Une folle dans la cave.

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Tira
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 26 nov. 2022, 08:13
Ce que j'adore : J'adore être ligotée. Mais j'aime aussi ligoter d'autre personnes. J'apprécie beaucoup embêter ma soeur ha ha mais elle me le rend bien.
Ce que je déteste : Que ma sœur m'embête mais aussi les frites du McDonald parce qu'au bout de 5 minutes elles sont toutes molles. Beurk

Une folle dans la cave.

Message par Tira »

Bonjour à tous. Voici un petit récit que j'ai personnellement vécu cet été. Vous allez probablement me prendre pour une folle mais cette expérience m'a procurée beaucoup d'émotions et j'ai besoin de la raconter. Je suis Tira. Il s'agit bien évidement de mon pseudonyme. Tira comme le personnage du jeux vidéo Soulcalibur pour ceux qui connaissent. J'adore ce personnage qui est complétement folle. Un peu comme moi, d'ailleurs je lui ressemble un petit peu physiquement. Je me suis fait même teindre des mèches de cheveux en vert pour accentuer un peu la ressemblance.
J'espère que mon récit vous plaira. Je ne suis pas vraiment une experte de l'écriture. Enfin bon voici ma petite histoire (je précise qu'elle est disons à 95% vrai):




Je suis en 3eme année d'école d'infirmière. Je vis dans un appartement loué par mes parents pour mes études. J'ai 24 ans et je suis actuellement célibataire. Il faut dire qu'une relation à long terme avec quelqu'un ne m'a jamais vraiment intéressé, que ce soi que ce soi avec un homme ou une femme.
Mon appartement est au 3eme étage non loin de mon école d'infirmière. Il y a une chambre, une salle de bain qui donne sur la chambre et la cuisine est ouverte sur le séjour. Un petit balcon donne également sur le séjour. J'ai une cave au sous sol ainsi qu'un garage où je peux garer ma voiture.

Cela fait quelques années que je lis des histoires sur ce forum. Les cordes, le bondage ça m'a toujours fascinée mais je me contentais de vivre cette passion par procuration avec les histoires des autres. Jusqu'à ce que je rencontre un jeune homme dans la ville ou je vivais avant qui m'a fait vivre mes premières expérience de bondage. Je pourrai d'ailleurs vous raconter cette rencontre très étrange dans une autre histoire si il est d'accord. Je garde un très bon souvenir de cette rencontre et des évènements qui ont suivi. Par la suite je me suis procurée tout le matériel nécessaire pour vivre cette passion.
Après notre "séparation" je me suis mise au self bondage. C'est un moyen de vivre cette passion seule et c'est très satisfaisant aussi. Je précise que j'ai un gout du risque assez prononcé et que j'adore me retrouver dans des positions très délicates. Par exemple il m'arrivait souvent de sortir de la maison la nuit en étant attachée et de faire quelque pas dans la rue avant de rentrer, ou alors quand j'ai eu ma voiture, d'aller en pleine forets et de m'attacher nue pendant plusieurs minutes. La peur d'être découverte est vraiment excitante. L'adrénaline qui circule dans le corp pendant ces moments est véritablement addictive. Voila grosso modo le genre de risques que j'aime prendre. D'ailleurs toutes ces idées me viennent un peu de mes lectures ici.

C'était donc un Week end de la fin de l'été. J'étais rentrée à la fin des vacances en vue de la reprises des courts en septembre. L'été dans la ville où je fais mes études, il fait chaud, vraiment chaud. L'air est étouffant. C'était la nuit et je n'arrivais pas à dormir. Même en étant nue et en ayant la fenêtre ouverte je crevais de chaud.
Mon réveil indiquait 1h du matin. Je soupirais et allumais la lumière. Je n'arriverai pas à dormir ici, donc je me levais. Je pris dans ma commode un boxer que j'enfilais, puis je sortie de la chambre et alla m'assoir dans le canapé.
J'allumais la tété et zappais sur plusieurs chaines. Je tombai sur une rediffusion d'une émission qui enquête sur des phénomènes paranormaux. Des gens qui cherchent des fantômes avec toute sorte de détecteurs. Ils se baladaient dans la cave d'une grande maison à la recherche d'un esprit qui, selon les habitants, hanterait cette maison. Je ne pus m'empêcher de penser qu'ils devaient être au frais dans leur cave. Pas comme ici. Je zappe… il n'y a rien d'intéressant. J'éteignit la télé.

Je surfais 5 minutes sur internet. En vrai je m'ennuyais. Et puis je pensais: et si j'allais faire un tour dans ma cave? Je serais au frais?
Et oui il n'y a que la télé et mon cerveaux pour me donner des idées comme ça, mais plus j'y réfléchissait… Il était 1h20, personne dehors et ça faisait longtemps que je ne m'étais pas amusée dans une petite séance de bondage à risque comme je les aime.
Allez j'allais m'amuser un peu: j'allais descendre à la cave avec les mains ligotées dans le dos et pour seul vêtement le boxer que je venais de mettre. La seule pensée de cette séance me faisant déjà monter l'excitation et l'adrénaline commençais à couler dans mes veines.

J'allais chercher la caisse où je range mon matériel. Est ce que j'allais mettre un bâillon? Je décidais que oui. J'ouvris la bouche et engouffra la boule dedans, puis je fixais la sangle derrière la tête en dégageant mes cheveux pour ne pas que ça tire et j'attachais mes cheveux en queue de cheval. Pour les coudes je dispose de bracelets larges en mousse que l'ont peux serrer par des scratchs. Un anneau permet de les accrocher ensembles par un mousqueton. Je glissais mes bras dedans et les fis glisser en me contorsionnant jusqu'au dessus des coudes et je les serraient du mieux que je pus.
Enfin je renfermais une paire de menottes sur mes poignets. Le serrage des bracelets me procura un petit frisson de plaisir. Je laissais les clés des menottes sur la table du séjour et pris les clés de l'appart, de la cave ainsi que mon smartphone. Une petite hésitation devant la porte de chez moi: était-ce raisonnable?
Allez à presque 2h du mat je ne croiserais personne. Du moins je l'espérais.

J'ouvris la porte et jeta un regard sur le palier puis sortie. La porte claqua derrière moi. Avais-je bien mes clés? Oui ouf! Il aurait été idiot de rester coincée dehors ligotée et presque nue. J'appuyais sur la touche d'appel de l'ascenseur. Mon cœur battait à toute vitesse, j'avais peur que quelqu'un me surprenne mais c'était justement cette peur que je recherchais.
L'ascenseur s'ouvrit et je me glissais dedans. J'appuya sur la touche du sous sol. La descente parue interminable et je priais pour que personne n'appel l'ascenseur entre temps. J'étais vraiment excitée et mes seins pointaient beaucoup au point d'en être un peu douloureux. Je ne pouvais pas les toucher pour les masser et les soulager.

J'arrivais enfin au sous sol. La température était belle et bien plus agréable ici. Je me dirigeais vers les caves. Pour déverrouiller la porte d'entrée je du déposer mon téléphone par terre, insérer la clé comme je pouvais dans la serrure (pas facile avec les mains attachées dans le dos), reprendre mon téléphone sans que la porte ne claque et entrer. Je ne reverrouillait pas derrière moi, ça irait plus vite au moment de sortir. Arrivée devant la porte de mon box je recommençait l'opération. A noter ici que j'ai la serrure de la porte qui se déverrouille avec une grosse clé ainsi qu'un verrou en plus juste au dessus de la clanche. Donc deux fois plus de travail.
Une fois la porte ouverte, j'eu une idée, par gout du risque encore une fois, j'allais laisser la grosse clé sur la serrure du coté extérieur de la porte et garder le reste des clés avec moi à l'intérieur. L'idée était de fermer le verrou pour que personne ne puisse entrer (j'avais le gout du risque mais ne voulais pas être découverte pour autant) et si par hasard une personne passait, son attention serait porté sur mon box par la clé laissée à l'extérieur. J'imaginais les frissons que ça pourrait me provoquer.
Seul bémol je pouvais me retrouver enfermée si la personne tournais la clé. C'était un risque à prendre. Et justement ? Qu'est ce que je cherchais ? Je laissais donc la clé à l'extérieur et fermais le verrou. De toute façon qui allait descendre à la cave à 2h du matin ? Un farfelu comme moi ?

Je m'éclairais avec l'écran de mon téléphone. Je gardais deux transat pliant de jardin ici, j'en saisi un et le déplia comme je pus. Première constatation s'assoir la dedans avec les bras dans le dos n'est pas très confortable. Je regarda mon téléphone, il n'était pas encore 2h du mat. Je décidais de rester ici jusqu'à 3h pour être encore tranquille lors de la remonté. Je programmais une alarme sur mon téléphone puis je le posais à même le sol et essayais de trouver une position confortable. Je fini par y arriver et ne bougeais plus.

J'imaginais que quelqu'un qui passais par là, moi ici dans cette position et lui dehors ne se doutant de rien. Que ce passerait-il si il tournais la clé? Je serai obligée d'appeler à l'aide, mais avec le bâillon comment pourrai-je faire ? Et puis ça voudrai dire que je serais découverte!
D'ailleurs en parlant du bâillon, je commençais à regretter de l'avoir mis. Il me faisait mal à la mâchoire et j'étais en train de baver. Beurk!!
Mais au moins il faisait vraiment plus frais ici et pour le coup j'étais mieux. J'essayais de me débattre dans mes menottes par jeux. C'était agréable. Je commençais à me détendre et mes pensées vagabondaient. Je pensais à ce que j'allais faire demain, si j'appellerais ma sœur ou si j'irais voire une amie? Je pouvais aller faire un tour au lac aussi, mais un dimanche les plages seraient surement prisent d'assaut par les gens qui étaient en week end. On verrai bien. Cela me plairais bien de me détendre à coté de l'eau.
Je pensais au jeune homme avec qui j'était avant. C'est un peu dans ce genre de situation que l'on c'est rencontré à vrai dire. Comme je vous l'ai dis plus tôt, si il est d'accord je vous raconterai aussi cette histoire. Cela ne me dérangerai pas qu'il me découvre ici en vrai. Ou alors une fille de ma promo. Oui je suis attirée par les deux sexe ;) avis donc aux hommes comme aux femmes. J'espère essayer de plus lui parler cette année. Elle est vraiment sexy. Le problème est que je la crois hétéro, donc pas intéressée par moi. Dommage. Mais imaginons qu'elle me trouve ici ? Que se passerait-il ? J'imaginais des choses très agréable.
Le temps passa et mes pensées vagabondaient plus librement à présent. J'était dans le noir complet. L'adrénaline était retombée et la fatigue commençais à me saisir...

Tout à coup j'entendis des voies très proche! J'eu soudain tout mes sens en alerte! Je n'osais pas bouger de peur de faire du bruit. De l'autre coté de la porte, dans le box d'en face ou à coté, je ne savais pas trop où les situer, un homme et une femme parlaient:

"-Tien mon Cœur! Attrape ton vélo.
- Merci
- Voila. Allez c'est parti."

Mais bordel il y a des cons qui sortaient leur vélos en pleine nuit???? Je voyais de la lumière sous l'interstice de la porte. Incroyable mais vrai ! Il y a des gens encore plus tarés que moi ! Qui va faire du vélo en pleine nuit ?

"- Chérie regarde ?
- Quoi ?
- Sur cette porte il y a une clé !"

Oh merde ! Ils l'ont repéré ! Mon cœur battait à 200 km/h. Qu'allaient ils faire ?

"- Elle est ouverte ?
- Je ne sais pas.
La fille essaya d'ouvrir ma porte ce qui accéléra encore les battements de mon cœur !
- Non c'est fermé avec le vérrou je pense. Je ne vois pas le pêne de la serrure. Dit-elle.
- Bin si c'est fermé laisse. La personne qui à oublié sa clé viendra la chercher."

NE M'ENFERMEZ PAS ! NE M'ENFERMEZ PAS ! Pensais-je très fort !
La Fille demanda:
"-On ne devrait pas la déposer dans la boite au lettre ?
-Tu sais qui c'est ?
-Non mais avec le numéro du box ?
-Je ne suis pas sur que ça corresponde aux numéros des boites aux lettres. Non laisse la ici.
-OK
-Allez viens, on y vas."

Ils s'éloignairent. OUF ! pensais-je. Mais c'était dingue ça ! Je recherchais à tâtons mon téléphone. J'allumais l'écran et la... Stupeur ! Il était 9h30 ! Je m'était endormie ! Mais bordel et l'alarme ? Elle n'avait pas sonnée ?
Et la je compris ma connerie. On était dimanche matin et mon alarme était programmer pour ne sonner que les jours de semaine. Quelle conne !!!
Et maintenant je faisait quoi ? Je prenais le risque de remonter ? J'avais trop peur ! J'étais quasi certaine de croiser du monde en plein jour. Je réfléchissais. Je n'allais quand même pas rester ici toute la journée ! Et si je passais par les escaliers ? J'aurais surement moins de chances de croiser quelqu'un. Il fallait ce dépêcher, plus j'attendais, plus je prenais le risque de croiser du monde. Mais j'avais super peur. C'est assez paradoxale parce que j'adore ça !
Allez je pris mon courage à deux mains ! J'ouvris la porte et me glissa en dehors du box. J'en profitais pour récupérer la clé que j'avais laissé dehors. Je sortis des caves et me dirigeait vers la porte des escaliers, juste à coté de l'ascenseur. Le problème avec les immeubles moderne c'est que il y a des normes anti-intrusion. Comme le sous-sol donne sur l'extérieur par l'entré des garages, la porte des escaliers est verrouillée ainsi que l'ascenseur où il faut badger pour l'appeler. Je cherchais la bonne clé quand l'ascenseur se mit en mouvement.
Mon sang ne fis qu'un tour ! La porte de la cave avait claquée, j'étais donc coincée dans un couloir où les seules portes qui me permettaient de fuir nécessitaient une clé pour les ouvrir. Fuir par les garages était exclu car si les gens descendaient ici, il y avait de grande chance qu'ils aillent dans les garages et il n'y avait aucune cachette.
Je me pressait de trouver la clé des escaliers. L'ascenseur commença a descendre, je le vis aux numéros des étages qui décroissaient. Je trouvai la bonne clé et essayai de l'introduire dans la serrure. C'est vraiment dur en pleine panique avec les mains attachées dans le dos et tenant mon téléphone. Je m'escrimais comme une folle et je finis par y arriver. L'ascenseur s'arrêta et je ne respirais plus. Je jetais un regard sur l'affichage des étages. Il était au RDC. OUF ! Enfin je n'étais pas tirée d'affaire pour autant.
Je réussi à ouvrir la porte des escaliers et m'engouffrais dedans. J'entendis des voies au RDC et attendis qu'elles s'éloignent, puis je montaient les marches quatre par quatre jusqu'au troisième ! Je pris un instant pour m'assurer que tout était calme puis je me glissais sur le palier jusqu'à ma porte. Pourvu que personne ne sorte pendant que j'essayais de l'ouvrir !
J'arrivais à introduire la clé facilement cette fois ci, mais l'ascenseur se remis en mouvement et en monté cette fois. Ni une ni deux, j'ouvris ma porte et m'engouffra dans l'appart sans prendre le temps de récupérer mes clés. Pas le temps ! Je claqua la porte derrière moi et mis l'entrebâilleur. Les clés étant restées à l'extérieur c'était ma seule sécurité pour que personne ne rentre. Je regardais par l'œilleton mais je ne vis personne. L'ascenseur avait du s'arrêter à un autre étage.
Je pris trente seconde pour respirer puis je récupérais la clé des menottes sur la table et entrepris de me libérer. Un véritable soulagement, surtout quand je quitta mon bâillon. J'essuyais la bave que j'avais de partout et massa ma mâchoire complétement endolori. Je me dirigeais ensuite vers la salle de bain pour prendre une bonne douche.

C'est au bout d'un moment, alors que j'était encore dans la douche à me détendre que quelqu'un sonna chez moi. Je n'y prêtais pas attention mais la personne insista et sonna une deuxième fois. Qui pouvais venir chez moi un dimanche matin ? Et sans passer par l'interphone du bas en plus ? Je soupirais et coupa l'eau.
"-Un instant j'arrive ! criais-je."
Je m'enroulais dans une serviette et alla ouvrir la porte. Une jeune femme, ma voisine de palier m'attendais de l'autre coté.
"-Bonjour. Dit-elle. Vous avez oublié vos clés.
Et merde effectivement, comme une conne j'avais oublié de les récupérer après m'être détachée.
-Ah oui. Merci Beaucoup.
-Pas de quoi. Bonne journée !
-Bonne journée également !"
La jeune femme jeta un regard sur met poignets où l'ont voyait encore la trace laissée par les menottes. Je lui fis un sourire et fermais la porte tendis qu'elle s'éloignait vers l'ascenseur.
Je retournais sous la douche et repensa à cette nuit. Jai vraiment adoré et je pense que je recommencerai !

Avatar de l’utilisateur
Alexandra_TV
Amateur(trice) de JdL
Messages : 195
Inscription : 03 juil. 2015, 12:03
Pratique : Oui
Ce que j'adore : J'adore me travestir et faire sortir le coté féminin de ma personne

Pouvant être de nature soumise ou neutre c'est selon la situation et les jeux.

Alexandra
Ce que je déteste : Les fantasmeurs et ceux qui me font perdre mon temps.

Re: Une folle dans la cave.

Message par Alexandra_TV »

Merci pour ton partage, c'est très courageux de ta part.

De plus, tu as vécue l'expérience pour vrai.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1939
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Une folle dans la cave.

Message par Mad Hatter »

C'est très agréable de faire du vélo la nuit tombée.. :dada:

Un témoignage très agréable à lire. Mais peut être faudrait-il mettre en place les prochaines fois une issue de secours.
C'est une sacré audacieuse dans la cave. Il devait faire bon pour cette fin d'été.
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants Image

Tira
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 26 nov. 2022, 08:13
Ce que j'adore : J'adore être ligotée. Mais j'aime aussi ligoter d'autre personnes. J'apprécie beaucoup embêter ma soeur ha ha mais elle me le rend bien.
Ce que je déteste : Que ma sœur m'embête mais aussi les frites du McDonald parce qu'au bout de 5 minutes elles sont toutes molles. Beurk

Re: Une folle dans la cave.

Message par Tira »

Alexandra_TV a écrit : 05 déc. 2022, 00:41 Merci pour ton partage, c'est très courageux de ta part.

De plus, tu as vécue l'expérience pour vrai.
Merci beaucoup. Oui j'ai vraiment vécu cette expérience. La seule chose que j'ai rajouté c'est la fin où la femme sonne chez moi pour me dire que j'ai oublié mes clés. En vérité je les ai récupéré juste après m'être libérée. Je voulais juste finir par une ptite touche agréable pour peux être éventuellement faire une suite. Je précise que la femme existe pour de vrai 😉

Tira
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 26 nov. 2022, 08:13
Ce que j'adore : J'adore être ligotée. Mais j'aime aussi ligoter d'autre personnes. J'apprécie beaucoup embêter ma soeur ha ha mais elle me le rend bien.
Ce que je déteste : Que ma sœur m'embête mais aussi les frites du McDonald parce qu'au bout de 5 minutes elles sont toutes molles. Beurk

Re: Une folle dans la cave.

Message par Tira »

Mad Hatter a écrit : 05 déc. 2022, 01:35 C'est très agréable de faire du vélo la nuit tombée.. :dada:

Un témoignage très agréable à lire. Mais peut être faudrait-il mettre en place les prochaines fois une issue de secours.
C'est une sacré audacieuse dans la cave. Il devait faire bon pour cette fin d'été.
Merci beaucoup.

Ha ha ! Donc ça existe des gens qui ce balade en velo la nuit ? Peut-être était ce toi ce jour la qui a pris ton velo dans la cave 😉

Effectivement une issue de secours c'est une bonne idée. Mais j'aime bien le danger. A voir..

Et oui il faisait très chaud. Et la ville où j'habite est en cuvette. Donc l'air ne circule pas beaucoup. Horribles l'été 😂

leodominateur
Nouveau(elle)
Messages : 14
Inscription : 08 juin 2021, 09:22
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Baillon, menottes, culottes, cuir, etre ligoté et être habillé en femme en cuir
Ce que je déteste : Douleur
Localisation : Versailles

Re: Une folle dans la cave.

Message par leodominateur »

En effet une histoire vraiment captivante. C’est très intéressant.
Si une suite est prévu ça sera avec plaisir ☺️

Tira
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 26 nov. 2022, 08:13
Ce que j'adore : J'adore être ligotée. Mais j'aime aussi ligoter d'autre personnes. J'apprécie beaucoup embêter ma soeur ha ha mais elle me le rend bien.
Ce que je déteste : Que ma sœur m'embête mais aussi les frites du McDonald parce qu'au bout de 5 minutes elles sont toutes molles. Beurk

Re: Une folle dans la cave.

Message par Tira »

leodominateur a écrit : 05 déc. 2022, 13:12 En effet une histoire vraiment captivante. C’est très intéressant.
Si une suite est prévu ça sera avec plaisir ☺️
Merci beaucoup c'est gentil 😊. Peux être qu'une suite viendra. Mais qui sera probablement fictive cette fois ci. A moin que je ne renouvelle mon expérience, mais il faudra attendre des jours plus chaud. Parce que la cave était agréable cette été mais la maintenant en pleine hiver je vais me cailler les miches 😂😂

leodominateur
Nouveau(elle)
Messages : 14
Inscription : 08 juin 2021, 09:22
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : Baillon, menottes, culottes, cuir, etre ligoté et être habillé en femme en cuir
Ce que je déteste : Douleur
Localisation : Versailles

Re: Une folle dans la cave.

Message par leodominateur »

Ah bah c’est sûr qu’en ce moment ça sera pas nue mais pourquoi pas un selfbondage dans une couette ou un duvet 🤔

Après même fictif si ce sont tes goûts cela est très intéressant aussi.

Avatar de l’utilisateur
Mad Hatter
JdL, c'est ma vie
Messages : 1939
Inscription : 19 juil. 2013, 17:25
Ce que j'adore : Le jeu d'acteur, les bandes dessinées, les nouvelles, les ballades en vélo, l'histoire
Ce que je déteste : Le manque de respect envers autrui, les bettraves, les chiens quand ils veulent jouer avec les cyclistes ;p

Re: Une folle dans la cave.

Message par Mad Hatter »

Mad Hatter a écrit : 05 déc. 2022, 01:35 C'est très agréable de faire du vélo la nuit tombée.. :dada:

[…]
Tira a écrit : 05 déc. 2022, 05:26 Ha ha ! Donc ça existe des gens qui ce balade en velo la nuit ? Peut-être était ce toi ce jour la qui a pris ton velo dans la cave 😉
Mad Hatter a écrit : 05 déc. 2022, 01:35
Un témoignage très agréable à lire. Mais peut être faudrait-il mettre en place les prochaines fois une issue de secours.
[…]
Effectivement une issue de secours c'est une bonne idée. Mais j'aime bien le danger. A voir..



Tira a écrit : 04 déc. 2022, 13:39
Effectivement, l'adrénaline c'est quelque chose… Mais comme le disait le perroquet de Moniseur Cotton dans pirates des Caraïbes la malédiction du Black Pearl Les morts ne racontent pas d'histoire ! :police: Sans aller jusque là, si tu connais les enjeux d'être découverte ou de ne pas pouvoir te libérer sans aide extérieure, ça serait de la témérité que dis-je de la folie :boufon: d'y aller sans aucun réfléchir.
Tira a écrit : 04 déc. 2022, 13:39
Après notre "séparation" je me suis mise au self bondage. C'est un moyen de vivre cette passion seule et c'est très satisfaisant aussi. Je précise que j'ai un gout du risque assez prononcé et que j'adore me retrouver dans des positions très délicates. Par exemple il m'arrivait souvent de sortir de la maison la nuit en étant attachée et de faire quelque pas dans la rue avant de rentrer, ou alors quand j'ai eu ma voiture, d'aller en pleine forets et de m'attacher nue pendant plusieurs minutes. La peur d'être découverte est vraiment excitante. L'adrénaline qui circule dans le corp pendant ces moments est véritablement addictive. Voila grosso modo le genre de risques que j'aime prendre. D'ailleurs toutes ces idées me viennent un peu de mes lectures ici.
:inconscient:
Ah ça fait du bien, je m'apprêtais à remonter quand j'entendis un bruissement derrière les buissons, intrigué j'allais voir ce que c'était... Ô c'est plus beau qu'un cerf, c'est plus beau qu'une biche, c'est une magnifique femme d'une vingtaine d'année qui s'enfonce dans les bois avec un sac. Que pouvait faire une femme pour vouloir autant se cacher? Je la suivais à distance quand elle s'arrêta dans une clairière, elle regarde autour d'elle, satisfaite elle se déshabille, je la trouve encore plus belle. Puis elle sort des cordes de son sac. Aurais je pu m'attendre à ça de la part d'une femme?
]La fille au bord de la route [Egley]

Puisse le hasard être avec toi :cartes: et qu'une série de mésaventures ne se succèdent pas. Image
De l'Ordre nait le Chaos.
Ou est-ce l'inverse ?
Jervis Tetch dans L'asile d'Arkham


Image
les synonymes de fou sont intéressants Image

Tira
Régulier(ère)
Messages : 18
Inscription : 26 nov. 2022, 08:13
Ce que j'adore : J'adore être ligotée. Mais j'aime aussi ligoter d'autre personnes. J'apprécie beaucoup embêter ma soeur ha ha mais elle me le rend bien.
Ce que je déteste : Que ma sœur m'embête mais aussi les frites du McDonald parce qu'au bout de 5 minutes elles sont toutes molles. Beurk

Re: Une folle dans la cave.

Message par Tira »

leodominateur a écrit : 06 déc. 2022, 14:09 Ah bah c’est sûr qu’en ce moment ça sera pas nue mais pourquoi pas un selfbondage dans une couette ou un duvet 🤔

Après même fictif si ce sont tes goûts cela est très intéressant aussi.
A voir oui. Il faut que je trouve des idées 🤔 Je vais y réfléchir 😊

Répondre