Tromperie ou pas tromperie?

Un peu de sérieux pour philosopher autour du bondage et repartir plus intelligent
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
WhiteLily

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par WhiteLily »

Personnellement, je trouve que la réponse dépend beaucoup de la façon dont on vit les liens. S'il s'agit d'un abandon, d'un bien-être sans attouchements sexuels (au même titre qu'un massage par exemple), ou bien d'un amour de la performance physique dans les cordes, ça ne me parait pas incohérent de vivre ce "hobby" sans son conjoint. Tout comme on peut aimer la danse, qui met le corps en action, parfois même de façon sensuelle, mais sans pour autant que ce soit sexuel.

Sexuel. C'est là que se trouve ma limite. Si on est en couple avec quelqu'un - et à moins qu'on soit officiellement polyamoureux - et bien oui, il me semble que prendre du plaisir sexuel ailleurs, sans l'accord tacite de son conjoint, c'est tromper. Si dans un couple, on s'autorise officiellement à aller voir ailleurs, à prendre du plaisir ailleurs (grace au bondage ou autre chose), alors ça ne pose pas de soucis. Mais ça implique qu'on en ait parlé, qu'on se soit mis d'accord, que ce soit consensuel.

Quand on commence à mentir, à cacher, à dissimuler, dans le but de pratiquer une activité sexuelle en dehors de son couple officiel, en sachant que ça blesserait son conjoint s'il venait à l'apprendre, alors selon moi, on est totalement dans le cadre de la tromperie.

La solution la plus saine reste probablement d'aborder le sujet avec son conjoint. La communication est de toute façon le ciment du couple. Et si vraiment on est coincé avec quelqu'un qui ne veut ni comprendre cette affection pour les liens, ni la pratiquer, ni laisser la liberté de pratiquer en dehors du couple. Si vraiment on en souffre et on se sent mal, alors mieux vaut changer de conjoint. Et trouver quelqu'un avec qui vivre une liaison saine et honnête, qui ne sera pas empreinte de tromperie.

Voilà mon avis. C'est personnel évidemment, mais je pense que le mensonge et la tromperie dans le couple, c'est quand même un peu le début de la fin. Sans la confiance, la communication, le plaisir partagé... A quoi ça sert d'être en couple ? Autant aller chercher un autre amoureux plus ouvert, et avoir la conscience tranquille (après oui, je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire) !

Avatar de l’utilisateur
satinbondage2
Régulier(ère)
Messages : 48
Inscription : 13 nov. 2021, 04:02
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Être ligoté solidement, bâillonné et incapable de bouger d'un millimètre.
Être vêtu de satin (je suis fétichiste du satin)
Ce que je déteste : Pouvoir bouger !

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par satinbondage2 »

Emma a écrit : 08 mars 2013, 10:41 est-ce-que cela s'appelle tromper son conjoint lorsque je vais retrouver mon bondageur dans les cordes :?:
Oui, vaste sujet...

Une des personnes du couple refuse la pratique des cordes à l'autre. L'autre va donc voir ailleurs pour assouvir ce désir, ce besoin que lui refuse son partenaire, mais sans qu'il n'y ait de sexe.
Techniquement on ne peut pas parler de tromperie, même si le désir sensuel ou sexuel est présent, du moment qu'il n'y a pas acte sexuel.

Mais chacun verra ou non de la tromperie là-dedans. C'est un sujet glissant et qui est propre à chacun.
Bouger, c'est le mal !

Avatar de l’utilisateur
Woody-Woodpecker
Régulier(ère)
Messages : 30
Inscription : 24 oct. 2022, 00:56
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : J'ai des plaisirs simples : j'aime me laisser ligoter, solidement et étroitement, sentir l'étreinte des cordes et ne plus pouvoir faire autre chose que gigoter dans mes liens.
Après j'aime aussi attacher (c'est toujours sympa d'avoir quelqu'un à saucissonner !) mais je préfère tout de même être celui qu'on attache.
Ce que je déteste : Il n'y a rien que je "déteste" dans le bondage...
Il y a des choses que j'aime beaucoup, d'autres que j'aime bien, et d'autres encore que j'aime bien mais sans plus...
Localisation : Yonne (89)

Re: Tromperie ou pas tromperie?

Message par Woody-Woodpecker »

satinbondage2 a écrit : 24 nov. 2021, 10:53
Emma a écrit : 08 mars 2013, 10:41 est-ce-que cela s'appelle tromper son conjoint lorsque je vais retrouver mon bondageur dans les cordes :?:
Oui, vaste sujet...

Une des personnes du couple refuse la pratique des cordes à l'autre. L'autre va donc voir ailleurs pour assouvir ce désir, ce besoin que lui refuse son partenaire, mais sans qu'il n'y ait de sexe.
Techniquement on ne peut pas parler de tromperie, même si le désir sensuel ou sexuel est présent, du moment qu'il n'y a pas acte sexuel.

Mais chacun verra ou non de la tromperie là-dedans. C'est un sujet glissant et qui est propre à chacun.
Oui, je partage en tous points cette vision des choses. On sait tous quelle est la force de ce désir qu'on a d'attacher ou d'être attaché(e). Ce n'est pas comme si c'était quelque chose qu'on pouvait mettre de côté et à laquelle ne plus penser. Faut-il vraiment préférer la frustration et le mal-être au nom d'une morale qui nous obligerait à renoncer à nos désirs pour être tout entier tributaire du bon vouloir de l'autre ? Faut-il consentir à enterrer ses envies au plus profond de soi sous prétexte que celui ou celle qu'on aime ne partage pas ces envies ?
J'ai ouï dire un jour qu'une corde pouvait éventuellement servir à autre chose qu'à se ligoter...🤔

Répondre