrière ma tête. Puis elle me fait :
« Voilà qui est fait, toi au moins tu vas plus faire de bêtise maintenant il faut que je retrouve Alicia maintenant. Puis elle referme la porte et court vers l’escalier…puis j’entends sa voiture démarrer, alors que je suis seule dans cette cave…même si je commence à récupérer, je suis encore bien affaiblie, ces coups de matraque m’ont vraiment achevée !!
Comment a-t-elle su que j’étais ici, j’étais pourtant certaine qu’elle serait occupée jusqu’au soir !! Je me demande si elle va réellement retrouver Alicia, cette peste avait piqué mes clés. Elle s’était sans doute cachée lorsque la flic est arrivée, pour que cette dernière descende à moi alors qu’Alicia avait tranquillement le temps de filer avec ma voiture !!
Voilà plus d’une demi-heure que je suis ligotée la dessous, mais je récupère enfin. Allez, réveilles toi Nina maintenant !! Aaggg ces ceintures sont bien serrées, je tente de me débattre !!Oh non, non, non, non je ne peux pas rester prisonnière ici !! Je tente de me débattre de toutes mes forces !! Rien à faire, ces ceintures sont bien trop solide, et prévue pour du bondage ! Je crie :
« GGGGMMMMMMHHH !!!MMMMMMMMHHH !!!GGGGMMMMMMHHH !!! »
Je reprends totalement mes esprits et me rends compte que je suis bien ligotée et prisonnière à nouveau !!
« GGGGGRRRRMMMMMMMMGGGHHHHH !!! »Je fais de rage !!
Vite il faut que je regarde autour de moi…rien qui puisse vraiment m’aider, mais dans les armoires il y aura peut-être quelques choses de coupant !! Mais comment bouger ainsi attachée !! Je tente à nouveau de me libérer des ces ceintures, j’y mets toute ma rage pour redoubler de forces !!!Hélas, rien à faire, je suis vraiment bien ligotée !!

Mais quelle conne !! Comment ai-je pu me faire avoir ainsi !! Edward n’a aucune nouvelle de moi, impossible pour lui de venir à mon secours !! Voilà déjà plus d’une heure que je suis ligotée ici, il faut à tout prix que je trouve un moyen de me libérer et de m’enfuir !!
Soudain une voiture arrive…oh c’est elle. Je tente de me débattre à nouveau, remuer mes membres, puis j’entends des pas descendre les escaliers, puis la porte s’ouvre, elle me fait :
« Sale grâce, Alicia a disparu, mais toi, toi, tu vas rester ma prisonnière crois-moi !! »
« GGGGMMMMMHHHH !!! »
« Hein quoi, tu essaies de me dire quelque chose Nina !! La journaliste qui ne peut pas fermer sa gueule hein… oh c’est tellement excitant de voire une fille qui peut pas la fermer, obliger d’être silencieuse, et ce bâillon boule te va à ravir !! »

« GGGRRRRRRRMMMMMHHH !! »
Elle se dirige vers moi et me fait :
« mmmmm..t’es toute ronchon, ma petite minette….Va falloir que je t’éduque toi, aussi, mais t’inquiète j’adore ça, je vais prendre beaucoup de plaisir à t’éduquer !! »

Oh non, je suis entre les mains d’une folle maintenant. Puis elle me fait :
« Première leçon pour notre journaliste qui fourre son nez partout : la curiosité est un vilain défaut !! »
Puis elle redescend une chaine du plafond, puis elle saisit mon bras en me faisant :
« Allez amène toi petite curieuse !! » puis elle me porte, et me dirige vers le mur, même en me débattant, je ne peux absolument rien faire, ces ceintures sont beaucoup trop contraignantes !! Puis elle fait :
« Toi tu es souple hein, ça tombe bien, on va pouvoir en faire des choses intéressantes !! »
Puis elle me met debout, puis me penche en avant, ma tête est presque contre mes genoux, puis elle lie la chaine du plafond à la ceinture ligotant mes poignets, puis les fait monter, m’obligeant à rester dans cette postition, debout jambe tendue, les bras suspendu vers le haut, je suis penchée en avant la tête contre les genoux, et mes fesses complètement à sa Mercie !!
Puis elle commence à ploter mes fesses en me faisant :
« Mmmm…tu as une joli ptit cul ma curieuse !! Tu sais, pour éduquer une fille, rien de telle que les bonnes vieilles punitions à l’ancienne !! »
Puis sa main claque sur mes fesses
« GGGMMMMHH !! » Je fais surprise !
« Oh oui, deux ou trois bonne fessée pour te punir ma jolie !! »
SLAP
« Ggggmmmmhhhh !! »
SLAP
« GGGMMMHH »
SLAP
« GGGMMMHHH !! »
« Oh, tu aimes ça ma ptites curieuses ?? Moi j’adores !! »
Puis sa main se pose sur mes fesses, alors que je suis toujours immobilisée puis elle me fait :
« A cause de toi sale conne j’ai perdu Alicia…mais au moins je te tiens toi, et ….après tout tu es très jolie toi aussi, et tellement excitante attachée !! » sa main tripote toujours mes fesses…
« Gggmmmmhhhhgggmmmggmmhhh !! » je fais désespérément en essayant de lui parler.
« Oh petite curieuse tu veux parler, je trouve ça tellement sexy, de t’entendre gémir à travers ton bâillon !! Tu sais je peux être très gentille...» fait-elle en caressant toujours mes fesses…
« …ou très méchante aussi !! » me fait-elle en mettant en claque sur mes fesses ! Mais passons à la prochaine étape, maintenant que tes jolies petites fesses sont bien chaudes » me fait elle en se déplaçant vers un autre tiroir, puis elle sort un vibromasseur, je fais :
« GGGMMMMHHH…..MMMGGGGMMHHH…MMMHHMGGMMMHH !! » en tentant de me débattre, mais restant totalement impuissante. Elle me fait :
« Oh, j’adore quand tu panique comme ça, mais ne t’en fais pas je suis sûr que tu vas adorer…peut-être même autant que moi petite curieuse !! »
Puis elle défait le bouton de mon jeans, alors que je ne peux rien y faire, puis elle le baisse délicatement, mettant mes fesses à découvert. Puis donne deux ou trois tape sur mes fesses.
Voilà maintenant que son vibromasseur effleure mes fesses, puis s’enfonce…c’est tellement douloureux, quelle folle !! Si seulement mes mains n’étaient pas attachées !! Puis elle me fait :
« Et voilà qu’il est bien au fond…alors petite curieuse, tu es prête pour les vibrations ?? »
« GGGMMMMMHHHMMM…NNNNNNHHHHHHH !! »
« Oh ma chérie, je comprends pas, on comprend rien à ce que tu dis…. » me fait-elle avec un rire narquois.
Puis elle enclenche les vibrations, aaaaouuhhh…. Cette sensation….très bizarre…puis ça s’arrête. Oh enfin.
« Alors ça t’a plus ma chérie !!! Oh mais oui de toute façon tu peux rien prononcer, allez on recommence !! »
Puis voilà que les vibrations reviennent !! Ooohhhh, mais c’est tellement….j’aimerais que ça s’arrête !!
« Bon je dois régler deux trois chose maintenant, qu’est ce que tu dirais si je….oui, je vais laisser la vibration jusqu’à ce que je revienne !! » réplique cette folle !!
« GGGGMMMMMHHHHHHH !!! » je fais en tentant de remuer, en vain hélas.
« Allez, 3, 2, 1, partez !! »
Et voilà que les vibrations recommencent !! Je gémis de toutes mes forces alors que cette folle me fait :
« Amuse-toi bien !! » puis elle quitte la pièce me laissant seule avec cette saleté de vibro en action !!
Comment Alicia a pu survivre à cette folle aussi longtemps !! Quelle peste quand j’y pense, je la libère et cette dernière ne pense qu’à s’enfuir sans se soucier de moi !! Oh mais cette sensation, je n’en peux plus !! Et dire que cette femme est dans la police, quelle folie !! Il ne reste plus qu’à prier pour que Edward puisse me retrouver !! Décidément ce voyage n’aura pas été tout rose !! Et je n’en peux plus d’être dans cette position !!
Je me demande toujours, qui est derrière cette flic, une personne voulait s’en prendre à moi en représailles de ce qui était arrivé à Evelyne, le geôlier ! Qui ça peut bien être ?? Si seulement cette saleté de vibro était au moins éteint, je pourrai au moins réfléchir calmement !! Voilà bientôt 10 minutes que ce truc est allumé !! Je crois entendre…oui, c’est elle qui revient, enfin !! J’espère au moins qu’elle va éteindre cette horreur !!
La porte s’ouvre elle me fait :
« Alors petite curieuse, tu apprécies ? Qu’est-ce qu’on va faire maintenant, je devrais l’éteindre ? »
Je fais oui de la tête en gémissant !! Puis elle fait en se frottant le menton…
« mmm…bon d’accord, on arrête avec le vibro » puis elle l’éteint, ah enfin !!!
Je tente de récupérer mon souffle, n’arrivant presque plus à contrôler ma respiration sous le coup de l’émotion !!
« Ohhh j’adore t’avoir impuissante, attachée, bâillonnée !!! Ton petit cul est tellement mignon aussi !! »
Puis elle se déplace vers un tiroir, je la vois sortir une paire de gant en latex. Qu’est ce qu’elle manigance encore ??!!! Je la regarde, elle me fixe également ses yeux dans les miens avec un sourire, puis elle enfile délicatement le premier gant à sa main gauche, je la vois bien tiré le gant contre son bras pour que ce dernier soit bien moulé à sa main. Puis elle fait de même avec son autre main, tirer bien sur le latex pour enlever les derniers plis du gant sur sa main, ses deux gants sont bien ajustés. Puis elle s’approche de moi en faisant :
« Qu’est que tu dirais d’exploré tes jolies fesses un peu plus ma jolie curieuse !! »
« ggggmmmmhhh… » je fais toujours à sa Mercie totale.
Puis elle s’approche de moi pose sa main gauche sur mes hanches, puis sa main droite caresse mes fesses. Puis son doigt parcours la raie de mes fesses, puis son doigt commence à entrer, je gémis de toutes mes forces :
« GGGGGGMMMMMMGGGMMMMHHHHH !!! »
Puis je remue mes fesses du plus que je peux pour me débarrasser de son doigt.
« Hey, arrête, arrête de gigoter !!! » mais je n’arrête pas, je ne veux pas être encore abusée..
« SLAP »
« GGGMMMHH !! » je fais, alors que je viens de recevoir une forte claque sur les fesses, ça fait mal, puis elle me donne une autre tape en faisant :
« ASSEZ !! » je reste immobile. Puis elle saisit mes cheveux et les tire à l’arrière, ça fait mal, puis elle me fait :
« Essaye encore de faire la conne, et ce sera avec un fouet à lanière que je ferai claquer tes fesses !! »
Je ferme les yeux de douleurs, puis elle me fait :
« Alors tu vas rester sage maintenant ??!! »
Je fais oui de la tête. Puis elle relâche mes cheveux et me fait :
« C’est bien, petite curieuse, je vais réussir à te dresser !! Reprenons…»
Ses doigts caresse mes fesses, puis pénètrent doucement dans la fente entre mes fesses tout en les frottant… …je les sens s’enfoncer…cette une sensation bizarre, douloureuse mais…comme si je ressentais…une forme très étrange de…plaisir ??? Mais je me sens vraiment abusée par cette femme, et ça je déteste !! Surtout que je ne peux rien faire. Elle remue ses doigts à l’intérieur des mes fesses, frottant l’intérieur de mon cul, ohhhh je me sens tellement…un faible plaisir, mais je me sens tellement abusée et impuissante !! Elle fait :
« Oooohhh ouiii, tu aimes ça toi aussi….mmm ton joli petit cul, petite curieuse !! »
« GGGGRRRGGGMMMHHH !!! »
Puis elle n’arrête pas, frottant sa main à l’intérieur de mes fesses sans que je ne puisse rien y faire, à part gémir !!
« Ohhh ouiii ma petite curieuse, ton joli petit cul est tout à moi !! » fait elle en retirant sa main de l’intérieur de mes fesses pour les ploter à nouveau, elle les touche bien tendrement sans se gêner.
Puis elle me donne une petite claque, laquelle me fait légèrement gémir, sans que ce soit bien douloureux. Puis plote tendrement mes fesses encore.
Je suis toujours si bien attachée. Je n’ai jamais connu les ceinture pour du bondage, n’empêche que c’est vraiment bien efficace !! Et cette position, je ne peux vraiment presque pas bouger !
Puis elle retire sa main et se redirige vers l’un des tiroirs….Puis elle se munit d’un fouet, je commence à paniquer en gémissant de toutes mes forces, alors qu’elle me fait :
« Bien, ton éducation ne fait que commencer, petite curieuse !! Après une heure de dressage, je suis sûr que tu seras bien docile !! »
Soudain, la porte s’ouvre, Edward crie son pistolet à la main !!
« Lâchez ce fouet tout de suite !! Je n’hésiterai pas à tirer !! »
Narcisa, surprise, relâche le fouet et mets ses mains en évidence, puis Alicia entre à son tour, en faisant :
« Tu vois Edward, je t’avais dis que tu pouvais me faire confiance, je suis dans le même camp que vous maintenant ! »
« Apparemment… mais je dois avouer que j’avais des doutes sur toi, tient cette folle de flic en respect pendant que je libère Nina tu veux bien ? »
Alicia tient Narcisa en joue, pendant que Edward vient à moi, et retire mon bâillon, je fais :
« Oh, mon sauveur, si tu savais comme je suis heureux de te revoir !! J’ai vraiment cru qu’Alicia allait me laisser prisonnière ici !! »
« Eh Nina » réplique Alicia « c’est moi qui a conduit ton sauveur jusqu’à toi, comme je te l’ai dit, on est dans le même camp désormais !! »
Edward détache mes poignets en faisant « oui c’est vrai, elle a été d’une grande aide, sans elle je ne t’aurais pas retrouvée !! »
« Comment vous êtes vous retrouvé » je demande, Edward me répond :
« J’ai retrouvé la jeune Adrianna, sa sœur, elle était retenue prisonnière dans une résidence secondaire de cette folle de flic, Alicia l’a appelé aussitôt, et c’est comme ça que l’on s’est retrouvé »
Mes mains étant libre, je défais les sangles entravant mes jambes et chevilles, pendant que Edward détache mes bras…et voilà, toutes ces ceintures sont retirées, je suis totalement libre à nouveau !! Puis Narcisa fait :
« Ok, bon d’accord, on va passer un marché… »
Alicia tire sur le genou de Narcisa, avant qu’elle ne puisse terminer sa phrase, cette dernière s’effondre par terre en hurlant. Edward fait :
« Alicia, ça suffit tout de suite ! » mais cette dernière braque Edward en faisant :
« Pas un geste, j’ai un compte à régler avec cette folle, si toi ou ta précieuse Nina tenter d’interférer, je vous tire dessus !! »


**********************************************************************************
**********************************************************************************

Je suis avec Edward, obligé de rester à l’écart, Narcisa est toujours au sol en train d’hurler de douleur, Alicia s’approche d’elle en faisant :
« Oh sale pute, ça fait vraiment très longtemps que j’attend ce moment !! Des mois que j’ai été ta prisonnière, ton petit jouet bdsm, mais maintenant c’est l’heure pour toi de payer l’addition !! »
« Ahhh….Ali..cia » réplique Narcisa « je…je…j’ai tellement mal, je te demande pardon !! Mais… je t’en supplie… »
Alicia s’approche d’elle et lui fait :
« J’ai pas le temps de faire durer le plaisir, alors on va tout de suite passer aux choses sérieuses !! » puis elle point le canon contre le vagin de Narcisa, puis tire un coup de feu, Narcisa hurle de douleur comme jamais !! Quelle horreur, même après ce qu’elle ma fait, j’ai pitié pour elle !!
« AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH !!!!!!! » n’arrête pas de crier la Narcisa. Alicia la laisse agoniser, alors qu’on ne peut toujours pas intervenir !

**********************************************************************************
**********************************************************************************

Après une heure, alors que Narcisa commence enfin a crier moins fort, Alicia lui fait :
« Maintenant je vais te poser des questions, si tu réponds sans mentir, je ne te ferai pas plus souffrir !! » Puis elle nous braque à nouveau et nous fait :
« Sortez tous les deux et refermez la porte !! »
Je ressors avec Edward complètement terrorisée !! Nous refermons la porte, je fais :
« Pas question de faire encore un semblant de confiance à cette cinglée !! »
« Je sais qu’elle mérite la prison plus que n’importe qui au monde, mais on va avoir besoin d’elle si on veut avancer dans ton enquête Nina !! »
« Ou est sa sœur ?? »
« En direction de la France, Alicia l’a envoyée à l’aéroport, elle allait prendre le premier vol pour Paris. »
« Qu’est-ce qu’on fait maintenant, Alicia est toujours armée, et va revenir d’un instant à l’autre, on ferait de se préparer pour la neutraliser !! »
Soudain nous entendons un coup de feu, lequel me fait sursauter. Puis peu après la porte s’ouvre, Alicia tend le pistolet à Eward en lui faisant :
« J’en ai fini avec elle, tu peux reprendre ton arme maintenant » Edward reprend son pistolet un peu confus, puis Alicia me tends mon arme en me faisant :
« J’imagine que celui-ci t’appartient Nina ! »
Je reprends mon arme également et faisant :
« Tu es complètement malade Alicia…comment as-tu pu… »
« Hey cœur tendre, j’ai pas de temps à perdre, vous pouvez me remettre aux flics, ou même me tuer si vous voulez, mais sachez que cette flic m’a tout dit, qui est derrière elle, j’ai le nom de la personne qui voulait te livrer à la secte !! »
« J’imagine qu’il y a un marché ! » réplique Edward.
« Je vous dirai rien pour le moment..nous allons rentrer en France, je veux avoir une immunité complète en France, et être naturalisée dans ce pays avec ma sœur, dès que ce sera fait, je vous dirai tout, absolument tout !!! Qu’est ce que vous en dites ??»

Avatar de l’utilisateur
foulards6384
Passionné(e) de JdL
Messages : 253
Inscription : 09 oct. 2011, 08:11
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Le contact avec un foulard en soie surtout comme liens ou bâillon,discuter avec des gens sur le ligotage ou autre. connaitre des gens de régions différentes, tester de nouvelles méthodes de ligotage, profiter des bon moments qu'offre la vie.
Ce que je déteste : Les bâillon boule,ne pas avoir de partenaire pour les scéances de ligotages, tout ce qui hard
Localisation : haute loire auvergne

Re: Une journée imprévisible

Message par foulards6384 » 20 janv. 2019, 03:50

Une jolie suite, Alicia à réussi à se venger après des mois de captivité :bravo:.
Un jolie retour mais est elle sincère quand elle être dans le même camp que Nina.
La rédemption ou un autre coup fourré de la reine des manipulatrice ? La suite nous le diras .
Merci pour ses suite Nina aussi savoureuse les une que les autres. :D
je bouge pas :police: je ne regarde pas :bandeau: je ne parle pas :gagged:

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1316
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Une journée imprévisible

Message par Mad Hatter » 22 janv. 2019, 18:51

Il faut reconnaitre qu'Alicia sait rendre la politesse, avec les intérêts.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants

Avatar de l’utilisateur
Nina
Amateur(trice) de JdL
Messages : 122
Inscription : 05 févr. 2016, 06:10
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : La douceur, le calme, la nature
Ce que je déteste : La pollution.

Re: Une journée imprévisible

Message par Nina » 27 janv. 2019, 08:55

Bonjour à tous :)

Ravie de voir que tu suis toujours mes récits Foulards6384 ;) !! En effet difficile de savoir à quoi s'attendre avec Alicia mais comme tu l'as dit, la suite nous le dira :)

Contente de te voir toujours ici aussi Mad Hatter :) et oui, Alicia est une vengeuse !!

Voici la suite des aventures, bonne lecture à tous :) Encore une fois, gardez à l'esprit qu'il s'agit toujours d'une histoire complètement fictive, on lit pour le plaisir, pas pour le réalisme dans me récits ;)



La disparition

Nous avons roulé toute la journée, nous nous sommes relayé, mais nous avons bien avancé dans notre route, nous sommes déjà à l’ouest de l’Autriche. Nous sommes les trois dans la voiture, je suis sur le siège passager avant, Alicia sur le siège arrière et Edward est au volant. Nous avons été obligé d’accepter son marché, on avait pas le choix, c’est le seul moyen d’avancer dans mon enquête. Alicia fait :
« Hey, je crois qu’on a pas mal roulé, on peut pas faire une halte ? »
« C’est pas le moment de faire ta difficile, le trajet n’est pas fini » réplique Edward.
« Edward » je reprends « Ecoute, on ne s’est pas arrêté une seule fois depuis la Roumanie, tu veux pas t’arrêter. On reprendra la route demain. »
Edward soupire et fait :
« Bon d’accord…après tout, on est loin de la Roumanie, et l’Autriche est un pays sans danger. Je vais prendre le premier hôtel »
Nous sommes dans la belle région du Tyrol. Après un quart d’heure de plus, nous arrêtons dans un trois étoile. Nous prenons une chambre pour les trois. Un lit double pour Edward et moi et un lit simple pour Alicia, nous sommes tous dans la chambre. Alicia est sous la douche. Edward me fait :
« Bon, normalement en une journée on devrait terminer le voyage. Je me réjouis de voir Alicia passer à table, toutes les informations qu’elle détient, c’est une vraie mine d’or ! »
« Moi aussi je suis vraiment impatiente. Enfin nous allons pouvoir en savoir plus sur ces studios atroces, et enfin je vais pouvoir retrouver la trace de….Adam, ce sale monstre !! »
« On le retrouvera Nina, et je te promets que je le tuerai pour toi » fait-il en s’approchant de moi. Nous nous embrassons, après un doux baiser nos lèvres se séparent. Puis Alicia sort de la salle de bain, habillée d’une façon bien provocante. Elle porte un bustier noir et argenté en dentelle, un short en cuir moulant, puis des talons noirs. Elle porte également un lot de bracelet strass noirs à son poignet droit. Edward lui fait :
« Je savais pas que tu t’habillais comme ça pour dormir ? »
« Je savais pas que tu te faisais autant d’illusion, je vais pas passer la nuit avec toi, je sors ! » réplique Alicia.
« Hey, on s’est arrêté pour se reposer, pas pour faire une nuit blanche en boite Alicia !! »
« C’est pas parce que vous êtes en couple que vous devez me considérer comme votre gamine !! ça fait une éternité que j’ai été prisonnière, et là, j’ai besoin de sortir. Si je voulais m’enfuir, je l’aurais déjà fait il y a longtemps, alors lâchez moi la grappe un peu !! »
« Bon après tout c’est vrai, elle a aucune raison de s’enfuir maintenant.. très bien mais doucement sur l’alcool, et demain réveil à 06h00, t’as intérêt à te réveiller !! » Réplique Edward.
« Oui papounet, je serai sage, allez ciao !! » réplique Alicia d’un air sarcastique, puis elle quitte la pièce.
« Elle va revenir complètement ivre…je crois bien qu’on devra la porter dans la voiture demain matin ! » je réplique.
« Oui, mais si ça nous permet d’avoir la chambre juste pour nous deux, ça valait le coup non ? »
« Ahhh je vois où tu voulais en venir maintenant » je fais en souriant. Il ne faut pas beaucoup plus de temps pour que nous nous embrassions. Nous sommes enlacés, il me caresse et je fais de même, alors que nous enlevons nos vêtements, puis nous sommes au lit, une nuit qui s’annonce pleine de folie !!.................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................mmmm, je me réveille progressivement..ce doit être huit heure du matin. Edward est déjà debout, il me fait :
« Tu te réveille enfin mon ange. Ouaouh, tu, tu…m’as donné une nuit incroyable Nina ».
« mmmm…merci, toi aussi chéri…où est Alicia ? »
« Cette conne n’est pas rentrée, c’était à prévoir, elle a du finir trop bourrée pour retrouver son chemin. Fait chier, moi qui voulait partir le matin, on n’est pas encore arrivé en France, d’ici qu’elle revienne. J’aurais mieux fait de la menotter dans la chambre ! »
« Mais on n’aurait pas passé la nuit ensemble ! »
« Oui…oui c’est pas faux » réplique Edward. « Je vais me mettre à sa recherche, ce ne sera pas très long, une fille comme elle doit bien se faire remarquer, surtout ici. »
« Hey, mais je ne vais pas rester toute seule à rien faire moi ? »
« Profite de visiter les lieux, c’est une belle région après-tout. Aller j’y vais, plus vite je la retrouverai, plus vite on reprendra la route, je te lance un coup de file dès que je remets la main sur elle, à plus tard ! »
Puis il quitte la pièce. Bon Après tout, on m’a dit que les montagnes sont magnifiques dans cette région. Je file sous la douche…ça fou le bien que ça me fait, surtout après une telle nuit. Puis je vais m’habiller :
Je mets des sous vêtements noirs. Puis j’enfile un pull à col roulé rayé, noir et blanc, d’un tissu très fin, très moulant, tout à fait ajusté à mon buste. Puis je mets des bas noirs, et j’enfile une jupe courte plissée noire également. Je mets des bottes à talons en cuir noirs. Je mets encore de grandes boucles d’oreille créoles argentées de 100mm de diamètres. Me voilà prête, je sors et prends ma voiture, je roule en direction de la montagne, de la nature…
Il va encore falloir que je fasse le plein. Puis en arrivant sur les hauteurs, je vois une station service qui a son charme, tout en bois rustique, un bar à l’arrière, c’est parfait. Je fais rapidement le plein d’essence et me dirige vers le bar, un serveur vient à moi et me fait-il en souriant :
« Bonjour, que puis-je faire pour vous charmante demoiselle ? »
« Oh, je voudrais payer mon essence et…je prendrai volontiers de quoi boire aussi ! »
« Installer vous, je vous apporte la carte »
« C’est très gentil merci ! »
Alors que je suis installé, je regarde autour de moi, c’est très joli comme bar, tout en bois rustique… une belle décoration…je vois aussi une photo sur le mur, un vieil homme et une indication « disparu, si vous apercevez cet homme appelez la police immédiatement ? »
Puis le serveur me sert mon verre, je lui fais :
« Merci, dites-moi, cet homme, là sur le mur, qui est-ce ? Pourquoi est-il recherché, est-ce un hors la loi ? »
« Oh ça !! Non ce n’est pas un criminel, Henry Reiner, c’était un fermier de la région, il a disparu il y a maintenant plus d’une année. Aucune trace de lui, il est même considéré comme mort. »
« C’est horrible, était-il marié ? »
« Oh oui, sa femme, Olga Reiner vit toujours à la ferme, impossible de la manquer, c’est à 2 kilomètre d’ici, une immense ferme par très loin de la route ! »
« Oh je vois, merci »
Quelle tristesse…dire que cette femme a perdu son mari…moi au moins je sais ce qui est arrivé à Yuri…mais tout ce temps où il était dans le coma, que je ne savais pas ce qui lui était arrivé…c’était atroce, ça me fait de la peine pour sa femme. Peut-être pourrai-je essayer de savoir ce qui est arrivé à ce pauvre monsieur. Je finis mon verre et paie le tout au guichet, puis je reprends ma voiture, je poursuit ma route…le serveur m’a dit que l’on ne pouvait pas manquer la ferme..après 5 minutes, je vois une grande ferme pas très loin de la route. Ce doit être ici. Je me gare et me dirige vers la ferme. C’est vraiment immense, cette ferme a du couter une fortune !! Je me dirige vers la porte d’entrée, je sonne…rien, il n’y a peut-être personne. Dommage, j’aurais pourtant beaucoup aimé aidé cette femme. Je sonne une deuxième fois…puis la porte s’ouvre, je vois une vieille femme, cheveux gris, corpulente portant une jaquette en laine noires elle me fait :
« mmmouiii, c’est pour quoi ? »
« Bonjour, Madame Reiner. Je, je m’appelle Nina Averine, je…je voudrais vous parler, c’est à propos de votre mari, auriez vous quelques minutes pour moi ? »
Elle attend un peu et ouvre lentement la porte puis me fait :
« mmm bon, venez.. »
J’entre dans la maison, nous allons dans le salon, elle me fait :
« Assoyez-vous.. »
« Merci » je fais en m’assaillant.
Je regarde autour de la pièce, je vois différentes photos de cette dame avec son mari…il y en a même une où il porte un chapeau de paille, gardant sa femme dans les bras, ils avaient l’air pourtant contents, quelle tristesse.
« Vous vouliez me dire quoi sur mon mari ?? »
« Ecoutez je…je viens d’apprendre pour sa disparition et…j’ai moi-même perdu mon fiancer il a de ça bientôt une année aussi et je…je comprends votre douleur…. »
« mmm…ahh…oui.. » réplique-t-elle.
« Ecoutez, je…votre mari est disparu, mais je sais à quel point il est difficile de supporter sa disparition, sans même savoir ce qui s’est vraiment passé. Je voudrais vous aider, vous aider à découvrir la vérité…et qui sait, peut-être est-il encore en vie. Je, je suis journaliste, et je suis tout à fait à même de… »
« Hein, une journaliste ?? Vous voulez des nouvelles pour votre journal, c’est ça ?? Vous emparer de ma tragédie pour la diffuser dans le monde comme un virus ??!! »
« Non, je…vraiment, non je veux juste vous aider, je… »
« Écoutez-moi !! Mon mari a disparu il y a de ça un an, il était parti à la chasse dans la forêt…il avait des problèmes cardiaques, il a fait une crise cardiaque, les animaux ont dévorer sont corps, et maintenant ni vous, ni moi ni personne ne le reverra jamais… allez dans la forêt rechercher sa trace si vous avez du temps à perdre, mais ne venez plus ici !! Allez-vous-en, maintenant !! »
« Je….je suis désolée » je fais en me levant et en repartant. Je quitte la ferme. Qu’ai-je fais, je n’ai fait qu’alimenter le chagrin de cette pauvre femme. Je voudrais tellement pouvoir aider pourtant. Je vais aller dans la forêt…il est fort possible que je ne trouve aucun indice, mais au moins ça me fera prendre l’air..
Je vois un panneau zone de chasse. C’est sans doute dans ces environs qu’il a du s’aventurer. La période de chasse est finie, je ne risque rien, je me dirige dans la forêt. Ça me fait du bien de prendre l’air, l’air frais de cette région.
Voilà une demi-heure que je marche, puis je vois par terre un chapeau de paille. Tient ça me fait penser au chapeau de cet homme que j’avais vu sur la photo…en fait…en le regardant un peu mieux, il ressemble exactement au même chapeau que j’ai vu sur la photo, les mêmes trou aux mêmes endroits ?? Mais en un an, ce chapeau n’aurait jamais pu rester intact comme ça. Et en plus, la police l’aurait bien retrouvé pendant les recherches, ça veut donc dire que ce chapeau a été égaré récemment ? Peut-être est-ce Henry qui est vraiment passé par là, est-il peut-être encore en vie ? Ou alors a-t-il été enlevé, et son ravisseur est passé par ici avec son chapeau ? Je dois en savoir plus, je retourne immédiatement à la ferme !
Après une demi-heure, je suis devant la ferme. Je regarde par la fenêtre, Olga est en train de faire une sieste. Je devrais regarder dans sa maison, trouver des indices sur son mari. Je sais que je ne devrais pas faire ça, mais si je retrouve son mari, elle me remerciera !! La porte n’est pas verrouillée, quelle chance. Je marche tout doucement pour ne pas faire de bruit. Puis je monte doucement les escaliers, leurs chambres doit être à l’étage, c’est là que j’aurai le plus de chance de trouver quelque chose..J’ouvre délicatement la porte, et regarde la pièce vide. Je regarde dans un classeur sur le bureau…apparemment Henry avait une assurance vie…cela explique comment cette femme a eu les moyens de rénover une si grande ferme…
« Hey, mais qu’est ce que vous fichez ici !!!??? » c’est la voix d’un homme. Je sursaute, puis je me retourne doucement, puis je vois…un homme, très âgé, cheveux blancs, moustache blanche, corpulent également…c’est Henry Reiner !! Il me regarde et me fait :
« Oh…euhmm, pardon j’ai été un peu brusque mademoiselle, vous êtes bien belle !! »
« Vous…vous êtes sensé être disparu…Henry » je fais avec confusion.
« Oh euh…oui…non…enfin, je vais vous expliquer.. »
Je comprends maintenant…il s’est fait passer pour disparu pour toucher l’argent de l’assurance, puis il s’est caché profitant de son petit bonheur payé par l’assurance ! Sa femme est sans aucun doute dans le coup également, je réplique :
« Pas la peine espèce d’escroc, j’ai tout compris !! » puis je quitte la pièce, il tente de me rattraper, mais il est trop lent avec son vieil âge et sa corpulence, il me crie :
« ça suffit, revenez !! Revenez ici espèce de fouineuse !! »
Je me dirige vers l’escalier et je redescends.
« Plus une geste, petite peste, sinon je tire » me fait Olga qui apparait en bas de l’escalier, un fusil de chasse à la main, pointant sur moi, je suis obligée de m’arrêter !
« Ah, oui, bien joué la vieille !! Cette garce allait tout raconter à la police !! »
« Espèce d’idiot, tu avais perdu ton chapeau de paille, c’est comme ça qu’elle s’est douté que tu étais encore en vie !! »
« Bon la ferme là !! On ne peut pas la laisser partir, conduisons la dans la grange !! » reprend Henry.
« Main en l’air petite peste, et ne tente rien, je n’hésiterai pas te plomber !! » réplique Olga. Je lève mes mains en faisant :
« Vous feriez mieux de coopérer tout de suite, car si.. »
« La ferme !! Allez par ici sale peste ! » réplique Olga. Les deux me suivent, je suis tenue en joue par Olga, nous nous marchons. Puis nous ressortons, pour ensuite entrer dans la grange, Henry fait tenir une échelle pour atteindre la comble de la grange, laquelle est très haute. Il me fait :
« Monte l’échelle petite !! » je monte l’échelle et parviens au sommet de l’étage. Puis Olga avec son fusil monte à son tour, Puis il me fait :
« Maintenant recule, jusqu’au coin là-bas !! » je recule, alors que Henry monte à son tour. Olga donne le fusil à Henry, et prends des cordes qui trainent en disant :
« Tient la en joue, je attacher cette petite peste !! »
« Vous êtes dingue, bande de cinglé !! » je réplique.
« Tourne toi sale peste, donne moi tes mains, ou Henry fera feu !! »
Je soupire et me retourne, elle attrape me mains, le assemble derrière mon dos et commence à les lier avec la corde. Je sens les tours resserrés mes poignets ensemble. Mais je dois dire qu’elle n’a pas l’air d’avoir de l’expérience dans l’art de ligoter…Puis elle serre le nœud. Elle saisit une autre corde, puis commence à attacher mes bras…elle se contente de faire des tours de corde autour de mes bras et mon buste, les cordes sont passées uniquement sous mes seins. Elle sert le nœud, je me demande si ça va vraiment tenir. Puis elle me fait :
« Assis maintenant !! » puis elle me fait asseoir par terre, puis elle prend une autre corde pour attacher mes chevilles, elle fait des tours de cordes autour de mes bottes, puis serre le nœud, mes pieds sont également ligotés maintenant !
Puis elle prend un foulard, en faisant :
« Je vais la garder silencieuse aussi !! »
« Vous ne vous en tirerez pas comme ça vous pouvez me croire !! » je réplique. Puis elle passe le foulard dans ma bouche, puis sous mes créoles, puis elle fait un nœud derrière ma tête.
« Très bien, voilà bonne chose de faite ! » fait Olga en se frottant les mains.
« Maintenant tu vas rester tranquille ici, on va s’occuper de toi plus tard, petite peste !! »
« ggggmmmmhhh » je fais bâillonnée.
Puis mes deux ravisseurs redescendent de la grange, et rebaisse l’échelle. Elle ne semble pas m’avoir bien attachée, je vais peut-être réussir à me libérer. J’attends encore qu’ils sortent de la grange. Puis j’entends la porte se fermer !
Aussitôt, je commence à me débattre !! Elle ne m’a pas bien attachée, mais je suis tout de même ligotée, pour l’instant je n’arrive pas à me défaire des cordes !! Vieille garce, quand je pense que je me suis faites capturée par une vieille folle et un escroc du troisième âge !! Il va pourtant falloir que je trouve vite un moyen de m’enfuir, puis les assurances et la police ne feront qu’une bouchée de ces vieux escrocs !!

A SUIVRE....

Répondre